Pour les bricoleurs.

Publié le par Miteny

Toutes les conditions matérielles et biologiques pour qu'une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès que n'importe quel corps (en vie bien sûr) est frappé !!
Oui, c'est vrai et c'est l'argument qui tue, ici, sur dieuexiste.com
Soit vous êtes d'accord (ce qui est normal), soit vous ne l'êtes pas, et il faut m'expliquer ce qu'il manque.
Bref, vous êtes mal. Vous n'avez plus rien à dire, vous avez perdu. Alors autant avouer la vérité. Vous voyez bien que le fonctionnement du corps ne peut pas suffire, alors devenez raisonnable.
Car, bien évidemment, dans la réalité, une sensation douloureuse n'est pas produite dès que n'importe quel corps est frappé. C'est absolument faux dans le sens où ce n'est pas la réalité des gens. Ce n'est la réalité de personne, ce n'est jamais réel !!!

Si vous êtes bricoleur par exemple, vous constatez bien qu'une sensation douloureuse n'est pas produite dès que n'importe quel corps se fait attaquer par une scie circulaire devenue folle...
Non mais franchement, quel argument pourrait me faire douter de ces évidences?
Aucun: la preuve, c'est que mes opposants ici ne font que chercher à gagner du temps pour ne pas avoir à avouer la vérité. Ils critiquent le vocabulaire, font semblant de ne pas comprendre, racontent n'importe quoi ou mentent grossièrement...
Que des individus sans la moindre envergure.

Publié dans Archives 2006-2009

Commenter cet article

Aubé Philippe 06/10/2009 18:18



Pour les
matérialistes, il n'existe que la douleur
ressentie par
un organisme.
En effet, la définition (matérialiste) est la douleur ressentie par un organisme est la détection par le système nerveux de cet organisme d'un stimulus nociceptif. Il est donc strictement
impossible de produire de la douleur, il n'est possible que de la ressentir, quand son propre système nerveux détecte un stimulus
nociceptif.


À moins que vous puissiez exhiber une définition de la
douleur sans intervention d'un organisme, poser une question du genre les conditions pour qu'une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu'un corps est frappé ? est donc une grave faute de
raisonnement...


Et n'oublions pas, juste pour le plaisir, ce que vous
avez écrit : Vous
n'arrivez pas à comprendre que n'importe quel corps pourrait être à moi (biologiquement rien ne s'y oppose). parce que d'une part vous êtes idiot (d'autres ont compris... mettez vous d'accord
entre vous), et d'autre part parce [que] la langue française n'est pas assez précise.






Miteny 06/10/2009 18:19


les conditions pour qu'une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu'un corps
est frappé ?
VOus avez répondu non. Qu'est ce qui manque?
Pas de réponse: ce con est piégé et au lieu de répondre, il répète les mêmes âneries.


Aubé Philippe 06/10/2009 18:07


Pour les matérialistes, il n'existe que la douleur
ressentie par un organisme. En effet, la définition (matérialiste) est la douleur ressentie par un organisme est la détection par le système nerveux de cet organisme d'un stimulus
nociceptif. Il est donc strictement impossible
de produire de la douleur, il n'est possible que de la ressentir, quand son prpore système nerveux détecte un stimulus nociceptif.

À moins que vous puissiez exhiber une définition de la
douleur sans intervention d'un organisme, poser une question du genre les conditions pour qu'une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu'un corps est frappé ? est donc une grave faute de
raisonnement...


Et n'oublions pas, juste pour le plaisir, ce que vous
avez écrit : Vous n'arrivez pas à comprendre que n'importe quel
corps pourrait être à moi (biologiquement rien ne s'y oppose). parce que d'une part vous êtes idiot (d'autres ont compris... mettez vous d'accord entre vous), et d'autre
part parce [que] la langue française n'est pas assez
précise.



Miteny 06/10/2009 18:09


les conditions pour qu'une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu'un corps
est frappé ?
VOus avez répondu non. Qu'est ce qui manque?


Aubé Philippe 06/10/2009 17:01



Miteny écrit :
Ceux qui viennent sur ce blog doivent répondre à la question du blog... ne serait-ce
que pour m'éclairer.


La question du blog est en tête de chaque page
: Dites moi précisément
où je me trompe. Vous vous perdez dans vos propres mensonges. Quelle tristesse
!


On peut d'ailleurs s'attendre à tout de qui
écrit : Vous n'arrivez pas à comprendre que n'importe quel corps pourrait être à moi (biologiquement rien ne s'y
oppose). parce que d'une part vous êtes idiot (d'autres ont compris... mettez vous d'accord entre vous), et d'autre part parce [que] la langue française n'est pas assez précise.






Miteny 06/10/2009 17:06


les conditions pour qu'une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu'un corps
est frappé ?

Vous avez déjà répondu non. J'attends impatiemment de savoir ce qu'il manque.


Aubé Philippe 06/10/2009 16:55


Désolé pour la confusion M.


Aubé Philippe 06/10/2009 16:53



À mon commentaire:
Toujours pour gagner du
temps.


Miteny, vous avez oublié d'indiquer comment vous aller gagner du
temps !


Mais puisque j'ai l'occasion de parler çà un esprit
distingué...


Je rappelle que pour les matérialistes, il n'existe que
la douleur ressentie par un organisme. En effet, la définition (matérialiste) est la douleur ressentie par un organisme est la détection par le système nerveux de cet organisme d'un
stimulus nociceptif.


À moins que vous puissiez exhiber une définition de la
douleur sans intervention d'un organisme, poser une question du genre les conditions pour qu'une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu'un corps est frappé ? est une grave faute de raisonnement...


Et n'oublions pas, juste pour le plaisir, ce que vous
avez écrit : Vous n'arrivez pas à comprendre que n'importe quel
corps pourrait être à moi (biologiquement rien ne s'y oppose). parce que d'une part vous êtes idiot (d'autres ont compris... mettez vous d'accord entre vous), et d'autre
part parce [que] la langue française n'est pas assez
précise.






Miteny 06/10/2009 16:55


les conditions pour qu'une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu'un corps
est frappé ?

Vous avez déjà répondu non. J'attends impatiemment de savoir ce qu'il manque.


M comme MDR 06/10/2009 01:54


Et à ceux qui ne connaissent pas vivianne....je ne vous la conseille pas


explddrrr


M comme Miteny 06/10/2009 01:51


Quand je te disais que l'on se marrait bien plus avec toi qu'avec viviane, c'etait sans l'inclure dans nos demarches...et en toute innocence

Putain, c'en est presque risible


M comme Meilleur 06/10/2009 01:22


:-)


M comme Manu 06/10/2009 01:15



Yo Alain,

"Billet d'humeur ce soir"

Dans le Mille !!!



M comme Militaire 06/10/2009 01:12


Philippe...

"Juste, un amusement, parmi tant d'autres.
Encore faut il aimer jouer, et ne pas tricher"
Ah nan, ce n'est pas de Miteny

Ps : M c'est comme eddy, mais en Mieux


alain bourrelly 06/10/2009 00:45


Il comme à me la peler sévère le messouille de mes deux cils à toujours faire comme si on ne lui avait rien dit ....
On lui explique un point vue bien détaillé, et au lieu d'expliquer pourquoi c'est faux (selon lui) il part sur autre chose.

C'est vraiment un marchand de tapis. Il prend sa gouaille commerciale pour des arguments percutants et de la logique mathématique.

Marre, tiens... Billet d'humeur ce soir.


Miteny 06/10/2009 10:00


Quoi?
Ceux qui viennent sur ce blog doivent répondre à la question du blog... ne serait-ce que pour m'éclairer.

dès qu'un organisme est frappé, toutes les conditions pour qu'une douleur soit produite au
niveau de cet organisme sont réunies ?


Aubé Philippe 06/10/2009 00:34



À mon commentaire:
"La langue française
est un bel outil où les mots ont un sens très précis. C'est ce qui en fait toute la beauté"Miteny a cru bon de répondre : Juste, un amusement, parmi tant d'autres.
Encore faut il aimer jouer, et ne pas tricher.


Juste un petit
florilège...


Vous n'arrivez pas à comprendre que n'importe quel corps pourrait être à moi
(biologiquement rien ne s'y oppose). parce que d'une part vous êtes idiot (d'autres ont compris... mettez vous d'accord entre vous), et d'autre part parce [que] la langue française n'est pas assez précise. (mon préféré)


Kric kric wouin wouin doing doing plouc sfhdjf tac tac tac
tac…. Haou! Haou! Haou ! (Je pète les
plombs). (un court moment de
lucidité)


Vraiment tu te fous de moi. Tu n'as même pas défini ce qu'est
"neutre". (venant d'un garçon
qui ne définit jamais la douleur, c'est piquant !)


Selon la théorie matérialiste, c'est le cerveau qui fabrique la
douleur.(salaud de
cerveau ! D'un autre côté, sachant ce que produit le votre, on comprend la rancune. Et après ça, Miteny ne pense pas que la douleur est une substance... Ben voyons
!


Quand on lui demande des sources pour certaines
affirmations : Je n'ai pas besoin de source pour
réfléchir.


On frappe un corps, quelqu'un a mal, OUI. Mais ce n'est pas le sujet (il a encore
rien compris). Le sujet est: est-ce que j'ai mal? Pas forcément, il y a une exception. C'est beau comme de l'antique ! Et c'est vrai que vous êtes sans doute le seul au monde à comprendre
toute la profondeur de cette phrase !






Miteny 06/10/2009 09:59


Toujours pour gagner du temps.


Aubé Philippe 06/10/2009 00:13



Miteny a écrit :
Je ne vous demande pas quelle est la question que je dois poser pour vous faire
plaisir mais de répondre à ma question (quel imbécile!).


Mais on ne peut pas répondre à cette question, mon
tendre et doux ami. Car, elle n'a pas de
sens. Un corps ne produit
pas de douleur ! Non pas parce qu'un corps ne suffit pas à la produire, mais parce que la douleur ça ne se produit pas, cela se ressent, comme toute sensation...


Une fois de plus, dire qu'on produit de la douleur cela
revient à dire qu'on ferme la lumière. C'est complètement enfantin (et même un enfant peut comprendre que c'est stupide). Surtout que vous voulez en tirer la conclusion erronée que vous devriez
pouvoir ressentir la douleur des autres, selon une théorie que vous qualifiez de matérialiste (en avouant d'ailleurs, en chemin, que ce n'est pas le cas).


Avec la même faute de raisonnement, je pourrais prouver
que la lumière a des gonds et qu'on peut lui mettre une serrure, puisqu'on peut la fermer !


Miteny a écrit :
dès qu'un organisme est frappé, toutes les conditions pour qu'une douleur soit produite
au niveau de cet organisme sont réunies ?


Toujours pas. Pour la simple raison que la douleur
n'est pas un produit, mais une sensation. D'ailleurs on peut se demander pourquoi vous tenez tant à cette formulation fausse... Ah mais si, ça me revient... Rassurez-vous tout le monde a compris
votre minable tricherie et si je la relève encore, c'est parce que j'exècre les tricheurs.


Minteny ajouta :
ALORS????? Réponse définitive?? Oui ou non?


Toujours non ! Je ne peux pas mentir pour vous plaire mon chou. J'en reste à la définition matérialiste de la
douleur la douleur ressentie par un
organisme est la détection par le système nerveux de cet organisme d'un stimulus nociceptif. J'attends d'ailleurs toujours la votre... Ah oui ! Je me souviens : la douleur « ça fait
mal ! » Vous me mettrez 200g de « ça fait mal » de côté pour jeudi. Merci d'avance.


La théorie matérialiste de la douleur n'a rien à craindre de vous. Rappelons juste pour le plaisir ce que vous avez
écrit :
Vous n'arrivez pas à comprendre que n'importe quel corps pourrait être à moi
(biologiquement rien ne s'y oppose). parce que d'une part vous êtes idiot (d'autres ont compris... mettez vous d'accord entre vous), et d'autre part parce [que] la langue française n'est pas assez précise.


Il va vous falloir au moins un Dieu omnipotent,
omniscient et peu regardant sur la qualité de ses ouailles pour arriver à convaincre qui que ce soit avec des arguments de ce calibre.






Miteny 06/10/2009 09:58


1. Toute sensation douloureuse a des causes. Vous le savez très bien.

2. Non? Qu'est ce qui manque?

Toujours pas de réponse: c'est minable.


M comme Mother of love 05/10/2009 20:54


http://www.youtube.com/watch?v=-NMph943tsw

:-)


M comme Mars 05/10/2009 20:27



"La langue française est un bel outil où les mots ont un sens très précis. C'est ce qui en fait toute la beauté"

Juste, un amusement, parmi tant d'autres.

Encore faut il aimer jouer, et ne pas tricher.



Aubé Philippe 05/10/2009 20:19



Miteny a écrit :
dès qu'un organisme est frappé, toutes les conditions pour qu'une douleur soit
produite au niveau de cet organisme sont réunies ?


Presque ! dès qu'un organisme est frappé, toutes les conditions pour qu'une douleur soit ressentie par cet organisme sont réunies.


C'est bizarre que vous ne parveniez pas à écrire des
phrases assez précises... Eh oui ! La langue française est un bel outil où les mots ont un sens très précis. C'est ce qui
en fait toute la beauté, contrairement à ce qu'affirme un certain Miteny dans un texte resté célèbre : Vous n'arrivez pas à comprendre que n'importe quel corps pourrait être à moi (biologiquement rien ne s'y oppose). parce que d'une part
vous êtes idiot (d'autres ont compris... mettez vous d'accord entre vous), et d'autre part parce [que] la langue française n'est pas assez
précise.






Miteny 05/10/2009 20:32


Je ne vous demande pas quelle est la question que je dois poser pour vous faire plaisir mais de répondre à ma question (quel imbécile!).

dès qu'un organisme est frappé, toutes les conditions pour qu'une douleur soit produite au
niveau de cet organisme sont réunies ?

ALORS????? Réponse définitive?? Oui ou non?


Aubé Philippe 05/10/2009 19:27



Miteny a écrit :
??? Donc dès qu'un organisme est frappé, toutes les conditions pour qu'une douleur
soit produite sont réunies !!! (au secours).


Bien... Ahem... Il y avait un jeu de mot sur le mot réunion, et la locution lieu de réunion. C'est ce qu'on appelle un calembour.
Certaines personnes ne comprennent pas ce genre de facétie...


Il n'en reste pas moins que, sous le calembour, il y a du vrai. dès qu'un organisme est frappé, toutes les conditions pour qu'une douleur soit produite sont réunies
dans cet organisme et pour cet
organisme. Comme quoi,
la langue française est un bien bel outil contrairement à ce qu'affirme un certain Miteny dans un texte resté célèbre : Vous n'arrivez pas à comprendre que n'importe quel corps pourrait être à moi (biologiquement rien ne s'y
oppose). parce que d'une part vous êtes idiot (d'autres ont compris... mettez vous d'accord entre vous), et d'autre part parce [que] la langue française n'est pas assez
précise.






Miteny 05/10/2009 19:55


dès qu'un organisme est frappé, toutes les conditions pour qu'une douleur soit produite au
niveau de cet organisme sont réunies ?
Oui?


Aubé Philippe 05/10/2009 19:16



Miteny a écrit :
Si elles ne sont pas réunies, qu'est ce qui manque?


Un lieu où les réunir par exemple... Comme un organisme...






Miteny 05/10/2009 19:18


???
Donc dès qu'un organisme est frappé, toutes les conditions pour qu'une douleur soit produite sont réunies !!! (au secours).


M comme Menteurs 05/10/2009 19:01


Reviser le bac à lauréats, c'est du "Miel"




Aubé Philippe 05/10/2009 18:58



Minety a écrit :
Est-ce que les conditions pour qu'une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu'un corps en vie (et en bonne santé) est frappé sont réunies??
Vous avez répondu non. Qu'est ce qui manque?


La réponse est toujours non. Tout simplement,
parce que votre question est strictement équivalente à demander : Est-ce que les conditions pour qu'une poésie soit
produite par Armand sont remplies dès que Louise pense à des mots qui riment ?


La réponse à la deuxième question est alors, clairement, impossible à donner (parce qu'elle est vraiment trop
imbécile).


Bien entendu, de quelqu'un qui affirme que : Vous n'arrivez pas à comprendre que n'importe quel corps pourrait être à moi (biologiquement rien ne s'y
oppose). Puis qui ajoute
: parce [que] la langue française n'est pas assez
précise, on peut s'attendre à
tout !






Miteny 05/10/2009 19:01


Si elles ne sont pas réunies, qu'est ce qui manque?
Vous fuyez lamentablement et ne répondez jamais. Comme je l'avais prévu. Victoire sans appel de miteny.

Miteny ridiculise les cons, à défaut de les rendre intelligent (ce qui est impossible: certains n'ont même pas la matière grise nécessaire).


Aubé Philippe 05/10/2009 18:15



Minety a écrit :
Ce n'est pas n'importe quoi.


Expliquez-nous cher maître ce que signifie
: Vous n'arrivez pas à comprendre que n'importe quel
corps pourrait être à moi (biologiquement rien ne s'y oppose).






Miteny 05/10/2009 18:18


Mais là ce n'est pas le sujet. Je comprends, vous voulez gagner du temps, engendrer de la confusion.
Mais moi non. Donc ceci est un ultimatum:
J'ai demandé: est-ce que les conditions pour qu'une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu'un corps en vie (et en bonne santé) est frappé sont réunies??

Vous avez répondu non.
Qu'est ce qui manque?
Si vous ne répondez pas, cela prouvera définitivement votre malhonnêteté.


M comme Marilyn 05/10/2009 18:04


http://fr.wikipedia.org/wiki/Marilyn_Monroe

2/3


Aubé Philippe 05/10/2009 18:00



Minety a écrit :
Il est prêt à écrire n'importe quoi pourvu que ce soit l'opposé de ce que je dis:
génial!


En parlant d'écrire n'importe quoi, n'est-ce pas sous
votre plume que avons lu : Vous n'arrivez pas à
comprendre que n'importe quel corps pourrait être à moi (biologiquement rien ne s'y oppose).






Miteny 05/10/2009 18:11


Ce n'est pas n'importe quoi. Mais avec vos 2 grammes de matière grise, vous êtes incapables de comprendre quoi que ce soit (même pas la différence douleur/pas douleur). C'est dire le niveau
ridiculement minable!


Aubé Philippe 05/10/2009 17:58



Minety a écrit :
Je peux torturer un matérialiste pour qui, selon vous, "la douleur n'existe
pas"???


Or il y avait une
suite... Il n'existe que la sensation de douleur pour
un organisme. Donc si
vous décidé de torturer un matérialiste, son organisme ressentira de la douleur.


Néanmoins, on peut trouver assez malsain cette
fascination pour la torture qu'on retrouve dans plusieurs de vos messages.






Miteny 05/10/2009 18:10



Donc il ne pourra nier l'existence de cette douleur? (je n'arrive pas à croire que je discute avec des cons pareils).



Aubé Philippe 05/10/2009 17:56



Minety a extrait cette phrase de son contexte
: "Pour les matérialistes (et les scientifiques), la
douleur n'existe pas."


En oubliant sciemment la
suite... Il n'existe que la sensation de douleur pour
un organisme.






Miteny 05/10/2009 18:09


Donc cette douleur existe?


Aubé Philippe 05/10/2009 17:53



Minety a affirmé :
Justement, pour savoir exactement ce que c'est, il faut savoir quelles sont ses causes.


Je sais exactement ce qu'est la force de gravité, mais
elle ne semble pas avoir de cause. À moins que vous puissiez nous les fournir !






Miteny 05/10/2009 18:08


Mais qu'est ce qu'il raconte? (fou je vous dis).


Aubé Philippe 05/10/2009 17:42



Minety a affirmé, parlant de moi
: Il est complètement fou!


Le même Miteny a écrit
: Vous n'arrivez pas à comprendre que n'importe quel
corps pourrait être à moi (biologiquement rien ne s'y oppose). parce que d'une part vous êtes idiot (d'autres ont compris... mettez vous d'accord entre vous), et d'autre
part parce [que] la
langue française n'est pas assez précise.






Miteny 05/10/2009 17:51



Pour être hors sujet, il est très fort.
Oui, il m'arrive de faire des erreurs, comme il m'arrive de faire des fautes d'orthographe et de rater des reprises de volée. Et alors?

(il est complètement allumé).



Aubé Philippe 05/10/2009 17:24



Minety écrivit : Ne me faites pas croire que vous ne savez pas reconnaître une sensation
douloureuse


Je sais ce que
signifie ressentir une douleur. Mais ce qu'est la douleur sans la notion de sensation, je ne sais pas et personne ne le
sait.


Minety poursuivit : J'ai proposé de vous montrer ce qu'était la douleur grâce à une agrafeuse électrique: pourquoi
refusez vous?


Tout ce que vous parviendrez à faire, c'est faire
ressentir une douleur à un organisme. Vous êtes bien incapable de produire une douleur.


Minety poursuivit : Je m'étonne.


C'est le début de la
sagesse.


Minety conclut : Et sinon alors... puisque votre réponse est non que manque-t-il?


Pour les matérialistes (et les scientifiques), la douleur n'existe pas. il n'existe que
la douleur ressentie par un
organisme. En effet, la définition (matérialiste) est la douleur ressentie par un organisme est la détection par le système nerveux de cet organisme d'un
stimulus nociceptif.
À moins que vous puissiez exhiber une définition de la douleur sans intervention d'un organisme, poser une question du genre les conditions pour qu'une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu'un corps est frappé ? est une grave faute de raisonnement...


Mais puisque nous en sommes aux questions, voici les
miennes :


Vous avez écrit : Vous n'arrivez pas à comprendre que n'importe quel corps pourrait être à moi (biologiquement rien ne s'y oppose). parce que d'une part vous êtes idiot (d'autres ont
compris... mettez vous d'accord entre vous), et d'autre part parce [que] la langue française n'est pas assez précise. Pouvez-vous aller plus loin
?


D'où sort votre affirmation selon
laquelle les matérialistes pensent que le corps
suffit ?






Miteny 05/10/2009 17:31


"Pour les matérialistes (et les scientifiques), la douleur n'existe pas."


génial!!
Ce type est vraiment complètement idiot. Je peux torturer un matérialiste pour qui, selon vous, "la douleur n'existe pas"???



Il est prêt à écrire n'importe quoi pourvu que ce soit l'opposé de ce que je dis: génial!


Aubé Philippe 05/10/2009 15:56



Minety commença par : Il est complètement fou!


Que voilà un diagnostic bien téméraire...


Puis il ajouta : Je me demande pourquoi vous écrivez ici si vous fuyez le dialogue.


La question de ce blog est en tête de page : Dites-moi où je me trompe. Pourquoi poser cette question, si vous ne voulez pas entendre les réponses
?


Pour enchaîner sur : On sait que vous êtes persuadé d'être un génie. Reste à en
persuader les autres.


Pourriez-vous m'indiquer les morceaux de textes de ma plume qui vous amènent à cette
audacieuse conclusion ?


Minety écrit : Toujours pas de réponse.les conditions pour qu'une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu'un corps est frappé
?Il a répondu non plusieurs fois et refuse pour autant de me dire ce qu'il
manque.


Ce qui manque, c'est la définition de la douleur qui donnerait un sens à cette question. Votre définition aberrante est : la douleur est une substance qui
provoque du « ça fait mal ».


Mais elle n'en n'a aucun avec la définition matérialiste de la douleur : la douleur ressentie par un organisme est la détection
par le système nerveux de cet organisme d'un stimulus nociceptif.


D'où sort votre définition de la douleur ?






Miteny 05/10/2009 16:42



Ne me faites pas croire que vous ne savez pas reconnaître une sensation douloureuse. J'ai proposé de vous montrer ce qu'était la douleur grâce à une agrafeuse électrique: pourquoi refusez
vous?
Je m'étonne.
Et sinon alors... puisque votre réponse est non que manque-t-il?



Aubé Philippe 05/10/2009 15:54



Minety répondit d'abord à Alain ainsi : Il est complètement fou!


Que voilà un diagnostic bien téméraire...


Puis il ajouta : Je me demande pourquoi vous écrivez ici si vous fuyez le dialogue.


La question de ce blog est en tête de page : Dites-moi où je me trompe. Pourquoi poser cette question, si vous ne voulez pas entendre les réponses
?


Pour enchaîner sur : On sait que vous êtes persuadé d'être un génie. Reste à en
persuader les autres.


Pourriez-vous m'indiquer les morceaux de textes de ma plume qui vous amènent à cette
audacieuse conclusion ?


Minety écrit : Toujours pas de réponse.les conditions pour qu'une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu'un corps est frappé
?Il a répondu non plusieurs fois et refuse pour autant de me dire ce qu'il
manque.


Ce qui manque, c'est la définition de la douleur qui donnerait un sens à cette question. Votre définition aberrante est : la douleur est une substance qui
provoque du « ça fait mal ».


Mais elle n'en n'a aucun avec la définition matérialiste de la douleur : la douleur ressentie par un organisme est la détection
par le système nerveux de cet organisme d'un stimulus nociceptif.


D'où sort votre définition de la douleur ?






Miteny 05/10/2009 16:39



Ne me faites pas croire que vous ne savez pas reconnaître une sensation douloureuse. J'ai proposé de vous montrer ce qu'était la douleur grâce à une agrafeuse électrique: pourquoi refusez
vous?
Je m'étonne.
Et sinon alors... puisque votre réponse est non que manque-t-il?



sam 05/10/2009 13:21


L'égocentrisme, est une des caractéristiques fondamentale de la nature de l'Homme.
Une abstraction difficile pour certains probablement. A moins qu'il ne sagisse que de dialogue.


sam 05/10/2009 13:15



"Ce sont des erreurs d'enfant de moins de 3 ans qui relévent de la pensée magique, de l'egocentrisme et de l'impossibilité à entrer dans l'abstraction."


Sûr ..


http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/10/03/nicolas-hulot-et-l-oligarchie-par-herve-kempf_1248846_3232.html



alain bourrelly 05/10/2009 12:42




Tu dis :

Parce que je sais reconnaître une douleur quand j'en constate une et que là je n'en constate pas (loin de là) alors que je constate bien l'influx nerveux: c'est quand même énorme de ne pas savoir
faire la différence entre douleur et pas douleur!!
Enorme!


Reponse :

La voila ton erreur, tu confond tout simplement le subjectif et l'objectif (rien que ça).
On sait trés bien en voyant l'influx dans le cerveau que le sujet a mal. La douleur c'EST l'influx.
On constate OBJECTIVEMENT la présence de la douleur par l'influx, mais bien évidemment on ne la ressent pas.

En fait tu combines les erreurs (comme on te l'a déja dit) :

1) Objectif/ subjectif
2) La définition de la douleur qui t'es toute personnelle (ça fait mal). Alors qu'en fait la douleur c'est mot qu'utile le cerveau humain francophone pour qualifier une sorte d'influx qui le
traverse.


 


Ce sont des erreurs d'enfant de moins de 3 ans qui relévent de la pensée magique, de l'egocentrisme et de l'impossibilité à entrer dans l'abstraction.



Miteny 05/10/2009 14:19


Incroyable mais vrai de mauvaise foi!

Il me dit: "tu confonds le subjectif et l'objectif".
Puis juste après (incroyable!!): "la douleur c'EST l'influx".

oh!

OOOHH!!!

Réveille toi. C'est toi qui confond le subjectif et l'objectif. Tu viens d'écrire justement que tu confondais les deux.

Et remerde, je parle de la sensation douloureuse (de ce qui fait mal: sinon ce n'est pas la peine de parler de la douleur... quel con).

Et après il ose me dire que je fais des erreurs d'enfant de moins de 3 ans alors que lui ne sait pas faire la différence entre douleur et pas douleur!!!


Stephane 05/10/2009 03:02


""""Toutes les conditions matérielles et biologiques pour qu'une sensation douloureuse soit produite sont
réunies dès que n'importe quel corps (en vie bien sûr) est frappé !!""""""

Et chaque fois qu'un corps est frappé, de la douleur est produite pour quelqu'un

"""""Soit vous êtes d'accord (ce qui est normal), soit vous ne l'êtes pas, et il faut m'expliquer ce qu'il manque""""".

Si quelqu'un a mal a chaque fois qu'un corps est frappé, peut-on dire qu'il manque quelque chose.?

"""""Bref, vous êtes mal. Vous n'avez plus rien à dire, vous avez perdu""""""

Le problème, c'est que peu importe qui a perdu, c'est ni toi ni nous qui avons l'autorité morale de le déclarer. Alors peu importe nos arguments respectifs, personne ici n'a gagné.

""""Car, bien évidemment, dans la réalité, une sensation douloureuse n'est pas produite dès que n'importe quel corps est frappé. C'est absolument faux dans le sens où ce n'est pas la réalité des
gens. Ce n'est la réalité de personne, ce n'est jamais réel !!!"""""

Grosse différence entre un phenomene qui n'est pas produit du tout, et un phenomene qui ne peut être perçu que par lui-même.

C'est toi qui décide de dire que si la manifestation d'un phenomene n'est pas perceptible pour tous, elle n'est pas produite réellement.  

Nous nous disons que c'est la nature du phenomene, et que la causalité ne permet pas d'affirmer qu'un phenomene de cette nature ne peut être d'origine matérielle.



M comme Marie 04/10/2009 15:08


http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_Bonaparte

1/3


alain bourrelly 04/10/2009 11:05


Tu dis :

Maintenant qu'on est d'accord sur ce point, tu dois répondre à la question du blog: aurais tu peur?

Je répond : la réponse est dans mon post. Contrairement à toi je n'ai pas besoin de fractionner mon discours pour embrouiller mon interlocuteur. J'ai tout dit sur le sujet en quelques lignes et tu
es incapable de montrer que c'est faux.

Rappel :

Partons du principe qu'on ne sait pas ce que c'est la douleur. On hésite entre le matérialisme et... je ne sais trop quoi.

Si les matérialistes ont raison, alors la douleur serait causée par la détection d'un stimulus nociceptif par le  systéme nerveux d'un individu.
De plus, la douleur serait alors quelque chose de l'ordre d'un influx electro-chimique situé à l'intérieur du cerveau de cet individu. Ledit cerveau traduirait alors cet influx en langage humain en
l'appelant "douleur" si il est francophone.

Il est bien entendu que cet influx appelé douleur est totalement imperceptible par les humains extérieurs à ce corps. Seul le cerveau concerné perçoit cette douleur, puisque c'est CE cerveau qui
traduit l'influx qu'il contient en langage.
Je te rappelle (mais tu le sais) que la pensée et le ressenti passent OBLIGATOIREMENT par le langage et que donc le mot "douleur" est FORCEMENT la traduction d'un influx contenu dans le
cerveau.


Je te demande alors en quoi ta phénoménale "découverte" contredit-elle l'explication, matérialiste et  biologique de la douleur.



Miteny 05/10/2009 09:26


"De plus, la douleur serait alors quelque chose de l'ordre d'un influx electro-chimique situé à l'intérieur du cerveau de cet individu. "

Oui mais moi je ne vais pas traduire ce phénomène avec le mot "douleur"! Mais influx électro-chimique...

TU sais pourquoi?

Parce que je sais reconnaître une douleur quand j'en constate une et que là je n'en constate pas (loin de là) alors que je constate bien l'influx nerveux: c'est quand même énorme de ne pas savoir
faire la différence entre douleur et pas douleur!!
Enorme!


Aubé Philippe 04/10/2009 08:30



Minety répondit d'abord à Alain ainsi : Non, tu as exposé la théorie matérialiste et je suis entièrement d'accord avec ton
analyse de la théorie matérialiste.


Eh bien, il ne vous reste plus qu'à fermer le blog. Vous vouliez prouver qu'il y avait un
trou dans la théorie matérialiste de la douleur, il n'y en a pas selon votre propre aveu... Il n'y a plus qu'à retourner dans votre terrier. Bon voyage !


Puis il ajouta : Maintenant qu'on est d'accord sur ce point, tu dois répondre à la question du blog: aurais tu peur?


La question de ce blog est en tête de page : Dites-moi où je me trompe.


Vous venez d'avouer que la théorie matérialiste était parfaitement cohérente au sujet de la douleur. Vous avez donc déposé
les armes !






Miteny 05/10/2009 09:20


Il est complètement fou! Je me demande pourquoi vous écrivez ici si vous fuyez le dialogue. On sait que vous êtes persuadé d'être un génie. Reste à en persuader les autres.

Toujours pas de réponse.
les conditions pour qu'une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu'un corps est frappé ?Il a répondu non plusieurs fois et refuse pour autant de me dire ce qu'il manque.


Aubé Philippe 04/10/2009 08:23



Minety écrivit d'abord : Mais on en a déjà parlé !!


J'avais bien l'impression que vous repartiez en arrière... Ce qui est souvent le cas des
fuyards.


Puis il ajouta : Non, vraiment vous vous moquez de moi. c'est risible.


Ce n'est pas entièrement faux. Votre position et vos tactiques sont en effet assez
risibles. Ce qui me fait penser que votre blog est un canular.


Pour finir par : toutes ces manœuvres minables pour ne pas répondre à une question...


Parlez-vous de la l'interrogation de ce blog ? C'est-à-dire :
Dites-moi où je me trompe.


Eh bien faisons un résumé de trois erreurs graves de votre pseudo-raisonnement.


1. Pour les matérialistes (et les scientifiques), la douleur n'existe pas. il n'existe que la douleur ressentie par
un organisme. En effet, la définition (matérialiste) est la douleur ressentie par un organisme est la détection par
le système nerveux de cet organisme d'un stimulus nociceptif.
À moins que vous puissiez exhiber une définition de la douleur sans intervention d'un organisme, poser une question du genre les conditions pour qu'une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu'un corps est frappé ? est une grave faute de raisonnement...


2. Ensuite, il y a cette superbe pensée
: Vous n'arrivez pas à comprendre que n'importe quel corps pourrait être à moi (biologiquement rien ne s'y oppose). parce que d'une part vous êtes
idiot (d'autres ont compris... mettez vous d'accord entre vous), et d'autre part parce [que] la langue
française n'est pas assez précise.Quand on affirme une telle proposition, il faut la
prouver.


3. Rappelez-nous d'où sort votre affirmation
selon laquelle les matérialistes pensent que le corps suffit.






Miteny 05/10/2009 09:19


Toujours pas de réponse.
les conditions pour qu'une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu'un corps est frappé ?Il a répondu non plusieurs fois et refuse pour autant de me dire ce qu'il manque.


M comme Minable 04/10/2009 04:17


http://www.lemonde.fr/opinions/chronique/2009/09/30/lettre-ouverte-a-monsieur-kouchner-et-monsieur-mitterrrand_1247376_3232.html


alain bourrelly 03/10/2009 23:36



Donc les conditions pour qu'une sensation douloureuse soit produite (au niveau du corps frappé) dès qu'un corps est frappé??

Non ! Désolé ! la réponse est dans mon post !


Il y a dans mon post la définition de la douleur, les causes de la douleur, donc les conditions d'apparition de la sensation et l'explication de la "localité" de la douleur.

Tout est dedans.

SI, Relis !

N'essaie pas de m'entrainer sur un autre terrain, j'ai tout expliqué du point de matérialiste. Et ça colle.
A moins que tu prouves le contraire et c'est pas en répétant les mêmes bourdes que ça le fera.

Montres moi plutot l'erreur ou les erreurs dans mon explication.

Soit mon explication est fausse et tu peux me dire pourquoi, soit tu es incapable de me dire pourquoi et elle est vraie jusqu'à preuve du contraire.



Miteny 04/10/2009 00:40


Non, tu as exposé la théorie matérialiste et je suis entièrement d'accord avec ton analyse de la théorie matérialiste.
Maintenant qu'on est d'accord sur ce point, tu dois répondre à la question du blog: aurais tu peur?


Aubé Philippe 03/10/2009 22:29



Minety écrivit d'abord : Si la réponse est non, que manque-t-il???????????
dingue...


Il nous manque toujours VOTRE définition de la douleur et la source
d'icelle....






Miteny 04/10/2009 00:37



Mais on en a déjà parlé !!
Non, vraiment vous vous moquez de moi. c'est risible. toutes ces manoeuvres minables pour ne pas répondre à une question...



M comme Mal 03/10/2009 21:49


A philippe et 666,

La tristesse se resume à la qualité de la vibration.
 


alain bourrelly 03/10/2009 20:42


ps :
sans vouloir insister, l'explication normale, logique, matérialiste est absolument en accord avec le fait que je ne ressent pas la douleur des autres.
Dire le contraire, c'est méconnaitre le matérialisme.


Miteny 03/10/2009 22:07



Ah oui?
On verra... répond d'abord à cette question:
Donc les conditions pour qu'une sensation douloureuse soit produite (au niveau du corps frappé) dès qu'un corps est frappé??


C'est bien pourtant ce que tu as écrit dans ta description de la théorie matérialiste.



alain bourrelly 03/10/2009 20:39



tu dis : Justement, pour savoir exactement ce que c'est, il faut savoir quelles sont ses causes. Je sais reconnaître une sensation douloureuse, je sais quand je constate qu'une douleur est
produite.
d'après ces constats, je veux en déduire si la douleur est seulement l'activation neurologique du cerveau du à une détection patati patata...
Voilà.

Bon.

Partons du principe qu'on ne sait pas ce que c'est la douleur. On hésite entre le matérialisme et... je ne sais trop quoi.

Si les matérialistes ont raison, alors la douleur serait causée par la détection d'un stimulus nociceptif par le  systéme nerveux d'un individu.
De plus, la douleur serait alors quelque chose de l'ordre d'un influx electro-chimique situé à l'intérieur du cerveau de cet individu. Ledit cerveau traduirait alors cet influx en langage humain
en l'appelant "douleur" si il est francophone.

Il est bien entendu que cet influx appelé douleur est totalement imperceptible par les humains extérieurs à ce corps. Seul le cerveau concerné perçoit cette douleur, puisque c'est CE cerveau qui
traduit l'influx qu'il contient en langage.
Je te rappelle (mais tu le sais) que la pensée et le ressenti passent OBLIGATOIREMENT par le langage et que donc le mot "douleur" est FORCEMENT la traduction d'un influx contenu dans le
cerveau.


Je demande alors en quoi ta phénoménale "découverte" contredit-elle l'explication, matérialiste et  biologique de la douleur.



Miteny 03/10/2009 22:06



Et il faut encore se répéter...

Oui, selon la théorie matérialiste, la douleur serait alors quelque chose de l'ordre d'un influx electro-chimique situé à l'intérieur du cerveau de cet individu frappé;

Exactement: c'est ce que je n'arrête pas de répéter (argh, argh, au secours, au secours!!).

Donc les conditions pour qu'une sensation douloureuse soit produite (au niveau du corps frappé) dès qu'un corps est frappé??

Non????

C'est bien pourtant ce que tu as écrit?



Aubé Philippe 03/10/2009 18:41


Pour paraphraser 666 : tout ça pour en revenir au point de départ ! Quelle tristesse !!!


Aubé Philippe 03/10/2009 18:38



Minety écrivit d'abord : Sous quelles conditions une douleur est-elle ressentie par un personne ?
Pour faire simple (la description biologique est hors sujet: c'est pour gagner du temps): quand son corps est frappé (par exemple)? Ok?


Tout le monde pouvait croire qu'il avait compris son erreur...


Puis, malheureusement, Miteny écrivit : Votre définition est vraiment
absurde.


Prouvez-le ! Où est l'absurdité ?


Rappelons la définition (matérialiste) en question : la douleur ressentie par un organisme
est la détection par le système nerveux de cet organisme d'un stimulus nociceptif.


Puis : Mais bon, passons.


Non ! Ne passons pas ! Vous avez affirmé que la définition est absurde, il faut le prouver.


Puis, malheureusement, Miteny écrivit : Répondez donc à cette question : les
conditions pour qu'une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu'un corps est frappé?


Je préfère répondre à la bonne version de la question, c'est-à-dire : les conditions pour qu'une sensation douloureuse
soit ressentie par un organisme sont-elles réunies dès que cet organisme est frappé ? Ce qui correspond à la
définition matérialiste et à votre question prédéente, qui était bien plus pertinente : Sous quelles
conditions une douleur est-elle ressentie par une personne ?


Si je dois expressément répondre à : les conditions pour qu'une sensation douloureuse soit produite sont réunies dès qu'un corps est frappé ?
La réponse est clairement non !






Miteny 03/10/2009 21:58



Si la réponse est non, que manque-t-il???????????
dingue...



M comme mauvais garcon 03/10/2009 17:47


De rien, toujours prêt à rendre service...

@ 666=> 'l'


666 03/10/2009 17:44



tout ça pour ça mdr.



M comme Méchant 03/10/2009 16:30


4eme paragraphe, 3eme phrase...

"alors autant avouez la verite"

(assez rare pour être remarqué)


Miteny 03/10/2009 17:05


AH oui, merci...
 Bon maintenant à toi de contribuer à la science soit en m'indiquant où je me trompe soit en propageant l'interrogation de ce blog.


M comme Manipulateur 03/10/2009 16:00


Tu devrais corriger ta faute Miteny !




Miteny 03/10/2009 16:09



Quelle faute?