Mobilisez vous!

Publié le par Miteny

Dimanche, mon « groupe » et moi avons chanté dans les rues de Blesle la chanson du cycliste plus quelques autres. A l’applaudimètre c’est cette ode à la gloire du mitenisme qui a gagné (au moins 10 personnes réellement enthousiastes : on a hésité à faire la quête…). De plus, je compte peut-être aller voir cette semaine Henry Lincoln (un auteur de l’énigme sacrée) puisqu’il passe à Rennes le château (qui n’est pas bien loin de Toulouse). J'espère qu'il parle français... Voyez, je suis actif alors à votre tour de propager la bonne nouvelle !

Le corps ne suffit pas, c’est important. Ce n’est pas important parce que ça prouve l’existence de Dieu, c’est important parce que c’est vrai !

J’essaierai désormais de rappeler très régulièrement les enjeux de ce blog:

 On me dit que l’existence de la douleur est automatiquement liée à l’activation neurologique d’une zone particulière du cerveau. Cela SIGNIFIE que vérifier l’activation de la zone « douleur » d’un cerveau quelconque c’est vérifier une production de douleur (1) (puisque les deux phénomènes sont censés être automatiquement liés comme le sont l’aiguille d’un compteur Geiger et la présence de radioactivité). C’est là que je me trompe ?

Or vérifier une production de douleur, c’est avoir mal. C’est là que je me trompe ?

Si je ne me trompe pas (1) devient : « Vérifier l’activation de la zone « douleur » d’un cerveau quelconque c’est avoir mal ». Euh ?? Mmm…Vous êtes toujours sûrs ? 3000 Euros si vous arrivez à prouver que je me trompe quelque part.

PS : j’ai oublié de faire de la pub pour Charlie et sa brasserie. La bière qu’il fait est réellement très bonne : on l’a dégusté suffisamment de fois pour le savoir. Alors allez vite acheter de la bière ambrée d'Auvergne ! (je regrette déjà de ne pas en avoir pris plus).

Publié dans Archives 2006-2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gilbert 28/08/2009 23:02

miteny a dit :Quelle pourriture! T'es vraiment un sacré pourri.caca !

gilbert 28/08/2009 22:59

miteny a dit :Vous comprendrez pourquoi j'arrêterai maintenant de lui répondre. ça ne sert à rien de discuter avec quelqu'un qui ne veut ABSOLUMENT PAS discuter. Je ne vais pas poser mes questions  DIX MILLE fois.Bon ben c'est pas la peine de le répéter trois par jour, fais-le une fois pour toutes et qu'on en finisse.

Stephane 19/08/2009 23:26

Ou est le mensonge dans mon explication ? J'attend toujours. Moi je t'ai donné clairement l'endroit de ta démo ou tu te trompais. C'est très clairement énoncé, très précis, très structuré, et surtout absolument logique. Si je me trompes quelque part, compte sur moi pour l'avouer candidement. Mais il va te falloir plus que des insultes ou ton prétexte habituel du charabia pour le démontrer. J'ai même fait dire à Jalbec que mon argument se tenait. J'imagine que c'est un traitre ? De toute façon, même s'il a compris la logique de mon argument et qu'il ne semble pas y trouver d'erreur, pour une raison que lui seul connait, il va continuer de dire à tout le monde que ta démo est imparable. Mais évidemment, je soupçonne encore la blague derriere tout ca...c'est bien trop gros pour être vrai que je me dis.

Miteny 20/08/2009 09:56


Quelle pourriture!
T'es vraiment un sacré pourri. Tu ne réponds pratiquement JAMAIS à mes questions. tout le monde le voit.

Et ça suffit pour prouver que t'es un voleur.

Sincèrement, je trouve que tu es le pire escroc que j'ai rencontré sur ce blog. Et pourtant il y en a eu des gens qui sont passés. Des gens prêts à raconter n'importe quoi pour avoir 3000 Euros.
Mais à côté de toi, ce sont des enfants de choeur!!


"Si je me trompes quelque part, compte sur moi pour l'avouer candidement."

Il ose dire ça alors qu'il ne répond jamais!
Lance toi dans la politique ou l'escroquerie à grande échelle. T'as vraiment un talent pour ça.


Stephane 19/08/2009 20:47

Qu'est-ce qu'il y a de mal être mouton ???  Le mouton a sa place autant que le loup ou bien que l'herbe qu'il broute.  Si on est pas riche et célèbre on est rien ???  C'est même un avantage d'être un faible dans la nature, ils survivent en plus grand nombre et sont plus facilement adaptables aux changements dans leur environnement.Ben voyons, je parle d'être mouton dans le sens de ne pas agir ou discuter en fonction de ses opinions. Ou même à la limite, a refuser de remettre en question les propos de celui que l'on estime beaucoup, meme si on y détecte des erreurs. Alors encore une fois, j'espère pour ton propre bien que ce ne soit pas le cas...bien que ça semble justement être le cas. Pourquoi dis-tu ça, t'as pas lu Miteny lorsqu'il a écrit "Je ne suis pas d'accord avec ça." suite à mon commentaire, ...très bizarre .Et pourtant, je suis convaincu que tu vas continuer à défendre sa théorie et à prétendre qu'elle est imparable. Tu te rends bien compte que ça pose problème. En fait, tu me repprochais de ne pas argumenter en fonction de ce que je crois vraiment à propos de la conscience. Mais si tu estimes que mon argument à moi se tient et qu'il pose...disons...un problème sérieux à la démo de Miteny, tu fais exactement la même chose que moi. Sauf que dans mon cas, je sais que je fais bien de séparer ce que je crois, et ce que je peux prouver. Il me semble que tu devrais faire la même chose. Tu peux trouver que la démo de Miteny a du sens et le dire à tout le monde ici, mais en voyant un argument qui réussi à lui poser problème, tu ne devrais plus parler de cette démo comme une preuve hors de tout doute. Tu dois être conséquent avec toi-même.

Miteny 19/08/2009 21:50


"Mais si tu estimes que mon argument à moi se tient et qu'il pose...disons...un problème sérieux à la démo de Miteny"

ODIEUX MENSONGE!


Jalbec suppôt de SSMM 19/08/2009 20:35

...Je souhaite pour toi que tu ne sois pas si mouton...-------Qu'est-ce qu'il y a de mal être mouton ???  Le mouton a sa place autant que le loup ou bien que l'herbe qu'il broute.  Si on est pas riche et célèbre on est rien ???  C'est même un avantage d'être un faible dans la nature, ils survivent en plus grand nombre et sont plus facilement adaptables aux changements dans leur environnement.Iras-tu contre ta propre liberté de pensée et d'opinion simplement pour éviter de contredire Miteny ?-------Pourquoi dis-tu ça, t'as pas lu Miteny lorsqu'il a écrit "Je ne suis pas d'accord avec ça." suite à mon commentaire, ...très bizarre .

Miteny 19/08/2009 21:50


Je crois qu'il faudrait dénoncer le mensonge ignoble de stéphane.

Si B est automatiquement lié à A, vérifier A, c'est vérifier B!!

C'est évident.

PS: et les conditions d'observation de la douleur, ce sont les conditions pour avoir mal. Qui sont bien sûr les mêmes si on fait l'hypothèse que le corps suffit.  Si un corps suffit à produire
de la douleur ça veut dire qu'un corps suffit pour avoir mal !

Si l'observateur observe que n'importe quel corps frappé est une cause suffisante de douleur, ça veut dire (si on connaît la grammaire) que frapper n'importe quel corps
suffira à faire mal à l'observateur !


Stephane 19/08/2009 17:06

J'y porte attention assurément et j'ai une opinion sur elle mais le problème c'est qu'on est sur le blog de Miteny ici et qu'il nous demande de lui dire à lui où il pourrait s'être trompé dans sa démonstration alors par respect pour lui je me concentre sur ses arguments.Mais c'est justement sur son blog qu'il demande de lui dire ou il se trompe. C'est ce que j'ai fait, et si tu trouve que mon analyse est erronné, ce serait justement lui rendre service de me dire à quel niveau...et non pas lui manquer de respect. Bizarre...vraiment bizarre Miteny parle de ce que le sujet constate et il a trouvé une faille dans le système.  Toi tu amènes des arguments où tu allignes des mots pour aboutir à un raisonnement qui se tient.  Mais en réalité il n'y a rien qui se tient vraiment dans notre univers.  Tout n'est pas tout à fait blanc ou tout à fait noir.  Observe la nature et tu t'appercevras vite qu'il n'y a pas grand chose que tu peux réellement définir de façon absolue, exemple, la taxonomie.  Plus la science avance dans ses connaissances plus les points d'interrogation se multiplient.Tu as raison tu sais, mais ce paragraphe peut s'appliquer exactement de la meme façon à la démo de Miteny. Encore une fois...très bizarre ce n'est pas la première fois que j'essaye de t'ouvrir les yeux (tu le sais mais tu ne t'arrêtes pas suffisamment pour y réfléchir, c'est bête, non?) c'est que tu amènes un raisonnement dont tu ne vois pas les failles mais tu continues à déclarer "mais ce  n'est pas ce que je crois".Oui et alors? Comme je t'ai expliqué hier, ce n'est pas parce qu'on est dans le vrai à propos de quelque chose qu'il y a nécessairement un raisonnement logique qui permet de la prouver hors de tout doute voyons. D'ou te vient cette idée. Tu connais l'objectivité ? C'est être de capable de faire la différence entre les choses auxquelles on croit et les choses que l'on peut démontrer.Je comprends donc de ton commentaire que même si je trouve une faille dans la démo de Miteny, je devrais faire comme s'il n'y en avait pas sous prétexte que je partage la même vision de la conscience que lui ??? Woouh!!! Ça c'est dangereux cette attitude. Te rends tu compte que ça frôle le dogmatisme ? Le fait est qu'il y a une faille énorme dans le raisonnement de Miteny, et que si la conscience n'est pas un sous-produit du cerveau (ce que je crois), ce n'est pas un raisonnement basé sur la causalité qui peut le démontrer. Et si tu crois vraiment que mon objection à sa démo se tient, MÊME si comme tu le soulignes les certitudes sont par nature temporaire et mouvantes, tu n'as pas le choix que d'avouer que la démo de Miteny ne représente qu'une explication possible, qu'une possibilité, mais pas une preuve hors de tout doute comme il le prétend. Iras-tu contre ta propre liberté de pensée et d'opinion simplement pour éviter de contredire Miteny ? Je souhaite pour toi que tu ne sois pas si mouton. Ni toi, ni la connaissance collective n'ont rien à tirer d'une telle attitude.

sam 19/08/2009 16:19

Disons qu'il pourrait y avoir en mes propos, jusqu'à la moitié d'une erreur, tout au plus.

sam 19/08/2009 16:06

Des conseils de même nature, ont de même été prodigués dans un autre contexte : c'est une forme de discrêtion. En réalité, sous la surface, les choses sont violentes.

sam 19/08/2009 16:01

Ce message, ne s'adresse pas aux personnes mentionnées. Miteny se contente de transmettre quelques infos et on lui a conseillé 2 ou 3 petites choses.

mitony 19/08/2009 14:41

et la saga continue....avec le trio mitony, stephane et jalbec le supo.......en tout cas vous avez montré une chose : votre persistance à raconter des trucs que tout le monde s'en fout.....

Jalbec suppôt de SSMM 19/08/2009 07:19

Mon analyse mérite surement la même attention de ta part non ?-------J'y porte attention assurément et j'ai une opinion sur elle mais le problème c'est qu'on est sur le blog de Miteny ici et qu'il nous demande de lui dire à lui où il pourrait s'être trompé dans sa démonstration alors par respect pour lui je me concentre sur ses arguments.Miteny parle de ce que le sujet constate et il a trouvé une faille dans le système.  Toi tu amènes des arguments où tu allignes des mots pour aboutir à un raisonnement qui se tient.  Mais en réalité il n'y a rien qui se tient vraiment dans notre univers.  Tout n'est pas tout à fait blanc ou tout à fait noir.  Observe la nature et tu t'appercevras vite qu'il n'y a pas grand chose que tu peux réellement définir de façon absolue, exemple, la taxonomie.  Plus la science avance dans ses connaissances plus les points d'interrogation se multiplient.La preuve de tout ça, et ce n'est pas la première fois que j'essaye de t'ouvrir les yeux (tu le sais mais tu ne t'arrêtes pas suffisamment pour y réfléchir, c'est bête, non?) c'est que tu amènes un raisonnement dont tu ne vois pas les failles mais tu continues à déclarer "mais ce  n'est pas ce que je crois".

Miteny 19/08/2009 09:50


Je ne suis pas d'accord.

Non seulement ce qui dit stéphane ne se tient pas, mais en plus il refuse le dialogue et ne comprend souvent même pas les choses les plus simples.

Il ne sait pas que si A et B sont liés, vérifier A, c'est alors automatiquement vérifier B. Si quelqu'un d'autre veut lui expliquer (médecine douce avait compris aussitôt), moi j'arrête.


Stephane 19/08/2009 04:48

Dis Jalbec, nous savions bien que tu peux pratiquement répondre à la place de Miteny, mais je suis surpris que tu n'abordes pas mon argument à moi...du moins, qu'il ne te pousse même pas à une certaine réflexion. Il est simple pourtant.1-Le principe causal dit que les mêmes causes doivent produire les mêmes effets dans les mêmes conditions. 2-L'observation des différents exemplaires de la source qui nous produit élimine automatiquement cette similarité ou neutralité des conditions d'observation. Ca se dit tout seul, puisque je suis moi-même le phenomene produit par l'une de ces choses que j'observe. Difficile de faire mieux comme différence dans les conditions d'observation. 3- Donc, dès qu'un observateur est en train d'observer les différents exemplaires de la source qui le produit, donc dès qu'il tombe sur la  bonne source, il échappe automatiquement à l'exigence d'avoir des constats similaires, et logiquement, comme il ne peut être 2 choses à la fois (principe d'identité), il doit même justement avoir des constats différents si c'est vraiment la bonne source qu'il est en train d'observer . 4-Si le corps est la bonne source, il est donc logique qu'il nous donne des constats différents, et c'est exactement ce qui se passe. Comme on ne peut vérifier expérimentalement la douleur et la conscience de tout le monde, rien ne prouve que le corps soit la bonne source par contre. Mais non seulement les constats différenciés n'éliminent pas cette possibilité, mais à l'inverse, ils appuient cette derniere!! Miteny croyait le contraire et c'est là qu'il se trompait.___________________________________________________________________________Alors jalbec, je serais heureux que tu me dises ou est mon erreur. Tu dois avoir une opinion précise sur mon argument à moi, si tu a étudié la démo de Miteny au point d'être convaincu qu'elle est imparable. Mon analyse mérite surement la même attention de ta part non ? Qui sait, peut-être pourras-tu me convaincre que j'ai tort ?

Jalbec suppôt de SSMM 19/08/2009 03:23

1)Miteny, nies-tu la douleur des autres?-------non

Miteny 19/08/2009 09:48



C'est ce que j'aurais dit...



manao 18/08/2009 23:59

Je vais tenter de démontrer que Miteny n'est pas humain.Grâce à une suite de question-réponse qui, si elle se termine par une ou plusieurs insultes à mon égard, prouvera alors que Miteny est un concombre de mer salé au beurre de cacahouète de pentagonie équatoriale.On a un lien de causalité, on peut commencer.1)Miteny, nies-tu la douleur des autres?

Miteny 19/08/2009 09:47


non.


Stephane 18/08/2009 22:47

Cela dit, il y avait aussi des contradictions plus loin dans ton raisonnement. Car si les raisons qui te poussaient à dire que le corps ne suffit pas etaient justes, la seule conclusion possible après avoir déclaré le corps insuffisant aurait été celle-ci : Constat unique (ma douleur et ma conscience) = effet unique = source unique pour chacun de nous.   En refusant de me confirmer cela, tu contredisais l'implication même de ta propre vision de la causalité. Mais comme je l'ai démontré, l'erreur était bien avant cela.

Stephane 18/08/2009 20:37

Mais le fait qu'il refuse le dialogue est en soi une preuve. Si j'avais fait une erreur dans mon raisonnement, il s'empresserait de me coincer avec mes propres questions.Ca ne marche pas comme ca..ce n'est pas toujours une histroire de coincer quelqu'un avec ses propres propos.Démontrer à quelqu'un qu'il a tort peut aussi se faire en lui démontrant que l'une de ses prémisses de départ est erronnée. Ainsi, ton erreur était de croire que la causalité demande à tous les exmplaires de la source qui produit notre subjectivité de donner à chacun de nous des constats similaires. J'ai mentionné à plusieurs reprises que c'est là que tu te trompais, et j'ai expliqué très précisément pourquoi. Voilà!Peu importe que tu utilises des mots ou bien des lettre, je me trouve à affirmer la même chose :- Si le corps est la bonne source, est-ce que la causalité demande que tous les corps nous fassent mal ou nous donnent une sensation d'exister. La réponse est NON!! C'est  meme le contraire- Si le corps est la bonne source, est-ce que la causalité demande que la vérification de A implique toujours que l'on puisse vérifier B, et donc éventuellement de conclure qu'en vérifiant A, on vérifie automatiquement B ? La réponse est NON!!! C'est même le contraire.La logique causale ne permet ni d'infirmer, ni de confirmer la suffisance du corps. Va falloir que tu l'acceptes..et ça commence par accepter que la causalité ne nous demande pas de constater la même chose en provenance des différents exemplaires de la source qui nous produit...c'est même le contraire. Et c'est là que tu te trompais.

Stephane 18/08/2009 20:17

L'affirmation " A est toujours suivi de B" n'est pas plus démontrable que l'affirmation "tout le monde est conscient". Dans les 2 cas, il ne s'agit que d'une hypothèse. Il va donc obligatoirement de même pour l'affirmation "lorsqu'on vérifie A, on vérifie B"La question de la suffisance ou de l'insuffisance du corps ne peut être réglée par aucune espèce de preuve expérimentale que ce soit. Nos "certitudes" quant à la subjectivité ne sont que concensuelle!!! Ce ne sont que des hypothèses, et la causalité ne permet pas de les confirmer ou de les rejeter...pour les raisons mentionnées précédemment. Point à la ligne.

Miteny 18/08/2009 20:22


Bon.
Il refuse le dialogue. Il y a rien à faire.
Mais le fait qu'il refuse le dialogue est en soi une preuve. Si j'avais fait une erreur dans mon raisonnement, il s'empresserait de me coincer avec mes propres questions.

C'est impressionnant la mauvaise foi tout de même.

"Si B est AUTOMATIQUEMENT lié à A, ça veut dire que l'existence de B se déduit automatiquement de celle de A."

Il n'est pas d'accord avec ça: maintenant tu demanderas aux autres si c'est vrai ou faux. Parce que moi j'en ai marre de discuter avec un con pareil (et encore le qualificatif "con" est bien
sympathique).


stephane 18/08/2009 19:53

Que ce soit l'hypothèse "le corps suffit" ou bien "le corps ne suffit pas", dans les 2 cas, ce ne sont encore que des hypothèse que l'on ne peut ni vérifier, ni infirmer....et cela de façon expérimentale, ou bien par l'entremise d'un raisonnement basé sur la causalité.Et si certaines personnes croient qu'il a été prouvé que le corps suffit, j'estime tout autant qu'elles se trompent.

Miteny 18/08/2009 19:57


Arrête: t'es complètement décridibilisé.

"Si B est AUTOMATIQUEMENT lié à A, ça veut dire: l'existence de B est automatiquement lié à celle de A."

T'as répondu non à ça. ça veut tout dire.

"ça veut dire que l'existence de B se déduit AUTOMATIQUEMENT de l'existence de A."

T'es même pas d'accord avec ça!!!!

T'as déjà fait un test de QI?
J'aimerais bien voir ça....

Essai.
Complète la suite suivante:

1  2  3 4 5 ?


Stephane 18/08/2009 19:40

L'hypothèse de départ n'est pas vérifiable expérimentalement. On ne peut pas la prouver. C'est ce que je dis. !!! Mais on ne peut pas davantage l'infirmer.

Miteny 18/08/2009 19:55


"Si B est AUTOMATIQUEMENT lié à A, ça veut dire: l'existence de B est automatiquement lié à celle de A."

C'est l'hypothèse de la question abruti! (je suis désolé mais on ne peut pas ne pas insulter un crétin pareil).

J'essaie désespérement de t'expliquer pourquoi tout le monde répond oui à cette question.


Stephane 18/08/2009 19:35

Si B est AUTOMATIQUEMENT lié à ABien justement, on a pas de preuve de cela en vérité

Miteny 18/08/2009 19:37


C'est l'hypothèse de départ !!

HYPOTHESE: tu comprends ce mot?

Excuse moi mais là c'est trop pour moi... Je vais demander à quelqu'un d'autre de s'occuper de ton cas (qui m'a l'air assez grave).
Médecine douce par exemple, qui a l'air intelligente et qui en plus a un pseudo approprié.


Stephane 18/08/2009 19:20

ca veut dire que si A existe , B existe peut-être...mais qu'il est impossible de le démontrer.Heu....aurais-tu oublié par hasard que je n'ai jamais prétendu qu'il était possible de démonter que la causalité est respecté ici? T'avais oublié n'est-ce pas?Ce que j'affirme, c'est que le respect de la causalité ne peut ici être démontré ou infirmé. Et d'ailleurs, cela est absolument  conséquent avec mon argument voulant que lorsqu'un observateur est en train d'observer les différents exemplaires de la source qui le produit, il n'est plus requis d'avoir les mêmes constats. Il n'a en fait aucun moyen de démontrer expérimentalement qu'il a identifié la bonne source. Les constats différents pointent dans cette direction, mais ce n'est pas davantage une preuve. La seule véritable conclusion à laquelle le principe de causalité nous permet d'arriver ici en ce qui concerne le corps comme source de notre subjectivité, c'est : il s'agit d'une simple possibilité. C'est ce qui explique d'ailleurs pourquoi je ne suis pas en contradiction lorsque j'affirme croire que la corps n'est pas la source, et qu'en même temps, j'essaye de contrer ta démo. D'un point de vue strictement causal, la suffisance du corps ne peut être ni confirmé, ni infirmé.

Miteny 18/08/2009 19:25


Attends je veux être sûr d'avoir bien compris..

Si B est AUTOMATIQUEMENT lié à A, ça veut dire: l'existence de B est automatiquement lié à celle de A.

Pour toi NON ! C'est bien ça?

C'est extraordinaire. De discuter avec un type pareil, c'est de la sainteté!! Je suis un saint!

....

Et puis finalement je renonce à te guérir. J'ai envie de discuter avec des gens sérieux et normaux. Demande plutôt à Médecine douce de te soigner. Si elle a du temps à perdre, elle
t'expliquera pourquoi elle répond aussitôt "OUI, BIEN SUR!" à cette question.

Moi j'en ai marre: je vise les gens sérieux et normaux.


Stephane 18/08/2009 19:02

Si par vérifier, tu entends "prouver l'existence de..." alors ma réponse est non. La vérification A n'est pas une preuve de l'existence de B. Tout comme tu m'a toujours dis que l'on ne peut que croire en la conscience et la douleur des autres.

Miteny 18/08/2009 19:06


"B est automatiquement lié à A."
ça veut dire quoi à ton avis?
Que si A existe...B existe ou n'existe pas??


Stephane 18/08/2009 18:52

Comprends pas pourquoi je n'ai pas répondu. D'abord qu'entend tu par vérifier : prouver l'existence de...? exprimenter ?

Miteny 18/08/2009 19:05


Tu comprends pas la question???
Si A et B sont automatiquement liés, vérifier A, c'est vérifier B ?


Stephane 18/08/2009 18:22

Ma réponse justifie toutes les observations que nous avons...alors j'ai vraiment du mal à voir ce que tu cherches à me faire avouer que je n'ai déjà avouéMaintenant 2 choses :1-D'un point de vue strictement causal, la vérification de A implique que B DOIT TOUJOURS pouvoir être vérifié. Et c'est toujours le cas. Pas toujours par le même personne, mais c'est toujours le cas. Il y aura toujours quelqu'un qui confirmera que B a suivi A.  2-Comme c'est toujours le cas, est-ce à dire que la vérification de A est une vérification de B ? Eh bien Miteny, la réponse à cela n'est qu'une question de concensus entre les individus...Qu'est-ce que tu veux que je te dise : pour les personne qui ne ressentent pas la douleur, A sera une vérification théorique de l'existence de B, et pour celle qui a mal...A sera une vérification expérimentale de B.Je ne vois toujours rien dans ton approche qui puisse défier mon argument. Si nous sommes en train d'observer les différents exemplaires de notre véritable source, on est absolument plus requis d'observer ou d'expérimenter les mêmes choses (le fameux B) même à la suite d'événements matériels similaires. Il n'y a rien que je refuse d'avouer, puisque  j'ai réussi à tout expliquer sans viol de la causalité. Je reviens tout à l'heure 

Miteny 18/08/2009 18:27


Il ne répond pas. Pourtant ma question était simple. Par contre pour embrouiller il est très fort.

Vous comprendrez pourquoi j'arrêterai maintenant de lui répondre. ça ne sert à rien de discuter avec quelqu'un qui ne veut ABSOLUMENT PAS discuter. Je ne vais pas poser mes questions  DIX
MILLE fois.


Stephane 18/08/2009 18:04

Si on a vérifié A, ca veut dire qu'une personne doit etre capable de vérifier B. Et c'est toujours le cas.Exprime toi clairement! Cette approche de ta part n'a rien de nouveau par rapport à ce que tu as déjà dit dans le passé. Le même type d'acte physique n'entraine pas le même effet pour tout le monde. Pas besoin d'une formule algébrique pour comprendre ça et pour l'avouer. ET JE LE JUSTIFIE. C'est ta persistence à distinguer le mécanisme de production de la douleur avec le mécanisme de production de la conscience elle-même (alors qu'il s'agit de la même chose) qui fausse ta vision, et t'empêche de saisir que les conditions d'observation sont absolument différentes dans le cas ou le corps serait la bonne source...ce qui nous fait automatiquement échapper à la prescription causale de voir des effets semblables. La preuve par la causalité est morte et enterrée. Je suis convaincu que le corps n'est pas la source de la conscience, mais la preuve n'est pas causale.

Miteny 18/08/2009 18:09


"Si on a vérifié A, ca veut dire qu'une personne doit etre capable de vérifier B. Et c'est toujours le cas."
Ce n'est pas ma question!

Donc si on a vérifié A, ça veut dire qu'on a vérifié B? (cf. Geiger).
Ta réponse est oui?
Toujours aucune réponse. Comment voulez vous discuter avec un type pareil? Son but c'est clairement l'embrouille. Cette fois c'est démontré.

Médecine douce a compris aussitôt que c'était vrai... Bizarre n'est ce pas??


Stephane 18/08/2009 17:56

Je ne sais pas trop ce que tu essais de me faire dire que je n'ai pas déjà dit. Si tu parles d'une personne donnée, la vérification de A n'est pas une vérification expérimentale de B. Je n'ai aucun mal à l'avouer...puisque je le justifie.Mon explication permet sans viol de la causalité que l'existence de B ne soit pas vérifiable expérimentalement par tout le monde, même si elle est toujours précédée par A, qui lui est vérifiable par tout le monde. Le seul problème serait une situation dans laquelle A ne serait suivi de B pour personne. Mais, nous savons tous que ce n'est pas le cas.Perte de temps et de crédibilité. La preuve que le corps n'est pas la source ultime de la conscience n'est pas dans la causalité. L'argument le plus plausible est le fossé qui existe entre le passage d'une structure composée de choses objectives et inertes à l'émergence d'une expérience subjective. C'est le fossé que même les théories les plus poussées sur la conscience n'ont même pas commencé à remplir. Mais la causalité ne sert ici à rien. Désolé!

Miteny 18/08/2009 17:58



Donc si on a vérifié A, ça veut dire qu'on a vérifié B? (cf. Geiger).
Ta réponse est oui?



Stephane 18/08/2009 17:44

Donc si on a vérifié A, ça veut dire qu'on a vérifié B? (cf. Geiger).Si on a vérifié A, et qu'au moins une personne témoigne d'avoir vérifié B, alors il y a concensus que B est vérifié. Mais expérimentalement parlant, ca se fait seulement pour une personne. Une personne par corps. Et ca ne pose pas de probleme à ce que j'explique. Je l'explique très bien d'ailleurs..Je ne comprends pas pourquoi tu persistes dans cette voie. J'ai donné des raisons très précise expliquant pourquoi A n'est pas toujours suivi de B pout tout le monde à la fois. Tant que tu n'attaques pas ces raison, tu perds ton temps. En fait, l'argument le plus à propos de ta part est celui voulant que les conditions d'observation ne soient pas les mêmes, mais je viens d'y répondre.

Miteny 18/08/2009 17:46


Donc si on a vérifié A, ça veut dire qu'on a vérifié B? (cf. Geiger).
Ta réponse est oui?
REGARDEZ TOUS: Il ne sait pas répondre à une question simple! C'est incroyable !!

Tu fais les foires ou pas?


Stephane 18/08/2009 17:35

Les conditions d'observation de la douleur (= les conditions pour avoir mal) sont censés être les mêmes si le corps suffit !!Absolument pas. Tu dénature ce qu'est la douleur. Elle est partie intégrante de l'observateur. En fait, elle est l'observateur dans un état X Une autre erreur impardonnable de ta part!! Pas étonnant que tu arrives à des conclusions pareilles.Oublie ça Miteny, la causalité ne permet pas de dire que le corps ne suffit pas. Au contraire, elle appuie cette possibilité

Miteny 18/08/2009 17:38


Les conditions pour avoir mal sont censées être les mêmes si le corps suffit... par définition du verbe "suffire"...

Pour que tu comprennes réponds donc à cette question:

Donc si on a vérifié A, ça veut dire qu'on a vérifié B? (cf. Geiger).


Stephane 18/08/2009 17:30

Donc si on a vérifié A, ça veut dire qu'on a vérifié B? (cf. Geiger).Ça se vérifie, mais pas toujours par le même personne. Le problème n'est pas qu'il y a des A qui ne sont pas suivi de B...mais que c'est toujours une personne différente qui est en mesure de confirmer la présence de B. Et tu connais mon explication à ce propos.

Miteny 18/08/2009 17:31


Donc si on a vérifié A, ça veut dire qu'on a vérifié B? (cf. Geiger).
Ta réponse est oui?


Stephane 18/08/2009 17:25

Les conditions d'observation sont similaires.Si le corps est la bonne source..jamais de la vie!!! Et quand les conditions ne sont pas similaires, on échappe obligatoirement à l'exigences mêmes causes = memes effets.C'est justement pourqoi les constats différenciés en provenance des corps APPUIENT la possibilité qu'il s'agit de la bonne source

Miteny 18/08/2009 17:28


Quel charabia!
Les conditions d'observation de la douleur (= les conditions pour avoir mal) sont censés être les mêmes si le corps suffit !!
Puisque ces conditions sont censés être "UN CORPS FRAPPE".

CQFD !


Stephane 18/08/2009 17:21

Si A est automatiquement liée à B, ça veut dire que dès que A est là, B est là.B est TOUJOURS là pour quelqu'un. Et tu le sais toi-même puisque tu ne nies pas l'existence de la douleur chez les autres.La question est : si le corps était la source, est que chaque manifestation de B (qui suit A) devrait être là pour tout le monde à la fois? La réponse est NON!!. C'est ça que je ne cesse d'expliquer.

Miteny 18/08/2009 17:24


"Si A est automatiquement liée à B, ça veut dire que dès que A est là, B est là."
Ta réponse est OUI.
Supposons que B soit automatiquement liée à A.
Donc si on a vérifié A, ça veut dire qu'on a vérifié B? (cf. Geiger).

Réponse?


Stephane 18/08/2009 17:18

Tu m'as l'air d'être dans un sacré état d'inertie toi!!Ha oui? Donc tu nies ce que j'expliquais à Jalbec ?

Miteny 18/08/2009 17:20


Les conditions d'observation sont similaires.


Stephane 18/08/2009 17:16

Tu sais lire ou pas? Si A est toujours lié à B alors si t'as vérifié A, tu peux être sûr que B est là aussi, puisqu'il est lié (c'est ce que j'ai dit!!)Tu ignores TOTALEMENT la teneur de mon argument. Pour une personne donnée, A n'est pas toujours suivi de B (B étant la douleur subjective). Est-ce que la causalité demande que ce soit le cas. NON!!!!!  Et j'ai dis pourquoi. A n'a PAS à être toujours suivi de B pour une personne donnée.

Miteny 18/08/2009 17:19


Si A est automatiquement liée à B, ça veut dire que dès que A est là, B est là.

Comprends tu la signification de l'expression "automatiquement liée"??


Stephane 18/08/2009 16:57

Jalbec, nierais tu que le principe "memes causes = memes effets" ait été formulé en fonction de conditions d'observation similaires ? Raison pour laquelle, d'ailleurs, en causalité physique, lorsqu'on joue avec des déplacements et des vitesses, on demande à l'observateur d'être dans un état d'inertie.

Miteny 18/08/2009 17:09



Tu m'as l'air d'être dans un sacré état d'inertie toi!!
En fait t'es un comique, non?

Stéphane, stéphane... mmm.

Stéphane Rousseau !! Tu es stéphane Rousseau !!!!


Stephane 18/08/2009 16:54

Tu nies que puisque A et B sont automatiquement liés, vérifier A, c'est vérifier B aussi???Si tu comprenais mon com 4, tu ferais facilement le lien avec cette histoire de A et B.A est toujours lié à B...mais la causalité ne demande pas que B soit expérimentée à chaque fois que A se produit. Clair et limpide. C'est ce que j'explique dans le com 4 en d'autres mots, et je dis aussi très précisément pourquoi! Un observateur qui observe les différents exemplaires de la bonne source échappe AUTOMATIQUEMENT à l'exigence mêmes causes = mêmes effets. Alors non seulement ces différents exemplaires de la source ne lui donneront pas des constats similaires, mais s'il s'agit justement de la bonne source, ces constats DOIVENT être différents.Toi tu crois le contraire, et tu te trompes!!!! c'est là que tu te trompes.

Miteny 18/08/2009 17:07


Qu'est ce que c'est que ce charabia?
Je ne peux pas me tromper dans ce que je n'ai pas dit !!

Tu sais lire ou pas? Si A est toujours lié à B alors si t'as vérifié A, tu peux être sûr que B est là aussi, puisqu'il est lié (c'est ce que j'ai dit!!)

Tu ne réponds pas sur l'exemple du compteur Geiger? T'as la trouille?


Jalbec suppôt de SSMM 18/08/2009 15:42

Hummmmm, j'espère que Stéphane ne la ramènera pas avec le fait qu'on n'a pas le droit de faire partie de l'observation donc dire ce que l'on constate n'est pas valable... pourtant tout le mystère est là, pourquoi le nier ?

Miteny 18/08/2009 17:02


Observer qu'on a mal, c'est tout à fait valable !!
Stéphane met trop de vodka dans sa bière ambrée.. c'est clair.


DePassage 18/08/2009 15:02

(A1+FA1) + coup=> douleur.
(B2+FB2) + coup=> douleur.
(C3+FC3) + coup=> douleur.

Comment vérifie-t-on cette production de douleur ?

Miteny 18/08/2009 15:04


Personne ne peut vérifier les trois. En fait ça fait 3 réalités différentes. Mon dessin ne faisait que représenter ces 3 réalités.