De quoi avoir peur...

Publié le par Miteny

Je suis sûr de constater (moi !) que la sensation de douleur ne survient que quand mon corps est torturé (si vous voulez, je peux prendre l’exemple de l’orgasme). On me dit que c’est faux sans même me dire pourquoi (la plupart du temps, on m’insulte ou on se moque de moi sans la moindre honte… n’est-ce pas Stéphane ?)

C’est HORRIBLE. Exactement comme si je voulais prouver que le ciel est un espace vide et infini dans une société où tout le monde est persuadé que le ciel est en fait le dos d’une déesse le jour et son ventre la nuit (il s’agit là d’une déesse bicolore). De plus, on m’interdit maintenant d’organiser un concours sur ce thème (un avocat très poli et très propre sur lui… mais aussi très voleur : un pote à Stéphane, sûrement), et même de dire que je suis prêt à donner 3000 Euros pour avoir une réponse claire !

Sans doute que bientôt ce site sera fermé par décision de justice (je dis la vérité : bien trop dangereux). Et la suite c’est quoi ? La prison ? Le rétablissement de la peine de mort ? Et vous osez appeler ça une démocratie ? (heureusement que, grâce à Dieu, je n’ai jamais voté).

Publié dans Archives 2006-2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
PRIERE DE NE PAS SENSURER POUR LA 3ème FOIS
Miteny :De plus « cette autre chose » a su choisir (« trouver ») un corps parmi plusieurs milliards : c’est bien ce que vous constatez…c’est bien ce que tout le monde constate !
Rép : hé bien non, on constate que tout corps, de l’insecte à l’homme est doué de conscience d’être à des degrés plus ou moins grand en fonction de la complexité de l’organisme qui exprime cela ! Donc déjà ta constatation il faudrait la revoir, elle concerne « ta vision » perso.  
 
Miteny :Il ne peut donc s’agir que d’une force personnelle (une personne en quelque sorte, douée par nature de conscience).
Rép : Alors si c’est une force qui permet cela à travers toute les formes de vie, car elles sont toutes douées de conscience à des niveaux d’expression diverses selon le support et sa complexité…elle est donc impersonnelle……………qui à travers cette forme quelque soit cette forme prend une expression personnelle !
- quand à « cette autre chose » tu ne peux en aucun cas la définir comme « autre » car c’est de toi et de tout ton contenu perso  qu’émane cette pensée « qu’elle est autre chose ». Aucune preuve seulement une opinion, une croyance qui t’arrange.
Un assemblage de mot superficielle qui ne peut servir que ta religion perso comme tous les illuminés qui se sont sentis investi d’une mission pour sauver l’humanité parce que leur vie est d’un ennui mortel, d’une peur de vivre, d’une insatisfaction et frustration énorme face à leur vide. Animé d’un destin extraordinaire  d’être un guide, un super ego qui conduirai les autres dans la même confusion qu’eux, comme ça il se sentira moins seul dans son obscurité, sa confusion et sa peur de la solitude ! La scientologie et toute la cliques des sectes qui pour la plupart sont nées aux états unis ont été imaginées par des hommes imbus de pouvoir et surtout de faire du pognon. Echanger les religions pour les remplacer par un « délire et une pensée confuse unique » comme la tienne est la certitude d’un chaos généralisé ……………..décidemment  tu as vraiment le délire des grandeurs, fais gaffes garçon passé un certain stade c’est irréversible.
Répondre
M
elle est inepte ta phraseje n'ai mal que quand MON corps est frappé,..si tu ne prends en considération que la cause mécanique...personnel ou indéterminé c'est pas pareil en grammaire tsé...c'est une voiture ou c'est MA voiture, ça fait pas de différence pour toi...bonne nouvelle!!!prête moi La porsche alors
Répondre
O
""Mon seul argument: je n'ai mal que quand un seul corps est frappé. Toi comprendre? Moi parler toi. Toi comprendre?""Toi oublier mettre mots dans phrase. Toi comprendre ça être gros problème pour démonstration logique Miteny :)
Répondre
M

"je n'ai mal que quand un seul corps est frappé."
Tu comprends cette phrase?


M
j'ai dit on tourne en rondet nonça tourne pas rondquoique...
Répondre
M
ton seul argument?ben ça m'étonne pas qu'on tourne en rond, sacré témoin de jéhovah ...!!!
Répondre
M

On tourne en rond... merde... on tourne en rond... merde...on tourne en rond... merde...on tourne en rond... merde


O
C'est impressionnant, je passe ici après de looongs mois, et Miteny en est toujours au même niveau...Il faudrait que tu fasse un forum, Miteny, histoire qu'on s'y retrouve dans tous les commentaires.La dernière fois que j'étais passé, j'avais bien trouvé trois ou quatre démonstrations qui prouvaient l'incohérence de la tienne....Démonstrations qui sont maintenant enterées dans les vieux commentaires (comme c'est pratique).
Répondre
M

Mon seul argument: je n'ai mal que quand un seul corps est frappé. Toi comprendre? Moi parler toi. Toi comprendre?


U
on ne peut pas dire que ton raisonnement soit entierement faux mais on ne paut pas non plus dire qu'il soit juste, il est incomplet ou inexacte... Je t'explique :tu dis cette afirmation :« Je ne constate aucune production de douleur quand un corps qui n’est pas le mien (même en bon état et en vie) est torturé. là c'est logique je suis d'accord...Quand une action productrice de douleur (disons un coup de marteau comme dans ta petite vidéo) est exercée sur un autre corps que le mien, je ne ressent pas de douleur. ok ca marchePuis tu en deduit cette consequence :
Donc l’incapacité du corps humain à produire de la douleur est une réalité que je constate avec la plus grande certitude. » mais cette concéquence ne peut pas découler de l'affirmation precédente car, alors que tu parlais de 2 corps distincts dans la premiere phrase, tu ne parle plus que du corps humain en général dans ta deuxieme phrase sans précisé si le corps est le tien ou celui qui est frappé. Donc ta concéquence est imcomplete et donc fausse... La vrai concéquence que tu peut déduire de l'affirmation est : "Donc l'incapacité, "du corps qui n'est pas frappé" à produire de la douleur est une réalité que je constate avec la plus grande certitude"Tu ne peut en aucun cas affirmé que le corps qui est frappé ne ressent pas de douleur puisque ce n'est pas le tiens.A moins que tu considere le corps frappé et celui qui n'est pas frappé comme une seul entité ce qui est absurde (2 n'est pas égale à 1).Donc ta démonstration est inexacte (pas assez précise).Voila pour la réfutation. PS : pour les 3000 euros je te filerais mon numero de compte bancaire par mail ^^
Répondre
M

?
Je constate bien une incapacité de production puisque je ne constate aucune production (c'est comme une lampe cassée qui s'allume pas!!)


S
En toute logique: Si le fonctionnement d'un corps frappé suffit, alors tout corps produira de la douleur réellement dès qu'il sera frappé.Si tu considères la douleur des autres comme réelle, tu ne peux donc pas dire qu'elle n'est pas produite par leur corps. Surtout que l'autre personne te le confirme, et que tu vois bien sa réaction.À moins que tu crois que tout phenomene qui échappe à ton constat est irréel, auquel cas, tu me donne encore raison lorsque je dis que tu es peut-être la seule conscience. Chaque corps produit de la douleur réellement pour une seule personne (il produit réellement une seule personne en fait). À moins que tu refuses arbitrairement qu'un phenomene puisse être de cette nature, sous prétexte que c'est différent des phenomenes physiques habituels. Mais je e le répète, tu n'en sais rien!
Répondre
M

En toute logique: Si le fonctionnement d'un corps frappé suffit, alors tout corps produira de la douleur réellement dès qu'il sera frappé.


Donc t'es d'accord: ce n'est pas ce que je constate? (ce n'est pas ce qui est réel pour moi).


A
Tout est dans le "à confirmer"
Répondre
A
Une seule réponse :http://fr.wikipedia.org/wiki/AgnosticismeEt un post scriptum :Je vais plus loin que l'agnosticisme. Non seulement je dis que la  vérité sur certaines propositions est inconnaissable, mais en plus je ne comprends même pas que la question se soit posée un jour.Un truc que je comprends pas ? réponse = DIEU. Ce raisonnement m'est totallement étranger et incompréhensible.Moi je dis : actuellement cette chose, on ne la comprends pas. Peut être un jour la comprendrons-nous et peut être jamais... Le futur est à priori indécidable pour l'instant.Et je maintiens fermement que tout ce qu'on dit d'autre c'est de l'invention.
Répondre
M

Un truc que je comprends pas ? réponse = DIEU.

Ce raisonnement m'est totallement étranger et incompréhensible.

C'est vrai... sauf pour ma démonstration (à confirmer).


A
Je n'ai pas de doctrine...
Répondre
M

Si. L'agnosticisme est une doctrine... contredite par les faits (cf.. ma démonstration).
C'est comme le créationnisme intégriste: une doctrine contredite par les faits.


A
Je crains qu'il ne soit un peu tard...
Répondre
M

Ou alors c'est toi qui est endoctriné..


A
Je ne vois pas trop le rapport avec une démocratie, ni le danger qu'il y aurait à donner une telle "vérité" et pour qui .Le fait que ce soit le peuple qui choisisse son gouvernement n'empêche en rien le fait qu'il faut des lois, des rêgles etc... Notamment sur les jeux d'argent et les vérités douteuses qui risquent d'endoctriner les plus faibles.
Répondre
M

Oui. C'est pourquoi je dois avoir le droit d'exiger qu'on m'explique où je me trompe. Il ne faudrait pas que je m'endoctrine moi-même!


S
DONC si on décrit la réalité de chaque personne, ça donne:La douleur ne survient que lorsqu'un corps est frappé (donc l'inverse de la suffisance du corps).Pas d'accord que c'est l'inverse de la suffisance du corps. Ca, c'est basé sur l'apriori qu'un phenomene produit par le corps devrait obligatoirement être  constatable par tous. Tu n'en sais rien. Tu refuses arbitrairement que le phenomene puisse être de cette nature, sous prétexte que c'est différent avec les phenomenes physiques habituels. Je le répète, tu n'en sais rien!
Répondre
M

En toute logique: Si le fonctionnement d'un corps frappé suffit, alors tout corps produira de la douleur réellement dès qu'il sera frappé.


S
Chaque personne confirme qu'un seul corps peut produire de la douleur pour elle. Mais comme les autres corps, qui ne font rien pour une personne donnée, produisent de la douleur pour d'autres (ce qui est confirmé par les autres justement)...on se retrouve avec la réalité suivante : chaque corps produit de la douleur pour une personne. C'est certain à ce moment que, comme la production de douleur de n'importe quel corps sera toujours confirmée par quelqu'un, on ne peut que songer que c'est la nature du phénomène qui veut cela...qui veut que le phenomene soit privé (et pas que certains corps ne font rien du tout).
Répondre
M

Ce qui est confirmé, c'est l'existence de la douleur. A chaque fois qu'un corps est frappé, une douleur est produite pour une seule personne.

DONC si on décrit la réalité de chaque personne, ça donne:
La douleur ne survient que lorsqu'un corps est frappé (donc l'inverse de la suffisance du corps).
CQFD


S
Elle constate que ça n'a pas marché. Tu as déjà confirmé il me semble.Pour elle. L'insuffisance DU corps demande que ça ne marche pas pour personne!Je rappelle l'énoncé de la suffisance du corps: chaque corps frappé produit de la douleur.Chaque personne confirme que c'est le cas pour ellece qui est réel (pour elle) c'est l'insuffisance d'un corps. Désolé de décrire la réalité. Ce qui est réelle pour moi, c'est l'inexistence des autres consciences. Quand tu nie l'une de mes 2 contradictions, tu confrimes l'autre. Je te l'ai dit !!
Répondre
M

"Chaque personne confirme que c'est le cas pour elle"

Donc chaque personne confirme qu'elle constate (pour elle) avoir mal (douleur) dès que n'importe quel corps est frappé.

 (tu t'enfonces)


S
C'est potentiellement la nature du phenomene qui veut ca, et tu ne pourras jamais exclure cette possibilité
Répondre
M


Trop tard...



S
Tu ne vois pas encore que la suffisance du corps est ici une réalité qui ne peut être constatée par une seule et même personne..tout comme l'existence de toutes nos consciences ne le peut pas non plus
Répondre
M

Il avoue.
CQFD

ce qui est réel (pour elle) c'est l'insuffisance d'un corps. Désolé de décrire la réalité.


S
Pas de réponse!! C'est encore une question qui tue apparemment.Ce qui est mortel, c'est ta difficulté à voir les réponses.question: Constate-t-elle la suffisance de ce corps ou l'insuffisance de ce corps??Elle constate l'inssufisance de ce corps en fonction d'elle-même... c'est pas l'insuffisance du corps ça....ç'en est presque risible comme argument.C'est une façon tellement évidente d'arriver à inclure le mot insuffisance dans l'histoire, mais saches que ça ne prouve en rien que chaque ressenti douloureux n'est pas produit par le corps qui est blessé.
Répondre
M

Elle constate que ça n'a pas marché. Tu as déjà confirmé il me semble.

Je rappelle l'énoncé de la suffisance du corps: chaque corps frappé produit de la douleur.

Ce n'est pas ce qu'elle constate. CQFD


S
De la douleur est produite... mais on ne sait pas par quoi (son corps? ça reste à prouver).Merci de me confirmer que c'est possible Comme je l'ai dejà dit, si tu veux absolument parler d'insuffisance, on peut dire qu'un corps ne suffit pas à produire de la douleur pour tout le monde. Alors non seulement on est loin d'une insuffisance à produire de la douleur tout court, comme tu essayes de me le faire dire, mais en plus, c'est certain que cela semble relever de la nature du phénomène. 
Répondre
M

Pas de réponse!! C'est encore une question qui tue apparemment.

D'où ma question: Constate-t-elle la suffisance de ce corps ou l'insuffisance de ce corps??

ET PAF! (apparemment c'est compliqué (tabou?) de m'expliquer pourquoi on peut dire qu'elle constate une suffisance du corps).


M
"...qu'elle ne constate aucune production de douleur donc l'incapacité de ce corps frappé à produire de la douleur"Oui, toujours ton erreur que tu refuses d'accepter : une incapacité de constatation de l'effet n'équivaut pas à une incapacité de production de l'effecteur.Tu ne peux rien contre cette logique, et tu as perdu (hi hi)
Répondre
M

une incapacité de constatation ... ça existe pas ça mon pauvre. EN plus tu ne réponds pas (hi hi hi)


S
L'autre a peut-être mal (sans doute) mais ce n'était pas LA QUESTION.Je remets la phrase qui tue:Tu confirmes qu'elle ne constate aucune production de douleur donc l'incapacité de ce corps frappé à produire de la douleur?Si l'autre dit qu'il a mal, ça veut dire que son corps produit de la douleur. Alors je confirme qu'elle ne constate pas cette production de douleur, mais pas qu'elle n'a pas lieu. Ce corps produit de la douleur pour quelqu'un d'autre. C'est une production de douleur ça, que tu le constates ou pas.Sinon, eh bien je reviens avec mon argument précédent. Tu ne constates pas les autres consicences, alors tu es possiblement la seule existante, ce qui prouve mon autre contradiction à ton raisonnement. On va jouer à la ba-balle longtemps comme ça j'ai l'impression.
Répondre
M

De la douleur est produite... mais on ne sait pas par quoi (son corps? ça reste à prouver).

Par contre la personne non frappée ne constate aucune production de douleur... donc constate l'inverse de la suffisance du corps.
D'où ma question: Constate-t-elle la suffisance de ce corps ou l'insuffisance de ce corps??


S
Tu ignore mon com 5 ?
Répondre
M

L'autre a peut-être mal (sans doute) mais ce n'était pas LA QUESTION.

Je remets la phrase qui tue:

Tu confirmes qu'elle ne constate aucune production de douleur donc l'incapacité de ce corps frappé à produire de la douleur?

PAS DE REPONSE!!! (ça fait mal non?... tu souffres?)



S
Me non, pas d'attaques ad hominem, une attaque ad competencius (j'ignore le mot competence en latin) :)1er paragraphe com 5. Si t'arrives pas à saisir la différence dans ce qui y est écrit, pas étonnant que tu te sentes proche de la victoire, alors que tu ne peux pas être plus près de la défaite
Répondre
M

Je remets la phrase qui tue:

Tu confirmes qu'elle ne constate aucune production de douleur donc l'incapacité de ce corps frappé à produire de la douleur?

PAS DE REPONSE!!! (cool non?)


S
Me non, pas d'attaques ad hominem, une attaque ad competencius (j'ignore le mot competence en latin) :)1er paragraphe com 5. Si t'arrives pas à saisir la différence dans ce qui y est écrit, pas étonnant que tu te sentes proche de la victoire, alors que tu ne peux pas être plus près de la défaite
Répondre
S
Juste pour faire apparaitre mon com
Répondre
M

Je remets la phrase qui tue:

Tu confirmes qu'elle ne constate aucune production de douleur donc l'incapacité de ce corps frappé à produire de la douleur?


S
Tu t'es permis d'ecrire un livre alors que tu ne comprends pas le sens des phrase ?Premier paragrpahe de mon com 5
Répondre
M

Des attaques ad hominem??
 ça sent bon la victoire! (toi tu ne peux pas la sentir mais moi je ressens une agréable sensation...)  


S
Miteny, comme tu le vois, je te donne 2 contradictions simultanément. Et quand tu en contredis une, tu confirmes l'autre.
Répondre
M

Je remets la phrase qui tue:

Tu confirmes qu'elle ne constate aucune production de douleur donc l'incapacité de ce corps frappé à produire de la douleur?

PAS DE REPONSE! ...


S
de pas voir je veux dire
Répondre
M

Je remets la phrase qui tue:

Tu confirmes qu'elle ne constate aucune production de douleur donc l'incapacité de ce corps frappé à produire de la douleur?


S
Non relis et ne fait pas semblant de voir mon explication sur ce point précis.Tu confirmes l'inexistence des autres consciences puisque tu ne les constates pas ?
Répondre
M


Je n'ai pas parlé de ça. Ma question était très claire.
Pas de réponse?
CQFD.... CQFDDDDDDDDDDDDDD !!!!!   (il n'y a pas de smiley sur un transat?)



S
Très bien, donc j'avais raison...les autres ne sont sans doute pas conscients!! Je ne le constate pas!!
Répondre
M

? Tu confirmes qu'elle ne constate aucune production de douleur donc l'incapacité de ce corps frappé à produire de la douleur?

Va-t-on avancer? (autrement dit elle est sûr de constater l'incapacité de ce corps... ne parlons pas encore d'insuffisance..)


S
Elle ne constate rien? Elle dort? Elle est morte? (j'ai oublié de préciser qu'elle était en vie peut-être...L'autre personne constate, elle. Tu aime les concensus apparemment. Ils font de certaines choses des certitudes n'est-ce pas ? Eh bien Chaque personne peut témoigner que son corps produit de la douleur.
Répondre
M

Pas de réponse (je le savais!). Je répète (ça fait mal, je sais): elle est éveillée et elle est sûre de ne pas avoir mal. C'est une certitude pour elle. Donc elle constate bien que ce corps frappé
n'a produit aucune douleur.
CQFD.
Encore?
CQFD!


S
Des fois, il faut publier un 2e com pour faire apparaitre le précédent. Test.
Répondre
S
Elle constate qu'il ne produit rien.Non mon vieux. Elle ne constate rien...pas qu'il ne produit rien. Prend des cours de français.
Répondre
M

Elle ne constate rien? Elle dort? Elle est morte? (j'ai oublié de préciser qu'elle était en vie peut-être...


S
Constate-t-elle une production de douleur?J'ai répondu 150 000 fois à cette question.Non elle ne constate rien. Mais je t'ai toujours dit que ne rien voir et dire que l'autre corps ne fait rien, c'est absolument différent, lorsqu'on sait qu'il y a peut-être d'autres consciences (qui me disent constater quelque chose de surcroit)Tu ne doutes pas des autres consciences n'est-ce pas ? Alors si l'autre personne me dit avoir mal, j'estime qu'il est absolument légitime de dire que ce qui se passe théoriquement, c'est que l'autre corps produit de la douleur pour une autre personne que moi...et pas qu'il ne produit rien !  
Répondre
M

Elle constate qu'il ne produit rien. Elle ne constate pas une suffisance du corps. CQFD


S
Avant de répondre, dis moi... donc cette personne est sûre (à 100%) que ce corps est incapable de produire de la douleur) puisqu'elle est sûre de ne constater aucune douleur? Cette personne n'a aucune certitude pour tout ce qui n'est pas elle-même. Elle n'a aucune certitude quant au fait que l'autre personne est consciente ou non, et elle n'a aucune certitude quant au fait que l'autre corps produit de la douleur ou non. Et la raison pour laquelle elle n'a aucune certitude, c'est qu'il existe des évidences INDIRECTES qui semblent indiquer qu'une chose peut être réelle sans être constatée par tous.
Répondre
M

Constate-t-elle une production de douleur?

Je parie 50 Euros qu'il ne va pas répondre. Quelqu'un pour tenir le pari?


T
A l'avis de TouS, Miteny... :-)
Répondre
S
NON, parce que personne ne sera d'accord avec elle Pour ce qu'une personne donnée en sait, les autres peuvent bien dire n'importe quoi, elle ne sait même pas s'ils sont conscients ou non. Tu vois le problème ?Si je suis ce que tu dis à propos du concensus, ça veut dire qu'il y a quelques centaines d'années, la terre était platte et le soleil lui tournait autour.Alors, le concensus fait de l'existence de toutes nos consciences une vérité scientifique ou pas. ? Si c'est pas le cas, ta démonstration n'est pas infaillible sur le plan purement scientifique.
Répondre
M

Avant de répondre, dis moi... donc cette personne est sûre (à 100%) que ce corps est incapable de produire de la douleur) puisqu'elle est sûre de ne constater aucune douleur?


S
Donc, tu crois que la prétention voulant que nous soyons tous conscients devient une vérité scientifique, du simple fait qu'elle fait concensus...c'est bien ça ?
Répondre
M

J'ai déjà expliqué ça mille fois: une personne ne peut avoir la preuve expérimentale que de sa douleur. C'est ce qu'elle constate. Cependant, peut-elle envisager la possibilité qu'il n'y a pas
d'autres consciences (auxquelles elle n'a pas accès)?

NON, parce que personne ne sera d'accord avec elle (et pour cause! les autres ne seront jamais d'accord pour dire qu'ils ne connaissent pas la douleur).

PS: pourquoi je réponds alors que je sais que je parle à un mur?