Mes excuses.

Publié le par Miteny

Je m’excuse.

Je m’excuse, Ô peuple souverain ! Comment ai-je pu douter de ton intelligence forgée par des années de foot et de Star Academy ? Comment ai-je pu remettre en question ton sacro-saint dogme « du pain, des jeux » ? Comment ai-je pu oser poser une question ? M’avait-on demandé de réfléchir alors que tout le monde sait que c’est interdit ? Je m’excuse. Je mérite la mort. Pardonne au fou que je suis et retournons au stade pour chanter l’hymne à la gloire de ta grandeur :

Qui ne saute pas n’est pas lyonnais-nais

Qui ne saute pas n’est pas lyonnais-nais

Qui ne saute pas n’est pas lyonnais-nais

Qui ne saute pas n’est pas lyonnais-nais

(Des variantes sont possibles avec havrais, marseillais, nantais… qu’on ne me dise que ce n’est pas plein de subtilité !) 

 

On ne s’en lasse pas. Dommage que Dieudonné (quel beau prénom) fréquente le FN (soulignons tout de même leur action pour la défense des droits des pygmées, peuple très respectable).
PS : En tout cas, sa critique des religions est vraiment excellente. Comme il dit dans son spectacle « la fine équipe du 11 » : les religieux sont fortiches pour enrhumer le crétin. Je propose qu’on laisse tomber les galettes, les hosties et les burkas. C’est quand même dépassé tout ça, non ? Est-ce qu’on crie au scandale parce que les cultes d’Isis, Osiris, Jupiter, Neptune ou Marduk (dieu babylonien) ne sont plus pratiqués ? Non. Alors avec les religions actuelles c’est pareil. Elles ont fait leur temps.

Publié dans Archives 2006-2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jalbec PM de SSM Miteny 15/01/2009 20:23

@ david
"enfin bon, je te méprise toujours "

-------

Si ça te fait plaisir vas-y.

Tes explications ne valent donc rien car on n'aurait qu'à changer quelques conditions et ça pourrait toujours fonctionner, des mots ça s'enlignent facilement et si on ne fait attention ça peut dire n'importe quoi.

Mais les deux pieds sur terre, lorsque je me cogne, t'as mal oui ou non ?

david 15/01/2009 19:36

@ Jalbec
"Oui la terre peut arrêter de tourner sur elle-même un jour"

Et bah non, ce n'est pas vraiment possible. Pas parce que l'on constate qu'elle tourne sans cesse, mais parce qu'il est impossible physique qu'une telle masse s'arrête du jour au lendemain...


"oui un bon jour on pourrait toujours voir un lapin sur la lune"

En réalité, non plus, le manque d'oxygène ne leur permet pas de survivre sur la lune... Et ça n'a rien à voir avec le fait que l'on n'en voit pas (au contraire, même si on en voyait, il faudrait prouver qu'ils existent réellement)

enfin bon, je te méprise toujours

Jalbec PM de SSM Miteny 15/01/2009 19:05

@ david
"mais tu as pas le droit d'en faire un vérité générale (c'est à dire, dire que tu n'aura jamais mal quand les autres se cogneront"

-------

Tu te crois intelligent ? A réfléchir comme tu le fais on en serait encore au début d'homo erectus. Oui la terre peut arrêter de tourner sur elle-même un jour, oui un bon jour on pourrait toujours voir un lapin sur la lune MAIS ce n'est pas ce que l'on constate pour le moment... Ce que l'on constate c'est DOULEUR ou PAS DOULEUR.

david 15/01/2009 19:04

oui, tu peux l'écrire mais tu peux pas en déduire des vérités générales (je me répète).

Donc tu peux pas en faire grand chose.

Miteny 15/01/2009 19:08


Un corps est frappé... et je suis sûr de constater PAS DOULEUR. Fonctionnement corps pas suffire


david 15/01/2009 18:37

Non, tu peux écrire que tu n'a pas mal quand les autres se cognent, mais tu as pas le droit d'en faire un vérité générale (c'est à dire, dire que tu n'aura jamais mal quand les autres se cogneront) sans autres preuves.
(c'est la même histoire avec moi et les controleurs dans le rer)

Miteny 15/01/2009 18:43


ça m'a jamais arrivé en tout cas!! Voilà ce qui m'arrive pour l'instant.. JE N'AI PAS MAL !!

Et je l'écris. C'est tout. J'ai pas le droit d'écrire ce que j'ai constaté?


david 15/01/2009 18:11

"Et ce que je constate est une réalité valable? Oui?"

Non, mais bon... on est pas d'accord sur ce point,


"je ne veux pas prouver l'inexistence de la douleur des autres"

Oui, mais tu veux prouver l'inexistence de la douleur des autres corps... (c'est ce que je voulais dire)

Miteny 15/01/2009 18:15


..pour moi. Dans ma réalité. Et c'est vrai puisque j'ai pas mal. Mais apparemment c'est interdit de décrire ce qu'on constate. Il est interdit de dire qu'on n'a pas mal quand les autres se
cognent.

Horribles voleurs!


david 15/01/2009 17:45

Ton constat est réel (selon ta définition)
Mais ton manque de constat (je ne ressent pas la douleur) ne permet pas de prouver l'inexistence.

On ne peut pas trouver des règles générales à partir de constats, juste des hypothèses (c'est ce que voulais dire mon exemple avec les egyptiens)

Miteny 15/01/2009 17:47


Pour l'instant je veux juste écrire ce que je constate. Et ce que je constate est une réalité valable? Oui? (tu es hors sujet donc: je ne veux pas prouver l'inexistence de la douleur des autres)


david 15/01/2009 17:32

oui, mais rien ne te dis que tu ne constatera jamais de lampes en bonne état qui ne marche pas (remarque : si ça t'es arrivé, tu as du te dire qu'elle était en mauvaise état ^^)

Je n'essaie pas de te faire croire qu'il y a une lampe en bonne état qui ne marche pas, mais de te faire comprendre le manque de rigueur de ta méthode.

Si tu veux, prends exemple sur les égyptiens. C'est pas parce qu'ils constataient tous les jours que le soleil se levait, qu'ils considéraient ceci comme une preuve que le soleil se lèverai tous les jours suivants. Car ce n'était pas une preuve.

Miteny 15/01/2009 17:36


ma méthode est très rigoureuse, malheureusement tu ne comprends rien à rien (c'est impressionant).
Ton exemple des égyptiens est ridicule. Quel est le rapport? Tu veux noyer le poisson? J'attends toujours une réponse. "la douleur ne vient que d'1 corps" Je le constate et mon constat n'est pas
réel. Pourquoi?


david 15/01/2009 16:55

"Je n'ai jamais constaté une lampe en bon état qui ne fonctionnait pas."

C'est loin d'être suffisant... Depuis le temps que je prends le rer, je n'est jamais constaté qu'il y avait des contrôleurs de rer (et pourtant j'en est pris pas mal). Est-ce que je dois dire : Tant qu'on m'aura pas montré qu'il y a des contrôleurs, je ne le croirais pas ?

Avant de dire que tu constates que n'importe quel lampe en bonne état marche, il faut les avoir toutes vérifiée...

Contrairement à ce que croit Jalbec, il suffit pas d'avoir vérifié un brin d'herbe avant de dire qu'ils sont tous verts.

Miteny 15/01/2009 17:18


 Relis ma définition de la réalité.. (d'une personne)
L'ensemble des faits que j'ai constaté, que je constate et que je constaterai... ET l'ensemble des faits que je peux constater.

Je n'ai jamais pu constater de lampe en bon état qui ne marche pas. De plus c'est hors sujet (t'essaies de me faire croire qu'il existe-miraculeusement-une lampe qui marche pas... c'est pas la
peine, je crois déjà en Dieu :)


Jalbec PM de SSM Miteny 15/01/2009 16:23

@ david
"Je suppose que tu as fait le test avec toutes les lampes du monde avant de dire que tu constatais ça ?"

-------

C'est parce que tu n'as pas pigé david. C'est pourtant simple et tu n'as pas besoin de faire le tour du monde.

Tu es prés d'une lampe en bon état de fonctionnement, tu l'allumes, elle produit de la lumière, tu vois la lumière, tu constates la lumière.

Tu es près d'un corps en bon état de fonctionnement, tu lui assènes un coup de marteau sur un doigt, le corps est sensé produire de la douleur, tu ne la ressens pas, tu ne constates pas de douleur. Donc tu constates que le corps ne suffit pas, est-ce assez clair maintenant ?

Tu n'as pas besoin de faire le tour de la planète pour constater ça car ça sera les mêmes constatations à tout coup.

david 15/01/2009 15:50

"Ce n'est pas faux, c'est ce que je constate."

Alors on doit repartir des bases :
- Quand tu constate l'existence de quelque chose (ex: la douleur), tu peux dire que ça existe (et encore...)
- Dans tu ne constate pas l'existence de quelque chose, tu ne peux pas dire que ça n'existe pas.

""je constate qu'il y a qu'une seule lampe qui marche" JAMAIS"

Désolé, mais là, tout de suite, c'est ce que je constate (j'ai qu'une lampe dans mon champs de vision)

"Je constate que toutes les lampes en bon état fonctionnent !"

Je suppose que tu as fait le test avec toutes les lampes du monde avant de dire que tu constatais ça ?? ^^
Ma question est conne ? C'est parce s'appuyer sur ce que l'on constate est stupide.

Miteny 15/01/2009 16:18


Mais quel abruti!! 'ouuugh ça m'énerve...

Je n'ai jamais constaté une lampe en bon état qui ne fonctionnait pas. Apporte la moi et je m'inclinerai, ducon. Et TOUS s'appuient sur ce qu'ils constatent pour réfléchir et déduire.

Je rappelle: je n'ai pas encore réussi à avoir mal à un autre corps que le mien!


david 15/01/2009 14:03

Non, ça me parait pas extraordinaire,

"Il y a des milliards de trucs semblables et pourtant il n'y en a qui marche"

Faux : on ne constate qu'un seul qui marche, ça ne veut pas dire que les autres ne fonctionnent pas.
ça veut juste dire qu'on ne constate les effets d'un seul corps.

Pour l'instant, je constate qu'il y a qu'une seule lampe qui marche, pourtant je sais que c'est faux.

Miteny 15/01/2009 14:41


Ce n'est pas faux, c'est ce que je constate. Je ne constate pas "Il y a des milliards de trucs semblables et pourtant il n'y en a qui marche" ?

 "je constate qu'il y a qu'une seule lampe qui marche" JAMAIS. C'est complètement débile! Je constate que toutes les lampes en bon état fonctionnent !

PS: arrêtez les blagues, vous n'êtes là que comme faire-valoir, c'est ça? J'arrive pas à croire qu'on puisse être aussi bête naturellement (comme je l'ai dit, en même temps, c'est une vraie chance
pour moi: je vous écrase de ma supériorité avec un tout petit raisonnement de 2 phrases !!! MAGIQUE, MAGIQUE !! SPLENDIDE...)


Jalbec PM de SSM Miteny 15/01/2009 01:19

@ david
"Oui, on ne constate que la douleur ne vient que quand un et un seul corps est frappé"

-------

Donc on peut en conclure que le fonctionnement de n'importe quel corps frappé ne suffit pas, c'est logique n'est-ce pas ?

david 15/01/2009 00:39

" Je constate que la douleur ne peut venir que lorsque un et un seul corps (sur plusieurs milliards!!) est frappé. Donc il y a des milliards de corps... et ça ne marche que quand un seul corps est frappé... oui? "

Oui, on ne constate que la douleur ne vient que quand un et un seul corps est frappé...

Et ?

(par contre, je refuse de dire que la douleur ne peut venir que d'un seul corps, car si on parle de ce que je constate, on étudie pas les possibilités, on étudie les faits)

Miteny 15/01/2009 10:19


ça ne te paraît pas extraordinaire? Il y a des milliards de trucs semblables et pourtant il n'y en a qui marche (comme s'il y avait sur terre qu'une seule lampe qui marche)


Jalbec PM de SSM Miteny 14/01/2009 19:17

@ david
"ok, tu constate que tu n'as mal que quand un corps est frappé... Et ?"

-------

Et ? Et n'est-ce pas ce que tu constates toi aussi ?

david 14/01/2009 18:48

ok, tu constate que tu n'as mal que quand un corps est frappé (ce que on a l'habitude de nommé :le tien).

Et ?

Miteny 14/01/2009 19:23


Je constate que la douleur ne peut venir que lorsque un et un seul corps (sur plusieurs milliards!!) est frappé. Donc il y a des milliards de corps... et ça ne marche que quand un seul corps est
frappé... oui?


Jalbec PM de SSM Miteny 14/01/2009 18:45

@ david
"Et il est surtout INTERDIT de conclure que quelque chose n'existe pas parce que l'on ne le constate pas."

-------

Donc par le fait même t'avoues que le fonctionnement de n'importe quel corps frappé ne suffit pas, c'est déjà ça de pris.

david 14/01/2009 18:34

Non, ce constat n'est pas faux.

Pourtant,
"de la douleur apparait seulement quand un seul corps est frappé" est faux

Quand à la "réalité des gens", comme je viens de le dire, elle n'est pas très fiable.
Et il est surtout INTERDIT de conclure que quelque chose n'existe pas parce que l'on ne le constate pas.
(C'est pour cette raison qu'on ne pourra pas être sûr de l'inexistence de Dieu, des fantômes, des extra-terrestres, des vampires, du yéti, des gens qui disent "c'est ma tournée" dans les bars, etc.)
On pourra juste dire que cela n'existe "probablement" pas.

Miteny 14/01/2009 18:39


Comprend rien."de la douleur apparait seulement quand un seul corps est frappé" Je ne constate pas ça puisque c'est faux? On peut parler de ce que je constate?


david 14/01/2009 17:52

Donc soyons précis, je prend comme définition (Petit Robert):
Douleur : Sensation pénible en un point ou une région du corps.
Son : Sensation auditive causée par les perturbations d'un milieu matériel élastique.


En tant que matérialiste, je pose comme hypothèse que le cerveau est la seule "conscience".
Nos sensations (comme nos pensées, notre réalité, etc.) ne sont donc rien d'autre qu'une activité du cerveau. Le cerveau est relié à des organes sensoriels permettant de capter la réalité. Les nerfs ont des capteurs pour la douleur, les oreilles en ont pur le son, les yeux pour la vue, etc.

Partant de cette théorie: Oui, la douleur n'est qu'une activité du cerveau (ce qui explique que les autres cerveaux ne la partage pas)

En suivant cette théorie à fond, et en connaissant le fonctionnement étrange de notre subconscient: Non, ce que nous constatons n'a rien à voir avec la réalité, il est possible que tous ne soit qu'une illusion de notre cerveau alors que notre "vrai" corps fait des actions totalement différentes.
(Mais nous ne pouvons évidement pas vérifier ceci)

Quoiqu'il en soit, la réalité peut faire apparaitre des choses (douleur si tu y tient) sans que le cerveau ne le capte. Le cerveau peut prendre connaissance de chose sans le faire savoir à notre conscience. Le cerveau peut faire apparaitre à notre conscience des sensations qui ne vienne pas de nos capteurs sensoriels.
(Et ceci est un fait approuvé)
Le raisonnement "je ne constate pas de douleur, donc il n'y en a pas" ne tient pas.

Miteny 14/01/2009 18:17


Moi je pars plutôt de la réalité des gens. Et surtout du constat: je n'ai mal que quand un et un seul corps est frappé. Ce constat est-il faux?


Vince 12/01/2009 22:51

C'est vrai t'a raison

david 12/01/2009 20:21

1."Par définition, le son est la vibration de l'air (en gros)"

Wikipédia:
"Le son est une onde produite par la vibration mécanique d'un support fluide ou solide et propagée grâce à l'élasticité du milieu environnant sous forme d'ondes longitudinales. Par extension physiologique, le son désigne la sensation auditive à laquelle cette vibration est susceptible de donner naissance. "

Le son est à la fois la vibration de l'air et la sensation auditive.


2."La douleur ce n'est PAS l'activité électrique et biochimique. "

Si, la douleur n'est rien d'autre.

"La douleur est une sensation très désagréable "

Ce qui est exactement la même chose.

"TU confonds l'influx nerveux qui une fois arrivé au cerveau permet à celui de fabriquer en théorie la douleur."

Non, je ne parle pas de ça, je te parle de l'activité électrique et biochimique du cerveau. Cette activité ne fabrique pas la douleur, cette activité EST la douleur.

Tout comme une certaine activité du cerveau EST le son (la sensation auditive) et une autre EST la sensation visuel.

Miteny 12/01/2009 21:09


1. On parle de la vibration de l'air ou de la sensation auditive (qui est aussi subjective)?

2. T'as vraiment décidé de jouer au plus con. Mais quel abruti!  Avant de dire autant de conneries, relis la définition de la douleur... Vraiment il n'y a vraiment que des ordures ici.


david 12/01/2009 19:20

En introduisant un micro, on ne capte que les fréquences d'ondes de l'air (et pas toutes). La preuve, il faut un second appareil pour reformer le son.

Pour la douleur c'est la même chose, en plaçant le corps sous certaines conditions, on peut vérifier "l'activité électrique et biochimique".
Cette activité nous indique la présence de la douleur autant que la fréquence d'onde de l'air nous indique la présence de son.

Ce qui sous-entend que si nous étions dans une pièce où l'atmosphère avait une activité électrique et biochimique identique -ce qui est certainement impossible- tous ceux qui serait dans la pièce ressentirait la même douleur (c'est exactement la même chose que pour le son)

Miteny 12/01/2009 19:25


1. Par définition, le son est la vibration de l'air (en gros). CQFD
2. La douleur ce n'est PAS l'activité électrique et biochimique. C'est ridicule. La douleur est une sensation très désagréable (avoir mal). TU confonds (sincèrement? j'ai des doutes) l'influx
nerveux qui une fois arrivé au cerveau  permet à celui de fabriquer en théorie (de la suffisance du corps) la douleur.


david 12/01/2009 18:31

"Je répète: on peut avoir accès au son du schaphandre. Tu le nies?"

On ne peut pas plus avoir acces au son du scaphandre qu'à la douleur du corps. C'est tout ce que je dis.

@ Jalbec
Tu ne mérite pas de réponse.

Miteny 12/01/2009 18:32


si: en introduisant un micro (par exemple) (le but étant de savoir si du son a réellement été produit)


Jalbec PM de SSM Miteny 12/01/2009 16:20

@ David
"J'ai pas vraiment peur. "

-------

Alors pourquoi présenter déjà ta défense: "Je n'ai signé aucun contrat, accepté aucune règle en venant sur ce site."

Tu paieras comme les autres va!

david 12/01/2009 13:29

"Mais non! tu ne peux vérifier que l'activité électrique et biochimique, bougre d'ahuri. "

Alors tu ne peux pas non plus vérifier le son grâce à un instrument de mesure, tu ne peux vérifier que les fréquences d'ondes présentes.

Tu pourra reproduire les mêmes fréquences d'ondes, pour produire du son dans ton propre scaphandre (Le corps est un scaphandre duquel la douleur ne peut pas sortir), tout comme -si c'est possible technologiquement- on peux reproduire l'activité électrique et biochimique pour recréer la douleur de l'autre dans notre corps.
Mais dans les deux cas, on n'entendra pas le son provenant du scaphandre de l'autre comme on ne ressentira pas la douleur de l'autre.


"PS: le contrat? ça viendra (gnark gnark)... et vous mordrez la poussière..."

Ne me connectant pas toujours du même ordinateur, ni de la même connexion et ne fournissant pas d'adresse e-mail, je sais pas comment tu compte faire pour me faire payer ce que je NE te dois PAS. Je n'ai signé aucun contrat, accepté aucune règle en venant sur ce site.
Bref, pas de contrat, pas loi, pas de sanction... J'ai pas vraiment peur.

Miteny 12/01/2009 15:32


Je répète: on peut avoir accès au son du schaphandre. Tu le nies?


Vince 10/01/2009 12:36

Tu vois une insulte tu vois la douleur?

david 08/01/2009 15:21

"Tout comme je peux vérifier le son dans le scaphandre avec un instrument de mesure."

Soit, je peux vérifier la douleur dans le corps grâce à un instrument de mesure.

"TU me dois 100 Euros."

Premièrement, ta règle ne précise que je dois te verser 100€ que si je "me trouve dans l’obligation d’avouer que le corps ne suffit pas".
Deuxièmement, pour des raisons évoquée dans "Nouvelle année, nouvelles règles du jeu.", je considère que cette règle ne s'applique pas à moi.
Troisièmement, pour qu'une règle soit mise en place il faut, ou bien formuler un contrat accepté par les deux parties, si bien que chacun se conformera à la règle de son plein gré (et moi, je n'accepte pas ton contrat), ou bien avoir les moyens d'imposer cette règle (et tu es loin de les avoir).

Pour conclure, non, je ne te dois rien.

Miteny 08/01/2009 16:35


"Soit, je peux vérifier la douleur dans le corps grâce à un instrument de mesure."
Mais non! tu ne peux vérifier que l'activité électrique et biochimique, bougre d'ahuri. Et tu le sais très bien.

PS: le contrat? ça viendra (gnark gnark)... et vous mordrez la poussière...


Jalbec suppôt de Sa Sérénissime Majesté Miteny 06/01/2009 16:53

C'est parfait pour moi maître, ça ne sera donc pas long car lorsque ton livre sur les prédictions bibliques sera publié je prévois un effet boule de neige sur les inscriptions.

Jalbec suppôt de Sa Sérénissime Majesté Miteny 06/01/2009 15:33

Bien répondu maître. Mais qu'ils sont bêtes à ne pas vouloir avouer qu'ils ne peuvent constater la douleur de n'importe quel corps...

(Quand parlerons-nous de mes honoraires maître ?)

Miteny 06/01/2009 16:35


Bon, c'est à dire que... enfin... il faut un bon million d'adeptes fidèles avant de parler d'honoraires...


david 06/01/2009 14:15

"toi non plus tu n'entendras pas ta radio si elle émet en infrason. On est à égalité face à elle. "

Et alors ? Toujours est-il que ma radio PRODUIT du son, et que tu es incappable de le constater.

"est-on à égalité face à ma douleur?"

Si tu préfère les ultrasons, je te propose une radio qui produit du son à 18000 Hz, théoriquement, je l'entend et pas toi... Mais ceci est un autre sujet.

Un cosmonaute qui parle dans l'espace, dans son scaphandre, personne ne l'entend sauf lui même... Est-ce que tu en conclu qu'il ne parle pas ?
Le corps est un scaphandre duquel la douleur ne peut pas sortir.

Miteny 06/01/2009 15:22


Si je peux vérifier l'existence du son avec un instrument de mesure. Tout comme je peux vérifier le son dans le scaphandre avec un instrument de mesure. Et je constatera que les mêmes causes
produisent les mêmes effets (contrairement au cas de la douleur). TU me dois 100 Euros.


agnes 03/01/2009 18:43

c'est pas parce que tu y crois pas que c'est dépassé...faut te renseigner avant de dire ça.

david 02/01/2009 12:09

"si je peux vérifier que ta radio marche en m'approchant. dans le cas de la douleur, c'est impossible"

Et s'il est impossible de t'approcher assez de ma radio (si, par exemple, ma radio est dans l'espace) ? Et si ma radio passe une musique en infrason ? Dans ces cas là aussi, il t'est impossible de dire si ma radio fonctionne.

Pour moi, le corps produit de la douleur exactement comme une corde vocale produit du son dans la combinaison du cosmonaute qui fait une sortie dans l'espace.
C'est à dire que pour "constater" le son (de ma radio, ou de cordes vocales) il faut une atmosphère. S'il n'y en a pas, le son produit ne se propage pas.
Pour la douleur, il faudrait quelque chose pour qu'elle se propage d'un corps à un autre, quelque chose qui n'existe pas à l'état gazeux.
La douleur produit ne sort donc pas du corps où elle a été créée. Dans ce corps, la douleur ne peut être capté que par une conscience. (le cerveau étant le centre de la conscience)

Miteny 03/01/2009 18:22


toi non plus tu n'entendras pas ta radio si elle émet en infrason. On est à égalité face à elle. est-on à égalité face à ma douleur?


david 30/12/2008 23:03

Oui, tu es sur de ne pas avoir mal comme tu es sur de ne pas entendre de musique provenant de ma radio, et alors ?
ça ne veux pas dire que cette douleur/musique n'est pas produite, ça veux juste dire que tu ne sais pas si elle est produite (je veux dire produite "dans la réalité matérielle").


PS : Trouver un seul fantôme, prouve leur existence, ne jamais en voir ne prouve pas qu'ils n'existent pas.

Miteny 31/12/2008 13:31


si je peux vérifier que ta radio marche en m'approchant. dans le cas de la douleur, c'est impossible. de plus ce n'est pas le même problème, le corps est censé suffire où qu'il soit. Il est censé
produire de la douleur directement, où qu'il soit.


david 30/12/2008 16:10

Je te rappelle que ta démonstration n'es pas une démonstration, et que des milliers de commentaires ont montré des erreurs.
Ceci dit :

"Je n'ai accès à la réalité matérielle que par l'intermédiaire de ma réalité subjective."

C'est ce point que je voulais développer. Si tu ne peux pas savoir si une radio située à Tokio produit du son, tu dois te dire qu'il est possible que le phénomène soit le même pour la douleur et le corps. Imaginer qu'il soit possible que de la douleur soit bien produite par chaque corps, mais que ta réalité subjective ne t'autorise pas à y avoir accès.

Miteny 30/12/2008 17:54


Non. Des milliers de cons ne savent pas faire la différence entre douleur et pas douleur. C'est différent. Oui la personne souffre. Mais ce n'est pas le sujet. Moi je suis sûr et certain de ne pas
avoir mal. C'est ça mon seul argument. Toi comprendre?


david 28/12/2008 10:39

miteny tu as dis :

"il n'y a qu'une réalité matérielle: elle est commune à tous."

"Non il n'en produit pas [de douleur]. Comme la douleur existe quand même, c'est la raison pour laquelle il faut admettre que les réalités subjectives sont "en plus" de cette réalité matérielle."

(remarque : cette réponse est particulièrement intelligente)
Donc la douleur n'existe que dans les réalités subjectives ?
Donc dans la réalité commune à tous, la douleur n'existe pas ?

Enfin, pour dire vrai, ta vision du monde marche, d'après moi. Je ne peux pas vraiment te piéger avec ça. Elle est peut-être vraie.

Par contre, tu ne prouve en rien que le modèle matérialiste ne fonctionne pas (contrairement à ce que tu crois). Donc je recommence une autre vaine tentative.

Dans cette même "réalité matérielle" :
- Y a-t-il de la vie sur une autre planète, située à moins de 100 al ?
- L'étoile φ Velorum produit-elle encore de la lumière (sachant que celle que l'on peut voir a été produite il y a environ 2000 ans) ?
- Ma radio produit-elle du son (en d'autres termes, est-elle allumée) ?
- Ai-je mal ?

(Je pense que dans tous les cas, la réponse est la même)

Miteny 28/12/2008 15:30


mais je ne peux pas répondre. Je n'ai accès à la réalité matérielle que par l'intermédiaire de ma réalité subjective. De plus je rappelle que ma démonstration est une démonstration. Personne n'a
trouvé la moindre erreur. En fait le modèle matérialiste est très absurde.


Jalbec suppôt de Sa Sérénissime Majesté Miteny 23/12/2008 14:58

Merci Sa Sérénissime Majesté de me permettre de vous appeler ainsi, ça fait plus intime.

Mais dorénavant je me ferai plus discret et interviendrai plus sporadiquement afin de ne pas vous faire ombrage et également de ne pas créer de la jalousie parmi tous ceux qui rêvent en silence d'être Votre suppôt.

Mais UNE phrase n'est désormais plus vraie sur ce site: "personne n'est d'accord avec toi Miteny" !

Jalbec suppôt de Miteny 23/12/2008 14:42

"Les deux mon cher futur premier ministre!"

-------

Merci de votre confiance Maître (est-ce bien le bon terme pour faire référence à votre grandeur ?)

Miteny 23/12/2008 14:44


Nostradamus m'appelle "sa sérénissime majesté"...C'est pas mal je trouve.


Jalbec suppôt de Miteny 23/12/2008 14:06

"C'est être transcendant tous les jours. C'est assez fantastique (surtout qu'on peut être facilement transcendant depuis son lit)."

-------

Oui maître, je crois te comprendre. Est-ce que à votre avis Dieu est transcendant ou bien est-il parmi nous ?

Miteny 23/12/2008 14:35


Les deux! Les deux mon cher futur premier ministre!


Jalbec suppôt de Miteny 22/12/2008 18:11

"Cette allusion à ce que ça fait d'être une chauve-souris est hors sujet ici, on parle de corps similaires, non ? "

-------

Oui mais pourquoi pas, j'aimerais bien expérimenter "ce que ça fait d'être un Miteny"

Miteny 23/12/2008 13:54


C'est être transcendant tous les jours. C'est assez fantastique (surtout qu'on peut être facilement transcendant depuis son lit).


Jalbec à Tuneleseraspoint ! 22/12/2008 15:38

(jalbec) "Donc on pourrait dire qu'elles peuvent communiquer leurs constats ?"

(miteny) "mais pas la douleur en elle-même. comme le disait Nagel: on ne saura jamais ce que ça fait d'être une chauve souris"

-------

Cette allusion à ce que ça fait d'être une chauve-souris est hors sujet ici, on parle de corps similaires, non ?

Miteny 23/12/2008 13:14



non. Nagel voulait illustrer le fait que les qualia sont privés et incommunicables.



Ephemere59 21/12/2008 13:51

Une question : Miteny, tu passes ton temps à répéter: "la corps ne suffit pas." IL NE SUFFIT PAS À QUOI ???? Il ne suffit pas à ressentir la douleur des autres ? À ressentir sa propre douleur ? A quoi ??? Termine ta phrase bon sang !

Miteny 22/12/2008 14:12


à fabriquer, produire..... quoi? de la lumière, du nutella, du son? NON.... je parle de la douleur!!! tu n'as pas remarqué?


Jalbec 20/12/2008 08:51

"Et en fait on s'aperçoit que la réalité objective permet aux réalités subjectives de communiquer."

-------

Donc on pourrait dire qu'elles peuvent communiquer leurs constats ?

Miteny 22/12/2008 14:02


mais pas la douleur en elle-même. comme le disait Nagel: on ne saura jamais ce que ça fait d'être une chauve souris


david 19/12/2008 22:23

"La réalité se déduit à partir du constat des gens. C'est inévitable."

Forcément, faute d'avoir accès à quelque chose de plus sûr.


"De toute façon, pour faire court, je dirai qu'il n'y a qu'une réalité matérielle: elle est commune à tous."

Très bien, donc, dans cette réalité, mon corps produit-il de la douleur ?

(sachant qu'il est impossible de répondre à cette question selon ta conception du monde, tu dois -et c'est bien un devoir- la remettre en cause. Enfin, à moins que tu trouve une réponse.)

Miteny 22/12/2008 13:42


Non il n'en produit pas. Comme la douleur existe quand même, c'est la raison pour laquelle il faut admettre que les réalités subjectives sont "en plus" de cette réalité matérielle.


david 19/12/2008 20:09

"Il faut définir le mot réalité"

On tourne en rond...

Mais c'est ta démonstration, à toi l'honneur de trouver une définition (par soucis de rigueur).

Tu avais dit un truc style : ce que les gens constatent, non ?
En tout cas, je réfute cette possibilité de définition, puisque les gens constatent des choses contraires.
Tu me répondra que cela n'a pas d'importance puisqu'il s'agit de différentes réalités.
A ceci, je répondrais qu'il s'agit néanmoins du même objet/action observé dans toutes les réalités.
Et dire qu'un même objet est différent selon les réalités revient à dire qu'il s'agit d'objets différents (car un objet ne peut pas être d'une seule couleur, rouge et vert).
Or je considère qu'il n'est pas envisageable que le stylo que le chèque que je signe ne soit pas le même que celui que le vendeur reçoit, puisque ma signature est présente sur les deux alors que je n'ai signé qu'une seul fois.
J'en conclus donc, que la réalité ne peut pas être réduit à "ce que l'on constate".

Mais je t'en prie, donne ta définition.

Miteny 19/12/2008 20:34


La réalité se déduit à partir du constat des gens. C'est inévitable. De toute façon, pour faire court, je dirai qu'il n'y a qu'une réalité matérielle: elle est commune à tous. Par contre il y a
plusieurs réalités subjectives. Et en fait on s'aperçoit que la réalité objective permet aux réalités subjectives de communiquer. On pourrait dire ça comme ça.

En tout cas, le corps ne suffit pas.


Jalbec 19/12/2008 17:19

"Je demande ce que tu constates toi."

-------

Je constate que tu ne veux pas remettre ta main devant moi pour que je te donne un coup de marteau sur un autre doigt.

david 19/12/2008 16:46

"J'ai lu une fois un article de
science et vie qui affirmait, à partir de l'étude de la mécanique quantique, que la matière ressemblait à un système d'information (ou un truc comme ça)."

j'ai lu le même article , et ?

Je ne vois pas où tu veux en venir. On peut aussi considérer que la matière c'est la réalité, et que ce que nous voyons ne sont que des bribes incomplètes (et parfois corrompues) de cette réalité.
(Tu remarqueras que du coup, y'a plus de problème de causalité)

Miteny 19/12/2008 18:29


Il faut définir le mot réalité


Jalbec 19/12/2008 16:00

"La douleur ne peut venir que d'un et un seul corps. C'est le constat de tout le monde. ALors?"

-------

FAUX miteny. Chaque corps ne peut ressentir que sa douleur mais la douleur peut apparaître sur n'importe quel corps frappé.

Moi je ne la ressens pas lorsque tu es frappé mais sachant que ton corps possède un système interne de communication de la douleur relié à TON cerveau (demande aux biologistes) similaire au mien je suis certain que tu la ressens. La preuve ? Pourquoi ne veux-tu pas remettre ta main devant moi que je te donne un coup de marteau sur un autre doigt ?

Miteny 19/12/2008 16:43


"mais la douleur peut apparaître sur n'importe quel corps frappé. Moi je ne la ressens pas "

Tu ne la ressens pas donc tu constates aucune douleur? Je demande ce que tu constates toi.


Jalbec 19/12/2008 15:33

"Réponds. Ma phrase est bonne ou pas?"

-------
T'es incisif aujourd'hui miteny. Oui une personne peut ressentir la douleur que lorsque son corps est frappé.

Miteny 19/12/2008 15:44


La douleur ne peut venir que d'un et un seul corps. C'est le constat de tout le monde. ALors?


Jalbec 18/12/2008 20:51

"Donc une personne ne constate de la douleur que lorsqu'un et un seul corps est frappé. CQFD"

-------

C'est toi qui l'a écrit dans ton constat, tu te souviens ? Alors où est le problème ?

Miteny 19/12/2008 11:17


Réponds. Ma phrase est bonne ou pas?


Jalbec 18/12/2008 19:12

"Ma question n'était pas claire. Donc que je l'ai reposé. Relis."

-------

Excuse-moi j'avais lu : "Tu n'as pas compris la question"





"Quand une personne a mal? Quand n'importe quel corps est frappé?"

-------

Ici je vois 2 questions, pas une ? Mais allons-y quand même en la scindant: Est-ce qu'une personne a mal lorsque n'importe quel corps est frappé ?

Non, seul un corps frappé a mal tel que spécifié dans TON constat.

Miteny 18/12/2008 20:30


Donc une personne ne constate de la douleur que lorsqu'un et un seul corps est frappé. CQFD