Hulot, ce héros.

Publié le par Miteny

J’aime bien Nicolas Hulot.

Récemment, à l’occasion de la sortie de son film « le syndrome du Titanic » (le Titanic symbolisant rien moins que la planète Terre toute entière !), j’écoutais des journalistes lui demander s’il s’apercevait qu’il avait un vocabulaire de prophète. Lui se défendait en rétorquant qu’il n’y avait dans son discours rien de religieux et que c’étaient des milliers d’experts qui annonçaient une période très difficile si l’on ne fait rien.
Sans doute que scientifiquement, notre planète court à sa terme. Sans aucun doute, nous vivons une période de transition unique dans l’histoire de l’humanité. Mais il se trouve que la Bible l’avait prévu, notamment dans le livre de l’Apocalypse : Dieu saccagera ceux qui saccagent la Terre.
Il se trouve aussi que lorsqu’on étudie les chiffres des prophéties bibliques, on DEMONTRE que cette période de transition dont parle l’Apocalypse correspond à 2005-2050.
Ça paraît incroyable, mais c’est pourtant vrai (voir ici et ici). Ça correspond exactement à ce que les milliers d’experts ont prévu les prochaines décennies !!
Je sais bien que vous refuserez de voir l’évidence, car vous êtes des voleurs et des menteurs (d’ailleurs, si vous ne l’étiez pas, le monde n’irait pas aussi mal).

 

Mais n’oubliez pas que je vous ai piégé :

Les conditions pour qu’une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu’un corps est frappé ?

Soit vous répondez oui, et vous m’expliquez pourquoi vous considérez que la réalité est LE CONTRAIRE de ce que constatent les gens.

Soit vous répondez non et vous me dites ce qu’il manque !

 

Alors inclinez vous ou répondez à la question. Si vous ne répondez pas tout en continuant à insulter mon intelligence, c’est la preuve irréfutable que vous êtes un escroc (et que je peux vous considérer comme responsable du malheur de l’humanité).

Pourquoi êtes-vous des escrocs ?

Pour certains, il est clair que c’est de la jalousie et de la frustration. Pour les autres, je ne sais pas. Le plaisir de voir le monde s’autodétruire ?

Publié dans Archives 2006-2009

Commenter cet article

Miky 15/10/2009 18:48


"Pourquoi imparable? Tu réponds à quoi??


Il faut traiter le sujet du blog. même connecté à rien d'autre, tout cerveau devrait produire de la douleur (comme le mien semble le faire alors qu'il n'est connecté à rien)."

C'est vrai, et c'est ce qui se produit. Mais c'est parce que ton cerveau n'est pas connecté au mien que je ne constate pas de douleur (i.e. que ton cerveau ne produit pas de douleur pour moi).
Toi tu en constates car, fort heureusement pour toi, ton cerveau est connecté... au tien. En termes clairs : ton cerveau est ton cerveau, j'espère que je ne t'apprends rien.



Miteny 15/10/2009 18:53



Je ne constate pas que l'autre cerveau fait comme mon cerveau.

"Mais c'est parce que ton cerveau n'est pas connecté au mien que je ne constate pas de douleur."
Mais il est censé suffire TOUT SEUL!!

En plus c'est vraiment stupide, parce que s'il était connecté au mien, je ne constaterai pas de la douleur venant de ton cerveau mais de la douleur venant de MON cerveau sollicité par un influx
venant du tien. Je constaterai alors la production d'influx par ton cerveau (ce qui n'est toujours pas la douleur).


DOnc ce n'est pas parce qu'il n'est pas connecté que je ne constate pas, c'est parce que le cerveau ne suffit pas!

Franchement t'es nul, tu me déçois.
(mais tu es malgré tout plus intelligent que stéphane... sinon ce serait grave!).



Miky 15/10/2009 17:33


"Par contre je constate.

corps 1 frappé=> pas mal
corps 2 frappé=> pas mal
corps 3 frappé=> pas mal
corps 4 frappé=> pas mal
corps 5 frappé=> pas mal
corps 6 frappé=> pas mal
corps 7 frappé=> pas mal
corps 8 frappé=> pas mal
corps 9 frappé=> mal
corps 10 frappé=> pas mal
corps 11 frappé=> pas mal

etc.... "

Ca ne te paraît pas une coincidence étrange et curieuse que ça soit toujours du corps qui fait mal (appelons-le corps X) que vienne l'expression verbale du constat "corps X frappé => mal" ?
Comme si... tout cela s'expliquait très bien matériellement


Miteny 15/10/2009 17:41


??? Bizarrement, tu ne la donnes pas l'explication.

Soyons sérieux. Donc c'est vrai ou pas que je constate ça??? REPONSE PLEASE????


Miky 15/10/2009 17:26


"Pas plus qu'avec l'autre corps."

Bien, donc tu ne vois pas quel est ce lien que tu as avec la lampe ? Eh bien c'est simple : la lampe est reliée à ton cerveau par l'intermédiaire des photons qui en émanent, viennent frapper ta
rétine, et engendrent ainsi un influx nerveux qui va activer ton cerveau. C'est pourquoi tu parviens à percevoir la lumière que produit la lampe.

En revanche, mon cerveau est enfermé dans ma boîte crânienne et n'émet aucune information que ton cerveau serait susceptible de capter. C'est pourquoi tu ne parviens pas à percevoir la douleur que
produit mon cerveau.

C'est imparable, tu ne trouves pas ?


Miteny 15/10/2009 17:40


Pourquoi imparable? Tu réponds à quoi??

Il faut traiter le sujet du blog. même connecté à rien d'autre, tout cerveau devrait produire de la douleur (comme le mien semble le faire alors qu'il n'est connecté à rien).


Miky 15/10/2009 08:34


"bah non: aucun fil ne nous relie.. par exemple !!!!???!!! "

Très bonne remarque, mais je parlais des lampes. Alors qu'effectivement, il n'y a aucun lien entre toi et moi (ou disons plus précisément entre ton cerveau et mon cerveau), il y a par contre un
lien entre par exemple telle lampe dont tu observes qu'elle s'allume, et ton cerveau. Tu ne vois pas lequel ?


Miteny 15/10/2009 10:19



Pas plus qu'avec l'autre corps. De plus cette discussion n'a aucun intérêt. Je ne constate aucune exception parmi les lampes (ou parmi ce que font les lampes).

Par contre je constate.

corps 1 frappé=> pas mal
corps 2 frappé=> pas mal
corps 3 frappé=> pas mal
corps 4 frappé=> pas mal
corps 5 frappé=> pas mal
corps 6 frappé=> pas mal
corps 7 frappé=> pas mal
corps 8 frappé=> pas mal
corps 9 frappé=> mal
corps 10 frappé=> pas mal
corps 11 frappé=> pas mal

etc....



Miky 09/10/2009 22:47


"Autant que je suis connecté à un autre corps. Pas plus pas moins."

Si, plus.


Miteny 12/10/2009 09:47


bah non: aucun fil ne nous relie.. par exemple !!!!???!!!


Miky 09/10/2009 20:09


" Une lampe s'allume même si elle n'est pas dans mon corps et je peux le constater!!"

Tu ne peux le constater que si elle est physiquement connectée à ton corps.


Miteny 09/10/2009 20:25


Autant que je suis connecté à un autre corps. Pas plus pas moins. Et alors?
Je peux dire ce que j'observe moi comme effets induits par ce corps frappé.

Et sur l'exception?? (j'ai réellement l'impression de vivre dans un cauchemar peuplé d'obscurantistes).


Miky 09/10/2009 11:07


C'est sur ton "Voilà tu es d'accord pour dire qu'il ne devrait pas y avoir d'exception.
Ensuite tu es d'accord pour dire que j'en constate une." que je tique. Je n'ai jamais dit que j'étais d'accord pour dire qu'il ne devrait pas y avoir d'exception (ce qui sous-entendrait qu'il
y en a une) puisque j'affirme qu'il n'y a pas d'exception. Ensuite, je n'ai pas parlé de ton constat. Et désolé mais ton constat n'est pas omniscient : tu ne peux constater que ce qu'il t'est
physiquement possible de constater : c'est-à-dire ce qui se passe dans ton corps et tout ce qui lui est physiquement connecté. Dès lors ton prétendu constat d'exception n'est rien d'autre qu'un
constat de limitation de tes capacités à constater que tu attribues à tort à autre chose.


Miteny 09/10/2009 12:02


???
Une lampe s'allume même si elle n'est pas dans mon corps et je peux le constater!!

Je crois vraiment que tu racontes n'importe quoi par orgueil pur. Je n'ai pas dit que mon constat est omniscient (encore une fuite).

Tout ça pour ne répondre à la question: est-ce que je constate une exception???


Miky 08/10/2009 21:31


Mais n'importe quoi, tu sais lire ?


Miteny 09/10/2009 09:42


T'en fais exprès??

"douleur produite sans exception par chaque corps frappé "

Vraiment je constate ça?? Pourquoi m'écrire un truc qui correspond en rien à ce que je constate??


Miky 08/10/2009 18:13


"C'est pourtant excessivement simple: je dis que chaque corps frappé doit produire de la douleur sans exception. C'est ça la théorie matérialiste. et d'ailleurs tu as confirmé."

Oui, mais là où je ne suis pas d'accord c'est sur le fait que cette douleur produite sans exception par chaque corps frappé (dans l'hypothèse matérialiste) devrait être éprouvée par chaque corps (=
chaque personne dans l'hypothèse matérialiste), quand bien même ce corps ne serait pas celui qui est frappé.

Pour moi, une telle supposition revient à introduire une possibilité de télépathie pour permettre à chaque personne d'éprouver la douleur de chaque corps. En effet, sans lien physique entre chaque
personne et tous les corps, on ne voit pas comment elle pourrait éprouver la douleur de tous ces corps sans télépathie. Toi tu dis que c'est possible, en invoquant ton exemple des ampoules, et sans
voir que pour les ampoules, il y a bien UN LIEN PHYSIQUE entre l'ampoule et celui qui l'observe.

Malheureusement pour toi, le matérialisme considère que la télépathie n'existe pas.

Voilà, c'est ça ma constante objection, avec laquelle je sais par avance que tu ne seras pas d'accord pour des raisons tout aussi contestables et que j'ai déjà contesté, constetations avec
lesquelles tu n'es pas d'accord non plus pour d'autres raisons tout aussi contestables et que j'ai déjà contesté, et ainsi de suite, jusqu'à ce que tu reboucles sur la case départ.

J'ai déjà discuté 15 000 fois avec toi de cela, et 15 000 fois nous ne sommes pas tombé d'accord et je reste quant à moi sur mes positions. Tant pis pour toi si tu les juges aberrantes et
incompréhensibles, sache pour te consoler que je me fais la même réflexion à ton sujet...

Sur ce constat de désaccord qui me paraît irréductible, je préfère ne plus discuter de ce sujet. Je ne suis pas aussi persévérant que toi (et ça au moins on ne peut pas te l'enlever...).

A un de ces jours peut-être mais sur un autre sujet... (merci de me respecter suffisament pour ne pas dire que je fuis : je ne fuis pas, j'en ai juste marre de ce débat où on n'avance pas : en 3
ans et demi, dis moi quel progrès on a fait : est-ce que toi ou un de tes nombreux interlocuteurs a bougé d'un iota ses positions ? : non, donc : débat vain).


Miteny 08/10/2009 18:40


Oui, mais là où je ne suis pas d'accord c'est sur le fait que cette douleur produite sans exception par chaque corps frappé (dans l'hypothèse matérialiste) "

Voilà tu es d'accord pour dire qu'il ne devrait pas y avoir d'exception.
Ensuite tu es d'accord pour dire que j'en constate une.

Et après tu fuis.

Si ça ce n'est pas de l'orgueil...


Miky 08/10/2009 09:06


Je voulais juste exprimer tout mon soutien à José ! Moi aussi j'ai essayé de raisonner avec Miteny sur des définitions claires et avec un langage formel mais sa tête est plus dure que du
granite...

Par contre, je ne suis pas d'accord avec Barbotin. Personnellement - mais il est vrai que je suis pour ma part un parfait béotien en la matière - je trouve que Miteny est très fort en animations
flash. C'est le seul intérêt de son blog.


Miteny 08/10/2009 10:02


C'est pourtant excessivement simple: je dis que chaque corps frappé doit produire de la douleur sans exception. C'est ça la théorie matérialiste. et d'ailleurs tu as confirmé.

Qu'est ce qui est compliqué là dedans??????????

Comprends moi: vous avez confirmé.
Et ensuite vous confirmez que chaque personne constate une exception. Donc l'inverse du matérialisme!

Autrement dit, question arguments vous êtes d'accord... mais vous n'êtes pas d'accord quand même. Vous avez 6 ans?


Aubé Philippe 06/10/2009 20:06



Miteny écrit :
Si je voulais jouer au con aussi bien que vous, je dirais que vous n'avez pas défini
le mot "ressentie".


Eh ! Mais vous faites des progrès ! Vous avez remarqué,
enfin, le mot important. Une douleur est ressentie... Pas produite.


Je me propose de définir le verbe ressentir dès que
vous aurez donner le sens des verbes produire et constater
que vous utilisez à tort et à
travers.






Miteny 06/10/2009 20:18


Constater c'est établir pour réel. Et la réalité de la douleur n'est établie par une personne que lorsque celle-ci a mal. Il faut vraiment être un con pour dire qu'une personne a établi la réalité
d'une sensation qu'elle n'ait mal ou pas.
Avoir mal et ne pas avoir mal, c'est très différent. Et je parle de cette différence. Faut vraiment être un gros con pour ne pas avoir compris ça.


Aubé Philippe 06/10/2009 18:40



Miteny écrit :
Laissez tomber cette définition pourrie.


Vous voulez que je la remplace par la définition
absurde qui est la votre ? Mais vous délirez ! Qui voudrais remplacer une définition qui rend compte du phénomène par une autre qui aboutit à des absurdités ?


Rappelons la définition matérialiste : la douleur ressentie par un organisme est la détection par le système nerveux de cet organisme d'un stimulus
nociceptif. Elle fonctionne
parfaitement.


La votre est : Une personne constate une production de douleur si et seulement si cette personne a mal. Elle est contredite par l'expérience ! Laquelle est la plus pourrie ?


Matérialistes 6 – Miteny 0.






Miteny 06/10/2009 18:44


"Ce qui constitue une définition contredite par la plus infime expérience.
"
Ce n'est pas parce qu'on voit quelqu'un avoir mal qu'on connait la douleur qu'il ressent. En fait on n'y a pas accès.
Pour vous, qu'on ait mal ou pas, on constate de la même façon une douleur... ABRUTI!!


Aubé Philippe 06/10/2009 18:35



Miteny écrit :
Vous êtes tellement des ordures que vous allez finir par faire semblant de ne pas
savoir ce qu'est la douleur.


Par définition (matérialiste) : la douleur ressentie par un organisme est la détection par le système nerveux de cet organisme d'un stimulus nociceptif. On peut considérer que quand on a une définition opératoire comme celle-ci, on en sait assez long sur le
phénomène.


Plus, en tout cas que celui qui affirmerait : Une personne constate une production de douleur si et seulement si cette personne a
mal. Ce qui constitue une définition contredite par la plus
infime expérience.


Matérialistes 5 – Miteny 0.






Miteny 06/10/2009 18:43


Votre définition de merde n'est même pas une définition. Si je voulais jouer au con aussi bien que vous, je dirais que vous n'avez pas défini le mot "ressentie". Donc la définition ne vaut rien du
tout. C'est de la merde.

"Ce qui constitue une définition contredite par la plus infime expérience.
"
Non, connard. et je l'ai prouvé. Ce n'est pas parce qu'on voit quelqu'un avoir mal qu'on connait la douleur qu'il ressent. En fait on n'y a pas accès.


Aubé Philippe 06/10/2009 18:29



Miteny écrit :
Si, abruti, une douleur a des causes.


Par définition (matérialiste) : la douleur ressentie par un organisme est la détection par le système nerveux de cet organisme d'un stimulus nociceptif. Donc la cause d'une douleur ressentie par un organisme est la détection, par le système nerveux de cet
organisme d'un stimulus nociceptif.


Matérialistes 4 – Miteny 0.






Miteny 06/10/2009 18:30


Laissez tomber cette définition pourrie.
Alors? Qu'est ce qui manque?


Aubé Philippe 06/10/2009 18:27



Miteny écrit :
Une production de douleur au niveau du coup? ça ne veut rien dire? Tu veux que je te
montre ce que ça veut dire??


Et vous le savez-vous ? Quand on dit
: Une personne constate une production de douleur si et
seulement si cette personne a mal. Si vous me frappez, mon corps produit de la douleur, mais cette douleur vous ne la constatez pas, car vous n'avez pas mal. Il y a donc une contradiction : votre définition
est sans doute bidon.


En revanche, pour les matérialistes, la douleur est quelque chose de très clair. Par définition
: la douleur ressentie par un organisme est la détection par le système
nerveux de cet organisme d'un stimulus nociceptif. Vous me
frappez, je ressens de la douleur, mais vous vous ne ressentez rien de douloureux, juste un peu de plaisir malsain. Aucune contradiction...


Matérialistes 3 – Miteny 0.






Miteny 06/10/2009 18:30


"Si vous me frappez, mon corps produit de la douleur, mais
cette douleur vous ne la constatez pas, car vous n'avez pas mal."
Bien sûr. On ne constate pas la même chose. Deux réalité différentes (mal/pas mal).

Merde. Quand on pense que je n'arrive pas à faire comprendre la différence mal/pas mal, c'est surréaliste !!!!!!!


Aubé Philippe 06/10/2009 18:22



Miteny écrit :
Vous êtes tellement des ordures que vous allez finir par faire semblant de ne pas
savoir ce qu'est la douleur.


Et vous le savez-vous ? Quand on dit
: Une personne constate une production de douleur si et
seulement si cette personne a mal. Prenons un exemple, pour voir si cette définition tient la route. Un malade est atteint d'un cancer fort douloureux, il sonne l'infirmier pour obtenir sa dose de morphine.
L'infirmier arrive et voit le malade se tordre sur son lit. Le seul qui ressent la douleur est le malade. Heureusement, l'infirmier constate cette douleur et y porte remède
! votre définition est donc bidon.


Pour les matérialistes, la douleur est quelque
chose de très clair. Par définition : la douleur ressentie par un organisme
est la détection par le système nerveux de cet organisme d'un stimulus nociceptif. Le malade souffre, l'infirmier n'a pas mal, mais infère la douleur du malade. Aucune contradiction...


Matérialistes 1 – Miteny 0.






Miteny 06/10/2009 18:26


L'infirmier ne constate pas la douleur mais des signes objectifs (cri par exemple) qui lui permettent de penser que cette personne a mal.

Les médecins n'ont pas accès à la douleur ressentie par leurs patients.

Donc.

Vous êtes un gros con et vous mentez.


José 06/10/2009 18:19


Bon, ma journée se finit, on va en rester là. C'est ta raison de vivre apparemment, je vais pas te l'enlever, je peux pas d'ailleurs, je croyais que tu avais d'autres ressources mais apparemment
non... C'est dommage.
Pour ceux qui auront suivi, voici une démonstration selon Miteny :
aglouzabloukiboulga donc Dieu existe.
Je suis une ordure, tu es un pauvre type. Ben ma foi, suicidons-nous !


Miteny 06/10/2009 18:24


Une production de douleur au niveau du coup? ça ne veut rien dire? Tu veux que je te montre ce que ça veut dire?? (concrètement).

Pas de réponse. Fuite lamentable. Mauvaise foi incommensurable. Impossibilité de communiquer la différence douleur/pas douleur (ça c'est fort!!)

Se retrouver sur une planète peuplé de tels abrutis. C'est assez cauchemardesque.

Je répète.
Impossibilité de communiquer la différence douleur/pas douleur. Il faut le voir pour le croire.

Je savais que vous étiez cons. Mais à ce point là, je ne l'avais pas imaginé. La réalité dépasse l'imagination.


Aubé Philippe 06/10/2009 18:14



Miteny écrit :
Un exemple concret vaut mieux qu'une définition bidon.


J'imagine que vous voulez parler de ce
que vous donnez
comme définition :
Une personne constate une production de douleur si et seulement si cette personne a
mal. Prenons un exemple, pour
voir si cette définition tient la route. Je me cogne, vous n'avez pas mal, votre définition est donc bidon.


Pour les matérialistes, par définition
: la douleur ressentie par un organisme est la détection par le système
nerveux de cet organisme d'un stimulus nociceptif. Je me cogne,
vous n'avez pas mal. Aucune contradiction...


Matérialistes 1 – Miteny 0.






Miteny 06/10/2009 18:18


Incompréhensible. Il se met à écrire du charabia maintenant.

Mais même un crétin qui se prend pour un génie tel que vous devrait comprendre que la douleur n'est réelle pour une personne que lorsque celle-ci ressent cette douleur.


José 06/10/2009 18:10


Je suis on ne peut plus dans le sujet, je te demande d'utiliser des concepts clairement définis. Et de formaliser proprement ton raisonnement.
Tu n'es pas capable de commencer le travail, je t'ai donc donné des définitions, des propriétés, et caetera, alors formule ton raisonnement avec celles-ci. Si tu veux en utiliser d'autres pas de
problème, mais défini-les proprement :

Douleur(c) étant une production de douleur au niveau du corps c, et plus précisément au niveau de l'endroit frappé sur c (par exemple le tibia).

Ca ne veut rien dire !


Miteny 06/10/2009 18:13


ça y est mon raisonnement est formulé.
Prensa (c)=>douleur(c)?

Une production de douleur au niveau du coup? ça ne veut rien dire? Tu veux que je te montre ce que ça veut dire?? (concrètement).

Vous êtes tellement des ordures que vous allez finir par faire semblant de ne pas savoir ce qu'est la douleur.

Horrible.


Aubé Philippe 06/10/2009 18:05



Miteny écrit :
Ce n'est pas le problème. Lui est torturé (branché sur le secteur). Il ressent une
douleur (car ça fait mal): il constate une production de douleur (on peut dire ça).


Non ! On peut dire qu'une douleur est ressentie, pas qu'elle est produite. En effet, par définition :
la douleur ressentie par un organisme est la détection par le système nerveux de cet
organisme d'un stimulus nociceptif.


Votre erreur est comparable à celle d'un enfant qui dit que la lumière est fermée plutôt
qu'éteinte et qui chercherait ensuite à trouver la serrure pour verrouiller la lumière.






Miteny 06/10/2009 18:08



Si, abruti, une douleur a des causes. Un sacré con et un sacré voleur!

Merde: de tels abrutis c'est vraiment un cauchemar.



Aubé Philippe 06/10/2009 17:58



Miteny écrit :
Une personne constate une production de douleur si et seulement si cette personne a
mal.


Je réponds : Prouvez-le !


Minety rétorque : C'est la définition de la douleur, abruti.


D'où sort cette définition ?Wikipédia donne plutôt : la douleur ressentie par un organisme est la détection par le système nerveux de cet organisme d'un stimulus
nociceptif.






Miteny 06/10/2009 18:06


Non. Laissez tomber votre définition de merde. Si vous ne savez pas reconnaître une sensation douloureuse, je vous propose une torture. Pourquoi refusez vous?

Un exemple concret vaut mieux qu'une définition bidon.


José 06/10/2009 17:56


Je dis que moi je n'ai pas mal, donc pour moi, ce corps n'a produit aucune douleur.

Bon bon, le mononeuronal a ses vapeurs, on va reprendre au début avec des concepts clairs ( j'ai accepté de disserter avec tes concepts mal définis, j'ai eu tort )

Une personne po constate :
Prensa(Corps(po))=>Jaimal(Cons(po))
Les autres p différent de po :
Prensa(Corps(po)) et Non Jaimal(Cons(p))

Ils ne constatent pas :
Prensa(Corps(po)) => Non Jaimal(Cons(po))
( ils n'ont pas accès à Cons(po))
Ils ne constatent pas non plus
Prensa(Corps(po)) => Non Jaimal(Cons(p))
puisque qu'en torturant p et po simultanément, on a Prensa(Corps(po)) et Jaimal(Cons(p))

Tu nies ? tu nies ?


Miteny 06/10/2009 18:05


hors sujet.
Apparemment, tu as peur du sujet.
Alors. Cartman est torturé. Je constate quoi en termes de douleur? La même chose que lui?

Merde c'est pas possible.


José 06/10/2009 17:46


Si tu veux on reprend avec mon distingo inital, corps / conscience, c'est plus clair. Tu as besoin d'être recadré, il faut que tu exprimes ta démonstration avec des définitions claires en langage
formelle. Ton erreur apparait alors plus béante que le trou dans la couche d'ozone.


Miteny 06/10/2009 17:53


Non. Un corps c'est très cliair.
La douleur aussi.

Et on devrait avoir, quelque soit c, prensa(c)=>douleur(c)

Pour ne pas comprendre ça, il faut vraiment être con: il y a que deux concepts à comprendre (corps et douleur) et ces abrutis n'arrivent pas à les comprendre. Merde, quelle espèce dégénérée!!


Aubé Philippe 06/10/2009 17:45



Miteny écrit :
Une personne constate une production de douleur si et seulement si cette personne a
mal.


Prouvez-le !


Miteny écrit : pour tout c de C différent de co Prensa(c)=>PasDouleur(c).


Comment prouvez-vous cela ?


Et tant qu'on y est, prouvez cela
: Vous n'arrivez pas à comprendre que n'importe quel
corps pourrait être à moi (biologiquement rien ne s'y oppose). parce que d'une part vous êtes idiot (d'autres ont compris... mettez vous d'accord entre vous), et d'autre
part parce [que] la langue française n'est pas assez
précise.






Miteny 06/10/2009 17:51


C'est la définition de la douleur, abruti.
C'est horrible de constater que je suis sur une planète de cons, incapables de faire la différence douleur/pas douleur. C'est dire si la communication est impossible!


José 06/10/2009 17:43


Non ce n'est pas bon. Avec ta logique ( soyons indulgent ! ) c peut se prononcer sur Douleur(c) et PasDouleur(c). Mais pas sur Douleur(co) ou PasDouleur(co) s'il n'est pas co.

Traduisons maintenant ton raisonnement en français :
Une personne constate:
si on me torture, j'ai mal.
Les autres :
si on me torture, je n'ai pas mal.

Donc tu penses que si on te torture en public, les spectateurs penseront que tu n'as pas mal ? On comprend mieux Abu Graib et les horreurs quotidiennes !

En fait tu affirmes dans le même texte : si on torture Cartman, il a mal ( Prensa(cartman)=>Douleur(cartman)) et son contraire plus bas:
Prensa(cartman)=>PasDouleur(cartman).

Tu as ta contradiction sous le nez, qu'est-ce que tu réponds ? Vas-tu encore fuir ?


Miteny 06/10/2009 17:49


Pas possible d'être aussi con!!

Je dis que moi je n'ai pas mal, donc pour moi, ce corps n'a produit aucune douleur.
Mais pour l'autre, oui.

Bordel, c'est simple pourtant. Comme je constate que t'es con à traire une cornemuse, réponds sur la lumière. je constate Brille(c) ou pasbrille(c)??? c étant cartman.

Après, on passera à la douleur (obstacle logique insurmontable apparemment).


José 06/10/2009 17:26


Niveau abstraction ne t'en fais pas, je suis pas un cador, mais je peux rester à ton niveau.
Tu nous dis
Prensa(c)=>PasDouleur(c)

c'est absolument faux. Si on demande à c, il dire Prensa(c)=>Douleur(c).
On n'est pas obligé de le croire, ok.
Tu dis que comme on ne ressent pas la douleur de c, alors on ne peut pas affirmer Douleur(c). Mais dans ce cas pourquoi pourrait-on plus affirmer PasDouleur(c). Si on ne peut pas décider de la
vérité de p, on ne peut pas décider de la vérité de non p.



Miteny 06/10/2009 17:35


Ce n'est pas le problème. Lui est torturé (branché sur le secteur). Il ressent une douleur (car ça fait mal): il constate une production de douleur (on peut dire ça).
Mais moi non. on ne constate donc pas la même chose!! (putain, que c'est dur!).

Et il faut tout écrire (tout prendre en compte).
Prenons un corps co.
Une personne constate:
 Prensa(co)=>Douleur(co).

Les autres:
 Prensa(co)=>PasDouleur(co).

C'est bon??


PS: t'as compris avec la lumière?



José 06/10/2009 17:13


C'est toi qui est dingue, mais on va y arriver, si tu dépasses tes résistances interne.
Si tu tortures cartman, je constate PasDouleur(josé) à condition que je ne sois pas moi-même torturé.
Effectivement je ne constate pas dans ta terminologie Douleur(cartman) mais je ne constate pas davantage PasDouleur(cartman).
Et à titre personnel, je crois fermement que Douleur(cartman).


Miteny 06/10/2009 17:18


Non. tu constates soit Douleur(c) soit PasDouleur(c). Je ne te demande pas ce qui se passe dans ton corps mais ce que tu constates comme effets provenant de la torture de Cartman.

Apparemment c'est trop abstrait pour toi. Je prends un exemple plus simple.
Constates tu Brille(c) ou Pasbrille (c) (en supposant qu'on a branché Cartman sur le secteur grâce à de grossses pinces judicieusement choisies)??

Alors?? (je ne te demande pas si Brille (josé)!!??!!!! on s'en fout, ce corps là n'est même pas branché.


José 06/10/2009 17:06


Oui je nie,
(¬(P ⇒ Q)) ⇔ (P ∧ ¬Q)
Chacun constate si son corps est co
Prensa(co)=>Douleur(co)
si c différent de co, Prensa(c) n'implique pas Douleur(co)


Miteny 06/10/2009 17:08


Chacun constate quoi: Prensa(c)=>??
Par exemple, je torture Cartman, tu constates quoi en termes de douleur?? (dingue, dingue).

C'est très simple: soit une production soit aucune.

Prenons un exemple plus simple. Je branche Cartman sur le secteur.
Tu constates: Electricite(c) => Brille(c) ???




José 06/10/2009 17:00


pour tout c de C différent de co... Prensa(c)=>PasDouleur(c)

Au passage, ceci est complétement faut non (p=>q) ce n'est pas p=>non(q)

Mais c'est vrai que c'est un peu abstrait, Bobby nous a dit pour ton problème.


Miteny 06/10/2009 17:05


Mais ça n'a rien à voir avec ce que je raconte (et Bobby est bête)!!!!!
REPONDS!!
Chacunc constate: Prensa(c)=>PasDouleur(c)  (c différent de co).

Tu nies, tu nies, tu nies?
ALORS???


José 06/10/2009 16:57


Si chacun constate qu'il existe un seul  co (le sien) tel que, Prensa(co)=>Douleur(co).
et qu'on prend pour vrai le constat de chacun, alors on trouve finalement que pour tout c, Prensa(c)=>Douleur(c)

Entrons dans ton esprit tortueux, et n'accordons aucun crédit au constat d'autrui. On a si notre corps est co :
Prensa(co)=>Douleur(co)
si c différent de co, Prensa(c) n'implique pas Douleur(co)

Où est le problème ? Prensa(c) et Prensa(co) ce n'est pas la même cause si c différent de co, rien d'étonnant à ce qu'il n'y ait pas le même effet.


Miteny 06/10/2009 17:00


Chacunc constate:
Prensa(co)=>Douleur(co)
ET
Prensa(c)=>PasDouleur(c)

Tu nies, tu nies, tu nies?


José 06/10/2009 16:35


J'ai bien dit pour tout i de I Prensa2(i) => Jaimal2(i)
en partant de l'ensemble des individus I, chaque individu i ayant un corps dans C noté Corps(i) et une conscience noté Cons(i).

Dans ce que tu écris il manque la définition de Douleur dans C.


Miteny 06/10/2009 16:50


Encore une fois, je ne parle pas de ça!
On devrait avoir:
pour tout c de C, Prensa(c) => Douleur(c)

Douleur(c) étant une production de douleur au niveau du corps c, et plus précisément au niveau de l'endroit frappé sur c (par exemple le tibia).

J'affirme que chacun constate:
Il existe un seul co tel que Prensa(co)=>Douleur(co).
Sinon, pour tout c de C différent de co... Prensa(c)=>PasDouleur(c).


José 06/10/2009 15:30


Effectivement, les catacomes de la connerie, et je te remercie d'être mon guide. Toutefois, sois indulgent, toi c'est ton environnement permanent, il faut être indulgent avec ceux qui viennent de
la surface, ils ne sont pas habitués.

Donc effectivement, avec ton anologie, si on définit l'ensemble A des ampoules en état de marche
pour tout a de A, Electricite(a) => Brille(a)

De même pour tout individu i de I
pour tout i de I Prensa2(i)=>Jaimal2(i) ( en notant Prensa2=Prensa o Corps Jaimal2=Jaimal o Cons )

Allez, essaie encore.



Miteny 06/10/2009 15:40


pour tout a de A, Electricite(a) => Brille(a)
Bravo! Magnifique!! Tu peux aller au CP!

Hélas, ensuite, ça part en couilles. NON !

Je ne parle pas de ça.
si on définit l'ensemble C des corps en état de marche.
On devrait avoir:
pour tout c de C, Prensa(c) => Douleur(c)

Voilà ce que je dis. Donc tu dois me dire si je me trompe dans ce que JE dis. c'est à dire ça!
c'est à dire ça! c'est à dire ça!

Alors? vas tu encore fuir?




José 06/10/2009 15:15


Etre aussi con, je ne sais pas si c'est possible, mais encore plus con, c'est possible : Miteny !

La différence est assez simple, cartman et josé sont deux élements distincts de I.
Tu as besoin d'une photo pour voir la différence ? Ou tu penses qu'en dehors de toi, tous les autres individus sont cartman ( tu serais alors un cas intéressant pour la psychopathologie clinique )


Miteny 06/10/2009 15:21


On marche dans les catacombes de la connerie.
Non, soyons sérieux.

Oui ces deux corps sont distincts, mais de nature similaire (deux corps humains). Comme deux ampoules sont distinctes mais de nature similaire: brancher sur le 220V, elles produisent des effets
similaires.

De même ces deux corps branchés devraient produire tous les deux deux douleurs distinctes (par nature).

L'analogie est super simple à comprendre pour un enfant autiste de 3 ans. Et pour toi?


José 06/10/2009 14:54


Miteny, j'ai l'impression que tu considères ton cerveau comme les puritains mormons considèrent leurs bites : c'est sale, il ne faut pas s'en servir sauf pour faire pipi et procréer. De la même
façon, tu circonscris ton cerveau à ses fonctions reptiliennes. C'est pathétique.

Bon on va reprendre depuis le début.
On ve rester sur l'exemple des coups, histoire de ne pas avoir à reprendre mon image avec du 220.
Prensa(Corps(josé)) et Prensa(Corps(cartman)) ce n'est pas la même cause, qui n'ont donc pas les mêmes effets. Jaimal(Cons(josé)) pour l'une et Jaimal(Cons(cartman)) pour l'autre. Tout ceci se
résume dans la loi universelle (1) que j'ai énoncé. Rien d'autre à ajouter.


Miteny 06/10/2009 15:06


Mais est-il possible d'être aussi con??
Pourquoi ce ne sont pas les mêmes causes?? Lequel de ces deux corps ne peut pas produire (être une cause) de douleur?
Dis moi et explique où se situe la différence biologique (en considérant que vous êtes aussi cons l'un que l'autre)???


José 06/10/2009 12:10


Allez ne t'énerve pas. Tu es tombé dans ton propre piège, tu auras du mal à en sortir. Tes arguties donnent un sens à ta vie, te donne un sentiment de puissance, évidemment, tu ne vas pas y
renoncer sans faire appel à ton intelligence, et comme tu t'y refuses...
Donc

Une personne constate une production de douleur si et seulement si cette personne a mal.
Ok?

Termes flous. Constater, constater. On peut accepter une définition de constater pour que cette proposition soit vraie, je remplacerais plutôt par "ressent".

Les conditions pour qu’une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu’un corps est
frappé ?

Une sensation douleureuse est produite : cela n'implique pas que je la ressente ou constate avec ta définition. Donc la frappe est une condition suffisante : proposition (1).


Miteny 06/10/2009 12:29


Ne fais pas semblant de ne pas comprendre. Tu préfères qu'on branche le corps de Cartman ou le tien sur le 220V??
Normalement puisque les causes biologiques sont deux fois les mêmes (deux corps branchés) les effets devraient être deux fois les mêmes non? (mêmes causes, mêmes effets... fatigant, fatigant...
)

PS: je sais bien que votre intelligence a été totalement vidée par les discours politiques... mais quand même!

2. Constater c'est établir pour réel (définition). Or une douleur n'est réelle pour une personne que lorsque celle-ci la ressent (les autres ne la ressentent pas donc ne constatent pas la même
chose... au secours! au secours! sortez moi de cette planète de cons!).


José 06/10/2009 11:13


José ressent de la douleur si Jaimal(Cons(josé)) qui est impliqué seulement par Prensa(Corps(josé)), voici la loi "universelle" appliquée à moi et qui s'applique à n'importe qui. Pas besoin de
faire intervenir autre chose.
Ce n'est pas parce que (2) est fausse qu'il y a une exception, la loi générale c'est (1) elle n'a pas d'exception.
Tu continues à te mentir à toi-même Miteny. Gare à la descente.


Miteny 06/10/2009 11:52


Il faut à tout prix que tu trouves des vitamines.

Une personne constate une production de douleur si et seulement si cette personne a mal.
Ok?
Les conditions pour qu’une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu’un corps est
frappé ?

Répond à ces questions. Quoi? Tu as peur de me faire douter?

PS: on ne parle pas de (1). Ce n'est pas le sujet!!


Barbotin 06/10/2009 10:39


Pourquoi as-tu besoin de la rélaité DES gens. Il suffit que chaque corps frappé ait mal pour affirmer qu'à chaque fois donc les conditions ont été réunies. La production de douleur ne doit pas être
constatée par TOUS pour exister.

"créer de nouvelles animations flashs, c'est là dedans que tu es bon." Ben, là non plus, en fait...


Miteny 06/10/2009 10:43


La sensation douloureuse n'est ressentie, n'est réelle que pour une personne. Les autres ne constatent pas le même effet (ça me paraît évident!!).
Donc il faut le dire: chaque personne ne constate une production de douleur que lorsque SON corps est frappé.

(communiquer avec les cons est extrêmement difficile: même la différence douleur/pas douleur est un obstacle conceptuel insurmontable pour eux).


M comme Minables 05/10/2009 19:47


En fait, la "perfection", c'est peut-être (ou sans doutes), aller au bout de vos "mensonges"


eddy 05/10/2009 19:29


donc à KIra...

un tas de cons, ou un tas de connes ?

Ps : même pas besoin de politiser


sam 05/10/2009 19:03


Depuis le temps que ça planait.


eddy 05/10/2009 18:43


Ca veut dire que tu te trouves au dessus du niveau de josé, mon ami


Miteny 05/10/2009 18:54


Je pense que José n'a pas compris ce que je voulais dire (voire ce que je disais). Ne pas réussir à communiquer avec l'espèce humaine même en faisant appel à la différence douleur/pas douleur...
c'est dingue.

On comprend pourquoi les extraterrestres restent cachés (mais peut-être qu'ils observent de loin ce qu'ils appellent "la planète des cons").


eddy 05/10/2009 18:37


josé=> TG

:-)


Miteny 05/10/2009 18:41


ça veut dire quoi ça?


José 05/10/2009 18:32


Je crois que tu as compris ton erreur, ta dérobade en est la preuve. Le mieux serait de l'admettre, de faire profil bas, et de créer de nouvelles animations flashs, c'est là dedans que tu es bon.
En logique, en raisonnement, tu es en dessous du niveau de la mer, tu peux même donner l'impression que Frédéric Lefebvre a un cerveau, ce qui est quand même un sacré exploit.


Miteny 05/10/2009 18:40


Calomnie: aurais tu peur de répondre à la question suivante:
Une personne constate une production de douleur si et seulement si cette personne a mal.
Ok?
Alors?

PS: vous avez les politiques que vous méritez (pour qui vous votez).


José 05/10/2009 18:29




Donc je reprends. "Une sensation douloureuse est produite" : peut s'écrire "il existe io tel tel que Jaimal(Cons(io)). Donc effectivement quand un corps est frappé, les conditions sont réunies (
Prensa(corps(io))=>Jaimal(Cons(io))

Mais bien sûr la sensation douloureuse produite, ne sera ressenti par l'individu si et seulemnt si i=io.


Miteny 05/10/2009 18:39


"Une sensation douloureuse est produite" : peut s'écrire "il existe io tel tel que Jaimal(Cons(io)).

MAIS NON !!!
Une personne constate une production de douleur si et seulement si cette personne a mal.
Ok?
Alors?


Stephane 05/10/2009 17:58



Les conditions pour qu’une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu’un corps est
frappé ?


Soit vous répondez oui, et vous m’expliquez pourquoi vous considérez que la réalité est LE
CONTRAIRE de ce que constatent les gens.


Soit vous répondez non et vous me dites ce qu’il manque !

Chaque fois qu'un corps est frappé, une personne a mal. Manque t-il vraiment quelque chose ?

Tu confonds encore l'absence totale de phenomene, avecla nature du phenomene, qui est de n'avoir chaque fois qu'un seul observateur.

C'est quoi la règle qui interdit à une source matérielle de produire un phenomene dont chaque manifestation n'a qu'un seul observateur ? Elle se trouve où cette règle ? 



José 05/10/2009 15:43


Tu t'es défilé sur le grille-pain, à partir de mon article, on voit très bien comment s'agence les choses. Pour peu qu'on donne des définitions claires aux concepts flous que tu énonces. Mais tu
t'es dérobé. A menteur, menteur et demi.


Miteny 05/10/2009 16:38


Faux.
Je ne veux pas déranger le grille pain (où je ne peux d'ailleurs pas mettre de commentaires).
Me dire de commenter sur un site que l'hérétique Cartman m'a interdit, c'est particulièrement vicieux.

PS: et toujours pas de réponse. Tu couches avec Belzébuth?