Hypothèses.

Publié le par Miteny

H1. Je suppose que si quelqu’un ou quelque chose vous frappe suffisamment fort, alors il est possible que vous ayez mal, bref, que vous savez ce que signifie avoir conscience de la douleur. La phrase B « vous avez mal » a donc un sens : elle correspond à une réalité. Une telle hypothèse me paraît légitime. Mais si vous vous sentez capable de la remettre en doute, je propose que vous remplaciez les animaux de laboratoire qui subissent d’odieuses tortures au nom de la science et qui, visiblement, en souffrent.

H2. Je suppose qu’il peut exister une autre personne qui ait les mêmes souvenirs, le même caractère, les mêmes caractéristiques physiques que vous. Il est évident que cette personne n’existe pas. Mais néanmoins elle pourrait exister dans un univers parallèle en tout point semblable au nôtre par exemple.

On peut également envisager qu’il soit un jour possible de faire, à un instant t, un clone parfait de votre personne : même corps, mêmes souvenirs, même caractère… Cette hypothèse est notamment valable si l’on considère que l’informatique (ou la cybernétique) sera un jour assez évoluée pour reproduire le fonctionnement de n’importe quel système biologique. En effet, dans ce cas là, il semble raisonnable de penser que les scientifiques pourront copier les processus, les mémoires, les connexions, de manière parfaite autant de fois qu’ils le veulent. J’appelle cette hypothèse (H2), l’hypothèse « clone ». Si vous réfutez cette hypothèse, vous considérez que vous êtes si unique qu’il est impossible de recréer votre corps et votre personnalité. Je suis alors en droit de me demander par quel miracle vous existez : il faut que vous m’expliquiez ce qui vous rend si exceptionnel.

Il est généralement admis que tous les êtres humains sont conçus sur le même modèle et qu’ils sont tous faits de la même façon. Si vous réfutez l’hypothèse « clone », vous devez également réfuter ce résultat scientifique.

Publié dans Archives 2006-2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

adrian 11/08/2013 20:40


c'est pour la même cause que les dernières lignes que je viens d'écrire que je lirai volontier le blog afin de peut être en apprendre un peu plus sur les réactions humaine?

adrian 11/08/2013 20:39


Tout d'abort, la souris n'a pas concience de la douleur car la souris ne possède pas de concience : c'est ce qui nous différencie du reigne annimal, la concience de soi ! La souris sait qu'elle a
mal, elle cherche la cause physiquement, ne la trouve pas, la douleur est donc normal, elle ne peut se douter d'une source interne.


Pour ce qui est de la question du clonage de concience, ça par un peu en couille, dans l'article, il est question d'univer parrallèle : deux univers avec une valeur espace ou temps différente. Il
faut savoir pour répondre à la question de la concience clonée que la concience résulte de complexe réactions physique à l'intérieur du cerveau, chaque connexion neuronal est l'origine de la
concience liée à ce cerveau. Hors le cerveau suit un système d'évolution influencé par chaque liens "cause - effet" (le cerveau interprete et évolu) ce qui fait que chaque concience est
différente d'une autre. En revenant sur notre histoire d'univer parallèle, on s'aperçois qu'une des cause est différente dans un univer (temps ou espace) l'effet l'est donc aussi, les concience
(bien qu'infimmement aussi).


Je part du principe qu'au moment où le cerveau humain est fonction (à sa conception) avant qu'un facteur le modifie, il est vierge, comme un disque dur : à l'origine chaque installation est la
même, mais il suffit que placer une icone à telle endroit pour que l'ordinateur garde un "souvenir" (j'apellerai plutôt ça archive", ce qui le différencie de l'être humain est sa capacité à ce
reservir de ces souvenir. Tout ça pour dire que dès que quelque chose est modifié dans l'univer d'une personne fait évoluée sa concience d'une manière presque prévisible mais qui le rendra encore
plus unique, le clone "parfait" (car on peu copier le physique) ne peut exister donc qu'au même endroit, au même moment, ce qui le rend inpossible ou absurde. (comparable à une équation, 8-x=6
x=2, la réponse est unique au même titre que la concience l'est aussi)


Vous remarquerai qu'en aucun cas une concience supérieur, surnaturel divine ou même dieu n'influe mon résultat...


"Je suis alors en droit de me demander par quel miracle vous existez :
il faut que vous m’expliquiez ce qui vous rend si exceptionnel."


R: tout simplement les effets, je
pense que le cerveau devient fonctionnel avant la naissance, si il est vierge à ce moment là, (si celà ce passe plus tard ça revient au même) le fait que la mère boive une goute de vin le rend
différent, le fait que sa mère s'assoie à 12h45 du 12/05/2014 le fait évoluer différement qu'un autre. Si par contre, le cerveau devient fonctionel qu'au moment même de la naissance, tout les
effets pendant et après celle-ci le fera évoluer différement que quiquonc. 


Je le cache pas, je suis athé, mais la question théologique ma toujours intéresser,
peut être parce qu'on en apprend plus sur l'homme que sur dieu? Pour ma part, je pence que dieu est issue de l'homme et non le contraire. Mais mes conviction ne changent pas le résultat et dans
ma démonstration, dieu n'influence en rien le résultat, mais l'éxistence de dieu est-elle bien au fond l'origine de la question?

Obakaan 29/05/2008 22:59

Ah ?
Refait ta démonstration alors.
Change cet article là en tout cas, car il est faux, je te l'ai démontré.

mamadomi 29/05/2008 22:56

bah...?!
alors note en haut dans l'article...ARTICLE PERIME
/ARTICLE OBSOLETE

Obakaan 28/05/2008 12:15

DONC, vu que tu base ta démonstration sur cette hypothèse, il faut que tu refasse la démonstration.
En effet si l'hypothèse est fausse, ton résultat n'est du même coup plus le même.

Miteny 28/05/2008 13:16


Plus maintenant. Je n'ai plus besoin de cette hypothèse.


Obakaan 27/05/2008 19:58

Et alors je réfute l'hypothèse des clones, puisque chaque clone redevient unique.

Miteny 27/05/2008 20:21


C'est vrai que cet exemple était un peu maladroit.


Obakaan 27/05/2008 18:07

C'est ce que je fait !
En face de moi y'a mon clone. Je viens juste d'être créé, donc il y a quelques instants j'étais à sa place.
Maintenant, je suis ici. J'ai tous ses souvenirs et son histoire. Maintenant qu'il est en face de moi, nous ne sommes plus à la même place, et donc forcément je vais faire des actions qu'il ne fera pas obligatoirement.
A partir de maintenant je vais me créer des souvenir qui ne seront pas les siens, ou histoire légèrement différente.
Au bout du quelques minutes, nous sommes déjà différents !!!!
Je décide de trouver un nouvel appartement, car lui en a déjà un. Je passe la nuit la bas.
Lui aura regardé la télé hier dans son appart, moi j'aurais lu un livre, car ma télé n'est pas installée.
Cela fait déjà un souvenir différent. Nous sommes devenus différents.
Maintenant quelqu'un me frappe. Aïe salaud, ça fait mal !! Mais il m'a frappé moi, pas mon clone. Mon clone n'aura donc pas mal.
Nouveau souvenir différent.
Nos corps seront identiques, mais nos sentiments, eux, dévierons toujours, car ils évoluent depuis que nous sommes nés.
Nous ne sommes pas si statiques !! Malgré que nous soyons clones, nous redevenons uniques, puisque différenciés, et surtout DISTINCTS.

Miteny 27/05/2008 18:27


Et alors?


Obakaan 27/05/2008 16:59

Donc si elle ne peut pas être clonée ou recopiée comme tu dit, tes deux clones n'en restent pas moins deux corps conscients.
Si la conscience ne peut être cloné, ils disposent donc de chacun leur conscience.
Donc l'hypothèse que cette conscience naisse du corps (du cerveau) et que donc le corps suffise tiens toujours.

(Heureusement que cette question était philosophique. En général en philo les réponses sont un peu plus argumentées que ça...)

Miteny 27/05/2008 17:24



Mais non. Pour le comprendre mets toi à la place de celui qui est cloné (ou de A1).



mamadomi 27/05/2008 16:42

DES PREUVES MITENY DES PREUVES!!!!

Obakaan 27/05/2008 13:34

Supposons donc que nous puissions produire des clones parfaits.
A l'instant de leur création, les clones seront parfaitement identiques. La même forme, les mêmes souvenirs, la même évolution de leur moi jusqu'à cet instant. Théoriquement on est d'accord. Ils sont donc théoriquement la même personne à cet instant t.

Mais une fois qu'ils sont créés et que le temps avance, ils commencent déjà à se différencier. Ils ne sont pas vraiment au même endroit (même côte à côte, on ne peux physiquement les superposer). Ils n'ont pas la même position, donc ils ne voient pas exactement la même chose.
Ils vont finir par faire des choses différentes : l'un va se faire piquer par un moustique, il va se gratter le bras, l'autre non. L'un va regarder par la fenêtre, l'autre le tableau devant lui.
Ils seront devenus deux entités différentes, deux personnes très légèrement différentes, et finiront par être uniques.

Philosophiquement c'est très intéressant : la conscience peut-elle être "clonée", recopiée ??

Miteny 27/05/2008 14:43


Et bah non, justement, elle ne peut pas.


mamadomi 26/03/2008 18:06

oraison jaculatoire à mon demi-dieu miteny!!!!

miteny, il faudrait que tu détermines:

- à quoi le corps doit, selon toi, suffire.
- ce qu'est un corps
- dans quel référentiel de réalité objective tu te situes pour examiner/déterminer les contours/formes/apparences de ce corps (dans quels "mondes" si tu veux)
- de quel point de vue tu te situes : mathématique, philosophique, ésotérique, religieux (quelle religion?), physique (au sens science cognitive), biologique, étiologique etc....

pour ce qui est de mes fonctions biologiques, les médecins occidentaux pour la plupart trouvent que mon corps suffit à expliquer bien des choses...
ça se discute entendons-nous bien

mais la notion de suffisance est très très subjective miteny...

va falloir nous gratifier de compléments.

et ce, à des fins de compréhension possible (désireuse je suis d'accéder à te noèse), je n'ai plus 4ans, il m'en faut un peu plus, merci.

mamadomi 23/03/2008 03:06

H1 définir le concept "réalité"

H2 "l’informatique (ou la cybernétique) sera un jour assez évoluée pour reproduire le fonctionnement de n’importe quel système biologique" assertion aléatoire

pas validé par mamadomi.

Miteny 24/03/2008 15:57


Ce sont des hypothèses théoriques visant à prouver que même dans ce cas là, la suffisance du corps pose problème. Mais sinon tu as raison de ne pas valider cette hypothèse, c'est ton droit.
C'est la raison pour laquelle j'ai pris l'exemple de la douleur.


Aurélie 21/04/2006 13:30

Je réfute votre hypothèse "clone".
Ce qui me rend alors si exceptionnel? Mon unité?
L'être humain n'est pas un ordinateur dont on pourrait copier n'importe quel fichier. Il me semble que vous ne comprenez pas le bon point. J'ai l'impression que vous assimilez le corps humain, l'individu à un ordinateur. Je vous dis non. Il faut juste assimiler l'ordinateur au corps humain. Il est construit sur son modèle et non l'inverse.
Vous croyez au fait que l'on pourrait cloner un quelconque individu dans le moindre détail? Physique peut-être mais le reste? Vous parlez de souvenirs, de connexions mais nos connexions ne sont pas informatiques, mais bien réelles.
Ce qui fait qu'on existe sont bien les souvenirs, les expériences mais elles sont toutes personnelles. Je peux partager des souvenirs avec une autre personne mais ils ne seront en aucun cas les mêmes car les ressentis, les émotions sont différentes. Exemple très simple: "Amour" Terme qui suscite lui aussi des polémiques du fait de son vécu émotionnel et de son ressenti. Personne ne s'accorde véritablement sur sa définition. Peut-être est-ce un concept tout simplement.
Les êtres humains sont conçus sur un même modèle, le modèle "Homme". N'y a t-il là rien de physique? Physiologique? bien-sûr que si mais n'écartez pas le reste, les autres dimensions (sentiments, ressentis, vécus... Peut-être êtes-vous un peu trop matérialiste.