La voiture écologique de mes rêves.

Publié le par Miteny

La voiture dont je rêve n’est pas fabriqué par Porsche ou Ferrari. Ce n’est pas une Maserati, ni même une clio 16 soupapes. Ce n’est ni une Rolls Royce, ni une Safrane. Non. Ce serait plutôt une automobile moderne, au look « 2 CV » ou Coccinelle. Quelles seraient ses caractéristiques ?

Tout d’abord (le plus important) une puissance maximale faible (voire très faible si l’on considère les engins excessivement brutaux que l’on rencontre actuellement sur le marché) : 27 chevaux-vapeur (de quoi atteindre difficilement les 130 en vitesse de pointe… d’après mes calculs). La propulsion serait assurée par des moteurs électriques, eux-mêmes fournies en électricité par un petit moteur au gaz ou au biocarburant d’une puissance de 8 à 12 ch (par l’intermédiaire de batteries). L’existence de ces batteries relativement conséquentes permettrait d’autoriser d’autres sources d’énergie comme : le réseau EDF (lorsque la voiture s’en trouve proche… ce qui arrive assez souvent), les cellules photovoltaïques installées sur le toit et sur le capot, la petite éolienne pliable installée sur le toit et qui peut servir à chaque arrêt (s’il y a du vent). Voilà.

J’alimenterais ma voiture en huile de friture assez régulièrement. Si je ne fais que de la ville, je ne devrais même pas en consommer mais si je fais une longue route sur voie rapide, le problème risque d’être inverse. En effet, le moteur thermique étant insuffisamment puissant, il me faudra soit ralentir de temps en temps en dessous de 80 km/h, soit m’arrêter régulièrement près d’une borne électrique (ce qui me permettra de déployer mon éolienne portable). Ça doit le faire. Je traverserais sans doute la France moins vite mais presque gratuitement (moins d’un litre d’huile végétale pour 100 km !) et en tout cas, développement-durablement…. Reste un gros problème : QUI va me construire ma petite 2 CV ?? QUI !!!

PS (pour le futur constructeur) : il me faudra aussi un ordinateur de bord avec GPS, Internet et… reconnaissance vocale (mais pas trop puissant pour que ma consommation d’énergie ne soit pas exagérément augmentée).

Publié dans Archives 2006-2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Roland 29/10/2006 23:06

Pour traverser la France autrefois on avait aussi quelque chose de pas mal: c'était la SNCF. qui à l'époque ne se foutait pas du clients, n'avait aucun gorille privé dans ses gares, où il n'était pas interdit de fumer, par contre on y trouvait des controleurs, qui pouvaient vous renseigner, et des agents derrières les guichets.C'était pratique, car il y aVAIT des lignes un peu partout, et des gares!!! ouvertes !!! et devant chaque gare on trouvait des hotels, à DIVERS prix! et en tous cas toujours des bon marchés (chose aujourd'hui totalement disparue, si vous n'êtes pas pour le moins cadre commercial en voyage d'affaire il n'y a rien pour vous)  et dans les gares, chose extrordinaire! on trouvait affiché les horaires!, et il y avait des consignes pour les bagages, et des bancs, les gens n'étaient pas traités comme des coupable et du bétail, .http://miiraslimake.over-blog.com/article-1504998.htmlDans les trains on pouvait aller se promener dans le couloir, et ouvrir les fenêtres. Ca polluait infiniment moins que les voitures, ça gâchait beaucoup moins le paysage que les autoroutes.C'était pratique décontracté, convivial. Bref tout ce que ce n'est plus aujourd'hui...dommageJe n'en ai que peu profité quand ça existait encore. tout est fini maintenant.

miteny 23/08/2006 16:45

Je préfère mettre cet article en avant..