A la recherche d'une intelligence... terrestre.

Publié le par Miteny

J’ai de plus en plus l’impression que vous êtes encore plus débiles que ce que je peux imaginer. Et pourtant je crois bien avoir beaucoup d’imagination. Peut-être n’avez-vous jamais vraiment souffert ?

Parce que moi, quand je constate une production de douleur, j’ai vraiment envie que ça s’arrête. Ça m’arrive rarement mais ça m’est arrivé hier. Une douleur INSUPPORTABLE (je me tordais de douleur). Et aussitôt je me suis dit (déformation professionnelle) : comment peut-on être assez con pour ne pas faire la différence entre cette douleur et l’absence de cette douleur ?

Pourtant ça fait du bien quand ça s’arrête : vraiment. Je vous le répète : entre constater une production de douleur (avoir mal) et n’en constater aucune (ne pas avoir mal), la différence est ENORME.

Malheureusement j’ai la nette impression que je suis le seul à pouvoir la faire cette différence. Imaginez ma solitude : seul dans un monde d’abrutis (mais vraiment vraiment abrutis).

C’est d’une tristesse…

    
 

PS : si j’arrivais à prendre la mesure exacte de votre immense connerie, on pourrait peut-être communiquer ? Espoir ?

Hélas, j’ai bien peur qu’elle soit infinie.

 

PPS : si une forme d’intelligence existe sur cette planète, qu’elle me contacte immédiatement ! (pour me rassurer, me consoler, etc…).

Publié dans Archives 2006-2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kou 03/06/2009 16:32

C'est faux.Tu ne constates que l'incapacité de ton corps à percevoir les sentiments des autres corps.

Miteny 03/06/2009 16:53


En théorie (suffisance), il n'y aurait pas besoin de les percevoir puisqu'ils devraient être fabriqués par ce corps quelconque. Toi comprendre?


Koukoukou 03/06/2009 15:43

Tu confonds personnel/universel et matériel/spirituelConclusion : clown.

Miteny 03/06/2009 16:06


Concentre toi sur le sujet, suppôt de Baal. Je constate avec la plus grande certitude l'insuffisance d'un corps quelconque (frappé). Tu confirmes?


Koukoukou 03/06/2009 14:40

Pour le son, le ccorps suffit "Car tout le monde vérifie la production de son".C'est profondément idiot.Si une autre force que matérielle, est nécessaire (en plus du corps) pour le son, je ne vois pas en quoi il serait impossible que tout le monde vérifie la production du son. Une force immatérielle peut très bien dans l'absolu, donner un produit constatble universellement.Donc : clown.

Miteny 03/06/2009 14:49


N'importe quoi. En plus tu veux prouver quoi? Que le corps ne suffit pas à produire du son?

Horrible d'être aussi con: c'est insupportable.


Miky alias corps M 03/06/2009 13:32

"ça veut rien dire du tout: Si tu es ton corps, arrête de parler de toi et parle du corps M."Si y'a que ça pour te faire plaisir, alors soit. Corps M est d'accord. "De plus c'est pratique parce que c'est très vague. "Je suis mon corps". C'est quoi je dans cette phrase?"Corps M l'a dit : c'est "mon corps" donc "corps M" lorsque c'est corps M qui s'exprime.

Miteny 03/06/2009 14:29


Corps M va constater que le fonctionnement de corps M ne peut pas suffire et donc qu'il est en fait plus que corps M.. et donc qu'il se met le doigt dans l'oeil en s'appelant "corps M"


Koukou 03/06/2009 12:13

Tous entendent le son mais ça ne prouve pas que le corps suffise à produire le son, clown !Si une force non matéreille s'associe au corps, je ne voi spas en quoi cela devrait entraîner des différencesd e eprception.De même, je ne perçoi spas la douleur d'autres corps mais ça ne prouve pas qu'une force immatérielle s'ajoute au corps, ça prouve juste que la douleur ne se propage pas hors du cerveau concerné.Conclusion : clown.

Miteny 03/06/2009 14:24


"Tous entendent le son mais ça ne prouve pas que le corps suffise à produire le son"

Bah si! Car tout le monde vérifie la production de son. Reviens quand t'as compris ça!!

MAIS ACHETEZ VOUS UN CERVEAU!! (mets y des implants comme Kevin). Car je ne vous supporte plus. Vous êtes trop bêtes.


Koukoukou 03/06/2009 09:40

Non.Pourquoi le fait que tous entendent le son signifierait-il que le corps suffit à le produire ????On peut très bien imaginer qu'une force extérieure s'associe au cerveau, au poumon et à la bouche pour créer le son, ce qui ne nou sempêche pas de l'entendre.En fait tu confonds deux notions qui n'ont aucun rapport entre elles : personnel /universel ety spirituel/matériel.Tu es ce qui s'appelle un clown.

Miteny 03/06/2009 10:31


"On peut très bien imaginer qu'une force extérieure s'associe au cerveau, au poumon et à la bouche pour créer le son, ce qui ne nou sempêche pas de l'entendre."

QUOI?? C'est quoi ce charabia? Non mais vraiment tu parles de clown, t'en es un sacré. Je rappelle à tous que je suis intelligent, moi et je m'abîme les neurones à discuter avec des crétins. ALors
pitié pour mes neurones!


Je répète: Chaque personne va constater avec certitude que n'importe quel corps frappé (le sien COMME celui des autres) peut produire du son (avec ses cordes vocables).

Vous êtes minables.


Le Connaisseur Lustré 02/06/2009 20:50

Oui, parce que dans ce cas là il s'agit du son, et que le son peut se propager dans l'air.Mais dans le cas de la douleur, c'est parce que la douleur a besoin de nerfs pour se propager par l'intermédiaire de l'influx nerveux.C'est vraiment incroyable que vous ne parveniez pas à comprendre cela.

Miteny 02/06/2009 21:18


L'influx nerveux arrive à UN cerveau qui donc en théorie doit produire de la douleur! (puisque c'est un cerveau, nain de jardin... le connecter à un autre cerveau ne devrait rien changer puisqu'il
est déjà connecté à un cerveau!)

Or rien ne ressemble plus à un cerveau qu'un autre cerveau.

Je parle français ou oudmourte?


Koukou 02/06/2009 17:25

La suffisance du corps ne signifie pas que tout ce que produit ce corps doive être perçu par tous. Donc, t'as perdu.

Miteny 02/06/2009 17:27



Si. Exemple: le son: tout le monde peut percevoir ton cri lorsque je te donne une gifle. C'est bien la raison pour laquelle dans ce cas là, le corps suffit.



Le Connaisseur Lustré 02/06/2009 15:56

Tsss... quel manque de culture...Molière, Le médecin malgré lui.http://www.expressio.fr/expressions/voila-pourquoi-votre-fille-est-muette.phpJe laisse au bons soins des internautes de juger en quoi cette expression s'adapte bien aux discours de Miteny. Elle est tout particulièrement pertinente pour conclure le fameux pdf explicitant le lien métaphysique à base de comparaison ésotériques sur un jeu en réseau...

Miteny 02/06/2009 16:12


Merci pour cette information... je ne connaissais pas cette citation. Néanmoins, je tiens à dire que si Descartes était là, il serait horrifié par votre manque de lucidité.


Le Connaisseur Lustré 02/06/2009 15:20

"il est impossible de constater la douleur de l'autre... On constate donc avec certitude l'insuffisance du corps."Et voilà pourquoi votre fille est muette.Soutenir Miteny pour un débat ? Mais pourquoi pas, au fond ? En ces temps moroses de crise, un peu de comique serait le bienvenu.

Miteny 02/06/2009 15:40


"Et voilà pourquoi votre fille est muette"
Quoi? C'est quoi cette phrase bizarre?

De plus, il est évident que je gagnerai dans un débat à l'oral. Même si Belzébuth est très malin.


alain+bourrelly 01/06/2009 22:34

Ia Orana, Vaitea,Dans un mois je serai en Polynésie : 50 jours à Raiatea. Quelle impatience !!!!Je compte les jours....Nana

vaitea 01/06/2009 08:47

Bonjour à tous je suis suis de Polynésie Française.(OUI, les gens des îles s'exprimeent aussi!!), et je suis en Terminale SIJe survole les articles et les commentaires et je vois que Mitney ne s'en sort plus a essayer d'expliquer son raisonnement. Et d'ailleur je trouve ce site très bien car on peut s'exprimer . Merci Mitney.Je vois qu'au dela des pensé religieuse mitney raisonne sur l'evidence de faits. Et je ne contredi pas sa pensé car je respect tout homme qui est honnète avec lui mème.Ne dit t'on pas danse comme si personne ne te regardait , chante comme si personne ne t'écoutait etc...M'enfin , passons. Je ne pense pas polémiqué sur ce qu'affirme mitney, mais je vois sa pensée. La matière n'explique pas tout. Je ne sais pas si vous avez vu sa en philo mai la physique quantique va ds le sens de la thèse spiritualiste. Mais bon, je ne sais pas si ce que je di est en rapport avec le sujet alr exusé moi.Je me rappelle ce que nous a dit notre professeur de Science de l'ingénieur, nous expliquant le fonctionnement des condensateur:" La preuve que Dieu existe: le produit ohm et Farad c'est des secondes." HAHA sacré monsieur va. Jpense que pour beaucoup de gens Dieu tien pluto de l'espoir. Sans rentré pluss dans les détaile car sinne on pourrai parlé pendant des jours et des jours.

Miteny 02/06/2009 10:02


Bien dit. Je tiens que ma démonstration est une véritable démonstration, totalement irréfutable. Pour le comprendre, il suffirait de me soutenir pour que je participe à un débat: je pense que ce
serait encore plus clair!


Miky 31/05/2009 14:07

Puisque je commence à connaître miteny, j'anticipe son objection : "Mais la surface rugueuse, j'ai juste à aller la toucher pour constater qu'elle est rugueuse, espèce de con !"Et la douleur d'un autre corps, j'ai juste à être ce corps pour la constater.Bien sûr, puisque pour le matérialisme, je suis mon corps, il est impossible par principe d'être un autre corps. Cela violerait le principe de non-contradiction.Mais ça ne fait que renforcer la thèse suivant laquelle le matérialisme rend compte parfaitement bien du caractère individuel de la conscience, puisque un de ses postulats de base (nous sommes notre corps) implique logiquement et nécessairement ce caractère individuel de la conscience. Il n'y a donc même pas lieu de transiger.

Miteny 02/06/2009 09:49


"puisque un de ses postulats de base (nous sommes notre corps"
ça veut rien dire du tout: Si tu es ton corps, arrête de parler de toi et parle du corps M.

De plus c'est pratique parce que c'est très vague. "Je suis mon corps". C'est quoi je dans cette phrase?

Ce qui est sûr, c'est qu'il est plus facile de balancer une phrase creuse comme celle-là au lieu de s'attaquer au problème que je pose .

PS: de toute façon, c'est clair, j'ai gagné, tu ne fais que fuir mon raisonnement



alain+bourrelly 31/05/2009 13:05

Yeeees ! Merci Miky !Du point de vue de Miteny, je maintiens qu'au moins les deux possibilités sont envisageables : Soit la douleur est produite par le corps et alors il est impossible de la ressentir en dehors de ce corps.Soit, -le délire mitenyen-...... Qui est évidemment faux, mais pour lui disons qu'on peut envisager les deux.Par contre rien n'interdit d'envisager la solution 1).... Sauf miteny qui est un croyant.

Miteny 02/06/2009 09:43


"alors il est impossible de la ressentir en dehors de ce corps."

Cette phrase qui n'a pas vraiment de sens a l'air d'être hors sujet (si on fait semblant de la comprendre). On constate bien l'insuffisance d'un corps, oui ou FAUX? tu dois répondre (les
stratagèmes que vous employez pour fuir sont pathétiques)


Miky 30/05/2009 19:05

" On peut très bien "voir la douleur": ça s'appelle avoir mal. On est apte à constater la douleur, âne. CQFD (comme on est apte à constater les ultrasons avec un instrument)

"On est apte à constater la douleur que son propre corps génère, mais on n'est pas apte à constater la douleur que d'autres corps génèrent. Les organes sensoriels de la douleur ne fonctionnent pas à distance comme ceux de la vue ou de l'ouie. Une meilleure comparaison serait avec le toucher. Tu ne peux constater la rugosité d'une surface qu'en étant en contact physique direct avec elle. Et bien pour la douleur c'est un peu pareil : tu ne peux constater la douleur d'un corps qu'en étant ce corps.

Miteny 02/06/2009 09:39


En d'autres termes: il est impossible de constater la douleur de l'autre... On constate donc avec certitude l'insuffisance du corps.


Le+Lustre+Connu 29/05/2009 20:01

Quand le cerveau A est activé nerveusement, je constate "douleur" si, et seulement si, le cerveau A est mon cerveau.C'est ce que je dis depuis le début, tête de mule !

Miteny 29/05/2009 20:07


Bravo! Vous avez compris que le cerveau A est votre cerveau (non, je ne ferai pas de blague déplacé)!

Alors réponse? Faut que je répète sans arrêt?


Le Lustre Connu 29/05/2009 19:36

Non, ce que j'ai dit n'est pas hors sujet. Mais vous trouvez plus facile de refuser le débat plutôt que vous engager dans une voie qui met en évidence à quel point votre raisonnement est vaseux.Et non, ce ne sont pas les mêmes causes, parce qu'il ne s'agit pas du même cerveau. Vous essayez de masquer le fait que ce ne sont pas les mêmes causes en utilisant une phrase très vague : c'est faible.D'ailleurs, votre formulation est mathématiquement très contestable, elle laisse entendre qu'il peut s'agir d'un cerveau quelconque alors que ce n'est pas le cas.

Miteny 29/05/2009 19:44


Quand le cerveau A est activé nerveusement, quel effet constatez vous? DOULEUR
Quand le cerveau B est activé nerveusement, quel effet constatez vous? PAS DOULEUR

C'est vrai ou faux? Peur d'avancer?


Le Lustre Connu 29/05/2009 19:02

Exactement, je ne ressens pas de douleur. Et pourquoi ? Tout simplement parce que mon cerveau n'est pas relié par des nerfs au système nerveux du corps qui est frappé. Cette explication permet d'expliquer que je ne souffre pas. Il n'y a aucune nécessité d'aller chercher une autre cause qui serait autre chose que le corps.

Miteny 29/05/2009 19:07


Hors sujet. Répondez à la question. Vous constatez donc que cet autre corps frappé n'a pas produit de douleur (alors qu'il y a bien eu ACTIVATION D'UN CERVEAU).

Quand un cerveau est activé nerveusement, quel effet constatez vous? DOULEUR
Quand un cerveau est activé nerveusement, quel effet constatez vous? PAS DOULEUR

Vous voyez bien: deux fois les mêmes causes.. or vous ne constatez pas du tout les mêmes effets!


Le Lustre Connu 29/05/2009 18:26

C'est vrai, vous avez raison, on peut constater tout cela. Mais on constate aussi que je ne souffre pas.Par contre, si effectivement on peut mesurer cet influx nerveux chez la personne concernée, on peut faire correspondre cet influx nerveux à la souffrance : donc frapper la personne a produit la douleur de la personne.CQFD

Miteny 29/05/2009 18:41


Vous constatez l'activité cérébrale du cerveau de ce corps frappé (IRM). Mais vous ne pouvez pas constater la sensation de douleur car celle-ci est privée. Vous ne pourrez jamais avoir mal sans que
VOTRE cerveau soit nerveusement sollicité.

L'image dans l'IRM, ce n'est pas la douleur car la douleur par définition FAIT MAL. Dites moi.. vous en faites exprès?


Le Lustre Connu 29/05/2009 16:29

Si, justement, je prends en compte le constat des gens. Ce que je constate peux ce résumer à 2 types de situation :  - on me frappe, alors je souffre (1)  - je ne souffre pas, c'est parce que l'on ne vient pas de me frapper (2)Lorsque n'importe quel corps est frappé (mais pas moi), ce que je constate c'est la situation (2) : absence d'effet.Donc je répète ma question : pourquoi voulez-vous absoluement trouver une cause à une absence d'effet constaté (je ne souffre pas) ?

Miteny 29/05/2009 17:50


"Lorsque n'importe quel corps est frappé (mais pas moi), ce que je constate c'est la situation (2) : absence d'effet."

FAUX. Vous constatez bien la production d'un cri et même d'un influx nerveux et d'une activation du cerveau du corps frappé (avec des instruments de mesure).


Le Lustre Connu 29/05/2009 12:10

"1. Ridicule. Affreusement ridicule. Les deux corps sont censés être chacun capable d'être une cause de douleur dès qu'ils sont frappés."Oui, votre réponse est ridicule en effet. Par rapport à ce que j'ai écrit, elle est complètement à côté de la plaque. Vous ne savez donc vraiment pas faire la différence entre votre corps et celui de quelqu'un d'autre ? "2. allelujah.  Mon corps frappé est une cause suffisante de douleur. Voilà ce que je constate."C'est une cause suffisante à ce que VOUS ressentiez de la douleur."D'ailleurs on peut très bien parler de production de douleur."Le mot production laisse sous-entendre que la douleur sortirait du corps. Ainsi, quand on dit qu'une mine produit du charbon, c'est parce que le charbon en sort. S'il reste à l'intérieur de la mine, elle ne produit pas. De même, le corps ne produit pas de la douleur, dans le sens où la douleur ne sort pas du corps, et n'est donc pas directement observable par quelqu'un d'extérieur. C'est ce que tout le monde constate."En effet le mot "production" renvoie à la notion de cause suffisante."Mais employez le terme "effet", ou "conséquence" alors ! Vous avez des mots adaptés, pourquoi allez-vous en chercher un autre qui ne l'est pas ?"Donc si vous m'interdisez d'employer le mot production, c'est seulement par dévotion envers votre maître Belzébuth."Et après vous accusez les autres de crier à la sorcellerie, c'est bien ça ? Vous vous rendez compte à quel point vous vous contredisez ?Si je vous déconseille (je ne vous interdis rien, vous êtes libre de rester borné et de vous exprimer mal) d'employer le mot "production", c'est pour que votre discours gagne en clarté. "Sans doute qu'après plusieurs années, votre unique neurone arrivera à comprendre que je ne constate moi, personnellement, une production de douleur que lorsque mon corps est frappé. Allez vous continuer dans le ridicule ou admettre enfin cette évidence? (suspens)"Les insultes : le retour. Arrêtez donc de vous abaisser comme ça...Oui, vous ne souffrez que quand votre corps est frappé : voilà comment on s'exprime en français correct.

Miteny 29/05/2009 14:10



Je ne constate JAMAIS moi que frappé n'importe quel corps soit une cause sufffisante de douleur.
Vous ne voulez pas prendre en compte le constat des gens?



Le Lustre Connu 29/05/2009 10:41

1. Je vois : en fait nous ne sommes pas d'accord sur le sens du mot "similaire". Chez moi, "similaire" ne signifie pas "rigoureusement identique", mais "semblable", "qui ne resemble", "très proche". Donc, dans mon contre-exemple, il s'agit de condition initialites très proches mais non identique. Donc le cas des corps que l'on frappe, il s'agit aussi de condition initiales non identiques : les deux corps 1 et 2 ne sont pas les mêmes. Vous savez faire la différence entre votre corps et le corps de quelqu'un d'autre, n'est ce pas ?2. Et on recommence depuis le début, en effet. Oui, la douleur (d'un individu donné) a une cause. Non, il n'y a aucune raison que le fait de frapper fasse souffrir de façon simultanée tous les individus.Et je vous le dis aussi depuis le début : ce n'est pas à la douleur que vous cherchez une cause dans votre raisonnement, c'est à l'absence de douleur : quand on frappe quelqu'un, ce que vous constatez, c'est que vous ne souffrez pas (absence de douleur, si si).

Miteny 29/05/2009 11:47


1. Ridicule. Affreusement ridicule. Les deux corps sont censés être chacun capable d'être une cause de douleur dès qu'ils sont frappés.

2. allelujah.  Mon corps frappé est une cause suffisante de douleur. Voilà ce que je constate. D'ailleurs on peut très bien parler de production de douleur. En effet le mot "production"
renvoie à la notion de cause suffisante. Donc si vous m'interdisez d'employer le mot production, c'est seulement par dévotion envers votre maître Belzébuth.

Sans doute qu'après plusieurs années, votre unique neurone arrivera à comprendre que je ne constate moi, personnellement, une production de douleur que lorsque mon corps est frappé.

Allez vous continuer dans le ridicule ou admettre enfin cette évidence? (suspens)


Le Lustre Connu 29/05/2009 08:58

1. Ah d'accord, en fait vous n'avez pas compris la démonstration. "Les causes ne sont pas exactement similaires" Vous faites allusion à mon contre-exemple ou aux corps qui sont frappé, là ? Vous n'êtes pas clair (enfin, c'est normal, puisque vous n'avez pas compris)2. Je vous ai déjà dit que votre question n'a aucun sens. Apprenez donc à vous exprimer correctement : comment voulez-vous démontrer quoi que ce soit si vos phrases n'ont pas de sens. Je ne répondrai pas aux questions qui ne veulent rien dire.PS : oui, je sais, vous allez m'accuser de fuir, d'être stupide ou de servir Satan.

Miteny 29/05/2009 10:03


1."Les causes ne sont pas exactement similaires" puisque les conditions initiales sont légèrement différentes.

2. Et on recommence depuis le début! La douleur ça existe? (voulez vous que je vienne avec une pince?) Donc comment la douleur pourrait ne pas avoir de cause et exister quand même?


Le Lustre Connu 28/05/2009 18:58

""deux causes similaires doivent produire le même effet". Cette affirmation est fausse dans le cas d'un système chaotique."Enfin. Nous sommes donc d'accord sur ce point. On va peut-être pouvoir avancer.Donc, puisque cette affirmation est fausse dans le cas d'un système chaotique, il faudrait déterminer dans quel cadre elle est vraie, pour savoir si elle peut s'appliquer dans le cas qui nous intéresse (la douleur). Pour l'instant, cela reste à démontrer. Nous sommes bien d'accord ? "Les causes ne sont pas exactement similaires..."Je note que vous l'avez dit vous-même. "C'est pourtant simple: lequel des deux corps est incapable d'être une cause de douleur (ce qui le rendrait effectivement "différent")? Alors?"Comme je vous l'ai déjà dit, le corps n'est pas une cause. C'est le fait de frapper qui peut l'être, ou non.

Miteny 28/05/2009 19:04


1. MALENTENDU, il fallait lire:
""deux causes similaires doivent produire le même effet". Cette affirmation est fausse dans le cas d'un système chaotique."
Les causes ne sont pas exactement similaires...

2.C'est pourtant simple: lequel des deux corps FRAPPES est incapable d'être une cause de douleur (ce qui le rendrait effectivement "différent")?




KOUUUUUUUUUUUKOUUUUUU 28/05/2009 18:19

On va y aller encore plus lentement...Cerveau est douleur quand cerveau fait dire Aie au monsieur qui possède le cerveau.Cerveau n'est pas douleur qunad cerveau reagrde les autres monsieurs qui ont mal.Regarder ne fait pas mal, pour avoir mal il faut avoir le "cerveauquifaitla douleur". L'avoir pas le regarder.

Miteny 28/05/2009 18:29



Bon maintenant dis moi si un cerveau quelconque suffit. Tu fuis le sujet?



Le Lustre Connu 28/05/2009 18:14

"Ouh la! J'ai à faire à un abruti de premier choix!" Ca alors, le retour des insultes. Cela faisait presque longtemps. Cela ne vous grandit vraiment pas. C'est navrant en fait. "Vous n'avez jamais fait de physique vous, ça se voit: vous êtes nul." Celle-là, c'est vraiment la meilleure. Vous ne savez rien de mes études, ni de ma situation professionnelle et vous vous permettez de juger. En plus, c'est vous qui n'avez rien compris (cf la suite de mon commentaire). Vous êtes risible. "Les conditions initiales n'étant pas connues avec précision, la trajectoire des particules ne peut pas être connue de manière précise. Il s'agit d'une incertitude de calcul." La théorie du chaos n'a absolument rien à voir avec des incertitudes de calcul, ignare ! Il s'agit de mathématiques, et cela s'applique aux systèmes dynamiques. Une simple recherche sur Wikipedia (vous aimez bien, il semblerait)  vous aurez permis de ne pas vous ridiculiser. "Rien à voir avec le principe de causalité: car même dans un système chaotique, le principe de causalité est respectée. Rien à voir avec ce que peuvent faire les corps ou pas." Je n'ai jamais dit que le principe n'était pas respecté dans un système chaotique. Apprenez à lire, et surtout arrêter de déformer mes propos : ayez un minimum d'honneteté intellectuelle. Il s'agissait d'un contre-exemple qui démontre que votre affirmation (exprimée dans un cadre général, et non qu'au seul cas des corps frappés qui souffrent ou non) est fausse. Votre affirmation était : "deux causes similaires doivent produire le même effet". Cette affirmation est fausse dans le cas d'un système chaotique. Donc vous ne pouvez pas l'énoncer comme un principe général qui serait vrai partout. "Allez vous cultiver parce que là vous êtes de plus en plus ridicule... guignolesque" Méditez la parabole de la poutre et de la paille, encore une fois. ""je considère le corps 1" et "je considère le corps 2" sont donc des conditions initiales similaires, mais différentes NON... distinctes!! mais de natures similaires" Et alors ? Et puis, si vous jouez sur les mots, il faudrait que vous définissiez "différents" et "distincts" pour qu'on voit dans quelle mesure ce n'est pas la même chose. "PS: dur d'être un génie dans un monde d'abrutis" Ca va les chevilles ? Et la tête, elle n'a pas encore éclaté ?

Miteny 28/05/2009 18:26


"deux causes similaires doivent produire le même effet". Cette affirmation est fausse dans le cas d'un système chaotique.

Les causes ne sont pas exactement similaires...

C'est pourtant simple: lequel des deux corps est incapable d'être une cause de douleur (ce qui le rendrait effectivement "différent")?

Alors?


TouS 28/05/2009 18:12

(à Marcellin...que faisais-tu en 1990 !!?)

KOUOUOUOUOUOUOUKOU 28/05/2009 17:55

Non.Etre (ton corps a mal) et regarder un autre corps être (corps d'un autre a mal) ne sont pas similaires. Tes causes ne sont pas les mêmes. Pas de viol de causalité.

Miteny 28/05/2009 18:08


Qu'est ce que c'est que ce charabia??

Etre (ton corps a mal).... ??

2 nouvelles: le verbe être s'emploie tout seul et signifie... "ton corps a mal"



BANDE DE BARBARES!!


Unepieceaconviction 28/05/2009 17:31

Le blog a décidé de faire grêve?^^ semblerait que ça bug effectivement les pages ne sont pas accessibles.

Stephane 28/05/2009 17:15

Je ne comprend pas, je ne peux accéder qu'à la premiere page de commentaires de chacun des billets ???? 

Miteny 28/05/2009 17:35



On dirait que ça marche là



Le Lustre Connu 28/05/2009 16:49

Mais c'est pas possible d'être borné à ce point-là, Miteny !Mon contre-exemple sur les systèmes chaotiques visait à démontrer que des causes similaires ne donnent pas nécessairement des effets similaires."il n'y a pas de conditions initiales"Mais bien sûr que si ! Comment pourrait-il ne pas y avoir de condition initiale ? Vous vous rendez compte de l'absurdité de ce que vous écrivez parfois ?"Condition initiales" signifie dans le cas présent "situation de départ". Cela correspond ici au corps que l'on considère. "je considère le corps 1" et "je considère le corps 2" sont donc des conditions initiales similaires, mais différentes. "frapper" est la cause, appliquée à des conditions initiales différentes. Et l'effet ("je ressens de la douleur" ou "je ne ressens pas de douleur") n'est pas forcément le même, parce que les conditions initiales ne sont pas les mêmes.Maintenant, si vous n'êtes pas d'accord avec ce que je dis, merci de préciser exactement où. Sinon, il ne faudra pas vous plaindre que l'on n'avance pas.

Miteny 28/05/2009 17:34


Ouh la! J'ai à faire à un abruti de premier choix!

Vous n'avez jamais fait de physique vous, ça se voit: vous êtes nul. Les conditions initiales n'étant pas connues avec précision, la trajectoire des particules ne peut pas être connue de manière
précise. Il s'agit d'une incertitude de calcul.

Rien à voir avec le principe de causalité: car même dans un système chaotique, le principe de causalité est respectée. Rien à voir avec ce que peuvent faire les corps ou pas.

Allez vous cultiver parce que là vous êtes de plus en plus ridicule... guignolesque


"je considère le corps 1" et "je considère le corps 2" sont donc des conditions initiales similaires, mais différentes

NON... distinctes!! mais de natures similaires

PS: dur d'être un génie dans un monde d'abrutis


Marcellin 28/05/2009 16:00

Ah j'ai compris, ce qui te gêne c'est d'avoir mal mais pas d'avoir le mal des autres, mais il ne te vient pas à l'esprit que l'on peut fabriquer quelque chose sans pour autant le diffuser ?

Miteny 28/05/2009 16:06


JE ou je, moi (c'est à dire... moi) constate (du verbe constater):

Corps 1 frappé=> DOULEUR (comme si ce corps était capable d'en fabriquer)
Corps 2 frappé=> PAS DOULEUR (ah bon? Mais alors pourquoi ça a marché avec le corps 1?)


MArcellin 28/05/2009 15:43

Alors moi je vais faire une étude sur les ultrasons qui s'entendent et les ultraviolets qui se voient d'accord ? Tu vois j'espère que ton exemple de lampe est absoulment idiot.Le cerveau humain est capable de "fabriquer de la douleur" pour reprendre tes mauvaises formulations, mais pas de la transmettre à un autre cerveau. C'est tout ce que ta démo prouve.N'importe quel cerveau fabrique de la douleur, c'est un fait avéré : demande à tous les corps frappés ce qu'ils en pensent.Mais aucun cerveau ne peut ressentir cette douleur car celle-ci n'est pas trnasmissible ou contagieuse, elle RESTE dans le cerveau du corps frappé.J'espère qu'ne te parlant comme à un con, on va y arriver, pauisque te parlant comme à un type à peu près normal (quoique tes vidéos laissent sous-entendre que tu es fou), on n'y arriv epas;Et non, bien sûr aucun rapport biologique entre un cerveau qui a mal et un cerveau qui n'a pas mal ce sont bien 2 cerveaux différents.

Miteny 28/05/2009 15:53


Personne n'a jamais entendu d'ultrasons. Et alors?? Plein de gens ont déjà eu mal. t'es vraiment trop stupide.

"N'importe quel cerveau fabrique de la douleur"

Ce n'est pas une description juste de la réalité constatée par les gens... crétin


Marcellin 28/05/2009 15:17

"Et non tu ne peux mesurer ma douleur sans avoir mal "Si il existe des échelles analogiques. Par ailleurs les bourreaux savent très bien varier leur torture pour varier la mesure de ta douleur, donc tout cela est très observable. Après, avoir mal, c'est autre chose, on t'a déjà dit tout cela. Et Lustre connu vient de te le redire, tes deux causes ne sont pas similaires.

Miteny 28/05/2009 15:25


Non avoir mal c'est pas autre chose, c'est ce qu'on étudie. La douleur qui fait mal.

Et les deux causes sont biologiquement similaires. Si vous saviez comme c'est fatiguant de discuter avec des débiles profonds !!! MAIS c'est fatiguant!!

Je suis en ce moment rempli de compassion pour ceux qui s'occupent des handicapés mentaux. Quelle courage ils doivent avoir... bravo!


Le Lustre Connu 28/05/2009 14:46

Non, le fait que les causes soient de même nature n'implique pas que les effets soient de même nature.L'exemple le plus marquant est bien sûr le cas des systèmes chaotiques où des conditions initiales pourtant très proches peuvent donner des résultats très différents.

Miteny 28/05/2009 14:51


Allez.. c'est parti pour un coup de délire histoire de fuir encore.

Il n'y a pas de conditions initiales ici!! Vous racontez n'importe quoi.

Donc dites moi quand et quel corps ne peut être une cause de douleur?? (horrible je vous dis...)


Le Lustre Connu 28/05/2009 14:34

D'autre part, le fait que 2 corps distincts aient les mêmes fonctions biologiques n'en fait pas pour autant le même corps. Les causes "frapper le corps 1" et "frapper le corps 2" sont donc bien différentes.

Miteny 28/05/2009 14:38


Ce sont des causes distinctes, certes. Mais de même nature. Les effets devraient être de même nature (comme lampe 1 et lampe2: causes distinctes mais de même nature).


Le Lustre Connu 28/05/2009 14:31

Sauf que la notion de "fabriquer de la douleur" n'a pas de sens, justement parce que l'on ne peut pas observer, et encore moins quantifier, la douleur d'autrui. Donc votre raisonnement est basé sur un non-sens.

Miteny 28/05/2009 14:35


SI... cause de la douleur.. Le corps 1 frappé peut être une cause de douleur comme le corps 2.. Sinon dites moi lequel ne peut pas.

Vous aviez très bien compris mais vous en faites exprès.

HOrrible. Je vis dans un monde de barbares.


Le Lustre Connu 28/05/2009 14:18

Non, les causes ne sont pas les mêmes. Vous parlez de ce que vous constatez, n'est ce pas ? Si vous êtes frappé, ou si une autre personne est frappé, vous ne constatez pas la même chose.Ou alors, c'est que vous êtes incapable de faire la différence entre votre corps et le corps de quelqu'un d'autre.

Miteny 28/05/2009 14:27


Il n'y a aucune différence de nature entre mon corps et celui d'un autre. Mêmes fonctions biologiques. Les deux sont censés être capable de "fabriquer" de la douleur. Pourquoi? Parce que ça fait
partie de leurs fonctions. Oui?


Le Lustre Cionnu 28/05/2009 14:08

"Corps 1 frappé" et "corps 2 frappé" sont deux causes différentes. Donc il n'y a aucune contradiction à ce que les effets soient différents.CQFD

Miteny 28/05/2009 14:11


 (je ris trois fois plus fort)

SI! les causes biologiques sont les mêmes. Ou alors dites moi lequel est incapable de produire de la douleur... Le 1 ou le 2?




Marcellin 28/05/2009 13:52

Non. Deux fois non.On ne peut pas voir la douleur d'autrui, juste la sienne. Le cerveau humain est fait comme ça. Justement "avoir mal" signifie bien que c'est quelque chose que l'on a, pas que l'on voit.Non, on ne peut pas constater les ultrasons (avec un instrument, ça n'a rien à voir, je te parle des ultrasons qu'on entend, que ton chien entend, parce que ta douleur je peux aussi la mesurer avec une échelle, sans la ressentir)

Miteny 28/05/2009 13:58


"On ne peut pas voir la douleur d'autrui, juste la sienne. "
ça ce sont les FAITS! Et aucun argument. AUCUN.

Et non tu ne peux mesurer ma douleur sans avoir mal (la douleur ça fait mal, hamster).

Je répète pour les gros nuls. Je constate:

corps 1 frappé=> douleur
corps 2 frappé => pas douleur

Une anomalie inexplicable scientifiquement. Pour ne pas comprendre, il faut être incapable de faire la différence entre douleur et pas douleur.


Marcellin 28/05/2009 13:41

Cet exemple de lampe est idiot puis que le cerveau humain voit la lumière mais non la douleur d'autrui.Une cmparaison juste serait un appareil qui envoie des ultrasons, alors branché ou non branché tu ne sauras pas ce qu'il fait et tu en déduiras qu'il ne suffit pas à produire ???

Miteny 28/05/2009 13:44



On peut très bien "voir la douleur": ça s'appelle avoir mal. On est apte à constater la douleur, âne. CQFD (comme on est apte à constater les ultrasons avec un instrument)



Le Lustre Connu 28/05/2009 13:10

Non, ce n'est clairement pas ce que Koukou a dit.Vous êtes sûr que vous savez lire Miteny, ou êtes-vous semblable à un analphabète du Moyen-Âge ?Et non, je n'ai pas mal lorsque n'importe quel cerveau reçoit l'information "douleur" par un influx nerveux. Cela est dû au fait que n'importe quel nerf n'est pas physiquement relié à mon cerveau, mais uniquement les nerfs qui font partie de mon corps.Pour reprendre votre désagréable façon d'écrire : vous êtes d'accord que mon système nerveux n'est pas connecté au votre, ni à celui de n'importe qui ? Oui ou non ? Répondez!

Miteny 28/05/2009 13:29


Mais bien sûr, c'est évident! Et ce fait contredit la suffisance du corps, car si un corps suffit, ça veut dire qu'il suffit tout seul! sans être connecté à quoi que ce soit d'autre!!

Sincèrement, comment faites vous pour être aussi nul?

Je vais essayer d'expliquer le verbe "suffire" aux bébés que vous êtes: considérons une lampe toute seule non branchée... Mais pourquoi ne produit-elle pas de lumière?  (je fais l'étonné).

Ouh la la je sais! Elle n'est pas branchée!

ça prouve que toute seule elle ne suffit pas, il faut autre chose (de l'électricité)...

PS: je vous donne l'adresse d'une bonne école primaire?


Koukou rit aussi 28/05/2009 11:58

Oui, tu n'as qu'un seul cerveau.Un cerveau en mode douleur a mal.Un cerveau en mode exploration d'un autre cerveau en mode douleur, n'a pas mal.N'importe quel cerveau peut passer en mode douleur. N'importe lequel.

Miteny 28/05/2009 12:34


N'importe quel cerveau solicité nerveusement passe en mode douleur. C'est ce que tu dis!

C'est ce que tu constates?


Le Lustre Connu 28/05/2009 11:29

Calomnies et mensonges ! J'avais déjà répondu à vos questions.Vous vous voilez la face, vous avez peur de contempler la vérité : que ça fait des années que vous tenez ce blog pour rien, pour défendre un raisonnement faux.Oui, effectivement, c'est comme ça que ça a l'air de marcher ici. Et si Miteny continue à n'accorder aucune importance à ce que lui disent les internautes, cela risque de durer encore longtemps.

Miteny 28/05/2009 11:42


Ah ah ah... je ris.

Je n'ai mal que lorsqu'un seul cerveau (donc pas n'importe lequel) est sollicité par un influx nerveux. J'espère que vous réussirez à comprendre cette phrase pour que l'on puisse passer à la suite.
Alors?


Koukou 28/05/2009 11:24

Oui, c'est parfaitement ça. (il a compris !)

Koukou 28/05/2009 11:23

Oui, c'est parfaitement ça. (il a compris !)

KOuKouKouKou 28/05/2009 09:38

Je te répète que le changement du configuration du cerveau qui le fait passer en mode douleur (c'est ça que signifie "la douleur est le cerveau") ne se démontre pas dans l'observation mais dans le fait d'ETRE ce cerveau.Il faut etre ce cerveau pour avoir mal. La cause de la douleur c'est ETRE ce cerveau-là, à ce moment là. Compris ?

Miteny 28/05/2009 10:29


?? La cause de la douleur c'est être n'importe quel cerveau en mode douleur c'est ça? (je reprends tes termes)


alain+bourrelly 27/05/2009 23:48

Ah, oui, le lustre.... On t'avait peut être pas prévenu que tout ce qui prouve que miteny a tort est hors sujet....C'est comme ça que ça marche ici .C'est pour ça que ça dure.

Miteny 28/05/2009 10:07


Calomnie et mensonges. Vous êtes vraiment méchants. Il ne parlait pas du sujet. En fait vous êtes éminemment diaboliques.


Le Lustre Connu 27/05/2009 18:50

Peur de regarder la vérité en face, semble-t-il.Vous répondre ? Mais je l'ai déjà fait. A quoi bon répéter encore une fois la même chose ? Et puis, je n'ai pas d'ordre à recevoir de vous.Mais regardez-vous bon sang ! Faites un effort, un minimum d'esprit critique sur vous-même !

Miteny 27/05/2009 18:58


Hors sujet.


Le Lustre Connu 27/05/2009 18:44

Vous fuyez mes questions ?Symptomatique.La parabole de la paille et la poutre, méditez-la...

Miteny 27/05/2009 18:46


Oui. Je m'en fous de cette question. Répondez d'abord sur le sujet du blog.