Le vrai cauchemar: votre immense bêtise.

Publié le par Miteny

Je crois que je ne me mets pas assez au niveau de mes visiteurs. « La douleur ne peut venir que d’un seul corps (frappé) ». Appelons cette phrase, la phrase A. Voilà ce que tout le monde constate. Apparemment tout le monde ici est d’accord avec ça (un miracle ?). Même Stéphane a confirmé que c’était une vérité universelle. J’ai obtenu ce résultat extraordinaire en réussissant à faire comprendre que chaque personne n’avait mal que quand son corps était frappé. Mais que dit cette phrase A ?

Déjà il y a le mot « douleur ». Donc on parle de la douleur et de ces conditions d’apparition (par le mot « venir »). Et on dit quoi ? Que ces conditions sont ?

REPONSE 1 : la torture de n’importe quel corps.

REPONSE 2 : la torture d’un corps bien particulier.

Et bien cette phrase dit que c’est la réponse 2 qu’est juste. Donc que la réponse 1 est fausse, bande de nazes !!! Donc si la réponse 1 est fausse, c’est que ce n’est pas une bonne réponse. Donc que dire REPONSE 1, cause suffisante (c'est-à-dire réponse bonne), c’est FAUX. Donc si c’est faux, c’est que ce n’est pas une cause suffisante !!!
OUH la la… c’est compliqué. Je vois de la fumée qui sort de vos oreilles…

Publié dans Archives 2006-2009

Commenter cet article

engine 08/08/2009 23:56

je parlais avec ma mère de théories sectaires stupides. Ca m'a tout de suite donné l'idée de lui montrer ton blog.Elle pense réellement que tu as un problème psychiatrique, elle ne plaisante même pas, 'est du premier degré...

Miteny 10/08/2009 10:15


crétin


666 18/01/2009 19:59

pour ma part,

http://redwing.hutman.net/~mreed/warriorshtm/impostor.htm

Cartman 18/01/2009 01:46

Ne nourrissez pas le troll !!
Don't feed the troll !!
Füttert nicht die Trolle !!
Non date da mangiare ai troll !!
No pienso el troll !!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Troll_(Internet_et_Usenet)

cauhein 18/01/2009 00:03

- Ne jamais sembler donner raison au troll. Par exemple, proscrire tout message qui commence par « sur ce point tu as raison mais... » ; « la question est intéressante mais... ». Pour la bonne et simple raison que le troll ne suit jamais les règles de la discussion (définitions des termes, échange d’arguments, réponses aux questions).

cauhein 17/01/2009 22:10

J'ai trouvé! Je suis le diplomate! Le type persuadé qu'il peu faire cesser la dispute entre deux antagonistes ayant chacun juré l'annihilation de l'autre

cauhein 17/01/2009 22:08

troll ne vient pas de la bestiole de donjons et dragons (sauf lorsque ce mot désigne le trolleur) mais du mot anglais désignant la pêche à la traine(hameçonnage à grande échelle)
ps, j'adore le site en annexe
http://redwing.hutman.net/~mreed/warriorshtm/bigdogmetoo.htm
Quel troll pensez-vous être?(Car n'oublions pas que nous sommes sur un site de trolling)
Moi, j'arrive pas à faire un choix.

et si on se posait la vraie question! 17/01/2009 18:33

SUITE DE CARTMAN
Sur les réseaux informatiques, notamment Internet et Usenet, on utilise le terme troll pour désigner, sur un espace de discussion (de type forum, newsgroup ou wiki), un utilisateur qui cherche à créer une polémique en provoquant les participants.

Par métonymie, on parle de troll pour un message dont le caractère est susceptible de générer des polémiques ou est excessivement provocateur, sans chercher à être constructif, ou auquel on ne veut pas répondre et que l’on tente de discréditer en le nommant ainsi.

Le mot "troll" peut également faire référence à un débat conflictuel dans sa globalité. Dans la majorité des cas, l'évaluation repose sur l'aspect récurrent ou caricatural de l'argumentation, les participants peuvent alors tout aussi bien être qualifiés de "trolls" que de "trolleurs".

les trolls ont une capacité de régénération, les membres découpés repoussent en quelques heures, la comparaison avec les fils de discussion qui se multiplient est d’autant plus judicieuse.

Miteny 19/01/2009 14:45


T'as qu'à te casser, ça me fera plaisir


Jurispower 17/01/2009 12:21

Merci d'apporter la preuve de l'existence des 3000 euros et de m'indiquer les modalités et conditions de versement. Cordialement.

A&E 17/01/2009 11:59

sinon pour info «si on s'» c'est ta première signature ou t'as déjà posté ici sous d'autres pseudos?

A&E 17/01/2009 11:48

Quant au «sentiment que nous éprouvions de nous même était en accord avec la réalité?» je parlerai plutôt d'impression conforme à la réalité.
... cette impression ne vaut que par son expression (principe de pensée)(à soi même au moins) ... et l'exprimer clairement, ou de manière qu'elle soit diffusable ... ça y en a être le gros gros challenge de la philosophie (la «vraie»).

A&E 17/01/2009 11:41

... de là mon penchant (entre mille) pour le monochrome.

A&E 17/01/2009 11:38

«...et se (con)fond en l'«univers» qu'il est d'une certaine manière»
... dans cette image «je» s'exprime du sommet de la titite montagne et ce qui le constitue s'étend jusqu'aux vallées les plus profondes (pour «faire», ou «représentant», tout l'univers).
le problème de telle représentation est qu'elle ne peut satisfaire la représentation de tous les «je» à la fois. elle est une représentation du «je» dans la réalité qui ne peut s'accorder avec une réprésentation de la réalité qui «montrerait» tous les «je» ensemble ... .
reste la poésie, ... la peinture ...

A&E 17/01/2009 11:28

«Cette réalité de notre existence qui fait que nous sommes à la fois l'environnement naturel -c'est-à-dire en fin de compte l'univers entier- et l'organisme qui joue avec»

je parlerai plutôt d'excroissance ou comme du sommet d'une petite montagne (puisqu'il est question de représentation et donc, nécéssairement, de distinction). «je» est ou commence, s'exprime, au/du sommet de cette «petite montagne» ... et se (con)fond en l'«univers» qu'il est d'une certaine manière (notions d'environnement et de limite ...) mais qui ne le caractérise pas suffisement: toi et moi sommes différents, l'univers est unique. (Ouarf c'est un peu dur à exprimer ...) ...

et si on se posait la vraie question! 17/01/2009 08:34

Ne serait-ce pas mieux, si le sentiment que nous éprouvions de nous même était en accord avec la réalité? Cette réalité de notre existence qui fait que nous sommes à la fois l'environnement naturel -c'est-à-dire en fin de compte l'univers entier- et l'organisme qui joue avec. Pourquoi ne le ressentons-nous ainsi? De toute évidence, parce que cette sensation est occultée par une
autre. D'origine sociale, elle est le résultat d'une sorte d'hypnotisme s'exerçant à travers tous les procédés éducatifs, et qui crée cette impression hallucinatoire d'être celui que nous sommes ce pourquoi nous nous comportons comme des fous. Nous sommes fous à lier ! A.W

Stéphane 17/01/2009 01:17

Non Miteny, il n'y a pas de douleur qui ne fait pas mal, il y a de la douleur ressenti par une autre conscience que la tienne, laquelle est produite par un autre corps que le tien. Et elle est réelle, puisqu'elle a un effet sur ton environnement immédiat (la réaction de la personne en douleur, qui pourrait d'ailleurs te donner une baffe si tu l'as d'abord frappé) et qu'il t'es impossible de me prouver que qu'on ne peut constater son ressenti ou sa conscience à lui...ce dont certaines personnes sont capables selon moi. Donc, il s'agit en théorie d'un phénomène qu'on ne constate pas dans les circonstances habituelles, et non un phenomene qui existe dans une autre réalité.

Maintenant Miteny lis ce qui suit, ça ne peut pas être plus clair :

On s'entend que nos consciences sont produites par quelque chose n'est-ce pas ? Eh bien selon ton critère pour dire qu'une chose est produite (c'est-à-dire qu'il faut le constater), ou bien les autres consciences que la tienne n'existent pas, ou bien elle ne sont produite par rien!

Miteny 19/01/2009 11:49



Ton charabia est toujours incompréhensible. Etant donné que tu es sourd à toute réflexion, je te demande simplement où je me trompe. Sans le justifier, juste me le dire. ça devrait être dans tes
cordes! 
Je ne constate pas de production de douleur quand un autre corps (que le mien) est frappé. C'est là que je me trompe donc?



Adam et Eve 16/01/2009 23:37

... nous y en a morts de rire mon lapin :))))

signé:A&E


A&E????????

Adam et Eve 16/01/2009 23:32

Alors tu sais qui produit bébé, tu sais qui produit corps ... et tu sais pas qui produit esprit?????

Adam et Eve 16/01/2009 23:27

... mais le bébé, n'est pas (qu'un) corps, c'est une personne = corps + esprit ... (voleur)

Miteny 19/01/2009 09:33



Tu m'as demandé comment été fabriqué le corps, non? Je crois que je suis beaucoup trop intelligent pour toi, va-t-en.



Adam et Eve 16/01/2009 20:57

... et qui produit le corps (qui suffit évidement)?

Miteny 16/01/2009 21:44


et comment on fait les bébés?
Qui suffit? Voleur!


Stéphane 16/01/2009 20:32

"""NON! IL doit le faire à chaque fois. Pourquoi mens tu comme ça?"""

Pas vrai, c'est toi qui oublie encore que la douleur est le fait d'une conscience. Et que si chaque corps est en mesure de produire théoriquement une conscience du type que j'ai expliqué précédemment, le corps de l'autre n'a pas a faire quoi que ce soit pour toi! Il doit le faire a chaque fois pour la conscience qui lui est reliée et qu'il produit lui même, c'est tout!

"""Je viens de me cogner, as tu eu mal, as tu constaté l'existence d'une douleur?"""

Non parce que je ne suis pas toi, et que ton corps peut théoriquement produire quelque chose qui n'est justement pas moi, mais qui est tout aussi réel que moi. De plus, on peut te voir parler, réagir, hurler, etc. Ç'est l'effet indirectement observable de ta conscience et de ta douleur. De plus, il demeure théoriquement possible que ta subjectivité elle-même soit constatée DIRECTEMENT par certaines personnes qui savent comment faire et qui en ont la capacité.

Donc, ton corps produit théoriquement quelque chose qui n'est pas moi, qui n'est pas détectable par moi en temps normal, mais qui est tout aussi réel que moi (en vertu des points 2 et 3 du message 362). Donc la suffisance du corps demeure théoriquement possible.

Miteny 16/01/2009 21:41


1. Non? Donc tu as constaté que frapper un corps quelconque ne produisait aucune douleur. Constater de la douleur, c'est avoir mal. TU parles de douleur qui ne fait pas mal? T'es vraiment d'une
mauvaise foi incroyable. A côté de toi Ben Laden est un doux rêveur, sincère et honnête.

2."Il doit le faire a chaque fois pour la conscience qui lui est reliée et qu'il produit lui même, c'est tout!"
Quelle est la différence entre "la douleur" et "la douleur pour la conscience qui lui est reliée"? Ce n'est pas les mêmes choses visiblement. Quelle est la différence?

PS: changer implicitement la définition du mot douleur sans le dire, c'est du vol. C'est clairement une tentative de racket.


Stéphane 16/01/2009 19:03

"""Justement, mon but est d'y répondre. Mais comme il ne sert à rien d'aller trop vite, je pose des questions intermédiaires""

Ce n'est pas aller trop vite que d'avancer une explication en amont de tout cela, concernant ce que le corps devrait logiquement produire pour expliquer les constats de chacun. Et c'est ce que je fais.

Je dis que si chaque corps est capable de produire une conscience différente, liée subjectivement et uniquement à sa source, tous les constats sont expliqués.

Maintenant toi, pour dire qu'un corps est incapable de produire théoriquement ce type de conscience, tu m'arrives avec ton argument sur la production et le réel. Un argument que je n'accepte pas en vertu des points 2 et 3 du message 362.

Donc, un corps peut théoriquement produire ce type de conscience, et peut donc suffir à fabriquer la conscience, qui elle fabrique la subjectivité.

Miteny 16/01/2009 19:28


Si un corps suffit, il doit le faire à chaque fois et pas "si peut-être, je crois qu'on peut éventuellement à mon avis accéder un jour..." NON!  IL doit le faire à chaque fois. Pourquoi mens
tu comme ça?
Tu sais bien que t'es un gros menteur. Qu'est ce que ça t'apporte?

Je viens de me cogner, as tu eu mal, as tu constaté l'existence d'une douleur?


Cartman 16/01/2009 18:46

Ne nourrissez pas le troll !!
Don't feed the troll !!
Füttert nicht die Trolle !!
Non date da mangiare ai troll !!
No pienso el troll !!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Troll_(Internet_et_Usenet)

Stéphane 16/01/2009 18:10

"""TU vois que tu refuses le dialogue, de me dire où je me trompe"""

Ha oui!??? Voici ce que tu as écris :

Tes points 2 et 3 sont complètement à côté de la plaque

N'importe qui sur ce blogue te dira qu'ils sont non seulement absolument pertinents, mais que tu viens clairement de trébucher sur ces 2 mêmes points (donc c'est là que tu te trompes).

De plus, tu me dis que je refuse le dialogue, mais tu n'expliques même pas pourquoi ces 2 points sont à côté de la plaque...ce qu'il ne sont pas, puisque tu n'oses même pas y répondre.

Que tous en soit témoins :)

Miteny 16/01/2009 18:12


Justement, mon but est d'y répondre. Mais comme il ne sert à rien d'aller trop vite, je pose des questions intermédiaires. Il est étonnant qu'on n'est pas le droit de poser de questions
intermédiaires (à croire que tu veux éviter que je perde 3000 Euros).


Stéphane 16/01/2009 17:59

"""Tes points 2 et 3 sont complètement à côté de la plaque"""

Ouille ouille!!! Que cela soit écrit comme le disait Pharaon dans les 10 commandements

Miteny 16/01/2009 18:02


TU vois que tu refuses le dialogue, de me dire où je me trompe. Cela signifie que je ne me trompe pas. Depuis tout ce temps, tu cherches une faille et tu ne l'as jamais trouvé. CQFD

PS: avoue. Ne sois pas un menteur (et je te pardonnerai en posant mes mains sur l'écran). Tu veux être comme tous ceux que
tu dénonces (ceux qui croient au déluge, en la résurrection etc...)?


et si on se posait la vraie question! 16/01/2009 17:56

Tu dis
« Ta théorie est fumeuse. Oui, tu es ta vision du monde, mais tu n'es pas le monde.
Désolé, le monde existe sans toi, et ta conscience est loin d'être indispensable. »

-Laisse tomber les théories. Ne reste pas à la surface creuse un peu, n’ai pas peur qu’est que tu risques…..
Le monde existe sans toi ? Va un peu au-delà, creuse, creuse,……………part de toi et vois si le monde existe sans toi, même si cela te perturbe essaye d’aller dans ce sentier où tout apparaît, mais à qui, il faut que « tu sois » là pour que le monde soit, non ? Le monde, le soleil, la lune etc te disent-ils qu’ils existent ou est-ce ta pensée qui dit qu’ils existent……..amuse toi un peu à regarder de plus près et sort de tout ce qu’on t’a dit que tu dois penser !......sort des sentier battus et rabachés, n’oublie pas que pour que le monde soit il te faut être là d’abord …..réfléchis, prend le temps, la pensée est répétitive basée sur la mémoire, le connu…….mais c’est toi le connaisseur, essaye de voir « qui est celui qui connaît »….travaille un peu, et ne répète pas toujours ce que tu crois savoir sans jamais y avoir regardé par toi-même de plus près !

Stéphane 16/01/2009 17:47

"""Mais tu comprends rien à rien. Alors ton charabia est incompréhensible. Comment veux tu que je réponde à autant de conneries alors que tu ne réponds pas à une question toute simple: est-ce que "une chose est produite" signifie que cette chose est produite réellement?"""

Réellement veut dire quoi ? Vérifiable par tous? Relis donc mes points 2 et 3 qui touchent directement cette question et que tu ignores.

Miteny 16/01/2009 17:54


Tes points 2 et 3 sont complètement à côté de la plaque. Donc je repose ma question. La réalité des gens c'est réel, non?


Stéphane 16/01/2009 17:32

1-Chacun constate sa propre conscience...cela suffit pour justifier leur réalité et le fait qu'elle soit produite par quelque chose, et le fait que les autre n'y ont pas acces en temps normal ne change rien à cela.

2-Dans la mesure ou tu ne peux me prouver qu'il est impossible d'accéder la subjectivité de l'autre (chose que je crois tout à fait possible et qui s'est très souvent produite à mon avis) le tout demeure comparable à un phénomène invisible dont on ne détecte que les effets (les effets dans ce cas-ci étant les réactions des autres).

3-Si je me fie à ton critère, rien ne peut me produire moi comme conscience, même pas Dieu, puisque je ne suis supposément pas réel pour toi. Rien ne peut donc me produire, je ne suis le résultat de rien. C'est ça que ton argument implque. C'est dément.

Miteny 16/01/2009 17:43


Mais tu comprends rien à rien. Alors ton charabia est incompréhensible. Comment veux tu que je réponde à autant de conneries alors que tu ne réponds pas à une question toute simple: est-ce que "une
chose est produite" signifie que cette chose est produite réellement?

Tu ne veux pas répondre à ma question (qu'un enfant de 7 ans comprendrait) et moi il faudrait que je trouve un sens à l'amas de conneries que tu débites. C'est dingue!

D'ailleurs j'ai la preuve que c'est un amas de conneries: tu ne sais même pas ce que produire signifie!


Marcellin face au Troll 16/01/2009 17:27

"La production de quelque chose de réel donc de quelque chose dont on peut vérifier l'existence "

Non, sinon, on croit que le corps ne suffit pas à produire de la douleur !!!

la production N'EST PAS la constatation de cette production !!! Rien que ça, montre que tes arguments ne valent rien.

Miteny 16/01/2009 17:35


Ce n'est pas la production de quelque chose de réel ??? ça peut être irréel? (


Stéphane 16/01/2009 17:16

C'est n'importe quoi...d'ailleurs si c'est le cas, rien ne peut produire une conscience parce que chacune ne se perçoit qu'elle-même et pas les autres.

J'ajoute à cela que l'existence de la douleur et de la conscience de l'autre est appuyée par ses réactions visibles, et qu'en plus, tu ne peux même prouver qu'il est impossible d'avoir accès à la subjectivité des autres.

Alors abandonne cet argument insensé, c'est l'un de tes pires.

Miteny 16/01/2009 17:23


Mais t'es vraiment idiot ou quoi? Pour toi une chose est produite quand tu le décides dans ta petite tête. Il n'y a pas à le constater dans la réalité!!

C'est totalement con.  Tu constates une licorne à 2 têtes à côté de toi?? Non. ça veut sans doute dire qu'elle existe !! Mais vas-y, affirme que les licornes existent.. puisque tu les
constates pas!!

Comment est-ce possible d'être aussi stupide?


Stéphane 16/01/2009 16:59

Il semble que le mot produire signifie pour toi Miteny la production de quelque chose que tout le monde constate. C'est ça?

Miteny 16/01/2009 17:10


La production de quelque chose de réel donc de quelque chose dont on peut vérifier l'existence (et on c'est les personnes). Voir réponse à David sur le post "le pianiste"


Jalbec PM de SSM Miteny 16/01/2009 16:55

@ à propos de la vraie question
"Ta théorie est fumeuse."

-------

Arrête de fumer de la carpette tu ne comprends même pas ce que tu dis et réponds plutôt à la question.

Jalbec PM de SSM Miteny 16/01/2009 16:52

@ Manu
"Encore un frustré du net... "

-------

Bon, encore de la projection. Donne nous tes coordonnées on te consultera au besoin.

Jalbec PM de SSM Miteny 16/01/2009 16:50

@ à propos de la vraie question
"Encore un frustré du net... "

-------

Bon, encore de la projection. Donne nous tes coordonnées on te consultera au besoin.

à propos de la vraie question 16/01/2009 16:38

Ta théorie est fumeuse. Oui, tu es ta vision du monde, mais tu n'es pas le monde.

Désolé, le monde existe sans toi, et ta conscience est loin d'être indispensable.

Miteny 16/01/2009 17:07


J'ai dit que j'étais le monde??  Tu es.... idiot.


Manu 16/01/2009 16:38

Je crois plutôt que le monde est trop compliqué pour toi est que tu essaye de trouver des explications à des choses évidentes pour des lecteurs en mettant Dieu à toute les sauces.
Encore un frustré du net...

Jalbec PM de SSM Miteny 16/01/2009 16:30

@ et si on se posait la vraie question!
"il n’y a pas « autre chose » ce sont les choses qui sont autres que toi"

-------

Blanc bonnet, bonnet blanc.

Qui a mal quand tu te cognes ?

et si on se posait la vraie question! 16/01/2009 16:14

Sa sainteté tu dis
« Alors si on te résume tu es d'accord pour dire que le corps ne suffit pas, vrai ? Donc tu es d'accord pour dire qu'il y a Autre Chose, vrai ? »
- C’est l’inverse, réfléchit un peu c’est tout le reste qui est « autre chose » puisque tout apparaît en toi « tu es conscience », le reste ne peut être « que parce que tu es conscience » !
Inverse ta perception des choses part de « Toi, comme Témoin de tout » et non pas de ton corps cerveau pour prouver la conscience qui est avant toute chose ! voyons fait un petit effort pour ne pas être prisonnier de tes concepts qui te disent, comment penser…..le corps, les sensations, les pensées et tout le reste « tu en es conscient » tu les vois bien ‘tu es avant toutes choses c’est l’inverse, il n’y a pas « autre chose » ce sont les choses qui sont autres que toi car tu es « conscience » avant tout » !

Miteny 16/01/2009 17:02


Inverse ta perception des choses part de « Toi, comme Témoin de tout » . C'est ce que je fais, et je constate que le corps ne suffit pas... CQFD


Jalbec PM de SSM Miteny 16/01/2009 15:39

@ et si on se posait la vraie question!
"Essayez d'inverser, de voir à partir de ce "témoin" plutôt que d'essayer de prouver la conscience par le moyen du "corps - cerveau""

-------

Alors si on te résume tu es d'accord pour dire que le corps ne suffit pas, vrai ?

Donc tu es d'accord pour dire qu'il y a Autre Chose, vrai ?

et si on se posait la vraie question! 16/01/2009 15:10

"Tout est parce que vous êtes. Tout change excepté ce témoin qui peut savoir qu'il en est bien ainsi"
Essayez d'inverser, de voir à partir de ce "témoin" plutôt que d'essayer de prouver la conscience par le moyen du "corps - cerveau" faites l'essai..qu'avez vous à perdre? Cela peut être riche de connaissance de soi, après tout vous avez tout le temps fait l'inverse pourquoi ne pas essayer dans l'autre sens ?

et si on se posait la vraie question! 16/01/2009 14:51

et pourtant vous "êtes là avant toute chose" faut creuser la fourmilière........très simple comme évidence mais pas facile à voir, notre adhésion à nos concepts est très puissante...mais ça vaut le coup de creuser..c'est libérateur "présence intégrale"!

Miteny 16/01/2009 15:01


ça fume...


à propos de la vraie question 16/01/2009 14:22

Je ne suis pas d'accord avec toi. Mes pensées et sensations apparaissent en moi et j'apparais aussi en elles. Sans mes sensations je ne suis rien, je ne connait rien et je n'ai conscience de rien. Si je n'avais pas de sensation, je ne pourrais même pas savoir que j'existe.
Le corps n'est pas en moi, je ne le contrôle pas entièrement. Je suis en lui, il m'impose ses envie.
"Vous souvenez-vous des recettes de bonheur qui vous ont été données par ces mêmes personnes quand vous étiez une enfant, faire de bonnes études, avoir une bonne profession, épouser un homme de qualité, etc?"
Je suis désolé pour toi, mes parents m'ont toujours dis de rechercher ce que j'aimais faire et de le faire, je n'ai jamais considéré les éducateurs/ professeur comme ayant le droit de parler d'autre chose que de leur matière, et la seule société que je considère, c'est celle de mes amis qui me disent de m'amuser.

Je suis conscience avant tout, mais une conscience loin d'être libérée et affranchie, tenue et dirigé par le corps.
Car même ce que je crois être moi est manipulé par cette autre entité, le subconscient

et si on se posait la vraie question! 16/01/2009 14:04

Miteny
« Je n'ai pas compris le sens ni le but de ce com. » no 339

-Le sens ? c’est pourtant clair……sans « être conscient d’abord » qu’est-ce qui pourrait bien exister ? « Tout est conscience » le reste ne sont que des concepts conditionnant qui apparaissent dans cette conscience d’où le corps-cerveau émane en tant qu’objet de cette conscience d’être. Remettez en cause tout ce qu’on vous a raconté sur ce qui vous paraît réel et voyez par vous-même ! Qu’avez-vous à perdre, des concepts qui vous conditionnent ? Alors interrogez profondément ces concepts et voyez qui vous êtes.
Le But : simplement être ce que vous êtes vraiment « conscience avant tout » libéré et affranchi des limites que vous vous êtes vous-même fixées par ignorance !

Miteny 16/01/2009 14:24


Mais qu'est ce que c'est que ce charabia??? quelle ignorance? Je n'ai pas envie de discuter avec des ignards justement. C'est pourquoi je demande juste où je me trompe. C'est compliqué comme
question?

c'est pas possible...


mamalilou 16/01/2009 12:56

ah bah voilà enfin les bonnes formulations...ben on se sent moins seul!

je note ce qui nous fait avancer copieusement (l'était temps pour le renfort les "gars")

◘"la formule cool c'est corps (ici défini) = personne - esprit. ... ;)

parce que si corps=corps+esprit, esprit = 0 ."

◘(d'où vient l'esprit, du corps?) "l'esprit de la personne s'y réalise ..."

◘ "la simple notion perçue de «personne (une chose qui peut douiller) = corps + esprit» permet d'évacuer la question linguistiquement possible mais syntaxiquement naze de «corps suffisant ou pas»."

◘ «Vous n'avez jamais été dans votre corps. Votre corps est en vous, vous n'êtes pas en lui.»

◘ "Voyez donc par vous-même si vous apparaissez dans votre corps ou dans votre mental, ou si au contraire ils apparaissent en vous. C'est un renversement de perspective. Bien que ce changement puisse paraître minime au début, c'est une révolution aux conséquences insoupçonnables et infinies."

>>> merci ça c'est de la lecture enrichissante, on avance, on avance...
bon ben j'reviendrai miteny si tu laisses enfin un peu les gens développer de façon constructive. :o)

Marcellin lâche pas l'affaire 16/01/2009 11:58

Je constate que la douleur ne peut venir que de mon corps... donc un seul corps.

Non, toute ton erreur est toujours là. Tu fais exprès d'oublier tout ce qui t'a été dit avant.

Il est impossible de fair eune phrase générale sur la douleur. Parce que si tu dis "un seul corps", tu ne peux empêcher certains de déduire de cette phrase que seul un cors produit de la douleur sur terre.

t'as perdu.

Miteny 16/01/2009 14:18


Si certains sont idiots, ce n'est pas mon problème. Mais ton problème c'est que t'arrives pas à te rendre compte que t'as qu'un seul corps !!!
tu es donc médicalement un débile profond.


Einstein quand même pas ... 16/01/2009 10:58

la formule cool c'est corps (ici défini) = personne - esprit. ... ;)

parce que si corps=corps+esprit, esprit = 0 .

Miteny 16/01/2009 14:15


C'est bien ce que tu dis non? Le corps fabrique l'esprit. c'est bien ce que tu dis? Selon cette hypothèse, Il est donc débile de dire corps+esprit. Il suffit de dire "corps". Puisque la fabrication
d'un esprit à partir de ce corps est automatique.


Einstein si tu veux 16/01/2009 10:56

l'esprit de la personne s'y réalise ...
d'«où» vient il? Ouarf!!! Dieu seul le sait (t'avais pas compris?) :))))))))

Sylvain 16/01/2009 10:42

la simple notion perçue de «personne (une chose qui peut douiller) = corps + esprit» permet d'évacuer la question linguistiquement possible mais syntaxiquement naze de «corps suffisant ou pas».
ça lui a déjà été dit. ... mais il est kéblo avec ses 18 mots.

Miteny 16/01/2009 10:44


Et l'esprit vient d'où, Einstein? Du corps? Si c'est le cas, alors corps=corps+esprit


Sylvain 16/01/2009 10:13

pardon: «voilàaaaaaa ... :
une per-sonne. » (y a pas de jeu de mots).

Sylvain 16/01/2009 10:11

voilàaaaaaa ... :
une pers-sonne.
un corps doué d'esprit ou/et un esprit doué de corps comme on voudra fonction de l'heure ... (on peut l'articuler de 100 autres façons) ... c'est ce que mes parents, mes éducateurs etc m'ont enseigné ... :)
dans cette «perspective», alors oui «Vous n'avez jamais été dans votre corps. Votre corps est en vous, vous n'êtes pas en lui.» est très joli. Cela dit: Je suis dans mon corps plus qu'a ses côtés; d'ailleurs:... j'ai parfois mal.

et si on se posait la vraie question! 16/01/2009 09:27

Vous n'avez jamais été dans votre corps. Votre corps est en vous, vous n'êtes pas en lui. Le corps vous apparaît comme une série de perceptions sensorielles et de concepts. C'est ainsi que vous savez que vous avez un corps, lorsque vous le sentez ou lorsque vous y pensez. Ces perceptions et ces pensées apparaissent en vous, pure attention consciente. Vous n'apparaissez pas en elles, contrairement à ce que vos parents, vos éducateurs et la quasi totalité de la société dans laquelle vous vivez vous ont enseigné, en contradiction flagrante avec votre expérience réelle. Ils vous ont enseigné que vous êtes dans votre corps en tant que conscience. Que cette conscience est une fonction émergeant du cerveau, un organe de votre corps. Je suggère que vous n'accordiez pas une confiance démesurée à cette connaissance de seconde main et que vous interrogiez les données brutes de votre expérience. Vous souvenez-vous des recettes de bonheur qui vous ont été données par ces mêmes personnes quand vous étiez une enfant, faire de bonnes études, avoir une bonne profession, épouser un homme de qualité, etc? Ces recettes ne marchent pas parce qu'elles sont fondées sur une perspective fausse de la réalité, perspective que je vous suggère de remettre en question. Voyez donc par vous-même si vous apparaissez dans votre corps ou dans votre mental, ou si au contraire ils apparaissent en vous. C'est un renversement de perspective. Bien que ce changement puisse paraître minime au début, c'est une révolution aux conséquences insoupçonnables et infinies.
F. Lucille

Miteny 16/01/2009 10:29


Je n'ai pas compris le sens ni le but de ce com.