Une approche plus rigoureuse.

Publié le par Miteny

D’un point de vue général (ou objectif, je ne sais pas quelle terme est le plus appropriée) :

L’ensemble des personnes qui ont existé et qui existent peut être considéré comme l’ensemble I des individus In, n étant un entier naturel pouvant aller jusqu’à plusieurs milliards. I est l’ensemble des « individus objectifs » dont j’ai parlé précédemment. Quelque soit n, le fonctionnement de In peut s’expliquer par le fonctionnalisme : pour chaque sollicitation, In a une réaction adaptée qui dépend aussi de ses particularités génétiques, historiques… Comment dire… ce sont des réactions logiques dans le contexte de In. La plupart du temps, le comportement de In appartenant à ce que j’ai appelé l’ensemble des « individus objectifs » est étudié par les neuroscientifiques par exemple (un peu comme un ordinateur serait étudié par des informaticiens).

Néanmoins on est obligé de constater qu’il existe p tel que Ip est lié à la certitude d’exister, la capacité « à se rendre compte que l’on se rend compte », à la sensation de la douleur. L’individu Ip est plus communément appelé « moi » (attention aux guillemets, il ne s’agit pas de miteny). Autrement dit, il existe p tel que « la connaissance de la douleur » (ou la certitude d’avoir mal) apparaît ssi (si et seulement si) Ip est frappé.

Quelque soit n différent de p, « In est frappé » n’implique absolument la connaissance de la douleur. « In est frappé » implique une manifestation de douleur, ce qui n’est pas la même chose. Or la connaissance de la douleur (ou des choses) existe nécessairement. Autrement dit, p existe nécessairement. Ip, appartenant à I, peut produire la douleur, mais ne peut produire seul la connaissance de la douleur (cela ne fait pas partie des « compétences » des éléments de I). Celle-ci provient donc d’un autre phénomène.

Publié dans Archives 2006-2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z

Résumons :


- actuellement, tu admets qu'il soit logique de ne pas avoir à démontrer l'existence des licornes pour démontrer qu'une licorne plus une licorne, ça ne fait pas deux licrones.


- tu admets qu'il est illogique de penser qu'il est necesaire de prouver "l'insuffisance du corps" avant de démontrer que la relation "insuffisance du corps/existence de dieu" est fausse,
 si on admet l'exemple ci-dessus avec les licornes.


- tu n'admet pas qu'il soit illogique d'accepter A LA FOIS qu'un lapin plus un lapin, ça fait deux lapins et de refuser qu'une poule plus une poule, ça fait deux poules.


- tu persistes à dire qu'il faut démontrer l'insuffisance du corps pour démontrer que dieu existe. 


 


CONCLUSION GENERALE de cette premiére partie : tu es totalement illogique et ridicule, c'est aussi indiscutable que 1+1=2, comme nous venons
le voir et comme TU viens MAGISTRALEMENT de nous le démontrer.


Question: quel effet ça fait de passer pour un taré totalement illogique aux yeux de tout le monde, Mitény ?


 


Et sinon, on reprend, puisque ça s'avére de plus en plus démontré au fil des réponses que je t'arrache, malgré tes fuites dérisoires :


 


Rappelons que ce blog n'a plus de raison d'être.


Répétons une éniéme fois (copyright :  "méthode Mitény") au grand génie incapable de comprendre un point de logique élémentaire pourquoi on s'en fout, de
l'insuffisance du corps etc., pour démontrer qu'il n'a PASdémontré l'existence de dieu :


 


Que l'insuffisance du corps soit une évidence ou non, que le corps suffise ou non  importe peu dans la démonstration de l'existence de dieu que tu nous proposes: j'ai prouvé que c'est la
suite de ton raisonement, APRES la notion "d'insuffisance du corps", qui est erroné. J'en ai apporté la preuve, et tu n'as rien trouvé à répondre, sinon tes injures habituelles. Que ta pauvreté
intellectuelle ne te  permette pas de comprendre ce qui est clair pour quicquonque à un QI supérieur à celui d'une huitre écrasée, je n'y puis rien.


 


Et donc, DE PLUS EN PLUS :


ce fait est désormais établi de maniére indubitable : tu n'as PAS démontré l'existence
de dieu. Et ton absence de réponse montre indubitablement que tu  n'as RIEN, mais alors RIEN DE RIEN à y redire, et que tu acceptes cet état de fait par défaut.


 


ECHEC ET MAT, MITENY
Répondre
M


Fuite. Devient fou.



C

Mon Blog(fermaton.over-blog.com),No-6. - THÉORÈME ELKIES. - LA CONSCIENCE ET LE BIG BANG.
Répondre
M


Tu te fous de qui ?



M
pas de réponse?
Répondre
M
ah tu vois que c'est pas si simple de définir un groupe valide de cobaye...!!!?
et pas du niveau maternelle!!
surtout, ce n'est pas la théorie miraculeusement universelle que tu prétends, vu la notion subjective "d'objectivité" de l'individu requise pour avoir l'honneur d'être cobaye...
es-tu bien sûr de n'être pas le seul à entrer dans ces critères, miteny!!? lol!!
Répondre
R
typiquement le type d'inepsies auxquelles mènent la philosophie logique, (objective ou rationnelle). Bravo quand même pour ta preuve de l'existence de Dieu car au moins c'est comique.
Répondre
L
la meilleure preuve de l'existence de dieu, c'est encore l'argument ontologique - vous connaissez, probablement -
Répondre