Dieu existe: autre réponse pour Sed.

Publié le par Miteny

Le médecin ne ressent pas la douleur du patient. Il peut connaître l’intensité de la douleur du patient par des analyses mais il ne l’expérimentera pas directement. Tout ce que je veux dire, c’est que la douleur n’apparaît que si un et un seul corps est malade ou frappé : le sien. Pour tout le monde c’est comme ça.

Donc, j’en déduis que, pour que la douleur apparaisse, il faut plus qu’un corps en bon état qui souffre… Je ne vais pas me répéter mais il suffit de lire la comparaison que je fais entre la douleur et la lumière… C’est très simple. Je pourrais faire la même chose avec la connaissance de l’existence d’un but de Zidane par exemple. Cette dernière n’apparaît que si un et un seul corps voit ce but (ou l’entend) : pour X, le corps de X, pour Y, le corps de Y…

Donc le phénomène « connaissance » (comme le phénomène « douleur ») n’est pas produit uniquement par de la matière nerveuse en fonctionnement… Il faut autre chose.

Publié dans Archives 2006-2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean Louis 07/07/2006 13:27

Dans la connaissance, il faut distinguer la conscience et la pensée.
La connaissance, c'est assez simple il me semble, c'est une affaire de mémoire. La mémoire met un nom sur ce qui se passe. Un phénomène interessant à noter, par exemple, est celui d'une douleur qui nous réveille de notre sommeil profond. Avant le véritable réveil, il y a une sensation, une conscience de la douleur sans que celle-ci soit encore répertoriée comme douleur et reliée à nous-même. Pensez aussi à un son perçu alors que votre esprit flotte. Le son n'est pas répertorié. Il faut revenir à soi pour que ce soit possible.
Pour aller plus loin, voir mon blog : //dualite.over-blog.org