Lamentable.

Publié le par Miteny

Je poursuis ma série d’articles en « able ». Les deux seules questions que je pose sont les suivantes :

1. Êtes-vous d’accord pour dire que DOULEUR et PAS DOULEUR sont des effets différents ?

2. Êtes-vous d’accord pour que je sois sûr de constater, moi, l’effet DOULEUR quand on frappe mon corps et l’effet PAS DOULEUR quand c’est un autre corps qui est frappé ?

Et on trouve encore le moyen de dire que je suis fou, que je suis l’antéchrist (et oui !) ou encore que je ne suis pas objectif !

Ok, désolé d’avoir mal quand on me frappe, je ne le ferai plus. D’autres ont trouvé un autre moyen d’opposition : ils ne répondent pas à ma question (ils pourraient admettre la vérité… SACRILEGE dans un monde où les menteurs les plus doués sont au pouvoir) mais commencent par décider arbitrairement que je suis fou. Il y a vraiment de quoi se demander dans quel étrange monde on vit : pas étonnant qu’il soit en perdition.

Publié dans Archives 2006-2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gilbert 06/07/2008 19:21

Miteny est suffisant!

gilbert 06/07/2008 19:13

Le corps suffit!

luke le marcheur du ciel 02/07/2008 12:03

alors un constat avant d'être vrai ou faux doit être entièrement remplie dans des condition suffisante et necessaire! avant cela il est incomplet!
donc un constat incomplet c'est pas impossible...

Miteny 02/07/2008 13:20


c'est pas clair.. en tout cas, "je n'ai mal que quand on frappe mon corps" me suffit pour conclure quelque chose.


jeoff 28/06/2008 19:30

miteny:
moi je parle de la différence douleur/pas douleur alors que toi tu ne veux pas admettre l'évidence "un seul corps fait mal, les autres ne font pas mal"

commentaire:
tu parle trop! tu parle trop! tuuuuuuu parle troooooop! Tu n'écoute plus personne ! et plus personne ne t'écoute!

marcus 28/06/2008 02:33

Miteny ;
"c'est un certain corps de la nature, et ceci quand on le frappe. c'est ça, le point de vue 'vrai'. "
Oui mais est-ce que c'est n'importe lequel ou un bien particulier? Personne ne constate que c'est n'importe lequel, au contraire tout le monde constate que c'est un seul (le sien).

Donc ce qui est vrai pour tout le monde, c'est qu'un seul corps bien particulier "produit la nature" et ceci quand on le frappe. On peut même dire que tout le monde est certain de ça. non?
bon j'imagine que tu voulais dire 'douleur' dans 'produit la nature' , a laplace de nature....
-- Mais dans la nature, un seul des corps (inclus dedans) a produit la douleur , comme tu le dis toi même.
Le fait de constater ca d'un point de vue 'vrai' , n'implique aucunement la présence de dieu ou d'une action extérieure, sauf justement le fait que chaque corps a une individualité qui lui est propre.
Ce que je veux dire, c'est que ton raisonnement logique aboutit a dire 'le corps ne suffit pas' , en tenant compte des points de vue que tu as employé.
mais ce qui est 'en plus que le corps', ce que tu as nommé dieu, c'est simplement l'individualité.
ton raisonnement met en evidence qu'il manque l'individuel pour ne pas violer 'le principe causal' , c'est tout.
et cet 'individualité' qui manque, c'est toi qui l'as introduite, en considérant que "la nature fabrique de la douleur", en oubliant de préciser 'dans le corps concerné par le coup'.
En affirmant que 'la nature produit de la douleur', tu as gommé la localité de ce phénomène, et comme je te l'ai dit dans le précédent commentaire, si tu ecris la logique qui est tienne :
B)-> seul mon corps frappé ressent la douleur ....(HORS ou ET COMME )..... mon corps fait partie de la nature .....(???) ..... la nature genère de la douleur.
tu vois bien que le lien (???) n'est pas admissible. c'est une affirmation sur rien , qui te permet de faire un lien logique entre le début de l'affirmation et la fin .
Si tu met 'DONC' a ce lien, c'est un abus de language , car tu fais remonter un constat local (mon corps ressent la douleur) a un effet général ( la nature genère de la douleur) , en utilisant le fait que 'chaque corps' est compris dans un ensemble.
Ok , les corps font tous partie de 'la nature'. mais tu l'as dit toi meme, je n'ai mal QUE quand mon corps est frappé. donc généraliser en disant 'DONC la nature genère la douleur' est abusif , ce qui genère la douleur c'est un corps de la nature, pas la nature toute entière.
Exemple :
La peau de mon corps est rouge quand on le frappe -> mon corps fait partie de la nature -> la nature 'genère' de la peau rouge .
c'est faux. et pourtant, la peau de mon corps devient rouge quand on le frappe , et ce corps fait bien partie de 'la nature'. mais ca n'implique en aucun cas que la nature produit 'de la peau rouge'

Miteny 29/06/2008 17:59


Je n'ai pas très bien compris. Mais une petite question: penses tu que le corps suffise?


jeoff 27/06/2008 21:24

"donc tu ne veux pas parler de mon sujet?"
non c est toi qui refuse de parler de ton sujet!
tiens c'est pas mal j avais oublier celle la et aussi le "hors sujet"!
on avance lentement...

Miteny 27/06/2008 21:25


moi je parle de la différence douleur/pas douleur alors que toi tu ne veux pas admettre l'évidence "un seul corps fait mal, les autres ne font pas mal"


marc-antoine 27/06/2008 19:45

miteny , tu dis "Ce qui m'importe c'est plutôt le point de vue "vrai".. pour tout le monde. Et tout le monde (chaque personne) constate qu'il n'a mal que quand son corps est frappé (cf. artcile d'aujourd'hui)"
et aussi : "c'est difficile puisqu'on est pas d'accord sur les mots. "un seul corps fait mal, les autres ne font pas mal". Tu ne comprends pas cette phrase? Elle ne te parle pas? Tu ne vois ce que je veux
dire?"
si effectivement tout le monde n'a mal que quand son corps est frappé, ça prouve justement que dire 'la nature genère de la douleur' est une mauvaise formulation,
et que la formulation exacte est 'chaque corps de la nature produit sa douleur'.
arguments pour :
1- tout le monde ne sent pas la douleur de la meme facon ( donc la douleur est bien 'personnelle' )
2- evidemment , on a mal que quand notre corps est frappé ( ca , tu l'as dit toi même , on a compris ! )
3- pour ressentir 'la douleur', il faut un 'esprit', une 'conscience', un 'capteur' a l'information nerveuse : hors jusqu'a preuve du contraire, tous les esprits humains animaux etc ne sont pas interconnectés entre eux. ( si c'est le cas, apporter des preuves réelles. même la télépathie ne prouverait pas l'interconnection, mais eventuellement qu'il est possible d'envoyer des informations d'un esprit a l'autre : donc 2 entités séparées physiquement)
4- l'experience de la douleur ne peut se faire que par 'nous meme'. notre premiere expérience de la douleur doit etre j'imagine notre venue au monde, quand nous sommes expulsés du ventre de notre mère. et on sait que certains bébés pleurent , d'autre pas, face a ce traumatisme : réactions différentes selon les personnes.quoi qu'il en soit, on est daccord tous pour dire que c'est une expérience personnelle, et que pour savoir ce qu'est la douleur, il faut l'avoir vécue nous même au moins une fois avant de pouvoir l'identifier.
Donc voila 4 arguments qui font affirmer que "la douleur est un effet personnel", dans le sens ou du "coup" jusqu'a "la douleur" (de la cause jusqu'a l'effet) , tout se passe au niveau d'une seule et unique personne.
Maintenant voila ta phrase précédente :
"Ce qui m'importe c'est plutôt le point de vue "vrai".. pour tout le monde.
Et tout le monde (chaque personne) constate qu'il n'a mal que quand son corps est frappé"
Si le 'vrai' point de vue t'importe, alors tu ne peux pas dire 'la nature produit de la douleur'.
D'un point de vue vrai, on a vu par mes 4 arguments que c'est mon corps qui produit la douleur, pas la nature : c'est celui la, le point de vue vrai.
Maintenant, ok, tous les corps sont dans l'ensemble 'nature', mais chacun a son identité propre.
Si tu t'autorise a dire que 'la nature produit de la douleur', tu es sorti du repère 'vrai' dans le sens ou tu le prends : c'est a dire le cadre de ce que tu es sur de constater, et si les autres corps que le tien font egalement partie de l'ensemble 'nature', tu n'as malgré tout pas le droit d'étendre a tout l'ensemble nature l'idée qu'elle 'genère' de la douleur.chaque corps genère sa douleur (c'est un constat) , et tous les corps sont dans 'la nature', point.
En fait, on peut résumer ce 'bond' logique de cette facon :
A) la nature genère de la douleur > mon corps fait partie de la nature > seul mon corps frappé ressent la douleur.
-- dans ce sens la, on comprend qu'on peut imaginer une fonction 'filtrage' qui t'eviterai d'avoir mal, une action extérieure ('dieu' qui t'aime ...) qui t'évite d'avoir mal quand d'autres sont frappés.
sauf que maintenant,on l'écrit en respectant l'aspect 'vrai' . donc on part de ce qu'on est sur de constater pour raisonner.
B) seul mon corps frappé ressent la douleur ....('hors' ou 'et')... mon corps fait partie de la nature .....(???) ..... la nature genère de la douleur.
Comment articuler la logique au niveau des (???) ?
Si tu met 'donc', tu vois bien que s'est illogique. si tu veux mettre 'donc', alors tu devras completer la phrase par 'dans mon corps quand il est frappé'

Donc ce n'est pas 'la nature' qui produit de la douleur, c'est un certain corps de la nature, et ceci quand on le frappe. c'est ça, le point de vue 'vrai'.

Miteny 27/06/2008 20:33


"c'est un certain corps de la nature, et ceci quand on le frappe. c'est ça, le point de vue 'vrai'. "
Oui mais est-ce que c'est n'importe lequel ou un bien particulier? Personne ne constate que c'est n'importe lequel, au contraire tout le monde constate que c'est un seul (le sien).

Donc ce qui est vrai pour tout le monde, c'est qu'un seul corps bien particulier "produit la nature" et ceci quand on le frappe. On peut même dire que tout le monde est certain de ça. non?


jeoff 27/06/2008 19:00

voila qui recommence...
a moi??
Tu comprends la différence entre " dire parler" "opinion pensée" "avoir mal douleur"
encore une fois ton post est a cot de ceux que j 'écris depuis le début je ne demande qu a débattre avec toi encore faut il que l on parle de la meme chose!
toi tu refuse tu fuis en pretextent soit que je fuis soit que je mens soi que je ne comprend pas!
que va tu répondre? que c est moi qui ment? que si j ai mal tu n as pas mal? que j ai peur de la vérité? que le but c est que je toruve ton erreur? on a fait le tour je crois...

Miteny 27/06/2008 19:24


donc tu ne veux pas parler de mon sujet?


jeoff 27/06/2008 18:39

tu n'as pas a t'excuser!
on ne parle pas de la meme choses!
mais comme tu es persuadé que quoi que je dise j'ai tord tu ne prend pas le temps de me lire... et tu m'invente des réponse, comme la fois ou tu a affirmé que je mentais sur un phrase que je navais jamais écrite une fois sur ce site...
D'ailleur relis mon post et tu veras que j admets que si paul a mal moi je n'ai pas necessairement mal et que le réelle problème que j'ai avec ton affirmation est d'ordre sémentique!
ce qui n'a rien a voir avec j ai mal ou je n ai pas mal! je pense que pour parler de la meme chose il faut arriver a se mettre d accord sur les mots! ce que l'on a pas encore reussi a faire tous les deux je crois...
en faite c'est quand que tu me fait un vrai developpement de plus de deux ligne que je puisse enfin adhérer a ton "constat"??

Miteny 27/06/2008 18:48


c'est difficile puisqu'on est pas d'accord sur les mots. "un seul corps fait mal, les autres ne font pas mal". Tu ne comprends pas cette phrase? Elle ne te parle pas? Tu ne vois ce que je veux
dire?


jeoff 27/06/2008 16:08

non je ne peux pas être d'accord avec un raccourci pareil a moins d etre a la fois paul pierre et jacque! je suis d'accord pour dire que si Paul a mal je n'ai pas necessairement mal du moins que je ne ressents aucune douleur (et mois je fais une différence entre avoir mal et entre douleur le phénomène)! le problème est que mon constat n'est pas suffisant pour faire une généralité ni une vérité absolue! Et surtout je ne suis pas d'accord avec les mots employés! car chaque corps et capable de faire mal! ici on veut savoir si un seul corps ressent un douleur a cause d'un choque qui lui est destiné a lui et lui seul!! on ne veut pas savoir si un corps a la capacité de faire mal! c est quand meme un sacré différence!

Miteny 27/06/2008 17:21


tu m'excuses... je suis sûr d'avoir mal quand j'ai mal et de ne pas avoir mal quand tu n'as pas mal. Désolé.
Miky va être content que tu ne comprennes même pas ses constats de base.


marc_antoine 27/06/2008 13:51

miteny "Bon alors, si j'ai fait une erreur, n'est il pas possible de me dire exactement où? ça doit être possible avec un peu de rigueur.



réponse de : Miteny (site web) le: 27/06/2008 12:55:10 "

ca fait 10000 fois que tout le monde te le dis, sous différentes formes, mais c'est toujours la même chose :
tu fais un constat de départ ou tu inclus tous les corps dans un ensemble que tu nomme nature.
mais tu constate les faits depuis un seul de ces corps, alors que pour la cause , tu prend l'aspect général 'nature qui a produit de la douleur'.
c'est erroné, cause et effets ne sont pas présentés depuis le même point de vue objectif.

Miteny 27/06/2008 15:50


Ce qui m'importe c'est plutôt le point de vue "vrai".. pour tout le monde. Et tout le monde (chaque personne) constate qu'il n'a mal que quand son corps est frappé (cf. artcile d'aujourd'hui)


jeoff 27/06/2008 13:07

si si j'ai relu !!
et c'est pas parce que miky dit quelque chose que je dois etre d'accord sur tout! T es d'accord sur tout ce qu'il dit toi??
D'ailleurs c'est pas parce que je suis pas d'acord avec miky sur la chose que j'ai raison mais s'il m'explique en quoi j'ai tord je l'admettrais surment moi au moins, surtout si c'est bien fondé!

Miteny 27/06/2008 15:45



Tu n'es pas d'accord avec ça par exemple?
Pour Paul :


1) Le corps de Paul fait mal


2) Le corps de Pierre ne fait pas mal


3) Le corps de Jacques ne fait pas mal



jeoff 27/06/2008 12:27

miteny:
Et c’est quoi le point commun entre ces constats. Utilisons la logique de base. On obtient : « Un seul corps fait mal, les autres ne font pas mal ».

commentaire:
ha non! A la limte! un seul corps a mal oui! mais pas un seul corps fait mal! ce n'est pas du tout pareil! en plus, un seul corps a mal, tu ne peux pas le savoir a moins d'être les trois corps a la fois, ce que personne ne sais encore faire a l'heure actuelle!

Miteny 27/06/2008 12:57


tu n'as pas compris. Relis le commentaire de miky (commentaire 35). Il a même dit que c'était un constat de base.


marc_antoine 27/06/2008 11:51

ce qui est surréaliste, c'est que tu t'es tellement impliqué dans ce que tu es persuadé être 'une revelation', qu'aujourd'hui tu ne peux plus faire marche arrière.
Ce n'est plus sous controle, et tu es allé trop loin pour admettre ton erreur. c'est ce qui t'empeche de voir objectivement et de faire le constat :
3 ans , tu a lancé des pubs et des liens partout sur plein de sites, et personne, personne n'adhère a ton opinion.
Alors : ta démo est elle si simple que ça ?
Si oui , est elle valide ?
Si elle est valide, implique t-elle vraiment dieu ?
Si elle implique vraiment l'existence de dieu, qu'est ce que ça change ?

Mais tu n'es plus la, tu t'es perdu dans des certitudes dont les fondements sont bien incertains.ce qui serait une grace de dieu, c'est que tu ouvres les yeux et comprenne ton erreur, l'admette , et cherche a nouveau, mais pitié, arrete de t'enterrer dans cette voie. elle est sans issue, tu t'en vas nulle part.

si dans 10 ans du es sous les ponts criant 'enculé ! le corps ne suffit pas!' , ne crois pas que tu seras un 'martyr' aux yeux de dieu, car je decèle chez toi une certaine volonté d'etre martyrisé, insulté : tu penses te conformer a 'ce qui est ecrit du fils de l'homme' ... erreur, jeunne homme, erreurs, erreurs, incompréhension de textes dont tu as raté la vraie valeur et la réelle portée. si tu finis sous les ponts, c'est que tu n'auras pas su reconnaitre ton erreur.
et faire des erreur, c'est progresser , mais il faut savoir dabord regresser pour reprendre la ou on s'est trompé. hors ça, j'ai l'impression que tu n'en est plus capable. par fierté, en grande partie , et c'est dommage. si tu etais plus humble, tu aurais pu faire un vrai fils d'homme

Miteny 27/06/2008 12:55


Bon alors, si j'ai fait une erreur, n'est il pas possible de me dire exactement où? ça doit être possible avec un peu de rigueur.


Miky 27/06/2008 11:37

"Le ciel est bleu, la terre tourne, le soleil ça brûle, et "un seul corps fait mal""

Un bon test pour te faire voir que ces phrases ne sont pas équivalentes :

- tout le monde peut montrer le ciel et montrera le même ciel
- tout le monde peut montrer la Terre et montrera la même Terre
- tout le monde peut montrer le Soleil et montrera le même Soleil
- mais personne ne montrera le même "seul corps qui fait mal"

En science, on dit qu'une réalité est objective si tout le monde peut la montrer et montre la même.

Miteny 27/06/2008 12:48


Et alors? On n'a pas le droit de parler de la douleur parce qu'elle n'est pas "objective"? Désolé, la douleur ça existe. Et on a le droit d'en parler.

"mais personne ne montrera le même "seul corps qui fait mal""

ça rend le phénomène différent des autres phénomènes. Et alors? ça reste vrai "un seul corps fait mal". Oui?


Miky 27/06/2008 11:32

Tu oublies, Miteny, que derrière des mots semblables peuvent se cacher des réalités différentes.

vincent 27/06/2008 09:16

Stéphane
Iréel, incomplet, réel uniquement pour toi...choisi le mot qui te convient. Une chose est certaine, si mon corps ne produit rien pour toi, il produit quelque chose pour moi, et même si tu ne constates rien provenant de mon corps, je t'assures que je suis aussi réel que ton constat.

Miteny
Non le constat est vrai ou faux. Dire qu'il est incomplet n'a aucun sens là. Le constat est là, il s'impose. Ensuite il faut savoir ce qu'on en fait, ce qu'on déduit. Donc il n'y a que 2 possibilités: soit il est vrai et il faut l'intégrer dans le point de vue intersubjectif. Ou alors il est faux.


Commentaire : pas nécessairement les deux sont vrais
1 : vrai pour toi (constat de la douleur sur TON corps)
2 : vrai pour Stéphane ( constat de la douleur pour SON corps)
Seul effectivement la douleur étant subjective et personnelle ne peut être ressenti que par un seul corps conscient, le sien !
Mais vrai aussi de par cette conscience personnelle qui constate par intégration du point de vue intersubjective que tout les corps-conscients à travers cet organisme ont les mêmes propriétés que le sien donc capable d’être objet d’observation comme tout autres phénomènes !
Donc vrai pour ce que tu dis miteny, au niveau personnel, mais vrai ce que dit Stéphane au niveau intersubjectif (constat collectif) !
C’est uniquement une question de point de vue de l’observateur : soit il est effet de lui-même(il expérimente la douleur), soit il est observateur du phénomène comme il peut l’être de tous les phénomènes (exemple de la lumière).
Miteny tu te cantonne qu’à un seul aspect de ce que tu nommes le réel pour toi, Stéphane intègre les deux et donc élargit sa conscience au deux points de vue !(car ce ne sont que des points de vue, ne l’oublions pas) !
Ce que nous faisons tous d’ailleurs, mais dont tu es le seul à ne pas intégrer la deuxième constatation tout aussi importante car sans elle tu ne pourrais absolument rien comparer ni définir à partir de « TOI UNIQUEMENT ». .

Miteny 27/06/2008 10:29


Non, moi je décris la REALITE.. LA REALITE !!
Le ciel est bleu, la terre tourne, le soleil ça brûle, et "un seul corps fait mal"

ET vous n'arrivez pas à comprendre ça: c'est totalement surréaliste.


Stéphane 26/06/2008 20:06

Ton constat est réel, mais pour toi seulement. Si tu pars du fait qu'un corps ne produit rien pour toi, pour ensuite affirmer qu'il ne produit rien du tout, tu tombe toi-même dans l'absolu, et sur la base d'une mauvaise déduction de surcroît.

Quiconque veut vérifier par son constat si des effets sont similaires et respectent le principe causal doit obligatoirement être extérieur à ces même effets (ce qui lui donne le même regard sur chacun d'entre eux). Je ne comprends pas comment tu peux remettre ce principe en question, qui est à la base de toute observation scientifique.

Je ne comprends pas non plus comment tu peux refuser l'évidence suivante : même dans le cas d'un principe causal respecté, un observateur ne constatera jamais la même chose entre 2 effets, s'il est lui-même l'un des effets. Il est condamné à constater une différence car il est en train de se comparer lui-même à un autre, alors qu'il n'est pas l'autre.

Voilà la situation, et c'est pour cela que ton SEUL constat n'est pas suffisant pour régler la question.

Miteny 27/06/2008 10:25


Mais si cette différence est réelle, si elle n'est pas une illusion, alors il faut l'intégrer dans le point de vue intersubjectif ! INTERSUBJECTIF ça veut dire VRAI POUR TOUT LE MONDE, DONC POUR
MOI AUSSI non? Et je note ce commentaire (20:06) "Ton constat est réel, mais pour toi seulement"

tu te rends comptes que tu interdis à tout le monde de dire qu'il a mal parce qu'il n'est pas"extérieur à l'expérience. C'est totalement absurde.

"un seul corps fait mal" comme dirait miky. ça c'est la réalité. Incroyable que tu n'arrives pas à comprendre ça.


marc-antoine 26/06/2008 19:45

"Je n'ai pas dit que c'était une blague. T'es sûr que tu vas bien?



réponse de : Miteny (site web) le: 26/06/2008 19:08:05 "

mieux que toi trouducul

Tu fais du deuxième degrès depuis quand dis moi?
ah laisse moi deviner ..

quand ca t'arrange ?

est il possible d'etre aussi con ? voila un sujet valable, quitte a se branler la cervelle, et on a ton cas sous les yeux pour l'étudier.

donc dabord tu me dis 'il faut prendre ça au second degrès'.

alors je te dis : ton site donc c'est du second degrès, aprendre comme une blague quoi

tu me réponds : je n'ai pas dit ca, remet toi en cause

je te réponds : quel rapport avec la choucroute, forcément.

tu me réponds : je n'ai jamais dit que c'etait une blague,T'es sûr que tu vas bien"

je te réponds : vous etes combien dans toi ?

Miteny 26/06/2008 19:47


Si j'inspire tant de haine, c'est que je dois avoir raison. Tu as peur de mes arguments, c'est évident.


Stéphane 26/06/2008 19:32

"""Mais ça veut dire quoi être neutre et indépendant"""

Ça veut dire avoir le même regard sur tous les effets susceptible d'être produits Miteny! Pour un phénomène physique, un observateur occupe justement cette position, et c'est pour ça que son constat est légitime pour déterminer si le principe causal est respecté.

Pour la douleur et la conscience...ce n'est vraiment pas le cas. Nous sommes nous même l'un des effets, alors les autres effets ne peuvent nous apparaître exactement comme nous mêmes, c'est illogique, et ce même si le principe causal est respecté.

Cette logique qui découle du fait que tu es toi-même l'un des effets qui se compare lui même aux autres a préséance sur ton constat.

Miteny 26/06/2008 19:37


 "Ça veut dire avoir le même regard sur tous les effets susceptibles d'être produits Miteny! "

Cette phrase en fait ne veut rien dire (est vraiment hors sujet plutôt). Mais bon, comme tu ne vas pas comprendre, je te réponds: non.

Car tu dis bien là (dernière phrase) que mon constat n'est donc pas réel. Bref que ma douleur n'est pas réelle. C'est ce que tu dis. Tu confirmes?


jeoff 26/06/2008 19:18

jeoff:
Miteny est tu d'accord pour dire que
"jeoff tape miteny" est différent de " miteny tape jeoff" ???

miteny:
biologiquement non: 2 corps sont frappés. Mêmes causes biologiques.

miteny:
Par contre, on constate des effets différents. Viol du principe causal=>le corps ne suffit pas

commentaire:
donc pour toi il n'y a pas de différence entre moi qui te tape et toi qui me tape? pourtant tu ne tape pas le meme corps! ni la meme conscience! pourtant etrangment je suis sur que si je te coupe la main, les résultat( même biologique) ne seront pas les meme que si tu me coupe la main!( différence de poids, difference de pression artirielle etc...)

Miteny 26/06/2008 19:22


biologiquement, à part des petites différences, tu confirmes qu'on a 2 fois les mêmes causes? En tout cas, les 2 corps frappés doivent chacun produire de la douleur (associée au corps frappé...
évidemment).  C'est ça?


Stéphane 26/06/2008 19:13

"""ton problème c'est que tu crois qu'il existe un point d'observation totalement indépendant sans observateur. Quand vas tu arrêter de croire en cette chimère?"""

Pour un phénomène physique, comme nos fameuses lampes, tout observateur est neutre et indépendant par rapport à tout ce qu'il observe. Voilà ce qui rend son constat valide pour déterminer si le principe causal est respecté.

Pour la douleur et la conscience, ce point de vue n'existe pas. C'est justement pour ça que ton constat, bien que réel, est invalide pour régler la question.

Miteny 26/06/2008 19:19


Mais ça veut dire quoi être neutre et indépendant !! Quand j'ai mal, comme je ne suis pas neutre, c'est donc une illusion? D'où tu sors cet axiome ridicule comme quoi un observateur n'a pas le
droit de constater ce qu'il lui arrive à lui ?
Sois un peu logique.  En fait tu as dit que j'avais le droit d'être sûr de la réalité de mon constat donc c'est tout. Alors je répète ma question: OUI ou NON? C'est bien réel pour moi?

j'ai le droit d'être sûr d'avoir constaté, moi, un viol du principe causal. (c'est bien ce que ça veut dire "réel pour moi"?)


marc-antoine 26/06/2008 18:58

miteny : "Je n'ai pas dit que c'était une foutaise. Tu ferais mieux de te remettre un peu en question."

quel rapport avec la choucroute ?
blague ? pas blague ? tu prends ce qui t'arrange quand ca t'arrange en fait

Miteny 26/06/2008 19:08


Je n'ai pas dit que c'était une blague. T'es sûr que tu vas bien?


abou simbel 26/06/2008 18:55

"la douleur est ressentie par une conscience: celle du corps frappé. Mais d'où vient la conscience? C'est ça la question. Est-ce que le corps suffit? Le principe causal est-il respecté?

C'est à ça qu'il faut répondre. "

quelle connerie. si tu te pose la question c'est que tu en as une de conscience, donc tu nepeux pas la nier.
le fait meme d'écrire ta démo te prouve que tu en as une, donc comment peux tu poser dans ta démo 'ya que la nature, rien d'extérieur' !

Miteny 26/06/2008 19:10



L'hypothèse matérialiste: toute conscience, tout ressenti est fabriqué UNIQUEMENT par la complexité du corps. Donc je ne nie pas l'existence de la conscience, j'essaie de vérifier cette
hypothèse.



marc-antoine 26/06/2008 18:53

ah daccord, ça c'est du deuxieme degrès !

alors on te prend au deuxième degrès de même, y'a que ca a faire. donc ton site tout entier est une foutaise au deuxieme degrès. je comprends mieux, fallait le dire tout de suite. annonce le en page d'accueil hi hi

Miteny 26/06/2008 18:55


Je n'ai pas dit que c'était une foutaise. Tu ferais mieux de te remettre un peu en question.


Stéphane 26/06/2008 18:51

Il est vrai pour toi seulement. Et c'est justement parce que c'est pour toi seulement que ton constat ne suffit pas.

Penses-y un peu. Tu est toi-même l'un des effets! La seule façon pour un autre effet que toi de produire une expérience identique à toi serait d'être toi! C'est logiquement impossible.

Pour être respecté, le principe causal demande que les autres corps produisent quelque chose similaire à toi, de même nature. Mais cette similarité, elle ne peut être déterminée que par un observateur indépendant. CE N'EST PAS LE CAS.

Si un constat identique est la seule chose que tu acceptes pour dire que le principe causal est respecté, essaye de comprendre que ce constat n'est possible que pour un observateur indépendant de ce qu'il observe!

Même si 2 effets paratagent EXACTEMENT les mêmes caractéristiques, c'est l'enfance de l'art de comprendre que les 2 offriront OBLIGATOIREMENT un constat différent si l'observateur est l'un d'entre eux!!! C'est obligé, même si le principe causal est respecté.

Miteny 26/06/2008 19:07


Le problème est bien l'existence de l'observateur. Et l'observateur a le droit d'être sûr qu'il existe qu'il a mal quand il a mal.
"Il est vrai pour toi seulement. "
j'ai le droit d'en être absolument certain. Moi, miteny, j'ai raison d'être sûr de ce constat? Pourquoi voudrais tu nier mon constat alors? Je te rappelle que l'intersubjectivité est censé
respecter tout le monde.

PS: ton problème c'est que tu crois qu'il existe un point d'observation totalement indépendant sans observateur. Quand vas tu arrêter de croire en cette chimère?


abou simbel 26/06/2008 18:41

quel menteur

a quoi sert de vouloir la réponse a une question infondée ?

tu NIE le fait que tu prends 'la nature' dans son ensemble comme cause de LA DOULEUR. hors la douleur est ressentie de facon locale , par une conscience : celle du corps frappé. point barre, rien d'autre a dire . t'a été monté a l'envers a la naissance toi.

Miteny 26/06/2008 18:51


la douleur est ressentie par une conscience: celle du corps frappé. Mais d'où vient la conscience? C'est ça la question. Est-ce que le corps suffit? Le principe causal est-il respecté?

C'est à ça qu'il faut répondre.


marc-antoine 26/06/2008 18:39

capture des commentaires de miteny sur les autres sites web... ca promet sur le personnage :



--- LU sur http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=22774

Et Dieu dans tout ça ?
par miteny (IP:xxx.x2.130.65) le 20 avril 2007 à 16H44
Et bien Dieu, il existe. La démonstration de son existence est même évidente.
Bientôt, Dieu fera partie des programmes scolaires et la laïcité n’aura été qu’une parenthèse de l’histoire (aie... je sens qu’on va me tomber dessus). http://dieuexiste.com



--- LU sur http://blogue.sciencepresse.info/controverse/item/385
miteny - 12 février 2008 14:17
Dawkins a l'air d'être particulièrement malhonnête.
Personnellement je propose une preuve totalement irréfutable de l'existence de Dieu tout puissant (sur dieuexiste.com).
Je suis tellement sûr de ma démonstration que je propose 5000 Euros à la première personne qui trouvera l’erreur de mon raisonnement.

Avez-vous quelques neurones ?

J’en doute, mais si c’est le cas, il serait temps de s’en servir (ce serait la première fois que l’on verrait un athée se servir de cette partie de son cerveau).

MOI, JE NE CROIS PAS…. JE SAIS !


--- LU sur http://www.rationalisme.org/forum_atheisme/viewtopic.php?f=41&t=1588 : A lire les commentaires des gens de ce forum, hillarant.
miteny 12 février 2008

Bonjour,

Si l'argument ontologique est difficile à comprendre, c'est peut-être parce qu'il est mal exposé. Personnellement je propose une preuve totalement irréfutable de l'existence de Dieu tout puissant (sur dieuexiste.com).

En résumé, ma preuve est la suivante: le corps ne suffit pas. Le fonctionnement du corps ne suffit pas à fabriquer la conscience.

Je suis tellement sûr de ma démonstration que je propose 5000 Euros à la première personne qui trouvera l’erreur de mon raisonnement.

Avez-vous quelques neurones ?

J’en doute, mais si c’est le cas, il serait temps de s’en servir (ce serait la première fois que l’on verrait un athée se servir de cette partie de son cerveau).

MOI, JE NE CROIS PAS…. JE SAIS !




--- LU sur http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=14531

par miteny (IP:xxx.x3.165.158) le 17 octobre 2006 à 12H49
Mais la théocratie universelle (c’est à dire l’humanisme), c’est la vraie et seule solution pour l’humanité..
Et je le prouve sur mon site: Dieu existe, la démonstration de son existence est ce qu’il y a de plus facile à faire. Je suis prêt à vous donner 2000 Euros si vous n’êtes pas convaincu en moins de 15 minutes..
Ne soyez donc pas trop démago..
Veloma


--- LU sur http://www.liberation.fr/actualite/monde/207009.FR.php
miteny Dieu existe
Je pense que ce problème des religions ne sera pas résolu tant que l'on n'aura pas démontré l'existence de Dieu.... Mercredi 27 Septembre 2006 - 19:42


--- LU sur http://www.hansen-love.com/article-6139481-6.html
Justement. "Le corps ne suffit pas" n'est pas un souhait mais un constat. N'importe qui peut s'en rendre compte très facilement.

Que ça me plaise ou pas, je suis obligé de constater que le fonctionnement d'un corps quelconque ne suffit pas à "fabriquer" la conscience (solipsisme).
commentaire n° : 2 posté par : miteny (site web) le: 23/12/2007 22:26:47

--- LU sur http://phosphore.typepad.com/renepoujol/2006/02/injure_mahomet_.html
Avant de refaire le monde, il faut savoir si oui ou non Dieu existe. Ça me semble tout à fait logique. Comment bien gérer l’humanité si on ne sait même pas pourquoi l’Homme existe ni ce qu’il est vraiment ?
Alors aidez-moi à démocratiser ma démonstration (je propose même de l’argent !). Après on pourra redémarrer… sur de bonnes bases.
Rédigé par: miteny | le 05 mai 2006 à 20:19


--- LU sur http://blog-ump.typepad.fr/blog/2006/06/la_france_notre.html
Votre dieu semble être un bout de territoire : la France. Une invention humaine de toute évidence. Moi aussi je suis, en quelque sorte, nationaliste. Mais la nation que je révère, c’est celle formée par l’ensemble des personnes qui ont décidé de respecter l’être humain et l’idée de la vérité avant tout.
Si vous croyez que mon choix est stupide, veuillez je vous en prie m’indiquer l’erreur du raisonnement que je propose et qui est censé démontrer la transcendance de l’esprit sur la matière et donc l’existence de Dieu.
Rédigé par: Miteny | le 14 juin 2006 à 11:08

--- LU sur http://www.lysdesaron.com/article-2286564-6.html
N’est-il pas indispensable de démontrer l’existence de Dieu ? Sinon, pourquoi être chrétien ? C’est la raison pour laquelle je cherche à organiser un débat à ce sujet. Pour avoir plus d’informations (et pour éventuellement m’aider), consulter le site dieuexiste.com
Merci
commentaire n° : 1 posté par : miteny (site web) le: 30/03/2006 16:25:06

--- LU sur http://www.sacristie.com/article-4618809-6.html
Si vous aviez la possibilité DE FAIRE GAGNER 3000 EUROS à une œuvre caritative en donnant une petite heure de votre temps, vous le feriez n’est-ce pas ?
Alors soutenez mon initiative, je ne vous demanderai qu’un petit commentaire (du genre, vas-y mon gars, tu peux y arriver !!).
commentaire n° : 6 posté par : miteny (site web) le: 21/11/2006 11:33:29


--- LU sur http://www.20minutes.fr/article/138274/Monde-35-blesses-lors-de-la-Journee-de-colere.php
miteny | 09.02.2007 - 15h43
C'est très inquiétant je trouve cette histoire. La guerre risque de reprendre... Cela fait 1290 ans que ces édifices sont terminées et qu'ils trônent sur Jérusalem. Si vous avez lu la Bible (Daniel), je suis sûr que ce chiffre va vous rappeler quelque chose... (dieuexiste.com)
recommander (0) |

--- LU sur http://www.lumieresdumonde.net/article-3654438-6.html
Vous voulez une vraie solution ? Je me permets de vous conseiller d’aller sur mon site pour que vous puissiez enfin savoir pour qui voter l’année prochaine…
commentaire n° : 17 posté par : miteny (site web) le: 03/10/2006 15:53:26

--- LU sur http://gilonimo.over-blog.net/article-2109790-6.html
Si tu as été Messie, c'est probablement que tu as visité avant dieuexiste.com
commentaire n° : 4 posté par : miteny (site web) le: 20/12/2006 16:43:31

hillarant de lourdeur, effrayant de ridicule ....

Miteny 26/06/2008 18:47



Et le second degré tu connais?



Stéphane 26/06/2008 18:19

Incomplet en regard du phenomene Miteny. c'est ça que je veux dire.

Si j'observe une série de lampes, et qu'il y en a une d'éteinte, je peux affirmer avec certitude qu'elle ne produit absolument rien.

En ce qui concerne la douleur et la conscience, tout ce que tu peux dire, c'est qu'un autre corps ne produit rien pour toi. Mais compte tenu que tu es toi-même un effet, les autres corps n'ont pas à produire toujours quelque chose POUR TOI pour que le principe causal soit respecté. Ils doivent simplement produire quelque chose COMME TOI. Et ça, c'est théoriquement possible.

Miteny 26/06/2008 18:36



ça c'est toi qui le dit. Ensuite, je te demande pas s'il est incomplet mais s'il est vrai ou faux !

ça ne devrait pas être compliqué de répondre à cette question. Donc je ne peux pas avoir de réponse?



abou simbel 26/06/2008 18:15

miteny dit :
"d'abord l'hypothèse c'est: il n'y a QUE les corps... rien d'autre.
"CE corps frappé provoque douleur dans CE corps uniquement,"
Voilà, c'est ce qu'on devrait avoir. Sauf que personne ne constate ça"


encore mieux, donc il n'y a pas de conscience !

et qui observe 'la douleur alors ' ? n'importe quoi , tu dis n'importe quoi toi t'es grave

si tu retire ce qui est censé observer l'effet, ca na plus aucun sens. quelle connerie mdrrr

Miteny 26/06/2008 18:34


? j'ai pas compris. Désolé, je constate des effets différents. Douleur/pas douleur, c'est différent non?


Stéphane 26/06/2008 18:00

Donc, choisit le mot incomplet! De toute façon, il ne peut être considéré suffisant en regard du phénomène abordé, au même titre que le constat d'un observateur qui observe des lampes.

La vérification ne peut que passer par l'intersubjectivité...et cela implique qu'un certain travail d'interprétation des constats doit être fait.

Miteny 26/06/2008 18:08


Non le constat est vrai ou faux. Dire qu'il est incomplet n'a aucun sens là. Le constat est là, il s'impose. Ensuite il faut savoir ce qu'on en fait, ce qu'on déduit. Donc il n'y a que 2
possibilités: soit il est vrai et il faut l'intégrer dans le point de vue intersubjectif. Ou alors il est faux.
Alors?


Stéphane 26/06/2008 17:47

"""Donc ce constat n'est pas réel? Il n'est pas valable? "je n'ai mal que quand mon corps est frappé". Ce constat n'est pas scientifique? C'est ce que tu veux dire?"""

Iréel, incomplet, réel uniquement pour toi...choisi le mot qui te convient. Une chose est certaine, si mon corps ne produit rien pour toi, il produit quelque chose pour moi, et même si tu ne constates rien provenant de mon corps, je t'assures que je suis aussi réel que ton constat.

Miteny 26/06/2008 17:55


s'il est réel pour moi, il doit faire partie de la description intersubjective de la réalité.
S'il est réel pour moi, tu n'as pas le droit de dire que mon constat est irréel: c'est une négation de mon existence. Comme je n'ai pas le droit de dire que ton constat (ta douleur) est irréel.

Comme l'a montré Miky, la réalité qui convient à tout le monde est la suivant: "un seul corps fait mal, les autres ne font pas mal"


abou simbel 26/06/2008 17:31

miteny :
"L'hypothèse que j'ai faite au départ est: il n'y a rien d'autre en dehors de la matière, de la nature, bref ici des corps.
Après il faut voir si cette hypothèse tient la route. ça veut dire: il n'y a QUE les corps. Je ne sais pas si c'est vrai, c'est une hypothèse!

mais ne change pas de sujet, on ne parle pas de ça .
la chose est que tu dis :
"biologiquement non: 2 corps sont frappés. Mêmes causes biologiques.

Par contre, on constate des effets différents. Viol du principe causal=>le corps ne suffit pas "

donc cause biologique , pour toi = un corps (nimporte lequel) qui est inclus 'dans l'ensemble nature'.
hors si tu prends les choses comme ça, alors forcément :
'recepteur de la douleur' sera : une conscience (n'importe laquelle) , qui est incluse dans l'ensemble nature.
tu ne peux pas joindre les corps et considérer 'une cause' globale pour eux, mais par la suite considérer l'effet de facon locale. puisque ce uqi constate l'effet, c'est la conscience , hors elle est a considérer comme tu l'as fait pour les corps : un recepteur unique a 'douleur' , puisque tu decide d'une cause biologique unique.
hors, c'est la que tu te trompes.
normallement si rien n'est en dehors de la nature, bien sur :
n'importe quel corps frappé, finallement c'est 'un certain corps dans la nature'
et en fait, ta phrase correcte serait :
un certain corps frappé entraine une douleur dans un certain corps de la nature.
ce qui ne viole rien du tout (sauf ton intelligence, visiblement)
apres, tu peux demander a localiser la chose :
CE corps frappé provoque douleur dans CE corps uniquement, et la tu as localisé.
toi tu as mélangé tout, tu dis global pour la cause , et local pour l'effet de celui qui constate. c'est nimporte nawak;

Miteny 26/06/2008 17:44


d'abord l'hypothèse c'est: il n'y a QUE les corps... rien d'autre.

"CE corps frappé provoque douleur dans CE corps uniquement,"

Voilà, c'est ce qu'on devrait avoir. Sauf que personne ne constate ça.


Stéphane 26/06/2008 16:56

"""Je n'ai jamais dit ça. Je dis simplement que je constate des effets différents provenant de causes similaires. C'est une réalité ou pas? C'est tout !!!"""

Le principe causal dit que les mêmes sources produisent les mêmes effets, nous l'avons répété très souvent. Alors c'est bien beau ça, mais comment s'en assurer ? c'est une chose d'énoncer la règle, mais encore faut-il utiliser le bon protocole pour la vérifier.

Évidemment, c'est par un acte d'observation, par un constat que l'on doit vérifier le tout.... mais, le constat de qui??

Oui, je sais... on ne se pose jamais cette question habituellement...mais c'est parce que dans le cas des phénomènes physiques habituels, le point de vue de toute personne peut être considéré comme équivalent à la ralité du phénomène. Si une différence est constatée, elle peut uniquement être mise sur le compte d'une différence dans la nature elle-même des effets, et non sur une différence dans le point de vue de l'observateur. Chaque source entraînera le même constat chez tous les observateurs. Si une lampe est allumé, elle le sera pour tout le monde sans exception. Personne ne la verra éteinte. Constat = réalité du phénomène. Nul besoin d'interprétation. C'est une équivalence directe.

Or, comme tu l'as souligné toi-même, un tel point de vue n'existe pas avec la douleur et la conscience, puisque l'observateur est lui-même l'un des effets! Alors dis-moi, la vérification du principe causal peut-elle reposer entièrement sur le constat d'un observateur qui est lui-même l'un des effets et donc, qui fait partie lui-même de ce qu'il observe!!! Mais jamais de la vie. C'est totalement contre-scientifique. Il n'offre théoriquement qu'une partie de la réalité, alors la vérification ne peut s'appuyer sur ce constat qu'en PARTIE seulement.

Pour la conscience et la douleur, la vérification du principe causal ne reposera jamais directement sur un constat, comme c'est le cas habituellement avec les autres phénomènes. Elle doit obligatoirement combiner tous les constats, de façon à mettre en commun l'expérience de chacun, pour ensuite déterminer ce qui est commun à toutes les manifestations de douleur et de conscience. Et ça, c'est un exercice que j'ai déjà fait et qui ne me mène pas à déclarer que le principe causal est violé.

Miteny 26/06/2008 17:38


"Pour la conscience et la douleur, la vérification du principe causal ne reposera jamais directement sur un constat, comme c'est le cas habituellement avec les autres phénomènes. "

Donc ce constat n'est pas réel? Il n'est pas valable? "je n'ai mal que quand mon corps est frappé". Ce constat n'est pas scientifique? C'est ce que tu veux dire?


abou simbel 26/06/2008 14:04

"même cause biologique"
c'est faux encore et comme toujours.
si tu considère que les 2 corps sont partie de 'la nature', alors evidemment, tu dit qu'il ya les meme causes biologiques.
mais dans ce cas la, explique moi un truc :
la conscience, elle fait partie de la nature, puisque tout est dans elle , daprès ta définition.
donc si tu globalise 'les 2 corps' comme étant 'de la nature', alors les consciences aussi.
hors ici tu fais le raisonnement suivant :

2 corps sont biologiquement des causes identiques,
oui mais alors :
2 consciences sont biologiquement des 'recepteurs a la douleur' qui sont aussi dans 'la nature', et donc 'identiques', en tant que recepteurs, puisque tu l'as fait pour les corps.
et ca met bien en evidence que ton raisonnement est faux : tu ne peux pas rendre 'biologiquement' deux corps frappés comme une meme cause, sinon les 2 consciences sont dans ce cas aussi 'le meme recepteur a la douleur' , ce qui est faux.
Donc forcément, si tu dit que les 2 corps sont la meme cause, mais que tu fais la séparation entre les 2 consciences : celle du frappé, et la tienne, tu obtiens une violation du principe causal etant donné que tu considère l'effet depuis 2 points de vues bien séparés, mais que tu as amalgamé les 2 'causes' comme venant d'un seul principe , 'la nature'.
pourtant, si tu dis que rien n'existe hors de 'la nature', alors ou es la conscience ?
elle est bien dedans, dans ton affirmation. donc si elle est dedans, toutes les consciences devraient etre considérées comme un seul recepteur unique, au meme titre que tu l'as fait pour les 2 corps en les réunissant en tant que 'cause biologique'

Miteny 26/06/2008 15:52


L'hypothèse que j'ai faite au départ est: il n'y a rien d'autre en dehors de la matière, de la nature, bref ici des corps.
Après il faut voir si cette hypothèse tient la route. ça veut dire: il n'y a QUE les corps. Je ne sais pas si c'est vrai, c'est une hypothèse!

si c'était vrai on aurait 2 corps frappés=> 2 fois les mêmes effets. C'est tout. C'est faux? Donc l'hypothèse est fausse. CQFD


jeoff 26/06/2008 12:22

Miteny est tu d'accord pour dire que
"jeoff tape miteny" est différent de " miteny tape jeoff" ???

Miteny 26/06/2008 13:36


biologiquement non: 2 corps sont frappés. Mêmes causes biologiques.

Par contre, on constate des effets différents. Viol du principe causal=>le corps ne suffit pas


jeoff 26/06/2008 11:44

tu sais rien dire d'autre que "hors sujet" enfin de compte!
Mais on sait tous pourquoi tu ne sais dire que ca...

Miky 26/06/2008 09:28

http://www.google.fr/search?hl=fr&safe=off&q=douleur+%2B%22avoir+mal%22+%2Bphilosophie&btnG=Rechercher&meta=lr%3Dlang_fr

Miteny 26/06/2008 10:57


Assez hors sujet... ce qui m'intéresse, c'est la suffisance du corps.


jeoff 26/06/2008 00:41

miteny:
Si je ne ressens pas de la douleur quand j'ai mal, je me demande bien ce que signifie ce mot mystérieux :)

commentaire:
non toujours pas; je te dis qu'il y a une différence entre douleur et avoir mal! il ne s'agit pas de la meme chose! comme il y a une différence entre parler et dire! tu ne vois pas la différence?
c'est pourtant simple? non?? :)

Stéphane 25/06/2008 23:58

Tu es l'un des effets toi-même Miteny, alors comme il est illogique dans n'importe quelle circonstance que 2 manifestations d'un phénomène soient la même manifestation (elles sont toujours distinctes), tu ne pourras jamais que t'observer toi-même, et donc, tu ne pourras jamais prouver par ton constat que le principe causal est respecté ou bien violé.

Ce n'est pas parce que tu n'expérimentes pas l'autre qu'il n'existe pas, et qu'il n'est pas semblable à toi. Le principe causal demande la similarité des effets, alors même si tu ne constates pas, les autres peuvent être similaire à toi en tant que phénomène.

Miteny 26/06/2008 10:42


tu persistes dans le hors-sujet...
"Ce n'est pas parce que tu n'expérimentes pas l'autre qu'il n'existe pas, et qu'il n'est pas semblable à toi. "

Je n'ai jamais dit ça. Je dis simplement que je constate des effets différents provenant de causes similaires. C'est une réalité ou pas? C'est tout !!!


Miky 25/06/2008 23:55

"Exactement.... Sauf qu'il y a un constat commun à tous: "un seul corps fait mal, les autres ne font pas mal""

Encore le coup du foulard pour faire disparaître le lapin...

Pour ma part, j'en reste aux constats basiques que j'ai énuméré, et ta phrase n'en fait pas partie.

Au mieux, on peut la dériver de ces constats, mais moyennant une dangereuse approximation... Le "un seul corps" que tu évoques n'a pas la même signification suivant qui parle.

On ne peut donc pas dire qu'il y a un constat COMMUN qui serait "un seul corps fait mal, les autres ne font pas mal", à moins de "développer" cette phrase et de la faire équivaloir exactement à celles que j'ai énoncées.

Cette phrase, au sens où tu l'entends, est une théorisation abstraite sur des constats, elle n'est pas à proprement parler un constat que ces gens font.

Miteny 26/06/2008 10:38


Bah si! Paul constate qu'un seul corps fait mal et que les autres ne font pas mal.

"seul corps fait mal et que les autres ne font pas mal." Elle est vraie pour tout le monde. Elle n'est pas abstraite, elle est juste réelle. Qu'est ce qu'un constat commun?

Un constat que tout le monde fait !! Donc ... voilà CQFD


Elias ASHMMOLE 25/06/2008 23:09

miteny
"Donc 2 corps frappés (mêmes causes) produisent des effets différents... viol du principe causal."

pas mêmes causes , espèce de tordu

Miteny 26/06/2008 10:30


Si. Les causes biologiques sont les mêmes. Il faut que je vous emmène au CP pour apprendre la logique élémentaire?


Samaël AUN WEOR 25/06/2008 23:01

"Peux tu poster les liens danbs les forums ou tu as confronté ton bouillasson stp? "

Un bouillasson, oui c'est le mot exact. Ce vomi infecte, cette soupe ratée, cet amalgame de fausses-déductions !

un bouillasson

un bouiiiiiilllaaaaassoooooonnnn

ecoutez ce mot, il est vilain comme tout a dire :

BOUYASSON

quelle laideur. il est parfait pour décrire ta démo.

eihissext2 25/06/2008 22:17

tabernacle bien dit monsieur K !

K 25/06/2008 22:07

K
"Peux tu poster les liens danbs les forums ou tu as confronté ton bouillasson stp? "

miteny
non

miteny:
tu fuis: tu es donc malhonnête

Imbécile va....tu n'as jamais confronté ta fumeuse théorie avec qui que ce soit...en plus d'etre imbu de toi meme tu es lache.....imbécile heureux va....les gens comme moi qui postent des réactions ne veulent pas débattre...juste faire dans le social....





Crétin....

Miky 25/06/2008 20:58

"recouper les constats, c'est trouver les points communs entre les constats!"

Il serait temps que tu appliques cette sage maxime... à toi-même !

Je m'explique :

Voici des constats de base :

Pour Paul :

1) Le corps de Paul fait mal
2) Le corps de Pierre ne fait pas mal
3) Le corps de Jacques ne fait pas mal

Pour Pierre :

1) Le corps de Paul ne fait pas fait mal
2) Le corps de Pierre fait mal
3) Le corps de Jacques ne fait pas mal

Pour Jacques :

1) Le corps de Paul ne fait pas mal
2) Le corps de Pierre ne fait pas mal
3) Le corps de Jacques fait mal

Exercice : Parmi ces constats, en trouver ne serait-ce qu'un seul qui soit commun à Pierre, Paul et Jacques.

"Le corps de Paul ne fait pas fait mal" ? Il est certes commun à Pierre et à Jacques, mais pas à Paul.

"Le corps de Pierre ne fait pas fait mal" ? Il est certes commun à Paul et à Jacques, mais pas à Pierre.

"Le corps de Jacques ne fait pas fait mal" ? Il est certes commun à Pierre et à Paul, mais pas à Jacques.

Conclusion : aucun de ces constats n'est commun à tous, donc un discours véritablement objectif au sens du recoupement des constats ne doit pas les intégrer.

Miteny 25/06/2008 21:17


Exactement.... Sauf qu'il y a un constat commun à tous: "un seul corps fait mal, les autres ne font pas mal"

Il n'y a pas d'autres constats communs à tous à propos des conditions d'apparition de la douleur


K 25/06/2008 20:30

Peux tu poster les liens danbs les forums ou tu as confronté ton bouillasson stp?

Miteny 25/06/2008 20:36


non


K 25/06/2008 19:53

Non, t'es juste le plus gros con, borné autosufisant du continent et tu adore te faire mousser dans les conversations qui tournent en rond, ce qui est tres contre-productif pour un homme qui prétend faire la révolution en 2012....

Tu as essayé de confronter ta brillante théories sur des site spécialisé en théologie, religion, philo?

Je serai curieux de voir les réactions...

Miteny 25/06/2008 20:22


théorie confrontée à beaucoup de personnes. Et pour l'instant je suis déçu: pas de vrais arguments. Je suis plutôt conforté.


Stéphane 25/06/2008 19:44

Toi, tu restes sur ton constat personnel, qui n'englobe théoriquement pas toutes les manifestations de douleur, et qui donc, est invalide pour vérifier le principe causal.

Par l'intersubjectivité, j'apprends des autres qu'ils ont une conscience, et qu'ils éprouvent de la douleur. Soit je les crois, ou que je ne les crois pas.

Si je les crois, je peux affirmer que chaque conscience est le produit d'un corps différent. Oui je sais, une personne seule ne le constate pas, mais pourquoi au nom du ciel crois-tu que nous devons faire appel à l'intersubjectivité ici! Justement parce que nous avons d'excellentes raisons de croire que la douleur et la conscience existent à l'extérieur du constat d'une seule personne, lequel est donc incomplet pour expliquer et décrire le phénomène.

Donc, tu ne constates pas le produit des autres corps ? Évidemment, le produit des autres corps, ce sont d'autres personnes ! Les personnes (consciences) sont distinctes malgré qu'elles sont de même nature, donc, leur expérience subjective ne peut qu'être distincte.

Miteny 25/06/2008 20:20


"Toi, tu restes sur ton constat personnel, qui n'englobe théoriquement pas toutes les manifestations de douleur, et qui donc, est invalide pour vérifier le principe causal. "

Evidemment que je reste sur mon constat personnel puisque je constate des effets très différents provenant de causes similaires.

Si tu dis que je dois dépasser ce constat perso, cela signifie que je dois penser qu'il est faux. Il ne peut pas être vrai et faux? Il ne peut pas être réel et irréel? Il faut choisir.

Si je voulais comparer les différentes douleurs entre elles, il serait évidemment incomplet. Mais je ne veux pas faire ça (donc tu es hors sujet). Je veux savoir s'il est bien réel.


sylvain 25/06/2008 19:36

mais non !!!!

si tu est sur que 'ton corps frappé' entraine 'douleur' (c'est le seul cas que tu reconnais : ton corps malade ou frappé )
alors tu es certain de l'effet 'négatif' si tu fais la négation de 'frappé'

donc si mon corps frappé = douleur
alors
mon corps pas frappé = pas douleur.
c'est certain de meme.
puisque la "certitude" que 'mon corps frappé' implique 'douleur' fait apparaitre par logique que le 'contraire' des cause entrainera la 'contraire' des effets.
c'est forcé puisque tu as fixé le cadre de la certitude de l'effet douleur : ca ne se produit QUE quand ton corps est frappé.donc forcément, dans tous les autres cas (donc 'ton corps pas frappé'), il y'a l'effet 'pas douleur'.

Tu ne peux pas nier ça, c'est ton affirmation elle même qui le dit, mais toi tu dis après "autre corps frappé", mais tu déplace la question d'origine.

si j'ai la certitude que mon corps frappé entraine douleur chez moi, j'ai aussi la certitude que mon corps pas frappé n'entrainera aucune douleur, mais peut etre d'autres effets. mais pas 'douleur', puisque j'ai défini le cadre ou ca apparait : quand mon corps est frappé uniquement.

Miteny 25/06/2008 20:11


"Un corps frappé" constitue un évènement qui doit avoir des effets bien nets notamment en terme de production de douleur (puisque le corps est censé suffire). Non?