Le champ unifié de conscience.

Publié le par Miteny

ATTENTION : cet article n’est pas pour ceux qui ne comprennent rien à rien et qui n’arrivent pas à piger qu’il y a une grande différence entre constater la production d’une douleur vive et constater l’absence de douleur (c'est-à-dire, aussi incroyable que cela paraisse, l’immense majorité des visiteurs). D’abord je ne vois quel problème la non suffisance du corps peut poser : la science a découvert au cours de son histoire de nombreuses « forces » qu’elle ne connaissait pas avant. Le champ gravitationnel, le champ magnétique… l’énergie noire même (peut-être). Alors pourquoi pas un « champ unifié de conscience » ?
Certes, admettre l’existence (nécessaire, je le rappelle) de cette « Chose », de cette force pose des problèmes de conceptualisation. Par exemple, si je dis que « Dieu » agit sur chaque corps pour lui donner une conscience, on peut me rétorquer que ce n’est pas ce que l’on constate. Chaque personne constate la chose suivante : « on » n’a agit que sur un corps (puisque seul son corps produit des qualia) et absolument pas sur les autres.
Soit un corps. Alors « Il » agit dessus ou pas ? En fait la réponse logique serait de dire : les deux mon capitaine. Il y a donc deux corps : un sur lequel il agit et un autre sur lequel il n’agit pas. Attention, ces deux corps ne sont pas vraiment distincts matériellement : ils sont superposés. C’est tout à fait possible si la matière est un système d’information (comme je l’ai lu une fois).
Ainsi par exemple, supposons que vous vous connectiez à un jeu en réseau dans lequel il y a un monde virtuel. On peut supposer que le jeu comporte un univers sur lequel vous ne pouvez pas agir mais aussi des options qui vous permettent de créer des choses que les autres ne peuvent pas voir. D’ailleurs, réfléchissons bien : dans ce jeu, les petits chevaliers (si par exemple ce jeu se déroule au moyen-âge) avec lesquels vous vous battez contre les ennemis… sont-ils « réels » et uniques ?

En fait, ce que vous voyez, c’est ce que votre ordinateur fabrique pour vous. Il n’y a pas un chevalier mais des centaines (un pour chaque joueur) qui sont simplement reliés par le réseau. Je ne sais pas si vous voyiez ce que je veux dire ? Je vous laisse deviner.

 

PS : une fois j’ai lu un article sur Futura-sciences selon lequel l’univers ne pourrait être qu’une simulation informatique (à l’intérieur duquel nous serions.. un peu comme dans matrix). Voilà qui est intéressant.

 

Publié dans Archives 2006-2009

Commenter cet article

JP 23/07/2009 21:01

MR JE TROUVE QUE VOTRE SITE ET BIEN MAIS VOTRE MANIER DE PARLER N'EST PAS CLAIR POUR UN SITE DE DIEU IL NE FAUT PAS OUBLIER LE RESPECT.POURQUOI A TU CHOISIE SE SUGER?OUBLIE PAS NOUS SOMMES TOUS FRERE ET SOEUR.LA VIE EST IMPORTANT CHAQUE HUMAIN JOEUR UN ROLE.NE MELANGE PAS ARGENT ET DIEU.MERCI DE BIEN VOULOIR ME REPOND J'AI ENVIE DE DIALOGUER AVEC TOI.

Miteny 23/07/2009 21:09


On me ment depuis trop longtemps. On traite mon raisonnement avec un mépris incroyable. La moindre des choses est d'insulter tous ces menteurs.


david 20/02/2009 19:13

"Car la douleur c'est avoir mal. Tu nies ça?"

Tu n'as peut-être pas lu ça : [le "avoir mal" est déjà présent dans le terme "douleur". ] (com 55)

Et à propos de ta réponse stupide :

Pour savoir si une lampe produit de la lumière ou non, il faut la voir et se demander si on voit de la lumière. Si on ne la voit pas, on ne peut pas savoir si elle produit ou non de la lumière.

Pour savoir si un corps produit de la douleur ou non, il faut ??? et se demander si on a mal. Si on ne ??? pas, on ne peut pas savoir s'il produit ou non de la douleur.

C'est long...

Miteny 23/02/2009 10:20


Non. Pour la lampe, il faut s'approcher de la lampe et s'assurer qu'on a un contact visuel avec la lampe. Ce qui nous permettra de conclure (en fonction de ce qu'on voit). Donc dès le début tu te
goures.


david 20/02/2009 18:56

??? T'es totalement stupide ou quoi ?

"Quand tu n'as pas mal tu vérifies une chose: l'absence de douleur pour toi. "

Dommage alors que tu es dis que la vérification c'était avoir mal...

"Oui Einstein?"

Je tiens à signaler que je ne me mouille pas dans cette affaire, je te-remontre simplement ce que tu as dis avant... Je sais pas si tu te rends compte que tu te contredis toi-même...


Reformulons une Xième fois :

Pour savoir si une lampe produit de la lumière ou non, il faut la voir. Si on ne la voit pas, on ne peut pas savoir si elle produit ou non de la lumière.

Pour savoir si un corps produit de la douleur ou non, il faut ??? . Si on ne ??? pas, on ne peut pas savoir s'il produit ou non de la douleur.

Et il est évident que ça n'est pas "avoir mal" ("Pour savoir si un corps produit de la douleur ou non, il faut avoir mal. Si on n'a pas mal pas, on ne peut pas savoir s'il produit ou non de la douleur.")

Donc, c'est quoi ?

Miteny 20/02/2009 18:59


se demander si on a mal. Car la douleur c'est avoir mal. Tu nies ça?


david 20/02/2009 18:15

Erreur
le "avoir mal" est déjà présent dans le terme "douleur". (

De plus, faire une vérification ne veux pas forcément dire qu'elle est positive (toutes les lampes que tu vois ne produisent pas de la lumière...)

Mais bon, comme tu es particulièrement con, j'accepte ce que tu dis parce que ça montre une erreur de ton raisonnement :
La vérification c'est "avoir mal". Donc, tant qu'on a pas mal, la vérification n'est pas faite. Donc tant que tu n'as pas mal, tu ne peut pas savoir si un corps produit ou non de la douleur.

Corps 1 frappé => j'ai mal => vérification effectué => Douleur
Corps 2 frappé => je n'ai pas mal => vérification non-effectuée

// avec la lumière pour que tu comprennes (espoir vain ?)

Lampe 1 reçoit de l'électricité => la lampe est dans ma visibilité => vérification effectuée => lumière (enfin, en général le résultat de cette expérience c'est "lumière" ^^)
Lampe 2 reçoit de l'électricité => La lampe n'est pas dans ma visibilité => vérification non-effectuée.

Conclure que le corps 2 ne produit pas de douleur serait aussi stupide que de conclure que la lampe 2 ne produit pas de lumière.

Miteny 20/02/2009 18:17


Quand tu n'as pas mal tu vérifies une chose: l'absence de douleur pour toi. Oui Einstein?


david 20/02/2009 02:53

Si tu veux tourner autour du pot et réfuter la démonstration que tu m'as faite ailleurs...

On se demande si : Lampe + électricité => Lumière
Pour cela, on a besoin d'une vérification = la visibilité
On se demande si : Corps + coup => Douleur
Pour cela, on a besoin d'une vérification = ??

Bref, quel est l'équivalent de la visibilité de la lampe dans le système de la douleur ?
Comprendras-tu un jour ma question ?

Miteny 20/02/2009 10:38


C'est avoir mal!! la vérification de la présence de douleur, c'est avoir mal! (veux tu que quelqu'un te torture pour que tu comprennes?)


david 18/02/2009 15:33

Tu as été aveugle toute ta vie, tu ne sais pas ce que c'est que la lumière (et encore moins te demander si tu la vois, puisque tu n'as aucune idée de ce que ça peut être)
Tout à coup, tu guéris, est-ce que tu ne vas pas constater de la lumière sans avoir poser la question ?

Mais bon, continuons à nous répéter
Lampe + électricité + visibilité (+ se demander) => Lumière
Corps + coup + ?? (+ se demander) => Douleur

Qu'est-ceque tu met à la place de ??

Rien ? Pourquoi ?
Parce que notre corps n'est pas le même quand il ressent de la douleur ou de la lumière ou parce que ce sont des phénomènes différents et non-comparables sur ce point ?

Alors pourquoi tu nous fais chier avec ta comparaison ?

Miteny 18/02/2009 15:48



Se demander est avant: On se demande si lampe+elec=> lumière et pour se répondre, on pratique une vérification expérimentale. ok? (c'est ça la science... il y a toujours une vérification
expérimentale).



david 13/02/2009 23:21

"tu es tout ton cerveau ou une partie?"

Une partie.

"Quelle partie? "

Je ne sais pas - mais au fond, sait-on réellement qui on est ?

Mais remarque quelque chose, on peut abimer n'importe quel partie de mon corps - ou d'un autre corps, vivant ou mort - sans que ma conscience (dans les deux sens possible) n'en soit le moins du monde affecté. Seulement, dès que mon cerveau reçoit une altération quelconque, ma conscience en est troublé. Et la seule façon de "me" tuer, est de détruire les cellule de mon cerveau. Étrange, mais peut-être que tu peux me l'expliquer autrement ?


"1. Tu écris "Je sais que vérifier la production de douleur c'est avoir mal... "
Donc pour vérifier la production de douleur, il faut se demander si on a mal."

J'ai pas dis ça, non. On peut voir de la lumière sans se demander si on en voit. On peut ressentir de la douleur sans se demander si on a mal.
Mais tu sais très bien que cette discussion va finir lorsque tu dira "mais la lumière et la douleur sont quand même deux phénomènes différents"
Et que je répondrais : "Alors pourquoi tu fais ce parallèle".

Bon accélérons le processus :

Lampe + électricité + visibilité (+ se demander) => Lumière
Corps + coup + ?? (+ se demander) => Douleur

Miteny 16/02/2009 10:23


Même quand elle est immédiate, pour donner une réponse, il faut se poser la question. Vérifier la présence de lumière c'est en voir, et vérifier la présence de douleur, c'est avoir mal... d'accord?


david 13/02/2009 20:15

Absurde ? Tu exagère...

Je sais que vérifier la production de douleur c'est avoir mal... Et que vérifier la production de lumière c'est voir de la lumière...

Je sais que pour vérifier la production de lumière d'une lampe qui est à chicago, il faut aller à chicago.
Je met comme hypothèse que pour vérifier la production de douleur de mon corps il faut boire de l'or liquide à cheval sur la vache Milka accroché à 15,662 mètre au-dessus de mon corps (cheveux inclu) en tutu violet.


"Tu es dans ton corps alors? Je peux savoir ce que tu appelles "toi" et où tu es exactement?"

Dans le cerveau. J'en suis sûr à tel point que si on explosait cette partie de mon cerveau, je suis persuadé que je disparaitrais exactement au même moment...

Miteny 13/02/2009 20:21


1. Tu écris "Je sais que vérifier la production de douleur c'est avoir mal... "
Donc pour vérifier la production de douleur, il faut se demander si on a mal.

2. tu es tout ton cerveau ou une partie? Quelle partie?


david 13/02/2009 18:37

"Je peux vérifier que cette lampe produit bien de la lumière. Et je t'ai déjà dit que vérifier la production de douleur, c'est avoir mal!!!"

Ah oui, Ah oui... Bon, si tu veux qu'on recommence la comparaison alors que tu as toi-même affirmé qu'elle n'était pas possible :

Tu peux vérifier que cette lampe produit de la lumière si tu va à Chicago.
Moi je te dis que tu peux vérifier que mon corps produit de la douleur si tu bois de l'or liquide à cheval sur la vache Milka accroché à 15, 662 mètre au-dessus de mon corps (cheveux inclu) en tutu violet.

Tu l'as déjà fait ? Ah, bah c'est pour ça que tu n'as pas encore pu vérifier que mon corps produisait de la douleur...

Miteny 13/02/2009 18:40


Non! Je te dis que vérifier la production d'une douleur, c'est avoir mal! 'C'est pas autre chose. Ce que tu dis est absurde.


david 13/02/2009 18:31

""il faut être dedans le corps" ???? tu n'es pas ton corps? "

Et ça tombe bien, quand mon corps produit de la douleur à l'intérieur de lui-même, je la ressent. Par contre, quand un corps dans lequel je ne suis pas produit de la douleur, je ne la ressent pas.

Hypothèse approuvée (bien qu'absurde, mais quand on sais que l'origine du débat est une absurdité...) : Chaque corps frappé produit de la douleur à l'intérieur de son corps.

Miteny 13/02/2009 18:38



Tu es dans ton corps alors? Je peux savoir ce que tu appelles "toi" et où tu es exactement? (dans le genou peut-être.... soyons sérieux!)



Boz 13/02/2009 17:40

La douleur est dans le corps frappé, andouille ultime, nulle part ailleurs.

Miteny 13/02/2009 17:45


Dis moi d'abord si je constate une production de douleur?


david 13/02/2009 16:25

""lampe+électricité=> lumière provenant de cette lampe" On constate TOUS ça. "

C'est toujours FAUX. En ce moment à Chicago, il y a une lampe alimentée par de l'électricité. Est-ce que tu constate de la lumière provenant de cette lampe ?
On en a déjà parlé, et tu as déjà dis que lampe et douleur n'étaient pas des phénomène comparable.
ça te sert à quoi de me contredire, si tu ne tient pas compte de ce que tu affirme ? Tu veux juste prouver que tu as raison sans soucis de cohérence ni de vérité ? Tu réfute un argument quand je l'utilise, et tu le réemplois quand il t'arrange, ne trouves-tu pas la pratique un peu douteuse ?

""Et pourquoi pas douleur "sur" le corps ? ou dedans ? Parce que ça t'arrange pas ?"
si tu veux.. (je préfère "dedans" car le cerveau est dans le corps) mais ça reste faux. puisque la réalité de chacun c'est AUCUNE douleur."

Ah non, c'est un peu rapide, si la douleur est "dedans" le corps est qu'elle n'en sort pas, il faut aussi être dedans le corps pour la ressentir.

Miteny 13/02/2009 17:00


Je peux vérifier que cette lampe produit bien de la lumière. Et je t'ai déjà dit que vérifier la production de douleur, c'est avoir mal!!!

"il faut être dedans le corps" ???? tu n'es pas ton corps?


Boz 13/02/2009 12:42

La réponse est là devant tes yeux :

le corps ne suffit pas à faire constater ses produits, ce qui ne veut pas dire mais toi tu confonds tout le temps ces deux sens, ce qui ne veut pas dire qu'il ne suffit pas à créer ses produits.

Créer un produit et faire constater ce produit ne relève pas des mêmes fonctions ni des mêmes capacités.

Donc ta phrase fausse, c'est celle qui articule "le corps ne suffit pas à produire la douleur" à "Je ne constate aucune douleur lorsqu'un corps quelconque est frappé"

Miteny 13/02/2009 14:45


"Je ne constate aucune douleur lorsqu'un corps quelconque est frappé"
  ça c'est vrai alors? (au moins)


Boz l'invincible contre Miteny le chancelant 13/02/2009 09:14

C'est le principe du trollage : forcer à réagir avec du mépris pour le discours des autres alors que le sien est passablement groteque, et en assurant des contre-vérités sans jamais entendre les oppositions.

J'ai beau savoir cela, je me fais encore avoir...comme tous ceux qui traînent ici.

Que lcorps suffise ne veut pas dire que tu doives t'en rendre compte, toi ! Tu n'es pas la mesure de ce qui suffit ou pas.

La seule chose qu'on pourrait à la rigueur admettre c'est que le corps ne suffit pas à faire constater ses produits (ce qui ne veut pas dire mais toi tu confonds tout le temps ces deux sens, ce qui ne veut pas dire que'il ne suffit pas à créer ses produits).

Tu saisis, Troll, créer un produit et faire constater ce produit ne relève pas des mêmes fonctions ni des mêmes capacités.

Et la meilleure preuve, c'est TOI !!!! Tu produis une démonstration imparable et brillante et pourtant personne ne constate ça !!! Donc créer ne veut pas dire faire constater.

Miteny 13/02/2009 10:05



Du délire totale. Tu ne sais pas répondre  à une question. Quand je demande où je me trompe, je demande la phrase précise!



Diego 12/02/2009 17:56

Boz, tu perds ton temps, déja que répondre à une question sur un oeuf, ça lui est difficile à ce cher troll...

Boz 12/02/2009 17:54

Quoi qu'il se passe en amont de la production de douleur (coprs tout seul pour la créer, ou corps plus autre chose), toi tu constates en aval, après la phase de production : tu es un inspecteur des corps frappés et non pas un inspecteur de ce qui fabrique lea douleur.

Tu es en AVAL.

Troll d'aval, va

Miteny 12/02/2009 17:57


Je prends en compte ce que je constate moi (contrairement à toi). D'ailleurs, tu ne pourrais pas expliquer à Loic la différence entre douleur et pas douleur. Car lui ne comprend même pas ça.


Boz 12/02/2009 17:51

Oui, j'en fais tous les jours des démarches scientifiques dugenou, et ça ne ressemble pas vraiment à ce que tu bafouilles depuis au moins 4 ans.

Un corps suffit à produire de la douleur ne veut pas dire, ni logiquement ni linguistiquement, ni scientifiquement, qu'un autre corps doive le constater.

Miteny 12/02/2009 17:56


Tu ne comprends pas le français alors? Encore plus grave. Un corps suffit signifie que frapper un corps suffira, grosse nouille!
Un corps suffira... REELLEMENT. Ok? Réellement! Alors réellement est-ce que frapper un corps suffit?
Tu veux que je te dise ce qu'est la réalité?


Boz 12/02/2009 17:35

Et moi je te dis que c'est faux.

Admets l'idée (absolument insensée j'en conviens, totalement scandaleuse même) que chaque corps développe grâce aux neurones de son cerveau une conscience, une et une seule.

Admets donc l'idée que le corps suffise à cela. Et bien, tu continuerais de ne pas ressentir ce que je ressnes, patate, tu continuerais d ene pas avoir accès à mes pensées.

Donc ? Donc tu es un clown.

Miteny 12/02/2009 17:38


J'admets l'idée... jusqu'à ce que je la confronte avec l'expérience (la réalité). En vertu de mon observation de la réalité, j'en déduis que cette idée est archi fausse (ce n'est absolument pas ce
que l'on constate).
Tu sais ce que c'est une démarche scientifique ou tu n'en as jamais entendu parler?


Diego 12/02/2009 16:51

salut miteny comment vas tu depuis le temps ? alors reprenons depuis le début (et si le te plait, merci de répondre à ces question une à I (il doit être dans ma cuisine). y vune, dis moi pour chaque si tu penses simplement "oui" ou "non" (c'est la seule façon de savoir si tu es un troll...). Alors :

1. l"oeuf que Paolo qui habite au brésil me permet-il de sentir la bonne odeur de l'oeuf au plat dans ma cuisine ? OUI ou NON Miteny ?
réponse simple me semble t'il.. NON. y vois tu une objection?

2. Donc n'importe quel oeuf ne me permet pas de sentir la bonne odeur de l'oeuf au plat dans ma cuisine ? OUI ou NON Miteny
réponse simple me semble t'il... NON (il doit être dans ma cuisine). y vois tu une nouvelle objection?

3. Donc on peut dire que l'oeuf (quelqonque) ne suffit pas ? OUi ou NON miteny ?????
réponse simple me semble t'il... OUI.. vois tu une nouvelle objection ?

4. donc c'est la non suffisance de l'oeuf, donc il y a autre chose ? OUI ou NON miteny ????
réponse simple me semble t'il... OUI vois tu une nouvelle objection ?

5. donc Dieu existe ? OUI ou NON miteny??????
réponse simple me semble t'il... OUI vois tu une nouvelle objection ?

merci de prendre le temps de répondre à ses questions une par une par oui ou non. ce ne sont là que de simples observations qui aboutissent à un résultat logique : dieu existe ! d'ac ?
Aller, réponds franchement. Si tu m'insultes simplement, si tu dévis la question, si tu ne me réponds pas, si tu ne réponds pas simplement à ces questions par oui ou non, nous aurons tous la preuve que tu es un Troll. à toi...

Boz 12/02/2009 16:39

Mais oui, OUUUUUIIIII !!!!! Le subjectif est personnel, OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! Cela s'appelle une lapallissade, une tautologie, tout ce que tu veux.

Tout le monde le sait. Et ça ne veut pas dire que le subjectif est crée par autre chose que le corps.

Je te répète, si tu n'as pas accès à la douleur de l'autre, ce n'est pas parce que son corps n'a pas su la produire tout seul, c'est peut-êttre parce que tu ne peux pas la constater (pour des raisons dont on se fout d'ailleurs, c'est juste une hypothèse : tu es un insuffisant perceptif pour la douleur d'autrui, tu es...un humain, aveugle au subjectif d'autrui, comme tous les humains,sauf que toi tu t'en sers pourdire "le corps ne suffit pas et c'est absolument absurde.

Miteny 12/02/2009 17:06


"Et moi je constate (moi moi) que la cause supposée n'a pas su en produire "

Réponds oui ou non!  C'est simple pourtant! (tu fuis la vérité?)


Boz 12/02/2009 15:04

"Si aucune douleur n'est produite c'est parce que la cause supposée n'a pas su en produire", mais pas forcément dugenou !! Pas forcément !! C'est peut-être que tu n'as pas accès à cette production !

Miteny 12/02/2009 15:08


Je parlais de ce que je constate, moi (pour l'instant). Et moi je constate (moi moi) que la cause supposée n'a pas su en produire (je n'ai pas mal).
Je n'ai pas accès à la douleur de l'autre (il faudra que tu expliques ça à Loïc d'ailleurs) donc pour moi, de mon point de vue, elle n'existe pas, elle n'est pas produite.
Oui?


Boz 12/02/2009 15:00

"JE SUIS SÛR DE constater que frapper un corps ne suffit pas à PRODUIRE du subjectif"

Mais tu te rends compte de la tautologie dans lquelle tu patauges ??? Qui dit subjectif dit "Je", connard, donc bien sûr que les autres ne sont pas ce "Je", ils sont LES AUTRES, ouhouhouh, attention, autour de moi, il y a des autres qui ont des trucs dans la tête que je ne constates pas !!!!!Ouhouh

Tu me fous la trouille. Tu te rends compte que si Dieu existe, et si Dieu est TOUT, tu fais partie de Dieu, toi, l'Ane Majuscule, mais putain ça fait vraiment peur !!!

Miteny 12/02/2009 15:03


"JE SUIS SÛR DE constater que frapper un corps ne suffit pas à PRODUIRE du subjectif"
C'est une tautologie? Donc tu es d'accord?


Boz 12/02/2009 14:50

Tu ne constates pas un effet. Et tu en déduis que l'effecteur supposé ne suffit pas. C'est tout simplement absurde.

Miteny 12/02/2009 14:57



C'est tout simplement évident, je dirais. Je suis sûr de constater que frapper un corps quelconque ne suffit pas. Puisque je constate qu'aucune douleur est produite. Si aucune douleur n'est
produite c'est parce que la cause supposée n'a pas su en produire. C'est enfantin.



Boz 12/02/2009 14:47

Mais c'est pas vrai, jeme suis encore fait avoir par la Troll Attitude !

Tu ne constates pas le subjectif d'autrui. Bien. C'est très étonnant. Mais ne prouve pas qu'il y aeu plus que le corps pour créer ce subjectif. Il peut suffir ce corps, ça ne veut pas dire que toi, un autre corps, tu doives constater le subjectif de tous les corps !

Miteny 12/02/2009 14:55


JE SUIS SÛR DE constater que frapper un corps ne suffit pas à PRODUIRE du subjectif (de la douleur).
Valide au moins ce constat!


Boz 12/02/2009 13:53

Mais c'est toi qui ne comprends rien, concevoir que "le corps suffit", n'empêche pas que les consciences soient séparées !!!!

Si je dis "n'importe quel corps suffit à créer du subjectif, connard !", bien évidemment tu ne vas pas constater pour autant le subjectif d'autrui, andouille humaine, sinon ça s'appellerait pas du subjectif !

Tu ne peux pas te rendre compte de ta bêtise abyssale...sinon tu ne serais pas bête justement, c'est un cercle vicieux !

Miteny 12/02/2009 14:41


Si je ne le constate pas du tout, je peux dire que je constate que c'est faux, triple buse!


Boz 12/02/2009 11:58

Hors sujet !

AHAHAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHAHAHHAHAHA !

Less concsiences sont séparées les unes des autres, abrutiman, comme les corps, alors tu ne perçois pas ma douleur et tu ne vois pas ce que moi je vois, mais en quoi cela empêche-til mon corps d'avoir créé tout seul ma cosncience, dans son coin, loin de ta cosncience de Castor Junior ???

Tu es d'une bêtise stupéfiante, je t'assure, c'est inimaginable

Miteny 12/02/2009 12:20


Mais ce n'est pas ma question, Einstein!! Je dis que je ne constate aucune production de douleur quand un autre corps est frappé. soit tu dis oui, soit tu dis non!

T'es incapable de comprendre que dire le corps suffit, c'est dire n'importe quel corps suffit. J'en déduis que tu as 2 ans.


Boz 12/02/2009 11:37

Mais c'est incroyable d'être aussi con, absolument incroyable ! Après tu t'étonnes qu'on te traite de Troll, mais il n'y a que cela comme explication hornorable, avant de te consdiérer définitivement comme un con qui ne comprend strictement rien.

LE cerveau qui perçoit un objet du monde doit pour cela être CONNECTE à ceux-ci. Entre ton cerveau et la matière du monde, entre mon cerveau et la matière du monde, entre n'importe quel cerveau et la matière du monde, il faut qu'il y ait une CONNECTION, pour que CE cerveau, celui dont on parle, puisse voir, sentir, entendre, souffrir. OKAY ??????????

N'importe quel cerveau peut ainsi percevoir la matière du monde.

Dans ces conditions, il n'y a RIEN d'étonnant à ce que tu ne perçoives pas la douleur d'un autre corps, triple âne bâté !

Miteny 12/02/2009 11:50


HORS SUJET. Je te demande pas ce qu'il faut pour que tu percoives une douleur. Je te demande si le fonctionnement d'un cerveau quelconque (sollicité par un influx nerveux) suffit à produire de la
douleur. Tu comprends toujours pas c'est dingue.


Boz devant le Castroll Junior 12/02/2009 11:02

Mais il FAUT une connexion entre la matière du monde et ton cerveau pour qu'il y ait perception de cette matière, c'est-à-dire recréation du monde sur un mode de représentations subjectives. C'est ainsi. Sinon autan tparler des cacahouètes et des frites. Si on parle du cerveau, il faut que tu ADMETTES que celui-ci ne perçoit rien sans lien ANATOMIQUE entre le monde et lui. C'est pour cela que seul le cerveau relié au nerf où est véhiculé l'influx nociceptif ressentira de la douleur. Que seul le cerveau qui regarde avec ses nerfs optiques la frite verra la frite.

Miteny 12/02/2009 11:17


Tu dis: "une connexion entre la matière du monde et ton cerveau "
DONC PAS N'IMPORTE QUEL CERVEAU... OK!

"C'est pour cela que seul le cerveau relié au nerf où est véhiculé l'influx nociceptif ressentira de la douleur. Que seul le cerveau qui regarde avec ses nerfs optiques la frite verra la frite"

Et là tu me reparles de n'importe quel cerveau. Tu te contredis toi-même. As tu toi-même un cerveau? (est-ce possible d'être aussi peu intelligent?)


Boz 11/02/2009 17:56

L'association lampe plus électricité ne produit pas lumière en soi, elle ne produit lumière que pour ceux qui sont connectés visuellement à lampe+electricité

L'association corps plus coup ne produit pas douleur en soi, elle ne produit douelur que pour celui qui est connectés nerveusement à corps plus coup

D'une non perception d'un effet tu conclues à une non-suffisance de l'effecteur, tu es ce qui s'appelle un bouffon. (ou un troll) ((très hideux)) (((et à 2 têtes)))

Miteny 12/02/2009 10:34


"L'association lampe plus électricité ne produit pas lumière en soi" délire stupide!

Mais arrête avec cette histoire stupide de connection: c'est complètement con. Odieux d'être aussi stupide.  Pourquoi faudrait-il qu'il soit connecté à ton cerveau alors que t'arrêtes pas de
répéter qu'un cerveau quelconque suffit!!!

MAIS J'EN AI MARRE DE CES DEBILES MENTAUX!!!!


666 11/02/2009 16:56

mithos répond (sic) :"navrant"

je commence a avoir l'habitude de tes méthodes.
soit tu noie le poisson dans des ramifications sans fin, soit tu répond 'navrant' et autres remarques qui n'apporte aucun argument.

je vais te dire, mythos, voila un ptit résumé de ton personnage dégonflé:

1- tu refuses de divulguer ouvertement ton identité. ca , excuse moi, mais pour un mec qui dit avoir démontré l'existence de dieu.... c'est un peu fort. craindrais tu quiconque, toi, l'Elu ???

2- tu n'es tellement pas sur de ta croyance que tu voudrais te rassurer en la testant sur les autres. sauf que -dommage hein- , personne n'y adhère.
et j'ai bien dit croyance, car c'est de cet ordre, et non du domaine du 'raisonnement scientifique'.

3- tu es ecoeurant d'hypocrisie.
Comme tu es coute que coute décidé a nous vendre ta soupe, et a t'auto-rassurer (ca transpire,tu n'en as pas idée !) , tu t'es spécialisé dans l'art de te mentir a toi meme.
un exemple ?
pour le besoin de ton raisonnement, tu nous dit :
"tous les corps sont identiques".
pour ca, tu nous argumente tout ce qu'il faut a ta sauce, et tu n'en démord pas ( car c'est un pilier de ta croyance) .
Mais dans un de tes billets, on peut lire un truc du genre 'beurk, j'aimerais pas avoir ton corps' (tu t'adresse a un interlocuteur de ton blog).
Moralité : tu nous vends un démo ou 'tous les corps sont identiques', mais pas question pour toi d'avoir celui d'un autre.
preuve que tu es un beau petit menteur, pret a tout pour vendre sa soupe.
tu sais très bien quelle est TON IDENTITE : un corps + un esprit. pas le corps NI l'esprit d'un autre.
donc si TON CORPS n'est pas celui d'un autre (tu y es attaché) , arrete de nous dire que tous les corps sont 'un cause similaire de la douleur'.
MENTEUR,MENTEUR, MENTEUR,HYPOCRITE.

c'est tout pour aujourd'hui.

ps: comment 666 pourrait il porter sa propre marque sur le front ? tu devrais regarder le tiens, ca fait déja pas mal de temps que je traine ici.

Miteny 12/02/2009 10:17


'tous les corps sont identiques'... fonctionnellement !! (capables de produire de la douleur!)


david 11/02/2009 16:33

"Les autres ne voient pas CETTE image mais une autre.. puisqu'ils sont dans d'autres écrans. Oui?"

C'est ça donc si, lorsque le personnage nous représentant dans le jeu est frappé, il n'y a que notre écran qui devient rouge (seul signe que les programmateur du jeu ont réussi à utilisé pour représenter la douleur)
Les autres ne voient pas cette "douleur" car ils voient une autre image, puisqu'ils sont devant d'autre écran.

Bah dans la réalité, c'est pareil, notre conscience ne voient que ce que l'écran du corps lui transmet.


"lampe+électricité=> lumière provenant de cette lampe"

je croyais que tu avais réfuté ce parallèle ?


"corps+coup sur ce corps=> bleu sur ce corps
corps+coup sur ce corps=> douleur provenant de ce corps?"

Et pourquoi pas douleur "sur" le corps ? ou dedans ?
Parce que ça t'arrange pas ?


@ 666
"connard avec un grand H "

lol

Miteny 11/02/2009 16:45


"lampe+électricité=> lumière provenant de cette lampe" On constate TOUS ça. C'est commun à tous les écrans si j'ose dire...
"Et pourquoi pas douleur "sur" le corps ? ou dedans ? Parce que ça t'arrange pas ?"
si tu veux.. (je préfère "dedans" car le cerveau est dans le corps) mais ça reste faux. puisque la réalité de chacun c'est AUCUNE douleur.


666 11/02/2009 16:31

tu parles de toi ?

d'apres toi, la calculatrice, elle décide de faire le calcul toute seule ?
alors tes comparaisons, pardon, mais tu peux te les foutre au cul.
corps+coup sur ce corps : bleu sur ce corps
calculatrice+ commande de calcul tapée dessus : calcul effectué DANS la calculatrice.

autre chose, abruti ?

Miteny 11/02/2009 16:42


navrant


666 11/02/2009 16:31

tu parles de toi ?

d'apres toi, la calculatrice, elle décide de faire le calcul toute seule ?
alors tes comparaisons, pardon, mais tu peux te les foutre au cul.
corps+coup sur ce corps : bleu sur ce corps
calculatrice+ commande de calcul tapée dessus : calcul effectué DANS la calculatrice.

autre chose, abruti ?

666 11/02/2009 15:08

Mitho dit :
"Ah bon, les calculatrices ressentent? quel con..."

le con c'est toi. tu passes ton temps a dire que SEUL TOI est capable de dire 'jai mal quand mon corps est frappé'.
hors SEULE la calculatrice en train d'effectuer le calcul consomme des piles.

connard avec un grand H

Miteny 11/02/2009 15:54


Et alors?
Je répète:
lampe+électricité=> lumière provenant de cette lampe
calculette+électricité=> calcul provenant de cette calculette
corps+coup sur ce corps=> bleu sur ce corps
corps+coup sur ce corps=> douleur provenant de ce corps?

C'est fatiguant les handicapés. Je suis d'une patience extraordinaire.


Stéphane 11/02/2009 00:24

"""Non. C'est la réalité de chaque personne"""

Ok, je crois que je comprends. Mais je crois qu'à la base, ce qui est probématique, c'est qu'il y a justement plusieurs personnes. C'est précisément parce qu'il y a plusieurs personnes que nous sommes en présence d'un phénomène (la douleur) qui pose problème, dans le sens ou on sait qu'elle existe, sans pour autant que tout le monde la constate en même temps.

Pour ça, il ne faut pas seulement plusieurs réalités ou plusieurs écrans, il ne faut pas seulement une force qui intervient de façon personnelle sur une réalité à la fois, il faut à la base plusieurs spectateurs.

Pour qu'elle suffise, la source qui produit la douleur doit être ce qui produit ces personnes, ces spectateurs. D'accord ?

Miteny 11/02/2009 10:16


Pour moi, douleur, conscience c'est exactement pareil. La douleur n'est qu'un exemple de conscience. Tout ce qui est de l'ordre d'une connaissance participe à la conscience. Aucune raison de
traiter la conscience différemment.


Stéphane 10/02/2009 19:02

"""Justement je l'ai dit. Parce que "le corps" en fait c'est un concept à préciser (vu que la matière n'est qu'information). Dans mon analogie, il y a plusieurs "écrans": tu n'as pas lu?"""

Oui mais les écrans dans ton exemple, c'est la conscience de chaque personne c'est ça ?

"""Je ne vois pas de quelle conscience tu parles. La conscience d'une personne? Pour qu'elle existe, à mon avis, le corps est nécessaire. Pas de corps, pas de conscience "humaine"."""

Oui d'accord, mais pour moi, la conscience humaine n'est qu'un état particulier et limité d'une chose qui existe déjà, et qui à la mort du corps, reprends ses propriétés originelles.

Miteny 10/02/2009 19:13


1. Non. C'est la réalité de chaque personne. Je ne peux pas vraiment te dire à quoi ça correspond car ce n'est pas quelque chose de concret. C'est ce qui rend la simulation mathématique
connaissable.

2. C'est ça qui est à préciser. Raison de plus pour ne plus se focaliser sur l'évidente différence entre douleur/pas douleur (ce qui est assez pénible) mais plutôt sur le modèle qui pourrait
expliquer pourquoi il y a des réalités différentes et surtout à qui elles servent.


Stéphane 10/02/2009 19:01

"""Justement je l'ai dit. Parce que "le corps" en fait c'est un concept à préciser (vu que la matière n'est qu'information). Dans mon analogie, il y a plusieurs "écrans": tu n'as pas lu?"""

Oui mais les écrans dans ton exemple, c'est la conscience de chaque personne c'est ça ?

"""Je ne vois pas de quelle conscience tu parles. La conscience d'une personne? Pour qu'elle existe, à mon avis, le corps est nécessaire. Pas de corps, pas de conscience "humaine"."""

Oui d'accord, mais pour moi, la conscience humaine n'est qu'un état particulier et limité d'une chose qui existe déjà, et qui à la mort du corps, reprends ses propriétés originelles.

Stephane 10/02/2009 17:59

"""Pas de constat = pas de production POUR MOI donc JE constate une insuffisance du corps."""

Oui mais pourtant, la règle me semble différente entre le corps et l'autre source.

Si le corps suffit, tu dis que tous les corps devraient produire quelque chose pour toi, ce qu'ils ne font pas. Alors pourqoi la même chose ne s'applique pas à n'importe quelle autre source que tu peux imaginer ? Je te rapelle que je ne parle pas seulement de la douleur mais de la conscience directement aussi.

"""Dans tes expériences, on dirait que le corps n'est même plus nécessaire. Ce qui est hallucinant."""

Là je sors de notre débat pour m'en tenir à ce que je crois vraiment. Je crois effectivement que si le corps est nécessaire, c'est uniquement pour situer notre conscience dans cette réalité limitée. Le corps est le moyen par lequel la conscience prend une forme diminuée en comparaison de ce qu'elle est vraiment. Mais je ne crois pas qu'il participe à l'existence même de la conscience. Il ne la produit pas selon moi..il l'a module. Comme j'ai déjà lu quelque part, il est peut-être en quelque sorte une espèce de valve réductrice qui en limite les propriétés et les capacités...à des fins d'apprentissage et d'expérimentation probablement.

Mais je crois que la conscience constitue la seule véritable réalité...et ne peut donc pas être produite par le corps, même en partie. D'ailleurs, si le corps participe vraiment à la production de la conscience (et pas juste à lui donner sa couleur humaine si je puis dire), cela voudrait dire qu'à la mort, tout s'arrête..non ? Est-ce que c'est ce que tu crois ?

Miteny 10/02/2009 18:19


1. Justement je l'ai dit. Parce que "le corps" en fait c'est un concept à préciser (vu que la matière n'est qu'information). Dans mon analogie, il y a plusieurs "écrans": tu n'as pas lu?

2. Je ne vois pas de quelle conscience tu parles. La conscience d'une personne? Pour qu'elle existe, à mon avis, le corps est nécessaire. Pas de corps, pas de conscience "humaine".
"A la mort, tout s'arrête". La mort d'un corps c'est l'arrêt du fonctionnement d'un corps. Donc déjà ce corps s'arrête... bon mais ensuite il y a le reste. Pour savoir ce qu'est la conscience
humaine, il faut s'intéresser à ce reste.


Jalbec PM de SSM Miteny 10/02/2009 15:20

@ Sonia
"je ne peux m'empêcher de penser au sophisme"

-------

Le deuxième coup est plutôt :
"or ce qui est rare est cher"

Or on peut peut-être en déduire que tu as mal compris les démonstration ci-haut...

Sonia 09/02/2009 18:41

Mmmm, en jetant un oeil intéressé sur vos démonstrations, je ne peux m'empêcher de penser au sophisme, dont un exemple me vient en tête. Cela se joue en trois coups :
. Un cheval bon marché est rare
. Un cheval rare est cher
Donc...... un cheval bon marché est cher.

Miteny 10/02/2009 10:28


Complètement débile: il n'y en a pas un pour relever l'autre.
 Un cheval rare est cher ... Bah non: tu viens de dire l'inverse dans la phrase d'avant! (c'est complètement con comme exemple).


Ephemere59 09/02/2009 18:01

"Pourquoi pas un champ unifié de conscience ?"
Euh parce que nos consciences sont séparées...

Miteny 10/02/2009 10:26


Je te parle pas de nos consciences, marie-lou! (encore une fois tu n'as pas compris: pas assez de concentration).


666 09/02/2009 17:32

ne nourrissons pas le troll, il parait...
mais bon, si toutes les calculatrices sont identiques, et que la mienne effectue l'opération "2+2", parceque je le lui ai demandé , alors il n'y a qu'elle qui fait cette opération.

la calculette de miteny n'a rien senti au fait que j'ai fait le calcul dans la mienne.
pourtant, le calcul c'est bel et bien fait !
donc une seule calculatrice a fait ce calcul, pas les autres , qui sont incapables de savoir ce qui s'est passé dans le processeur de la seule concernée par la requete.

de la a dire que le dieu calculon existe....

Miteny 10/02/2009 10:21


Ah bon, les calculatrices ressentent? quel con...

La bêtise des gens est vraiment impressionant. Chapeau bas. Je savais que vous étiez d'abjects créatures, serviteurs de Satan.... mais à ce point là!

PS: d'ailleurs 666 a le nombre de la bête sur son front


Boz 09/02/2009 16:50

Et alors ? La logique et la langue française n'ont jamais dit que "le corps a suffit à produire de la douleur", signifiait "le corps a suffit à faire ressentir de la douleur au corps b"

Tu es un Troll ! (Chancelant) ((Et sans humour))

Miteny 10/02/2009 10:07


"le corps a suffit à produire de la douleur"... signifie... "le corps a suffit à produire de la douleur" REELLEMENT


Stéphane 09/02/2009 16:48

"""Mais non, je viens de t'expliquer comment ça pourrait marcher! Il faut lire un peu"""

J'avais lu. Et compris en bonne partie je crois. Mais pour moi, même en considérant l'existence de plusieurs réalités parralleles, il n'en demeure par moins que l'existences même de plusieurs consciences distinctes (de plusieurs réalités subjective donc) pose problème en vertu de la même raison qui t'as fait disqualifier le corps comme source.

Pas de constat = pas de production. Pourtant, personne ne constate la conscience (la réalité) des autres, et tu crois qu'elle sont tout de même produite par la même source.

Si les consciences elles-mêmes ne posaient pas problème, on pourrait se dire comme tu le fais que la "Chose" intervient une fois dans la réalité de quelqu'un pour qu'il y ait douleur pour lui seulement. Mais même avant la douleur, il y a justement le problème des différentes réalités, des différentes consciences, dont je me demande comment elles peuvent être produite puisque je ne les constate pas toutes?

_______________________________________

Pour ce qui est des expérience de mort imminente, je ne comprends pas tes hésitations, puisque s'il y a bien quelque chose qui soit conséquent avec la non-suffisance du corps, c'est bien les témoignages dont je parle ??

Miteny 10/02/2009 10:06


1. Ah non mais c'est pas possible! ça ne sert à rien que j'écrive alors.
Pas de constat = pas de production POUR MOI donc JE constate une insuffisance du corps. Je n'ai pas dit que la conscience de l'autre n'existait pas. De plus tu n'as visiblement même pas lu ma
métaphore avec le jeu en réseau.

2. Non. Dans tes expériences, on dirait que le corps n'est même plus nécessaire. Ce qui est hallucinant.


Bozonnet 09/02/2009 15:12

aucun rapport logique entre "le corps suffit" et "j'ai mal quand l'autre est frappé", absolument aucun, dans un cas tu parles de production, dans le second, de perception. C'est absolument risible.

(Et tu continues tes injures, preuve de plus que mon argument te déstabilise...ce qui n'est pas bien dur !!)

Miteny 09/02/2009 15:38


Je n'ai pas mal donc je ne constate aucune production de douleur. Toi comprendre?


Bozonnet 09/02/2009 14:43

Tu ne peux pas prouver le contraire. Et tu le sais. Et c'est un argument de plus (tu connais bien tous les autres, l'oeuf, la chaise, la langue française, j'en passe).

Il t'est impossible, tout simplement, de savoir, d'où vient ta douleur quand tu n'es pas frappé. La medecine appelle ça douleur "sine materia" sans lésion d'organe sous-jacente, et pourtant ça fait mal. Prouve que ce n'est pas d'autres corps frappés qui génèrent cette douleur en toi !!!

Tu as perdu (et comme à chaque fois que tu perds, tu injuries, c'est psychologiquement très banal)

Miteny 09/02/2009 15:03


Que des abrutis comme toi existent, c'est assez navrant (ça donne envie d'aller vivre dans la forêt). Je répèe: faisons l'expérience. On te torture et je te dirai si j'ai mal (normalement oui
puisque le corps suffit).


Bozonnet 09/02/2009 12:54

Argument décisif au contraire. Le corps est assailli de douleurs diverses, toutes les 7 minutes en moyenne, et cela ne correspond pas toujours à un coup extérieur. QUand tu as une crise de migraine, prouve-moi que ce n'est pas parce que JE me suis cogné la tête ! Tu ne peux pas. Et de cette impossibilité, de cette absurdité découle le fait que tu ne peux pas juger de ta petite réalité du fonctionnement général de TOUS les corps.

Perdu (encore une fois)

Miteny 09/02/2009 14:33


MDR... l'argument le plus débile que j'ai jamais lu... On n'a qu'à faire une expérience: on te torture atrocement pendant une journée, et je te dis quand j'ai mal, ok?


Bozonnet face au Mitetroll 09/02/2009 09:41

Mais peitit troll, je croyais que ton exemple de douleur venait nous dire la non-suffisance de la matière, alors que viennent faire là tes exemples de champs gravitationnel ???

Ta non-perception ne dit rien de la suffisance ou de la non-suffisance d'un émetteur par rapport à ce qui est émis. Ta non-perception n'est qu'une partie, minuscule de la réalité qui ne nous dit rien sur la production de ce que tu n'as pas perçu.

Mais comme ta mauvaise foi de troll t(interdit de cdire que tu me comprends (et que tu t'excuses), je te redonnes l'argument qui aurait du depuis longtemps me donner mes 3000 euros : TU Es INCAPABLE De PROUVER QUE LORSQUE TU AS MAL, SOUDAINEMENT, TU NE PERcOIS PAS LA DOULEUR D4UN AUTRE CORPS QUI VIENT D'ETRE FRAPPE, donc toute ta misérable "réalité" ne te permet pas d'affirmer des généralités soi-disants objectives.

ALlez Troll continue tes statistiques de blog, ça marche, moi aussi, je te nourris (mais jamais sans te montrer que je ne suis pas dupe et que ton paralogisme est inepte).

Miteny 09/02/2009 11:25



Argument ridicule. En général, quand j'ai mal c'est parce que je me suis cogné! (mouarf, mouarf!)



Stéphane 08/02/2009 23:08

"""faisons nous un parallèle entre l'univers que nous connaissons et une 'simulation' parceque nous avons nous meme simulé des univers (le 'jeux') , on sommes nous bel et bien dans un univers 'simulé' qui serait pour nous la 'réalité'."""

C'est une excellente question. Et même si ce que je vais dire n'a strictement rien à voir avec un raisonnement proprement scientifique, je crois que les témoignages de personnes ayant vécu une expérience de mort imminente risquent de nous apporter certains éléments de réponses très probants.

Parmi tous les innombrables phénomènes dits "paranormaux", c'est à ces témoignages que j'accorde le plus de crédibilité parce qu'il y en a des centaines, dont plusieurs sont extrêmement bien documentés et demeurent toujours inexpliqués.

Et je ne parle pas du classique tunnel avec la lumière au bout ou du sentiment de paix et d'amour ressenti par ces personnes (lesquels pourraient effectivement être le résultat d'une certaine activité cervicale encore indétectable). Non... je parle plutôt des cas très bien documentés où des patients ont décrit avec une grande précision des éléments visuels ou auditifs auxquels ils ne pouvaient absolument pas avoir accès, et qui se trouvaient parfois dans d'autres pièces de l'hôpital. Ça ne prouve encore rien...mais c'est à mon avis extrêmement intéressant et c'est pourquoi une vaste étude est actuellement en cours pour vérifier que tout cela est bel et bien possible.

Miteny 09/02/2009 11:23


ça ne me plaît pas trop ces expériences. On dirait que c'est fait non pas pour les gens qui cherchent la vérité mais pour les gens qui voudraient que la vérité corresponde à ce qu'il y a dans leur
tête. Tu reconnaîtras que c'est navrant.


Manao 08/02/2009 22:31

Dieu est-il un geek?
Sommes-nous des dieux qui créons des univers à chaque fois que notre imagination les conçoivent?
Je me pose la question depuis que j'ai entendu parlé du Dieu indien Brahma et de ses nuits durant l'existence d'un univers.
Il s'agit de la version spiritualiste des omnivers.
Pour la version matérialiste, il y a les trous noirs.

Miteny 09/02/2009 11:16


n'exagérons rien