Positivons.

Publié le par Miteny

En fait je suis un peu dur : le dialogue n’est pas totalement rompu. Malgré leur immense méchanceté (ou bêtise), les gens admettent certaines choses. Considérons une personne : Bob (ou Gertrude). Cette personne n’a mal que quand un et un seul corps est frappé (et donc PAS quand n’importe quel corps est frappé). (En général, vous êtes d’accord : personnellement je trouve que c’est pratiquement un miracle ! ça voudrait dire que vous n’êtes pas si bêtes et méchants que ça). Cette personne ne ressent de la douleur (sensation douloureuse qui fait très mal) que lorsqu’un et un seul corps est frappé (et donc PAS quand n’importe quel corps est frappé). (En général, vous êtes encore d’accord : extraordinaire !)

Maintenant, écrivons le constat de cette personne sur les causes de la douleur (sensation douloureuse qui fait très mal) : est-ce que vous comprenez cette phrase ? N’importe quel corps frappé, cause suffisante ? Répondez. Cette question est peut-être trop difficile pour vous ? Comprenez-vous les mots « cause suffisante ». Séparément ? Ensemble ? Et "cause qui marche".. Vous comprenez? Mettez vous à ma place : je cherche à vous comprendre (et j’ai sans doute tort de vouloir faire une chose aussi insensée).

PS: vous voyez le dessin animée de la bannière. Il est logique non? (horrible, je vis un cauchemar).

Publié dans Archives 2006-2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

vaitea 01/06/2009 09:09

Ya qu'a mourir, et on verra bien si Dieu existe, rien de plus simple. lolSans déconner , je pense que sans parler de choses philosophique genre la causalité, principe de je sais pas quoi etc...Allé dans montagne et regardai simplement autour de vous. Ne voyez vous pas que tout est parfait ?! Tous est fait avec perfection et pas besoin de lire des livre religieux pr dire cela !

Miteny 02/06/2009 10:06


OUI.
Mais je demande alors pourquoi j'ai des ennemis qui refusent d'admettre l'évidence: la beauté du monde, le dessein intelligent, la transcendance de la conscience.. C'est horrible!


jalbec PM de SSMM 15/04/2009 06:37

Tes assertions polysémantiques intraduisibles par la philique miténienne m'emplissent d'un amusement délicieux."polysémiques" mais bel effort quand même, c'est touchant...

TouS 15/04/2009 06:24

@ Manao...pour ma part...je choisis le subsidiaire, donc je ne reviendrais pas...bn courage

alain bourrelly 14/04/2009 21:24

Oh que c'est joli ça ! Une phrase comme je les aime ....Dès que j'ai le temps, je m'occupe de la traduction.

manao 14/04/2009 20:47

Jalbec, je t'adore!Tes assertions polysémantiques intraduisibles par la philique miténienne m'emplissent d'un amusement délicieux.

Antidébile J'INONDERAI TON BLOG JUSQU'A CE QUE TU AIS LE COURAGE D'UN ESPRIT SCIENTIFIQUE QUI ADMET D'AUTRES PENSÉES QUE LA TIENNE...QUI EST A PRIORI UNE PENSEE SECTAIRE ET OBTUS 09/04/2009 12:54

Antidébile 08/04/2009 20:27

PRIERE DE NE PAS SENSURER POUR LA 3ème FOIS
Miteny :De plus « cette autre chose » a su choisir (« trouver ») un corps parmi plusieurs milliards : c’est bien ce que vous constatez…c’est bien ce que tout le monde constate !
Rép : hé bien non, on constate que tout corps, de l’insecte à l’homme est doué de conscience d’être à des degrés plus ou moins grand en fonction de la complexité de l’organisme qui exprime cela ! Donc déjà ta constatation il faudrait la revoir, elle concerne « ta vision » perso.  
 
Miteny :Il ne peut donc s’agir que d’une force personnelle (une personne en quelque sorte, douée par nature de conscience).
Rép : Alors si c’est une force qui permet cela à travers toute les formes de vie, car elles sont toutes douées de conscience à des niveaux d’expression diverses selon le support et sa complexité…elle est donc impersonnelle……………qui à travers cette forme quelque soit cette forme prend une expression personnelle !
- quand à « cette autre chose » tu ne peux en aucun cas la définir comme « autre » car c’est de toi et de tout ton contenu perso  qu’émane cette pensée « qu’elle est autre chose ». Aucune preuve seulement une opinion, une croyance qui t’arrange.
Un assemblage de mot superficielle qui ne peut servir que ta religion perso comme tous les illuminés qui se sont sentis investi d’une mission pour sauver l’humanité parce que leur vie est d’un ennui mortel, d’une peur de vivre, d’une insatisfaction et frustration énorme face à leur vide. Animé d’un destin extraordinaire  d’être un guide, un super ego qui conduirai les autres dans la même confusion qu’eux, comme ça il se sentira moins seul dans son obscurité, sa confusion et sa peur de la solitude ! La scientologie et toute la cliques des sectes qui pour la plupart sont nées aux états unis ont été imaginées par des hommes imbus de pouvoir et surtout de faire du pognon. Echanger les religions pour les remplacer par un « délire et une pensée confuse unique » comme la tienne est la certitude d’un chaos généralisé ……………..décidemment  tu as vraiment le délire des grandeurs, fais gaffes garçon passé un certain stade c’est irréversible.

Stephane 07/04/2009 23:54

Là on parlait du constat de Bob. On ne peut pas? Non on ne peut pas. J'ai pas le droit de dire que le corps de Bob produit de la douleur pour lui puisque je ne le constate pas n'est-ce pas ? Tu m'as toujours dis qu'on s'en foue des autres consciences, puisque qu'on regarde seulement ce que font ou pas les différents corps non ?Alors pourquoi je devrais me préoccuper de ce que Bob constate, quand j'essaie simplement de déterminer l'origine de ma conscience et de mes ressentis ? Mon constat me donne le droit de travailler avec 2 éléments seulement: ma conscience (et douleur) à moi, et les différents corps. C'est tout! Si t'es pas d'accord, c'est la preuve que ta dévotion légendaire au constat est très élastique. Il faut s'en tenir au constat d'une personne quand ça fait ton affaire, et déborder de clui-ci quand tu crois que c'est nécessaire. Ça crève les yeux.

Miteny 08/04/2009 10:37


J'ai toujours dit que la réalité était d'abord déterminé par le constat des gens. Je prends des exemples (mon constat, ton constat, le constat de Bob). Aucun problème. Arrête de raconter n'importe
quoi. En plus je demande le constat de Bob et tu dis que je ne suis pas fidèle au constat!!

tu paniques.

PS: si tu ne crois plus en ce que tu dis, signe la charte des petits amis de l'insuffisance du corps.


Stephane 07/04/2009 19:36

Surement que oui, mais je fonctionne par constat. Et selon mon constat, peu importe ce qu'il appelle avoir mal, c'est un phenomene different de ce que je connais.S'il y a bien quelque chose que j'ai appris de toi, c'Est qu'il n'y a pas de distinction à faire entre le phenomene et le constat. Le constat EST le phenomene. Non ? C'est pour ça que tu ne nous donne pas le droit de dire que les autres corps produisent quoi que ce soit d'ailleurs. Eh bien si c'est vrai, selon mon constat, Bob lui-même et sa douleur sont des phenomenes complètement différents de moi. Je n'ai pas à m'en occuper. À moins que tu commences toi aussi à vouloir objectiver les choses, à partir d'un point de vue que tu considérais toi-même comme une chimère ?

Miteny 07/04/2009 19:45


Là on parlait du constat de Bob. On ne peut pas? Décidément, t'es particulièrement embrouillé. Je pense que tu ne sais même plus ce que tu crois toi. Sois raisonnable.


Stephane 07/04/2009 19:14

Le seul phenomene dont je dois essayer de trouver la source, c'Est moi. Les autres n'ont aucun rapport.

Miteny 07/04/2009 19:15


Donc Bob n'a pas mal??


Stephane 07/04/2009 19:09

Selon mon constat, peu importe comment il se décrit lui-même ou bien ses ressentis, il s'agit d'une chose différente par nature de ce que moi j'expérimente. Je fonctionne avec mon constat uniquement, tu devrais être content non ? Je n'ai pas le droit de constater que même si Bob existe (ce qui est déjà une supposition), il est un phénomène différent de moi par nature ? Je n'ai pas de raison de l'inclure dans mon raisonnement.

Miteny 07/04/2009 19:13


Je comprends rien.


Stephane 07/04/2009 19:01

Même si Bob existe, il ne me donne pas du tout le même constat que j'ai de moi-même. C'est justement pourquoi je dois le traiter comme un phénomène totalement différent par nature de moi. Je ne vais donc certainement pas inclure Bob dans ma quête pour trouver ma cause à moi. Il est complètement hors sujet.

Miteny 07/04/2009 19:03


On parle de ce que Bob constate... ??? Bob n'a pas mal quand il se cogne ?


Stephane 07/04/2009 18:47

Tout d'abord, Bob, selon mon constat, il est soit inexistant, soit différent par nature de moi. Alors si je fonctionne avec mon constat, on s'en foue de Bob. Ça c'est la premiere rectification

Miteny 07/04/2009 18:52


T'es fatiguant... supposant que Bob ait une conscience...


Stephane 07/04/2009 18:43

Absolument pas, mais je veux d'abord savoir si on peut aboutir à Dieu, même si le corps ne suffisait pas. Et je ne crois pas.

Miteny 07/04/2009 18:45



Donc dis moi où je me trompe! (c'est dingue ça!)


Constat de Bob :


Douleur survenir quand UN ET UN SEUL corps frappé (une exception)


Oui ?


 


Suffisance du corps :


Douleur survenir dès que N’IMPORTE QUEL corps frappé (pas d’exceptions)


Oui ?


 


Constat de Bob très différent de suffisance du corps.


Oui ?


 



Stephane 07/04/2009 18:33

Aie tu le fais expres dis ? En discutant avec toi, je commence vraiment à me demander si je n'avais pas raison de dire que les autres consciences n'existent théoriquement pas. J'ai l'impression d'échanger avec un ordinateur dont on ne sait jamais  s'il va enfin nous sortir une réponse différente.Admettons que le corps ne suffise pas...ce qui me produit moi pourrait être bien des choses, mais pas nécessairement une force consciente qui puisse prendre des décisio. C'est ce que je crois

Miteny 07/04/2009 18:41


C'est clair comme du jus de chaussettes. T'es convaincu de l'insuffisance du fonctionnement du corps?


Stephane 07/04/2009 18:24

Soit tu perds tes notions de français, soit tu projètes encore sur moi tes propres attitudes. Je t'ai confirmé à 200 millions de reprises que chaque personne constate des choses différentes en provenance des différents corps. Admettons pour un instant que ca veuille dire que le corps ne suffit pas. Tout ce que tu pourras ensuite dire sur la véritable source, c'est qu'il ne s'agit pas du corps. Mais ça pourra être absolument n'importe quoi d'autre qui ne soit pas tangible, et ça n'aura pas besoin nécessairement d'être une force consciente comme Dieu.

Miteny 07/04/2009 18:26



Peux tu être CLAIR !!!???

Constat de Bob :


Douleur survenir quand son corps frappé (une exception)


Oui ?


 


Suffisance du corps :


Douleur survenir dès que N’IMPORTE QUEL corps frappé (pas d’exceptions)


Oui ?


 


Constat de Bob très différent de suffisance du corps.


Oui ?



Stephane 07/04/2009 17:52

Tu me demande quels sont mes arguments, tu dis que je ne réponds pas. Et quand je réponds, soit tu me dis que c'est du charabia, soit tu ne veux pas débattre de mes points sous prétexte que je ne réponds pas. Ouf, une vrai blague. Mon com no 47 est une tentative honnête pour partir du tout début en me basant réellement sur ce que je peux dire ou non de mon constat. Alors si tu veux en discuter fais-moi signe.______________________________________________________________Je répète :Selon mon constat, je dois me considérer comme un phénomène d'un genre unique (parce que je ne constate rien de semblable à moi), et je ne dois donc me préoccuper que de trouver ma source a moi. D'accord ? Les autres, même s'ils existent, je ne dois pas m'en soucier pour cette raison, d'accord ?Alors admettons que le fait que les autres corps ne produisent rien de semblable au mien, et que j'en déduis que mon propre corps n'est pas ce qui me produit. Je fais quoi pour déterminer ma cause à moi ? c'Est quoi la logique qui s'en suit ?

Miteny 07/04/2009 17:59


Quelle malhonnêteté!! Regardez tous comme mes ennemis sont malhonnêtes. Il veut m'obliger à rentrer dans son raisonnement tout tordu (et incompréhensible) AVANT de me dire où je me
trompe.

La question est: pourquoi refuse-t-il de m'indiquer où je me trompe. Je vous laisse juge, chers lecteurs. Je répète même mes questions fort simples:

Constat de Bob :


Douleur survenir quand son corps frappé (une exception)


Oui ?


 


Suffisance du corps :


Douleur survenir dès que N’IMPORTE QUEL corps frappé (pas d’exceptions)


Oui ?


 


Constat de Bob très différent de suffisance du corps.


Oui ?



Stephane 07/04/2009 17:30

Tiens allons y un argument a la fois.Voici une réflexion basé sur le constat.Selon mon constat, je suis la seule conscience, ou du moins (parce que tu n'aimes pas cette éventualité), s'il en existe d'autres, il s'agit de phenomenes différents par nature de ce que je suis, puisque ne me donnant pas du tout le même constat. Selon mon constat, je dois donc me considérer comme un phénomène d'un genre unique, et je ne dois me préoccuper que de trouver ma source a moi. D'accord ?

Miteny 07/04/2009 17:35


Je ne vois pas pourquoi je répondrais alors que tu refuses de répondre à mes questions. Je ne suis pas couillon à ce point là.


alinoax 07/04/2009 17:27

Cher Miteny,
Un post pour te témoigner mon soutien face à la horde d'individus négatifs à ton encontre et ton argument que je soutien à 2009 % !
Je voudrais dire aux adeptes de la critique de masse que même si vous ne  pouvez admettre/comprendre une notion simple et évidente qui ne se référe à aucun livre, religion, science mais qui fait appel à votre bon sens ; que vous devriez avoir au minimum du respect pour l'auteur, pour son courage, sa ténacité et sa tolérance vis à vis de toutes les oppositions(insultes et théories diverses qui vous conforte dans votre misérable nombrilisme) qu'il doit supporter.Si vous aviez écrit un livre et subit (déjà)3 ans d'objections vous faisant passer pour déficient mental, incompétent, ignorant, inculte ou encore auteur de blog véhiculant un concept négatif (liste non exhaustive), vous auriez abandonné, vous seriez devenu fou, comme vous l'êtes déjà sans le savoir, tout comme vous ne savez pas faire la différence entre présence et absence de douleur car malheureusement et on ne peut vous en vouloir, vous avez oublié l'essence même de votre existence à savoir admettre que l'on ne peut pas tout comprendre ni tout expliquer et que parfois il faut savoir aimer ceux qui ont la connaissance(et c'est triste de constater que vous vous refusiez a simplement accepter comme juste une notion simpliste), principe difficile à admettre pour vos consciences.Je ne ferai pas l'apologie de l'idéalisme mais je rêve du jour ou l'homme aimera et qu'il écoutera son coeur et son instinct plutôt que des théologiens, scientifiques, négationistes... . Il existe des précepts que l'on ne peut voir, ni comprendre mais ils sont présents pour nous aidez à évoluer, redécouvrir notre origine première et éradiquer notre pitoyable nature humaine destructrice.  Il faut bien que certains se sacrifient face à l'ignorance de l'homme, ainsi, BRAVO Miteny, tu sais ce qu'est le courage, le respect, l'AMOUR et par celà même si tu n'es pas compris sache qu'au moins tu contribue à l'évolution car tu aimes l'homme. RESPECT à toi et courage pour cette difficile aventure qui; j'en suis certain, portera ces fruits.

Miteny 07/04/2009 17:30


Merci... c'est trop gentil!

J'ose à peine vous demander de vous inscrire à la newsletter..


Stephane 07/04/2009 16:52

Je crois qu'il peut suffir quand même. Je crois que la causalité ne se vérifie pas de le même façon que d'habitude quand on est soi-même le phenomene observé.

Miteny 07/04/2009 16:54



Constat de Bob :


Douleur survenir quand UN ET UN SEUL corps frappé (une exception)


Oui ?


 


Suffisance du corps :


Douleur survenir dès que N’IMPORTE QUEL corps frappé (pas d’exceptions)


Oui ?


 


Constat de Bob très différent de suffisance du corps.


Oui ?



Stephane 07/04/2009 16:49

Il est vrai que chaque corps donne des constats differents a un meme observateur. Mais je crois qu'il peut suffir quand même

Miteny 07/04/2009 16:50



Constat de Bob :


Douleur survenir quand UN ET UN SEUL corps frappé (une exception)


Oui ?


 


Suffisance du corps :


Douleur survenir dès que N’IMPORTE QUEL corps frappé (pas d’exceptions)


Oui ?


 


Constat de Bob très différent de suffisance du corps.


Oui ?

Pas de réponses. CQFD



Stephane 07/04/2009 16:46

J'ai expliqué, souvent et de plusieurs façons, mais c'est du charabia, tu te souviens ?

Miteny 07/04/2009 16:47


tu ne peux pas dire si c'est vrai ou faux?

Quelle victoire éclatante!


Stephane 07/04/2009 16:44

c'est du charabia, tu te souviens. ? Que puis-je faire su tu appelles mes réponses tu charabia. C'est pas que je réponds pas et tu le sais très bien.

Miteny 07/04/2009 16:45


tu ne peux pas dire si c'est vrai ou faux (sans expliquer). CQFD


Stephane 07/04/2009 16:40

oups : si jamais

Stephane 07/04/2009 16:38

Pourquoi tu insistes, c'est du charabia, tu me l'as dit. Discuter d'argument que tu comprends, ça va, mais quand tu ne les comprends même pas, à quoi bon! Tu n'as qu'à relire ce que j'ai écrit précédemment, et si j'avais tu veux aborder un point précis, fais-moi signe.

Miteny 07/04/2009 16:39


Pas de réponse. Là c'est clair, il refuse de répondre (et après il ose donner des leçon de morale). J'ai rarement rencontré des pourris pareils.


Stephane 07/04/2009 16:32

C'est du charabia, tu te souviens ?

Miteny 07/04/2009 16:32



Constat de Bob :


Douleur survenir quand UN ET UN SEUL corps frappé (une exception)

Tu comprends pas? c'est ça?



Stephane 07/04/2009 16:17

J'ai répondu à tes questions plus souvent que je puis m'en souvenir, mais je tire une conclusion différente des réponses que j'obtiens. C'est ça qui se passe. Je ne nie pas ce que tu dis quant au constat de chaque personne, sauf quand tu conclues que cela signifie que le corps ne suffit pas.

Miteny 07/04/2009 16:18


C'est à dire? Pas de réponses.


Constat de Bob :


Douleur survenir quand UN ET UN SEUL corps frappé (une exception)


Oui ?


 


Suffisance du corps :


Douleur survenir dès que N’IMPORTE QUEL corps frappé (pas d’exceptions)


Oui ?


 


Constat de Bob très différent de suffisance du corps.


Oui ?



Stephane 07/04/2009 16:02

J'ai pas de preuve que le corps suffit, j'ai des justifications pour expliquer que c'est toutefois possible. Mais elles sont trop complexes, tu dis toujours que c'est du charabia... alors pourquoi tu me les demande. Relis le message 34 par exemple. C'est pas que je ne t'en donne pas...

Miteny 07/04/2009 16:10


Tu écris n'importe quoi. Et ce n'importe quoi t'autorise à ne pas répondre à des questions simples? Quelqu'un qui écrit des choses complexes ne peut pas répondre à des question simples... Etrange.


Stephane 07/04/2009 15:53

Malgré ces différences de constat, j'affirme que le corps peut potentiellement être la source...

Miteny 07/04/2009 15:58


C'est bien beau. Et maintenant des preuves? Des réponses?


stephane 07/04/2009 15:29

Oui c'est vrai c'est surement trop complexe. Un jour, tu pourras te demander à quelqu'un de t'expliquer ce que je dis. Pour résumer, par contre, j'affirme que douleur/pas douleur et conscience/pas conscience violerait une relation causale avec n'importe quelle source que tu pourrais imaginer. D'où mon insistance à ne pas rejeter le corps comme cause possible.

Miteny 07/04/2009 15:40


Quelle arrogance de la part de quelqu'un qui est incapable de répondre à 3 petites questions!! Le diable est démasqué (ha ha ha...)

Pour le plaisir, je les remets (je sais qu'elles te font peur... Bouh!):


Constat de Bob :


Douleur survenir quand UN ET UN SEUL corps frappé (une exception)


Oui ?


 


Suffisance du corps :


Douleur survenir dès que N’IMPORTE QUEL corps frappé (pas d’exceptions)


Oui ?


 


Constat de Bob très différent de suffisance du corps.


Oui ?



Stephane 07/04/2009 14:47

Je t'ai expliqué que la causalité elle-même (enfin la compréhension que tu en as) interdit l'existence de Dieu tel que tu le conçois. Je t'ai expliqué que si le corps n'est que nécessaire mais pas suffisant, tu devrais normalement être capable de me dire pourquoi il est nécessaire, alors que la subjectivité ne peut avoir comme origine une source matérielle et localisée (selon tes dires si je me souviens bien). Tu peut m'expliquer ça ?Rien n'échappe à la causalité, c'est vrai, mais en ce qui nous concerne, nous, observateurs conscients, la façon habituelle de la vérifier (mêmes sources/mêmes constats) ne peut tout simplement pas s'appliquer. Car si elle s'applique, aucune source ne sera jamais la bonne (et la tienne ne fonctionne pas davantage). Plus que ça...nous serions même dans l'obligation scientifique de conclure que les différents ressentis douloureux et les différentes consciences ne sont même pas des phenomenes de même nature, car elles donnent des constats différents à chaque personne. C'est comme ça en science Miteny tu le sais ça! Des phénomènes sont de mêmes nature lorsqu'ils donnent le même constat à un observateur. Donc, si j'ai tort en disant que la façon habituelle de vérifier la causalité ne s'applique pas à nous, ça veut dire que ma douleur et ta douleur proviennent obligatoirement de sources non similaires. Étrange non ?Le corps est véritablement la source la plus plausible. Et comme chaque personne constate qu'elle peut modifier sa propre subjectivité en agissant sur son corps, elle constate du coup que celui-ci est bel et bien la source de sa conscience et de sa douleur. Il y a trop d'évidences pour penser pouvoir prouver que ce n'est pas le cas.

Miteny 07/04/2009 14:51


N'importe quoi. Aucune réponse en tout cas. T'as peur d'être piégé par mes questions?


Stéphane 07/04/2009 01:17

Vas-y… réponds. Absolument que je vais répondre. Le fait que nous pouvions modifier la subjectivité d'un individu démontre clairement que celle-ci doit être produite par le corps. Moi je ne vois aucune autre possibilité. Ça démontre également que ce que nous appellons la subjectivité...aussi éthérique qu'elle puisse nous sembler...n'est pas différente de la matière en terme de nature. C'est pour cela qu'une simple pilule, qu'une blessure, qu'une chirurgie  se répercute CARRÉMENT en une modification de la subjectivité. Maintenant, le contraste que tu évoques sans arrêt (constat/pas constat en provenance de sources similaires) est à mon avis permis sans violer le principe causal. Ça peut venir de sources matérielles semblables car la subjectivité n'est pas différente du matériel. Elle est un autre aspect du matériel. Tu comprends Miteny? Les faits appuient l'idée que la subjectivité soit simplement une autre facette de la réalité, de la matière. Corps séparés = consciences séparées = observateurs séparés.  

Miteny 07/04/2009 08:09


Pas de réponses. J'AIGAGNE!! (pim pim pom!!)
De toute façon, on tournait en rond. Tu avais déjà répondu. Le seul problème est qu'il faut que je retrouve le post.


mamalilou 06/04/2009 19:53

Moi répéter tranquillement :

différence entre un corps et ce corps
 
Suffisance du corps :douleur survenir dans ce corps dès que ce corps est frappé

Stephane 06/04/2009 19:45

Question: corps cause suffisante?Tu réponds: peut-être.Exactement, je crois qu'on peut répondre peut-êtreDonc tu sais pas si t'as mal quand je me cogne? (pas possible d'être aussi con!) Si la subjectivité et la matière sont de même nature, le caractère personnel de la douleur peut provenir du corps. Ça veut dire que la causalité ne demande peut-être pas à tous les corps de te faire le même effet que le tien....

Miteny 06/04/2009 19:48



Quel con!!
 Pourquoi je réponds?? je suis vraiment naïf: j'espère en la nature humaine. J'oublie qu'il y a vraiment des pourris.


Moi répéter tranquillement :


 


Constat de Bob :


Douleur survenir quand UN ET UN SEUL corps frappé (une exception)


Oui ?


 


Suffisance du corps :


Douleur survenir dès que N’IMPORTE QUEL corps frappé (pas d’exceptions)


Oui ?


 


Constat de Bob très différent de suffisance du corps.


Oui ?


 


Vas-y… réponds.


 



Stephane 06/04/2009 19:37

 y a 5 minutes tu savaisJ'ai dit que je savais que la subjectivité et la matière partageaient une nature commune. C'est ça que j'ai dit.Et je dis que de cela, on peut conclure que la subjectivité (le caractère personnel et non communicable d'un phénomène donc) peut venir de sources matérielles sans violer le principe causal.

Miteny 06/04/2009 19:39


Question: corps cause suffisante?
Tu réponds: peut-être.

C'est ça? (bis... j'ai jamais de réponses!! JAMAIS!)

Donc tu sais pas si t'as mal quand je me cogne? (pas possible d'être aussi con!)


Stephane 06/04/2009 19:29

Si la subjectivité et la matière partagent une nature commune....le corps peut être une cause suffisanteEt le fait dont je parle, c'est notre capacité d'influencer les états de conscience et émotionnels par des processus purement physiques

Miteny 06/04/2009 19:33



Question: corps cause suffisante?
Tu réponds: peut-être.

C'est ça? (c'est bizarre d'ailleurs, y a 5 minutes tu savais, et maintenant tu sais plus).

(quel con! tu serais pas l'antéchrist par hasard? Je me dis que c'est tout à fait possible: dépenser autant d'énergie pour défendre des mensonges aussi grossiers, c'est caractéristique!)



Stephane 06/04/2009 19:23

J'ai dit que je ne savais paseh bien moi je sais. La subjectivité et la matière sont de même nature. c'Est ce que démontre les faits. Ils sont les côtés d'une même médaille en quelque sorte, comme plusieurs ici te l'ont souvent mentionné.

Miteny 06/04/2009 19:24


Quels faits? Est-ce que ça veut dire que le corps est une cause nécessaire et suffisante?

On peut prendre l'exemple de la douleur.


Stephane 06/04/2009 19:18

Est-ce que la subjectivité (donc la conscience, les ressentis, etc) et la matière sont 2 choses différentes comme le veut le dualisme ? Tu connais le dualisme non ?

Miteny 06/04/2009 19:20


J'ai dit que je ne savais pas! Je sais seulement que la subjectivité a une cause. (dialogue de sourd total)


stephane 06/04/2009 19:12

Est-ce que la matiere est d'une autre nature que la subjectivité. S'agit-il de deux choses totalement differentes...en terme de...de réalité en quelque sorte! un peu comme le dualisme le veut ? C'est clair il me semble!

Miteny 06/04/2009 19:15


Je ne sais pas. ça va?


Stephane 06/04/2009 19:09

Pour que tu comprennes, tu dois me dire si oui ou non la subjectivité est d'une toute autre nature que la matiere ?

Miteny 06/04/2009 19:10


Mais je ne sais pas ce que ça veut dire dans ta tête!! C'est du charabia (de pire en pire).

Et toi, je suppose que tu comprends pas "cause nécessaire" et "cause suffisante"?


Stephane 06/04/2009 19:04

Je t'explique que pour être une cause nécessaire, le corps (la matière) doit être capable de produire de la subjectivité. Si la matière en est incapable (c'est ce que tu crois non ?), elle n'a aucune raison de faire partie de la cause, même partiellement.

Miteny 06/04/2009 19:07



Quoi? Pour être une cause nécessaire, il faut que ce soit une cause suffisante. C'est ça?

Qu'est ce que c'est que ce charabia???? De plus en plus débile.



Stephane 06/04/2009 18:56

Si la matière est incapable de produire de la subjectivité, le corps ne peut pas être une cause partielle Miteny ? C'est illogique. C'est ce que tu crois non ? Que la matière ne peut produire de la subjectivité ?

Miteny 06/04/2009 18:57


Je comprends pas tes questions. J'ai demandé plusieurs fois si ça avait un rapport avec les causes nécessaires et suffisantes. Pas de réponse...


Stephane 06/04/2009 18:46

Tu paniques on dirait. J'ai jamais rien dit de tout ça.Explique...tu crois pas que la subjectivité est d'une autre nature que la matière ? Tu crois pas que le corps est incapable de produire (même en partie) de la subjectivité ?

Miteny 06/04/2009 18:51


Je comprends pas tes questions.
Tu parles de la subjectivité (oui?). Bon. Ensuite tu cherches les causes.O ui? Donc les causes nécessaires et suffisantes. Non?


VincentVega 06/04/2009 17:58

En effet...tu es simple et tu ments...avec ta voixLoL

Foofur 06/04/2009 17:51

Alors Miteny....T'as perdu ta voie ? ; ou es-tu simplment sans voix ?:-)

Miteny 06/04/2009 17:52


Vincent. Va plutôt sur abruti.com, ça t'ira mieux.


Stephane 06/04/2009 17:43

Conprends tu au moins pourquoi je dis que ta vision d'un corps nécessaire (mais pas suffisant) ne fonctionne pas. Ça marche pas Miteny! Tu me dis que le corps ne produit aucune subjectivité. Or, comme cette dernière est, selon toi, quelque chose de totalement différent de la matière, la nécessité du corps ne peut être jusitifée (puisqu'il s'agit de matière justement). Il y a un problème logique fondamental dans ta vision des choses. Un énorme fossé!! Le fait que nous soyons capables d'influencer la subjectivité par des moyens physiques révèle des choses sur la nature de la subjectivité et le rôle du corps que tu refuses d'accepter.

Miteny 06/04/2009 17:46


Tu paniques on dirait. J'ai jamais rien dit de tout ça.
1. Corps cause nécessaire?
2. Corps cause suffisante?

Puisque tu comprends ce que tu dis (?), tu dois pouvoir répondre non?


VincentVega 06/04/2009 17:08

Bah...Titre du blog : DIEUEXISTESujet traité : Meprise de la douleur en souffrance (lol)Réalité...Titre du sujet : TERRESujet traité : Dieu est AMOUROK ???

Stephane 06/04/2009 17:02

Je t'explique d'une autre façon :Nous savons que le corps est nécessaire. Le fait que nous soyons capable de modifier la subjectivité d'une personne par des moyens matériels le prouve.  Et c'est justement pour cela qu'on peut conclure que la subjectivité n'est pas d'une nature différente de la matière...car si c'était le cas, le corps ne pourrait logiquement participer à sa production. Bref, si le corps est nécessaire, c'est carrément parce qu'il PEUT produire un phenomene subjectif.

Miteny 06/04/2009 17:10


Donc tu dis: le corps est nécessaire DONC il est suffisant. C'est ça?

Plutôt que raconter n'importe quoi, pourquoi ne préfères tu pas avouer la vérité. Il n'y a pas de mal à dire qu'on s'est trompé. Vraiment bizarre.


TouS 06/04/2009 16:48

@ Miteny...Parler peu, de bonnes choses, justement....est suffisant++

Stephane 06/04/2009 16:45

ça veut dire quoi ton charabia? Corps nécessaire, corps nécessaire et suffisant? Alors? Le problème n'est pas que je ne fais pas la différence entre nécessaire et suffisant. Le problème, c'est que si la subjectivité est d'une toute autre nature que que la matière, le corps ne peut logiquement y contribuer en rien. Cela irait à l'encontre de toute logique.
Mais comme c'est tout de même clair qu'il est nécessaire, ça veut dire que soit son rôle se limite à celui de véhicule pour la conscience, soit la conscience et la subjectivité sont de la même nature que la matière (ce qui lui permet de la produire).

Miteny 06/04/2009 16:55


Non seulement je ne comprends pas, mais je suis sûr que toi même tu ne comprends pas ce que tu dis.
Mes questions, elles sont compréhensibles. Corps cause nécessaire? Suffisante?

C'est clair ça. Alors?