Un bilan plus que rassurant.

Publié le par Miteny

Force est de constater qu’après environ trente mille commentaires, personne n’a réussi à me coincer. Mon raisonnement est infaillible, je ne me trompe pas. Je ne me trompe pas quand je dis que la théorie matérialiste, c’est ça :

1 - un influx nerveux est généré à la suite d'un choc entre le marteau et le corps

2 - cet influx nerveux se propage via le système nerveux (c’est à dire les nerfs)

3 - lorsque le cerveau réceptionne un influx nerveux, il y a génération de douleur

Evidemment, lorsqu’on parle du cerveau, on parle de n’importe quel cerveau. Et il est tout aussi évident que je ne me trompe pas quand je dis que personne n’observe la réalité du point 3. Parce qu’observer une production de douleur, c’est avoir mal. Or personne n’a mal dès que n’importe quel cerveau sur Terre (et il y en a des milliards) réceptionne un influx nerveux !

C’est absolument ridicule. Au contraire, chaque personne observe une exception qu’elle se doit d’expliquer. Non, je ne me trompe pas. Vous croyez vraiment qu’après 30000 commentaires, on me laisserait fanfaronner de la sorte si je me trompais ? Non. On m’aurait coincé avec mes propres questions depuis longtemps.

Ne vous laissez pas berner par les aigrefins comme Stéphane : il ne répond jamais à mes questions. Il suffit de lire les commentaires pour s’en rendre compte. Son but est d’embrouiller au maximum la discussion puis de se faire passer pour un individu absolument sincère et honnête (ce qu’il n’est vraiment pas !) pour ensuite proclamer à qui veut l’entendre : « si vraiment il avait raison, il aurait convaincu quelqu’un de bien comme moi. Or, malgré toute mon honnêteté, je suis loin d’être convaincu. C’est même plutôt le contraire ».
C’est un escroc : la connaissance ne l’intéresse pas. Par contre il doit probablement défendre les intérêts d’une secte quelconque, qu’il essaie de nous refourguer ici. Il fallait s’y attendre : dans le domaine de la religion, il y a une majorité de voleurs. On pourrait même croire qu’il n’y a que ça (ce qui nous ferait presque douter de l’existence de Dieu !).

 

PS : C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai décidé de créer une nouvelle religion : ce sera la seule vraie bonne religion. Bientôt toutes les explications nécessaires dans un petit fascicule s’intitulant « Que faire des religions ? ».

Publié dans Archives 2006-2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gilbert 30/08/2009 13:56

miteny a dit :Tu me fais penser à un vautour. Tu ne serais pas journaliste?Encore raté. Ne t'ais-je pas déjà dit que tes pensées t'en apprendront plus sur toi que sur les autres ?En l'occurence, c'est très inquiétant.

gilbert 28/08/2009 13:09

miteny a dit :Tu me fais penser à un vautour. Tu ne serais pas journaliste?Tes pensées en apprennent plus long sur toi que sur moi.

gilbert 28/08/2009 01:03

En revanche, je te vois bien maquettophile, genre construction avec des alumettes.

gilbert 28/08/2009 01:02

miteny a dit :Moquettophile.Quézaquo ??? C'est une bête qui broute ?

gilbert 28/08/2009 01:00

miteny a dit : L'insufffisance du corps est un FAIT que je peux constater tous les jours.Sur toi-même, c'est pas un exploit, c'est même normal.

gilbert 28/08/2009 00:58

miteny a dit :Donc pour une personne donnée, le cerveau ne suffit pas?Mais qui a bien pu te donner ?

gilbert 28/08/2009 00:56

miteny a dit : Donc je suis dans un cocon parce que je demande où je me trompe? Pareil, il y a un co de trop.

gilbert 28/08/2009 00:53

miteny a dit :Il faut le voir pour le comprendre.Révise tes classiques : il faut le voir pour le croire.Apprend le français aussi avant de fanfaronner.

gilbert 28/08/2009 00:49

miteny a dit : J'ai hâte d'être sckotché par votre intelligence.Si tu pouvais orthographier correctement les mots, ça serait déjà bien.

Miteny 28/08/2009 12:58


Tu me fais penser à un vautour. Tu ne serais pas journaliste?


gilbert 28/08/2009 00:46

miteny a dit :stéphane n'a rien d'un physicien ou même d'un logicien. Il aimerait être mais il n'en pas les moyens.Toi aussi, t'es complètement fauché.

gilbert 28/08/2009 00:44

miteny a dit :Ne serait-ce pas par hasard parce qu'on constate tous un viol de la causalité?Erreur, t'es le seul !

gilbert 28/08/2009 00:43

miteny a dit :"Moi j'ai prouvé que le corps ne pouvait pas suffire."Pourtant qu'est-ce que tu peux être suffisant.

gilbert 28/08/2009 00:41

miteny a dit :Tu te crois savant parce que tu lis, mais je suis persuadé que t'as jamais rien compris à ce que tu as lu. Et ça se voit.Ca ne s'applique qu'à ce que t'écris.

gilbert 28/08/2009 00:39

miteny a dit :"Les gens prétentieux comme toi sont vraiment fatiguants."Apparemment tu t'es toujours regardé dans un miroir déformant.

gilbert 28/08/2009 00:34

miteny a dit :"Je savais déjà que tu ne comprenais rien à ce que tu lisais. Maintenant je me rends compte que tu ne comprends rien même à ce que tu écris toi."Avec toi, ça fera deux. Tu sais compter jusqu'à deux au moins ?

gilbert 28/08/2009 00:33

miteny a dit :"Un bilan plus que rassurant"Je vois plutôt un pratiquant acharné de la méthode coué.

666 24/08/2009 22:16

miteny , je cite :"
1 - un influx nerveux est généré à la suite d'un choc entre le marteau et le corps
2 - cet influx nerveux se propage via le système nerveux (c’est à dire les nerfs)
3 - lorsque le cerveau réceptionne un influx nerveux, il y a génération de douleur
 
(Evidemment, lorsqu’on parle du cerveau, on parle de n’importe quel cerveau).Et il est tout aussi évident que je ne me trompe pas quand je dis que personne n’observe la réalité du point 3. Parce qu’observer une production de douleur, c’est avoir mal. Or personne n’a mal dès que n’importe quel cerveau sur Terre (et il y en a des milliards) réceptionne un influx nerveux !
"... bon j'ai pas pris la peine de lire tes réponses aux objections émises, mais enfin franchement, je ne peux pas m'empecher de signaler un truc .un 'influx nerveux' n'est pas 'de la douleur'.la preuve, quand l'influx nerveux est celui qui est produit par une caresse sur ton corps.Quand tu dis 'Parce qu’observer une production de douleur, c’est avoir mal." tu dis un énormité .Observer n'est pas RESSENTIR.quand j'observe un oiseau, je ne le RESSENT pas !!!!!En fait, la seule facon d'accepter ta phrase : 'qu’observer une production de douleur, c’est avoir mal' c'est d'admettre que le signal nerveux lui meme EST la douleur.ce qui n'est pas le cas (koukou les masochistes :=) ...)Je comprends mieux pourquoi t'es un taré maintenant qu'on y voit plus clair dans tes points de vues simplistes et réducteurs : t'es tellement con que tu TE crois. mdrsérieusement , depuis 4 ans tu nous trimballe cette connerie dans ta tete ?bah putain.....allé tcho , a la prochaine ;)

Miteny 24/08/2009 22:36


L'influx nerveux sollicite le cerveau (lequel est censé produire la douleur). Tu nies?

Et observer ici est pris dans le sens de constater. (la greffe de neurones s'impose).



Stephane 23/08/2009 23:25

Et pourquoi le problème de la conscience est complexe? Pourquoi?
Tu ne t'es jamais posé la question? Ne serait-ce pas par hasard parce qu'on constate tous un viol de la causalité? Soyons sérieux!Je ne démord pas du fait que la preuve par la causalité..c'est-à-dire par le biais d'une comparaison entre ce que font les corps, ne fonctionne pas, et tu connais mes raisons. Le fossé logique dont je parlais dans l'autre billet de discussion, et qui pose véritablement problème au matérialisme, se situe en amont de cela, et ne nécessite même pas d'avoir plusieurs corps dont on compare les effets. Ce fossé se situe au niveau de la possibilité que la matière, que l'on dit dénuée de toute propriété consciente intrinsèque, puisse expérimenter sa propre existence. La comparaison causale que tu fais entre ce que font ou pas les différents corps se situe à un autre niveau, elle, par rapport à ce que j'explique. Elle est plus loin, ou en aval si tu veux. Cette comparaison causale que tu fais ne part pas de la prémisse que ce fossé logique dont je parler est impossible à combler.PHrase de stéphane:"Pour une personne donnée, l'activation nerveuse de n'importe quel cerveau ne fait pas automatiquement apparaitre la douleur subjective."Donc pour une personne donnée, le cerveau ne suffit pas? (c'est ce que je comprends dans cette phrasePour une personne donnée, un cerveau quelconque ne suffit pas. D'ou la question suivante : si le corps suffit, est-ce que la causalité demande que ce soit le cas, et que n'importe quel cerveau doive suffir à produire de la douleur pour une personne donnée ? Toi tu as toujours prétendu que oui..mais l'argument que je te présente depuis plusieurs jours montre justement que c'est là que tu as tort. La causalité ne demande pas cela du tout du point de vue d'une personne donnée...elle demande même le contraire.

Miteny 24/08/2009 09:52


1. C'est faux. En fait on dirait que tu utilises des mots au hasard.
"propriété consciente de la matière". ça ne veut rien dire!!!
Tu ne te rends même compte quand tu écris n'importe quoi. Prends le temps de définir le mot "conscience" au lieu d'écrire des trucs "parce que ça fait joli".
La question que je pose porte précisément sur ce point: "quel phénomène peut-on appeler conscience?" (même si j'ai pris un exemple la douleur). c'est donc bien EN AMONT de ton charabia!!
Tu te crois savant parce que tu lis, mais je suis persuadé que t'as jamais rien compris à ce que tu as lu. Et ça se voit.

2. Les gens prétentieux comme toi sont vraiment fatiguants. Quel argument me présentes tu? Je n'ai jamais rien compris à ton charabia.

Tout ce que je vois c'est que tu dis enfin:
"Pour une personne donnée, un cerveau quelconque ne suffit pas."

Autant dire pour tout le monde, le fonctionnement d'un cerveau quelconque ne suffit pas. Tu comprends ce que tu dis ou pas?

Je savais déjà que tu ne comprenais rien à ce que tu lisais. Maintenant je me rends compte que tu ne comprends rien même à ce que tu écris toi.


Stephane 23/08/2009 00:43


J'entends bien tout ce que tu dis Stéphane. Mais ne trouves-tu pas qu'il serait d'abord logique, avant d'introduire ce genre de notions qui peuvent paraître -jusqu'à preuve du contraire- anthropocentriques, de d'abord défricher toutes les lois de la matière telles qu'on les connait pour savoir si elles peuvent ou non engendrer la conscience ?
Oui, je crois effectivement qu'il faire d'abord faire ce que tu dis, mais... avant quoi au juste ? Avant d'inscrire dans les livres de science que la matière telle qu'on la conçoit ne permet pas d'expliquer le phenomene de la conscience ? Oui, je suis tout à fait d'accord. Mais je ne vois pas le problème par contre, tandis que les scientifiques sont justement en train de faire ce que tu dis (et continuent de se casser les dents sur le probleme de la conscience), d'envisager en même temps d'autres possibilités qui permettraient peut-être de résoudre un problème dont la solution semble toujours aussi loin. Je n'y vois aucun problème car cela ne signifie pas rejeter l'hypothèse traditionnelle...et je ne suis pas d'avis qu'on le devrait non plus. Je crois que toutes les hypothèses doivent être explorées et testées, tant et aussi longtemps qu'on a encore un doute qu'elle peuvent fonctionner...y compris la thèse matérialiste. Mais ça n'empêche pas que pendant qu'on les explore, on puisse avoir une opinion sur celle qui a le plus de chance d'être la bonne. Et c'est simplement ce que je crois être en train de faire, tout comme les scientifiques du genre de Fred Wolf ou David chalmers. Qu'on me montre d'abord l'impossibilité de la chose et je pourrai commencer à réfléchir sérieusement à tes hypothèses. (je pense que c'est de cette manière que pensent les scientifiques) Malheureusement, j'ai bien peur que c'est le genre de chose que l'on ne peut démontrer ou infirmer par la logique....ni peut-être même par les expériences. Parce que quand on y pense bien...comment fait-on pour savoir que toutes les possibilités d'une hypothèse précise ont été véritablement testées ? Admettons par exemple qu'on ait pas encore résolu le problème de la conscience dans 500 ans en s'appuyant sur la vision traditionnelle de la matiere, rien n'empêchera les scientifiques du futur de prétendre que le matérialisme peut encore être la bonne option, mais qu'il y a simplement des choses que l'on ignore toujours. Je crois que compte tenu de la nature particulière de la conscience, il faudra éventuellement faire un choix entre les hypothèses qui sembleront les plus logiques et prometteuses, plutôt que d'attendre de pouvoir les éliminer définitvement une à une...puisque comme je l'ai expliqué...comment fait-on pour savoir qu'il n'y a plus rien à tirer d'une hypothèse ? Ça c'est hautement problématique, et ça peut même conduire vers un dogmatisme ou un aveuglement scientifique. La théorie matérialiste a de cela de bien qu’elle se base sur la simplicité, elle préfère les solutions claires et simples aux solutions compliquées. (principe du rasoir d’Ockham)Justement, je suis surpris que plusieurs personnes font appel à l'argument du rasoir d'Ockham en ce qui concerne le problème de la conscience, car je suis fermement convaincu que c'est plutôt l'explication matérialiste de la conscience qui est la plus complexe, et pose le plus de problèmes logiques. Comme je l'ai dit, je suis d'avis qu'on doive pousser chaque hypothèse jusqu'à sa limite, mais selon moi, en essayant d'expliquer la conscience en utilisant le concept actuel de matière, les scientifiques essaient ni plus ni moins que de faire passer un cube dans un trou  carré.  C'est je le crois l'option la plus complexe..et de loin. A+

Miteny 23/08/2009 20:25



Et pourquoi le problème de la conscience est complexe? Pourquoi?


Tu ne t'es jamais posé la question? Ne serait-ce pas par hasard parce qu'on constate tous un viol de la causalité? Soyons sérieux!


PHrase de stéphane:
"Pour une personne donnée, l'activation nerveuse de n'importe quel cerveau ne fait pas automatiquement apparaitre la douleur subjective."

Donc pour une personne donnée, le cerveau ne suffit pas? (c'est ce que je comprends dans cette phrase



gilbert 22/08/2009 20:05

miteny a dit :"Miteny: victime innocente de la bêtise humaine."La sienne, on n'est jamais mieux servi que part soi-même.

Médecine douce 22/08/2009 20:02

J'entends bien tout ce que tu dis Stéphane. Mais ne trouves-tu pas qu'il serait d'abord logique, avant d'introduire ce genre de notions qui peuvent paraître -jusqu'à preuve du contraire- anthropocentriques, de d'abord défricher toutes les lois de la matière telles qu'on les connait pour savoir si elles peuvent ou non engendrer la conscience ?
Je suis convaincue, moi, que l’objectif peut engendrer le subjectif et je n’ai jamais rien lu/vu/entendu qui aie pu me démontrer le contraire. Qu'on me montre d'abord l'impossibilité de la chose et je pourrai commencer à réfléchir sérieusement à tes hypothèses. (je pense que c'est de cette manière que pensent les scientifiques) La théorie matérialiste a de cela de bien qu’elle se base sur la simplicité, elle préfère les solutions claires et simples aux solutions compliquées. (principe du rasoir d’Ockham)
Et ajouter une sorte de champ unifié de conscience complexifierait drôlement notre Univers en amenant plus de questions que de réponses.

Miteny 23/08/2009 20:17


Moi j'ai prouvé que le corps ne pouvait pas suffire. J'attends toujours ta réponse.

Quant à stéphane, il faut faire attention: il mélange tout. Il trouve Dieu dans la mécanique quantique! (la caractéristique classique de celui qui s'intéresse au sujet sur le tard en ayant été une
vraie tache en maths).


gilbert 22/08/2009 20:01

miteny a dit :"J'hallucine grave."Saleté de mayonnaise !

gilbert 22/08/2009 19:28

miteny a dit :"Mais on ne peut pas être malin quand on a de la mayonnaise dans le crâne."Je comprends mieux maintenant.

gilbert 22/08/2009 19:25

metiny a dit :"Alors attendons de voir qu'un collège d'experts internationaux tranche cette question et tu verras qui a raison..."Le problème, c'est que ce jour-là, s'il arrive, on sera tous morts depuis longtemps.

gilbert 22/08/2009 19:21

miteny a dit :"Pour les crétins intersidéraux, décomposons le raisonnement"C'est ça, décompose toi !

gilbert 22/08/2009 19:20

miteny a dit :"Tu continues à te foutre de moi: une telle attitude est lamentable."Et pourtant, quoi de plus naturel !

gilbert 22/08/2009 19:14

minteny a dit :"Et toi, t'as déjà réfléchi au fait que tu servais à rien, que t'étais un parasite et que toute ta vie est déjà en elle-même une perte de temps? C'est quoi gagner du temps abruti? Regarder la télé?"Et si c'était plutôt créer le site dieuexiste.com ?

Stephane 22/08/2009 17:57

Pour ce qui est de la théorie matière/conscience, qui n'est pas nécessairement celle vers laquelle je penche le plus mais qui fait partie selon moi des 2 ou 3 nouvelles approches valables au problème de la conscience, eh bien comme l'explique David Chalmer, c'est la structure qui détermine la complexité de la conscience. Ainsi, on pourrait parler au niveau de l'atome par exemple de proto-conscience (qui serait peut-être même, qui sait, à l'origine des interractions entre les particules sub-atomiques). Une proptiété qui permet l'émergence de consciences toujours plus complexes, non pas juste  en fonction de la quantité d'atomes accumulés, mais plutot d'un type d'organisation ou d'une structure très précise (ce qui explique la non conscience des gros objets). Cette théorie aurait aussi le mérite d'expliquer pourquoi le fait d'influencer le cerveau influence directement la subjectivité. Le cerveau serait en quelque sorte la conscience elle-même (en fait pas le cerveau lui-même, mais l'énergie qui y réside lorsqu'il fonctionne). Bref, on pourrait conclure qu'il faut un pattern énergétique très précis pour avoir une conscience complexe (c'est pourquoi il faut plus qu'un gros objet pour une conscience)...ce qui se rapproche tu l'auras noté du matérialisme habituel en fait, sauf qu'encore là, dans cette théorie, on accorde à l'énergie (qui fait partie de ce que l'on appelle la matiere) une propriété de conscience intrinsèque et non réductible. C'est ça la différence. Évidemment, ça ne nous dit pas tout. On ne sait pas d'avantage quelle type de structure très précise il faut pour l'émergence d'une conscience complexe...ni si les échanges énergétiques nécessaires permis par ces structures doivent avoir des propriété précises (au niveau quantique par exemple, ou a n'importe quelle autre échelle). Mais même en l'absence de toutes ces réponses, (ce qui équivaut un peu à trouver la bonne recette), on a au moins un ingrédient de base qui permet de franchir le fossé logique entre la chose objective et la chose subjective : la conscience en tant que propriété irréductible ou élément fondamental. Voilà pour la théorie de la conscience comme propriété de la matiere. Je la trouve interessante, mais tout comme David Chalmers, j'opterait pour celle qui est encore plus osée, c'est à dire pour la conscience en tant que...j'utiliserai l'expression anglaise..."ground of all being". La conscience serait le fondement de la réalité elle-même, et la matière quant à elle, pourrait être assimilé à de l'information potentielle qui existe au sein de cette derniere, et qui est vécu subjectivement poar cette conscience. Voilà qui expliquerait bien le fait que la matiere en tant que telle n'existe pas, qu'elle n'est qu'un concept en quelque sorte, qu'il n'y a pas de surface véritable solide dans l'univers, et que plus on regarde dans l'infiniment petit, plus elle s'évanoui. La matière ne serait pas une chose objective qui existe a l'exterieur de notre conscience, mais plutot carrément et simplement une EXPÉRIENCE subjective vécue par la conscience. Une pensée en quelque sorte qui nous donne des sensations. Tout comme il est possible d'avoir mal en se faisant blesser dans un rêve. Tout cela ne part d'aucun événements objectif et extérieur à notre conscience. Et pourtant, nous le vivons comme tel dans notre rêve. Je crois donc que les rêves peuvent donner une très bonne idée de ce qui se passe en réalité. La seule véritable chose objective qui existe, c'est notre subectivité  Et ça cadre extremement bien avec le fait qu'en cherchant la nature fondamentale de la matiere et de la réalité, au lieu de tomber sur une "brique" de base solide qui constituerait tout le reste, les scientifiques en sont à parler de champs unifié, de champs quantique ou d'énergie de point zéro, que l'on peine à définir autrement qu'en utilisant des concepts tels que potentialité, abstraction, immatérialité, non localité. C'est quand même incroyable!! La réalité serait faite de ça!! Et n'est-ce pas que tous ces concepts que je viens d'énumérer et qui s'applique au niveau le plus fondamental de l'univers serait des descriptifs parfait pour ce que les hommes ont toujours appellé le monde "spirituel" ? Je crois que nous somme partie intégrante d'une réalité qui est intrinsèquement consciente, et je parierais ma chemise que la science va appuyer de plus en plus cette avenue au cours des décennies à venir.Désolé pour le long com..mais au moins je divise en pluseurs paragraphes.

Miteny 23/08/2009 20:13


sérieusement..
Il faut que t'ailles à l'école avant d'écrire n'importe quoi.


Médecine douce 22/08/2009 16:05

La conscience une propriété intrinsèque de la matière ? Encore une fois, je n'y crois pas.
Et puis, ça ne fait que repousser le problème de l’émergence de la CONSCIENCE (en majuscule) telle que je l’entends (la faculté mentale d'appréhender de façon subjective les phénomènes extérieurs (par exemple, sous la forme de sensations) ou intérieurs (tels que ses états émotionnels) et plus généralement sa propre existence).
Stéphane, tu m’as déjà dit que la CONSCIENCE, selon cette définition, est peut-être une forme plus complexe d’un phénomène (qu’on appellera « conscience » en minuscule) qui existe de façon moins évoluée chez d’autres entités vivantes.
Mais alors, comment expliquer qu’une montagne, qui est constituée de plus de matière que nous, ne soit pas douée de CONSCIENCE ?
Selon ta théorie, de par sa matière, elle doit avoir une « conscience ». La question qui se pose alors c’est : comment passe-t-on de la « conscience » à la CONSCIENCE ?
Bref, on revient à la question de départ : même si la « conscience » est une propriété de la matière, pourquoi certaines entités sont seulement « conscientes » alors que d’autres sont CONSCIENTES ?
 
(je ne sais pas si j’ai été claire…)

Miteny 23/08/2009 20:00


Si. C'est très clair. Et je crois que tu comprends bien mieux les choses que stéphane.

Il est ridicule de dire que "la matière est conscience" car ça signifie a priori que chaque particule a une conscience!

stéphane n'a rien d'un physicien ou même d'un logicien. Il aimerait être mais il n'en pas les moyens.


Stephane 22/08/2009 03:33

Je crois que la conscience n'est qu'une propriété mal connue de la matièreÇa c'est une hypothèse que je crois pertinente. C'est d'ailleurs l'une des 3 possibilités principales que David Chalmers, expert de la conscience, estime possible.Comme il le dit lui-même, chaque particule de matière serait aussi en quelque sorte une particule de conscience.Une chose est certaine, pour expliquer la conscience, il manque un ingrédient à la matière telle qu'elle est décrite par la science officielle, c'est à dire comme une chose qui est inerte en terme de propriété consciente et vivante.Selon moi, si la matière n'est rien d'autre que cela, le passage de l'objectif au subjectif, de l'existence à l'expérience de cette existence, ne sera jamais expliquée. Pour expliquer tout cela, je crois que la conscience doit exister en tant que propriété irréductible dans notre univers (au même titre que les grandes forces fondamentales, comme l'électromagnétisme, et qui ont une existence intrinsèque et ne sont pas formée par quelque chose de plus petits ou de plus simple). Et ce serait justement le cas si comme tu le dis, la conscience était une propriété de la matière.Si le blog de Miteny a un avantage, c'est peut-être de participer à faire comprendre aux lecteurs de passage que le discours traditionnel de la science à propos de la conscience n'est pas suffisant pour tout expliquer. Malheureusement, l'attention et les interventions sont trop focalisées sur le débat précis qui est en cours. Dommage parce que Miteny a un bon lectorat, et que plusieurs connaissances ou hypothèses interressantes sur la nature de la réalité elle-même pourrait être abordées, en plus de cette histoire de causalité vs la suffisance du corps. M'enfin....

Miteny 23/08/2009 19:53


PHrase de stéphane:
"Pour une personne donnée, l'activation nerveuse de n'importe quel cerveau ne fait pas automatiquement apparaitre la douleur subjective."

Donc pour une personne donnée, le cerveau ne suffit pas? (c'est ce que je comprends dans cette phrase).

"Comme il le dit lui-même, chaque particule de matière serait aussi en quelque sorte une particule de conscience."

ça c'est un non sens basé sur un sophisme lié au manque de définitions claires pour "matière" et "conscience". Manque de rigueur.


Jalbec suppôt de SSMM 22/08/2009 02:51

La Doiron dont je te parlais je crois que son père était maire de la ville à un moment donné.C'est quand même malheureux que personne ne veut répondre aux questions de Miteny , on se demande bien pourquoi ? Je crois que ton argument sur la causalité, bien affiné avec le temps et la persévérance, met un point final à la démonstration de Miteny.  On savait tous qu'il y avait un trou dans son argumentaire mais c'est toi (d'après moi) qui l'a démontré le plus clairement.Contrairement à toi j'adhère plus à ton argument démontrant que le corps est suffisant.  Je crois que la conscience n'est qu'une propriété mal connue de la matière, difficile à démontrer mais difficile à contredire également et je ne crois pas que c'est un Dieu personnalisé qui en est le maître.

Stephane 22/08/2009 02:33

J'aurais parié que tu m'aurais dit ça. C'est incroyable, peu importe a qui je parle au Québec, ils semblent tous connaitre des gens de Chandler. Je connais de loin le propriétaire de l'épicerie Métro...Mario Doiron.Je suis travailleur autonome avec une de mes copine, (dans le domaine des communications). Elle est narratrice. Elle prête sa voix pour des pubs télé et radio un peu partout au quebec, et moi je m'occupe de l'aspect technique et des contacts avec les clients. Je fais également un peu de traduction et de rédaction de texte pour certaines compagnies....Notre équipement est très mobile, alors on peut se permettre de se déplacer tant qu'on veut.

Jalbec suppôt de SSMM 22/08/2009 02:26

Tien, tien je connais quelques personnes qui viennent de Chandler, entre autre une Doiron .  Tu travailles à Québec ?

Stephane 22/08/2009 02:24

Chandler, Là ou la chaleur torride de la metropole ne nous atteint point !!! Et j'en suis ravi.

Jalbec suppôt de SSMM 22/08/2009 02:19

Je sais bien, c'est moi qui est à Montréal.  De quelle ville viens-tu ?

Stephane 22/08/2009 02:08

Ça aussi je l'avais oublié...en fait...il me semble que tu me l'avais déjà dit.   Mais je ne suis pas a montreal...je partage mon temps entre Québec, et la Gaspésie, ma région natale.

Jalbec suppôt de SSMM 22/08/2009 02:07

oups... pas à l'est mais bien à l'ouest.

Jalbec suppôt de SSMM 22/08/2009 01:56

J'en étais presque venu à prendre tes interventions au premier niveau. Je me disais que tu étais peut-être un proche de Miteny qui venait l'appuyer un peu par plaisir-------Pas du tout et en passant, ce n'était pas mes fesses sur la photo   tu sais bien que je suis du même fuseau horaire que le tien, un peu à l'est de chez toi dans la grande métropole.

Stephane 22/08/2009 01:27

Pour une personne donnée, l'activation nerveuse de n'importe quel cerveau ne fait pas automatiquement apparaitre la douleur subjective. Pour une personne donné, l'activation nerveuse d'un seul cerveau est capable de faire ça. Si c'est bien ce que tu avais compris, alors je confirme.Et la suite du raisonnement est déjà tout expliquée sans viol de la causalité.

Miteny 23/08/2009 19:50


PHrase de stéphane:
"Pour une personne donnée, l'activation nerveuse de n'importe quel cerveau ne fait pas automatiquement apparaitre la douleur subjective."

Donc pour une personne donnée, le cerveau ne suffit pas? (c'est ce que je comprends dans cette phrase).


Stephane 21/08/2009 21:15

Cette logique de base que tu essayes de me faire ré-apprendre (dans laquelle A et B peuvent être n'importe quoi) est hors propos ici, car elle mise sur un observateur indépendant...donc, elle implique que A doive toujours impliquer B.Dans notre cas, B est ni plus ni moins que l'observateur (en douleur). Donc, peu importe la véritable source, je ne serai jamais un observateur indépendant vis-à-vis tous les exemplaires de cette derniere. La logique causale me dit que dès que je tomberai sur la bonne source, A impliquant toujours B cessera automatiquement de s'appliquer. Je serais donc stupide de partir de la supposition que tu me propose pour conclure quoi que ce soit...alors qu'il ne s'agit pas d'une regle universelle.

Miteny 21/08/2009 21:40


La douleur n'est pas automatiquement provoquée par l'activation neurologique du cerveau?

En tout cas pas pour les gens, c'est ce que tu dis?


Stephane 21/08/2009 20:04

ça c'est une hypothèse. On suppose DANS MA QUESTION que l'existence de A implique l'existence de B. D'accord?On ne peut pas supposer ca, puisque ce n'est pas le cas!

Miteny 21/08/2009 20:50


tu ne sais pas ce que sont A et B. ça peut être le couple compteur geiger/radioactivité.

Là c'est juste un cours de logique que j'essaie (désespérement) de transmettre.


Stephane 21/08/2009 19:46

Si je suis sûr de l'existence de AokSi l'existence de A implique l'existence de BC'est pas toujours le cas (du point de vue d'une personne)ça VEUT DIRE que je peux être sûr de l'existence de BNOn

Miteny 21/08/2009 19:57


Et bah voilà! quand tu veux tu peux!

Si l'existence de A implique l'existence de B

ça c'est une hypothèse. On suppose DANS MA QUESTION que l'existence de A implique l'existence de B. D'accord?

Donc ça veut dire qu'il est posseible que A existe et que B n'existe pas alors que l'existence de A implique l'existence de B. Si A existe, ça implique que B n'existe peut-être pas même si
ça implique l'existence de B?
Bon là j'arrête parce que je sais que je n'aurai pas de réponse (il faut attendre 40 coms pour avoir une réponse).

J'ai hâte d'être sckotché par votre intelligence.


Stephane 21/08/2009 19:39

J'en étais presque venu à prendre tes interventions au premier niveau. Je me disais que tu étais peut-être un proche de Miteny qui venait l'appuyer un peu par plaisir

Stephane 21/08/2009 19:32

Si tu refuses de me donner une précision pourtant essentielle , je te donne 2 réponses:Dans l'absolu : si le corps suffit , A doit obligatoirement etre suivi de BD'un point de vue personnel : si le corps suffit, A n'est pas obligé d'être toujours suivi de B..et même, il ne le doit pas.

Miteny 21/08/2009 19:38


PAS DE REPONSE. Je constate avec dépit qu'il est inutile d'essayer de dialoguer.
J'ai ici la preuve de ta mauvaise foi.

Je n'essaierai plus d'obtenir de réponses. ça ne sert à rien (ne parlons même pas de l'autre con qui pense que je n'ai pas le droit de poser de questions).



PS: la phrase du jour Si le corps suffit, A ne doit pas être suivi de B (bref B n'apparait jamais: il n'existe jamais!!)


Jalbec suppôt de SSMM 21/08/2009 19:30

Mais tu me disais il y a a pein 2 ou 3 jours que tu le trouvais imparable?-------Imparable??? mais tu l'as démoli depuis belle lurette.   Je jouais le jeu pour voir tes arguments et les siens et j'ai bien vu (...même depuis longtemps et souvent pour essayer de faire réaliser aux intervenants que c'en était même ridicule) qu'il refuse constamment le dialogue.

Miteny 21/08/2009 19:31


Bah oui!
Quand on pose des questions, c'est qu'on refuse le dialogue!

C'est bien connu chez les talibans!


Stephane 21/08/2009 19:26

Donc tu m'interdis de demander des réponses à mes questions? C'est ça?Non, je veux le point de vue selon lequel tu poses ta question...car il y en a 2lesquelles donnent des réponses differentes. Tu te moques de moi en chialant la. Absolu ou strictement personnel ? Dis le et je te reponds.

Miteny 21/08/2009 19:28


"Si je suis sûr de l'existence de A
Si l'existence de A implique l'existence de B
ça VEUT DIRE que je peux être sûr de l'existence de B"

Est-ce qu'il est possible que je sois sûr de A (existence de A) et pas de B (alors que A=>B)?

Ta réponse est oui?
C'est ça la question qui te gêne: je rigole bien.


stephane 21/08/2009 19:24

Mais tu me disais il y a a pein 2 ou 3 jours que tu le trouvais imparable?

Jalbec suppôt de SSMM 21/08/2009 19:18

C'est pas vraiment un revirement.  Souviens-toi bien que j'ai déjà écrit que le meilleur moyen d'essayer de comprendre un raisonnement comme celui de Miteny c'était d'essayer de le défendre. Son raisonnement ne tient que par sa propre volonté de le maintenir même s'il sait bien que tu as raison (et que beaucoup d'autres avaient raison également). Il n'aurait plus de vie sans son blog, ça lui prends de la nourriture qui vient de nos commentaires pour qu'il puisse continuer à se sentir exister dans son cocon.  En fait il n'est pas encore sorti psychologiquement du sein de sa mère, tu comprends ?

Miteny 21/08/2009 19:22


oui oui...

Et je n'ai pas le droit de poser des questions.
Je rappelle la question qui vous gêne:

Si je suis sûr de l'existence de A
Si l'existence de A implique l'existence de B

ça VEUT DIRE que je peux être sûr de l'existence de B

HILARANT!


Stephane 21/08/2009 19:12

Mais Jalbec, c'est récent cette réalisation de ta part des techniques miteniennes ? C'est quand même tout un revirement de ta part non ? 

Miteny 21/08/2009 19:17


Donc tu m'interdis de demander des réponses à mes questions? C'est ça?


Il faut le voir pour le comprendre. Un comportement carrément criminel. ça me fait penser aux talibans ou à l'inquisition.

Miteny: victime innocente de la bêtise humaine.


Jalbec suppôt de SSMM 21/08/2009 19:09

Tu as bien vu Stéphane que Miteny n'est pas intéressé par tes arguments ?  Il ne sortira jamais de sa bulle car ce n'est pas sécuritaire pour lui à l'extérieur. Il exige toujours une réponse à ses questions et même si tu lui réponds clairement il s'arrangera pour perpétuer la confusion, c'est sa marque de commerce...

Miteny 21/08/2009 19:15


Je demande d'abord une réponse simple (oui et non). Je n'ai même pas le droit à ça.

Vos comportements sont vraiment pathétiques.  C'est si dur d'écrire OUI ou NON?

Si je suis sûr de l'existence de A
Si l'existence de A implique l'existence de B
ça VEUT DIRE que je peux être sûr de l'existence de B

C'est faux?

QUESTION INTERDITE!

C'est vraiment d'une injustice incroyable. Tu dors bien la nuit? Tu n'as pas de conscience sans doute? ESCROC!

PS: en tout cas c'est sûr! cette question vous gêne  (c'est synonyme de victoire ça!)