Qu'est ce que la réalité?

Publié le par Miteny

Vous avez tous remarqué que plusieurs personnes trouvent étrange ma façon de décrire la réalité. Pourtant je ne fais qu’énoncer ce que chaque personne constate, à savoir qu’il y a un corps qui semble faire « plus » que les autres et qu’elle appelle : « le mien ». C’est la raison pour laquelle j’affirme que la phrase « la douleur ne peut venir que d’un seul corps » correspond à la réalité… de tout le monde (c'est-à-dire de chaque personne… quoi de plus logique ?).
Mais c’est alors qu’on me réplique que la « vraie » réalité on ne peut la décrire que d’un point de vue prétendument absolu. Bref en niant ce que l’on constate soi-même ! Effectivement en se plaçant d’un point de vue extérieur à tout le monde (et donc totalement objectif diront certains), le principe causal est respecté.
Mais qui a le droit de parler au nom de ce point de vue ? Personne. Cette vision des choses est purement et simplement une fiction : une invention de ceux qui veulent que le principe causal soit respecté et que le phénomène de la conscience soit réduit à une seule phrase : chaque corps produit sa conscience.
Car tous ceux qui défendent cette approche ont eux aussi un corps : ils n’ont pas le droit d’oublier ça.

Publié dans Archives 2006-2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jarvis 22/03/2013 11:35


D'accord. Tu ne sais pas vraiment ce que dit la science matérialiste sur ce sujet, mais tu sais qu'elle a tort. 


Tu ignores l'explication matérialiste au fait que tu constates (pas de douleur quand un autre corps que le tien est frappé), et tu ne veux pas la connaître, partant du principe que ce sera
forcément une explication fausse, puisqu'elle est contraire à la tienne. 


D'ailleurs, tous les internautes qui ont rapporté sur ce blog l'explication matérialiste du fait que je n'ai pas mal quand un autre corps est frappé ont forcément raconté n'importe quoi, puisque
c'est contraire à l'insuffisance du corps. 


Je n'ai rien à ajouter face à cette logique imparable...

Miteny 22/03/2013 14:01



Quel odieux escroc !!


Tu crois que mentir comme ça sert au dialogue ??


La théorie matérialiste c'est la suffisance du corps (pas de lien métaphysique), ABRUTI !!


Or ce n'est pas ce que je constate. La suffisance du corps ne correspond pas à la réalité vérifiée par les gens.


 


Tout est dit, espèce de menteur.


Le but n'est pas de savoir ce que signifie le mot matérialisme mais de savoir si le corps suffit ou pas. Toi comprendre ?



Jarvis 22/03/2013 07:57


Selon toi, "je constate "pas douleur" quand un autre corps que le mien est frappé" = "le corps ne suffit pas à produire de la douleur". 


 


Est-ce que tu connais l'explication que donne le matérialisme de ce phénomène ? (question simple) 

Miteny 22/03/2013 09:49



Ne parle pas au nom du matérialisme : le matérialisme est une bande d'abrutis qui ne sont jamais d'accord entre eux. Je parle d'expérience.


Ce que je constate c'est bien l'insuffisance de la torture de n'importe quel corps. T'es con au point de ne pas voir le rapporte pas douleur/pas suffire ?



Jarvis 21/03/2013 16:37


Exactement : LES gens. Pas juste toi. 


 


Pour une raison toute simple : de ce que constate une seule personne, on ne peut rien déduire en terme de lois générales (donc en termes scientifiques). 

Miteny 21/03/2013 18:33



Mais  les gens c'est moi+lui+lui+lui etc...


ce que constatent les gens, c'est ce que je constate (l'insuffisance du corps), et aussi ce qu'il constate (l'insuffisance), etc....


Tout le monde (chacun) constate l'insuffisance du corps.


 


QUEL BOULET !! Un boulet mou et sans cervelle.



Jarvis 21/03/2013 11:20


Ce n'est pas plus méprisant que lorsque tu prétends que nous ne savons pas faire la différence douleur/pas douleur. Quand à se remettre en question, je ne vois pas que tu le fasses. 


 


En revanche, lorsque tu dis "es-tu d'accord pour dire que ce que je constate c'est l'insuffisance du corps parce que d'après ce que tu écris, on
ne sait pas très bien  " 
Ca confirme mes craintes : tu n'as pas compris.


 


Mais je répète encore une fois, une de plus : l'erreur, c'est de dire que ce que constatent les autres, c'est hors sujet. L'erreur est donc bien dans ta définition du sujet. 


C'est prendre seulement ce que tu constates toi qui n'est pas rigoureux. 


 

Miteny 21/03/2013 11:40



C'est pas toi qui décides du sujet, andouille !


Si c'est rigoureux puisque c'est ce qui m'intéresse. La description de ce que je constate.


 


De plus, si on n'a pas le droit de s'intéresser à ce que constatent les gens, on ne s'intéresse à rien.


Quelle bande de cons, c'est pas possible !!



Jarvis 21/03/2013 10:09


Je connais ton raisonnement et je sais pourquoi tu tiens à parler "de ce que je constate".


Tu parles du vécu intime de ces sensations, perceptions, pensées et sentiments qu'un individu ressent dans son fort intérieur. Tout cela forme la conscience d'un etre humain. C'est pourquoi tu ne
peux en parler que à titre personnel en disant "je constate", et en refusant pour cette raison ce que constatent les autres (parce qu'en tant que sujet tu ne peux pas l'expérimenter)


 


Et tu soutiens que puisque aucun autre corps que le tien ne participe à la formation de ce vécu intime, alors meme que tous les corps sont biologiquement semblables, cette exception prouve que le
corps ne suffit pas à produire la conscience. 


 


Et je soutiens que tu commets une erreur de raisonnement. 


 


Quelle est cette erreur, me demanderas-tu ? (bien que ça fasse plusieurs années que tu ne le demandes plus, car tu considères comme acquis qu'il n'y en a pas. Je trouve que çà ferme la
discussion, mais qu'importe, c'est toi qui décide, c'est ton blog).


 


L'erreur, c'est de considérer ce que tu constates comme la seule entité mentale dont tu puisses parler. Or, ne pas expérimenter ce que pensent (et constatent les autres) n'empêche pas de le
prendre en compte. Ton vécu, et le vécu des autres, appartient à la même réalité. Le monde. L'univers. 


Si tu acceptes de parler aussi de ce que constatent les autres, tu te rendras compte qu'il n'y a pas d'exception... Deux corps frappés, douleur produite chaque fois... mais pas ressentie par la
même personne !


Ce n'est pas ce que tu constates ?  En fait si : tu constates bien que tu ne ressens pas la douleur d'une autre personne, la douleur produite par un autre corps.


 


Tous les corps sont censés produire la même chose puisqu'ils sont similaires, et pourtant ils ne produisent pas TA conscience ? Les autres corps ne produisent pas ta conscience à toi, oui bien
sûr en effet, mais la question n’est pas là. La question n’est pas « est-ce que tous les corps produisent TA conscience », mais « est-ce que chaque corps produit UNE conscience ?
» . ET chacun produit une  onscience différente.


Ce n'est pas ce que tu constates, rétorqueras-tu encore. Certes, mais comment, par quel moyen, constaterais-tu la conscience produite par un autre corps ? Par quel processus biologique le vécu
intime d'un autre individu, causé par le fonctionnement de son corps pourrait-il etre percu par toi, et intégrer ton vécu personnel ? Un tel processus biologique n'est jamais décrit par le
matérialisme, et bien sûr n'existe tout simplement pas, et c'est pourquoi on ne constate pas la conscience d'une autre personne, ou la douleur d'un autre corps. 


 


Ton absence de constatation (je ne constate pas que chaque corps produit une conscience), a des raisons logiques et biologiques parfaitement cohérentes : le fonctionnement d'un corps n'est pas le
fonctionnement d'un autre corps. Ce sont deux fonctionnements distincts, donc deux consciences distinctes. L'un n'agit pas sur l'autre et c'est pourquoi la douleur résultant du fonctionnement
d'un corps qui ne produit pas ta conscience ne peut pas etre constatée par toi.


Ce qui me rend le plus triste, alors que j'achève ces lignes, c'est de me dire que tu ne liras pas, ou du moins, tu ne comprendras pas. J'en suis intimement convaincu. J'imagine déjà que ta
réponse ne prendra même pas en compte cet écrit, qu'elle fera juste une poignée de lignes, qu'elle sera la répétition d'une question qui a déjà reçu maintes réponses, ou qu'elle sera une pauvre
tentative de dénigrement de ce que j'ai écrit, sans argument. 


Bien sûr, tu n'as rien à me prouver, sauf l'insuffisance du corps... si ce n'est que je l'ai réfutée, sans que tu le comprennes... Mais sans doute n'ai je rien à te prouver moi non plus. 


Cordialement (et avec toutes mes excuses pour mes emportements)

Miteny 21/03/2013 10:51



C'est fatiguant parce que tu crois avoir compris alors que t'as compris que dalle. J'ai parfaitement lu : d'ailleurs ce sont toujours les mêmes bêtises que l'on me sort.


Je considère parfaitement méprisant de me dire que "le fonctionnement d'un corps n'est pas le fonctionnement d'un autre corps". Comme si je ne le savais pas !


ça m'énerve. Pourquoi tu ne te remets pas en question ?


 


Bref es tu d'accord pour dire que ce que je constate moi c'est l'insuffisance du corps ? Parce que d'après ce que tu écris, on ne sait pas très bien.


On s'intéresse d'abord à ce que je constate. Si tu parles d'autre chose, de ce que constatent les autres, c'est hors sujet et donc c'est pas rigoureux.


PAS RIGOUREUX ! (toi comprendre ?)



Jarvis 19/03/2013 14:50


 


Oh non je ne suis pas le premier, mais je suis bien obligé de te redire cela puisque tu n’as jamais rien trouvé à répondre, ou alors tu as répondu à côté, comme ici. 


 


Et oui, je me prends pour quelqu’un d’intelligent, en tout cas plus que toi qui n’es même pas capable de comprendre qu’il est logique que tu ais mal quand tu es frappé et pas mal quand tu n’es
pas frappé (tu sais, la différence douleur/pas douleur ?). 


 


Ce qui est sûr, c'est que moi je ne vais pas constater de production de douleur au niveau de ton corps torturé. Toi comprendre ça ??


Toi comprendre que ça ne prouve pas que le corps ne suffit pas ? 


 


Et toujours cette même erreur monumentale. Il faudrait que tu comprennes que ne pas constater l’existence de quelque chose, ce n’est pas pareil que constater sa non-existence. Ce ne serait la
même chose que si je pouvais constater l’ensemble de ce qui existe, ce qui n’est évidemment pas le cas.

Miteny 19/03/2013 14:59



je ne vais pas constater de production de douleur au niveau de ton corps torturé.


Ta réponse est oui ?



Jarvis 19/03/2013 10:33


 d'après cet abruti, on a le droit de ne constater que ce qui concerne son corps. Donc pas le droit de constater que le ciel est bleu et les oiseaux chantent ??


 


Où aurais-je dit cela ? Pourrais-tu citer la phrase où j'affirme une telle chose ? 


 


Par ailleurs, puisque tu me tends cette perche, note ceci :


C'est avec tes yeux que tu constates que le ciel est bleu, c'est avec tes oreilles que tu constates que les oiseaux chantent. Pour attester scientifiquement que les oiseaux chantent, on va
demander à plusieurs personnes, devant le même oiseau, on peut même l'enregistrer sur un magnétophone, et on peut même décrire les ondes sonores. 


Mais la douleur de ces autres corps que tu prétends insuffisants, comment l'observerais-tu si elle est produite ? Tu affirmes qu'il n'y a pas de production de douleur, et donc que le corps ne
suffit pas, je le rappelle.


 


Ne te rends-tu pas compte que tu compares l'incomparable ? Le ciel bleu, le chant des oiseaux... et la douleur ? Des choses que tu perçois, et une sensation ? Des choses que tu te représentes et
une représentation elle-même ? (ça y est, Miteny est largué, je le crains) Ca laisse croire que tu ne sais pas ce que c'est que la douleur, ou plutôt que ta connaissance de la douleur se limite à
"ça fait mal". 


 


Tes insultes, tes fuites et tes détournements de question ne servent pas la vérite, je le crains. J'espère sincèrement qu'un jour tu ouvriras les yeux. Ne serait-ce que pour lire ce que
t'écrivent les quelques internautes qui passent ici de temps en temps. 

Miteny 19/03/2013 10:57



Mais sombre con, tu crois que t'es premier à débiter ces bêtises ??


Au lieu de te prendre pour quelqu'un d'intelligent, lis au moins ce que j'écris.


Ce qui est sûr, c'est que moi je ne vais pas constater de production de douleur au niveau de ton corps torturé. Toi comprendre ça ??



Jarvis 19/03/2013 08:24


La première question posée est : est-ce que je constate bien l'insuffisance du corps ?


Première question, première erreur. En science, ce que je constate personnellement n’a aucun intérêt. Soit tu poses la question de ce que tu constates personnellement, et dans ce cas tu es obligé
de dire de quel corps tu parles, (et en toute logique, il s’agit du tien, c’est-à-dire toi jusqu’à preuve du contraire), soit tu évoques des lois générales que va déterminer la science, et alors
ce n’est pas ce que tu constates qui importe, mais ce qui est, et tu es donc obligé de ne pas impliquer ton propre corps dans l’expérience, pour rester neutre et impartial. 

Miteny 19/03/2013 09:55



Lamentable fuite. Pourquoi t'as peur de répondre ?


Le reste est typique d'un escroc dans ton genre : d'après cet abruti, on a le droit de ne constater que ce qui concerne son corps. Donc pas le droit de constater que le ciel est bleu et les
oiseaux chantent ??


Te rends tu compte des conneries que tu racontes ?


Pourquoi débiter autant de nullités qui ne valent même pas une touche de ton clavier ??


Parce que tu te sens faible et tu ne veux pas avouer que j'ai raison ?


 


C'est vraiment un comportement lamentable : une telle haine de la vérité, ça se retournera contre toi (en tout cas il faut l'espérer).


 



Jarvis 18/03/2013 14:28


Oui, je comprends, et je te répète que c'est bien l'erreur de ce blog :


Si je reste seulement sur ce que je constate, je ne peux pas répondre à la question "est-ce que le corps suffit". Pour répondre à cette question, il est indispensable de dépasser ce que moi-même
constate pour regarder aussi ce que constatent tous les autres sujets de l'expérience (les différents corps frappés). 


C'est une erreur parce qu'en NE prenant en compte QUE ce que je constate, on se prive de toutes les données indispensables à la compréhension de la suffisance du corps. 


C'est un biais expérimental qui mène à une interprétation fausse, parce que basée sur des données tronquées. 

Miteny 18/03/2013 16:13



Non, t'as compris que dalle, andouille.


La première question posée est : est-ce que je constate bien l'insuffisance du corps ?


 



Jarvis 18/03/2013 10:27


 


Puisqu’il faut mettre les points sur les « i », l’erreur n’est pas de considérer ce que je constate. L’erreur est de ne considérer QUE ce que je constate, à l'exclusion des autres. 
L'erreur est de prendre comme hors sujet ce que les autres constatent.  


 

Miteny 18/03/2013 11:25



Oui c'est hors sujet puisque le sujet est ce que je constate. C'est le sujet d'étude de ce blog.


Ce que constatent les autres ne fait pas partie du sujet.


Comprends tu ?



gilbert 06/07/2008 19:22

Miteny est suffisant!

gilbert 06/07/2008 19:15

Le corps suffit!

mamadomi 15/06/2008 19:27

blagues sphérique pour public (plano)convexe...lol
ça change tout à l'attractivité (mdr)

mamadomi 15/06/2008 19:00

après Einstein, on parie que miteny revient avec un article vulgarisant à dessein Broglie, Planck ou Lorentz?
à moins qu'on ait droit à la loi d'invariance (Poincaré) ou à l'effet Doppler!!
(niveau fac 1ère année)
mais, point noir, choisira-t'il Huygens ou Fresnel? c'est un choix diffractant...!!! lol
je sais ça manque pas d'air, depuis ma "sphère" (re mdr)

bon je vogue dans l'éther et change de fréquence...une autre soupe m'attend!!! lol

mamadomi 15/06/2008 18:45

ou alors, il se Planck, max...(mdr)

mamadomi 15/06/2008 18:42

ça dépend, il faudrait d'abord qu'il trouve le 26.......mais si il habite dans la drôme ,il a une chance d'onduler ........sur la bonne fréquence

>>>et hop! "3 places pour le 26"...
(pour compléter la liste des 26 mystères, d'une référence cinématographique...)
Yves Monteny doit préparer le prochain show (article) de sa tournée internationale!!!!

vincent 15/06/2008 18:29

tu crois qu'il s'est envolé...sur une ondulatoire?!!! lol

ça dépend, il faudrait d'abord qu'il trouve le 26.......mais si il habite dans la drôme ,il a une chance d'onduler ........sur la bonne fréquence ...son corps suffira t-il?

mamadomi 15/06/2008 18:11

sourire à propos de cages...il est où miteny?
tu crois qu'il s'est envolé...sur une ondulatoire?!!! lol

vincent 15/06/2008 17:12

La pensée est un oiseau d'espace qui dans la cage des mots saura peut-être déployer les ailes, mais pas voler.
Khalil Gibran

vincent 15/06/2008 16:49

tout à fait (sourire)

mamadomi 15/06/2008 14:08

"Dit le philosophe au balayeur:
Je te plains. Ta tâche est bien rude et pénible.
Et le balayeur de lui demander:
Je vous remercier. Et vous donc, quel est votre métier?
J'étudie le comportement de l'homme, ses caractères et ses tentations, répondit le philosophe.
Alors, le balayeur sourit et, reprenant son balai, lui dit:
Moi aussi, je vous plains."
Khalil Gibran

vincent 15/06/2008 12:01

Mama
« "Doutez que les étoiles ne soient de flamme Doutez que le soleil n'accomplisse son tour Doutez que la vérité soit menteuse infâme Mais ne doutez jamais de mon amour."
William Shakespeare »

commentaire
oui mama mais qu’est-ce que l’amour…………………sinon la fin de la dualité, de la division,
c’est l’aspect « Un » de la sagesse. Ne sommes nous pas avons même de nous penser, n’est ce pas évident, n’est ce ce pas une constatation directe que chacun peut faire, ici maintenant ! est ce que « la pensée ,je vois, vois, j’entends ? entend, la pensée « je sens » sent-elle ? les mots arrivent toujours après, faut-il un bac + 10 « pour être » ?
Que de pensés pour chercher ailleurs, l’explication de nous même qui est toujours là !
Nous sommes « cette lumière de la conscience » témoin absolu de tout ce qui se déroule en permanence en nous comme le reflet de la lune sur l’eau, cessons de nous interroger sur la nature du reflet et « soyons tout simplement » sans ce journaliste, double illusoire qui n’est qu’une pensée et passe son temps à l’horizontale à travers ses concepts à ne pas voir la verticale d’où tout émerge ;o) ;o)

mamadomi 15/06/2008 02:02

Yooooo!
Jedi Vincent!

"Doutez que les étoiles ne soient de flamme Doutez que le soleil n'accomplisse son tour Doutez que la vérité soit menteuse infâme Mais ne doutez jamais de mon amour."
William Shakespeare

nous ne doutons pas du tien.
namasté

vincent 14/06/2008 07:32

Ducorpsd’o

Allons mon ami, les « savoirs » ne sont pas la sagesse il ne sont que des mots.
La sagesse est « la lumière qui éclaire » elle éclaire quoi ? Ce vide immense que nous sommes d’où tout surgit.
Y a-t-il un « moi, un je » , Qui puisse en être « le possesseur » ?
Parlons moins de dieu et voyons d’abord qui est celui qui en parle !
Un sage disait ; No teatcher, no teaching, no student…………seulement cela « sans moi » !
Il n’y a ici que la source qui initie l’ensemble de tout ce qui est. Et chacun a sa place « unique » en tant qu’expression du tout. Nous sommes taquins, coquins, humoristes, un peu fripouille, beaucoup Jacouille……………………mais rien n’est vraiment sérieux, pour qui cela l’est-il ?
Tout est conscience qui se reflète sur un miroir où les ombres s’agitent, pâles reflets du réel, amusons nous et que les mots qui ne sont pas la vie reprennent leur place, leur juste place…………..un son, un écho de la parole silencieuse d’où ils émanent ! et nous sommes tous cela ;o) ;o)

mamadomi 14/06/2008 02:25

mais non mais non, chacouille-la fripouille, tu n'as pas de problème de testostérone...noooon...
de quelle remarque tu parles ducorniau (oops c'est ça qui t'a chiffonné peut-être?)

dès que ya de la résistance, dès que tes flous et tes mystères sont terrassés par la tranquille goguenardise et le bon sens solide, pfff...il ne te reste plus, comme miteny, que les fanfaronnades "t'es vexé" (à vincent) "tu n'as pas supporté" (à moi)...
tu sais que c'est pitoyable?
non tu ne le sais pas...
ça n'a rien à faire dans nos échanges qui se veulent pépères, drôle ou nourris tour à tour...
c'est toi qui part...comme tant d'autres sur les blogs et sites, tu crois devoir annoncer ton départ en fracas et pour ne pas avoir l'air lâche (?!!..et pourquoi pas simplement libre!?) tu te trouves une excuse...toujours la même d'ailleurs ici ou là: "je quitte ce blog de merde" "je me casse ya que des cons"....etc...

m'enfin renard usé...tu as le droit de partir discrètement, nul ne t'en voudra...
bonnes vacances à toi
tâche de n'être pas trop gris...la nuit!

ps: je ne sais vraiment pas de quelle remarque tu parles?...si tu peux m'éclairer que je sache où relire...?

ducrocd'O 14/06/2008 01:41

ca sent surtout le ptit coup pour ma testostérone, t'as pas digéré ma petite remarque sur l'autre sujet ma grande.
la rancoeur est un vilain défaut, mais je te laisse a loisir de me juger perdant dans un débat qui te dépasse, si ca peut te faire plaisir. comme disait l'autre, puisque tu veux le dernier mot, je te le laisse avec plaisir et me retire tout en douceur.renard rusé s'en va la queue basse!
bonne nuit les petits...
souvenez vous que la nuit, tout les chats sont gris.

mamadomi 14/06/2008 00:27

ça sent le mauvais poil d'après match perdu ça....

ducorpsd'O 13/06/2008 23:58

je pense que tu as gagné , Miteny.
je te laisse seul dans ton grand théatre vide. tu m'as vidé pour un temps. t'es une bonne poupée gonflable !

bonne chance pour 'ta' suite, grand monarque, dors en paix tu as vaincu le renard

ducorpsd'O 13/06/2008 23:34

Miteny dit :
" extraction de la réalité materielle (aspect corpusculaire ) vers "l'esprit" (aspect ondulatoire) , ce que nous sommes depuis l'origine."

J'ai rarement lu un truc aussi idiot !! WARF. Confondre l'esprit et l'aspect ondulatoire. Pour dire ça faut être nul en philosophie ET en physique (et fumer énormément)
réponse de : Miteny (site web) le: 13/06/2008 20:36:53 "

Tu vois, j'etais parti pour te sortir une tirade et t'expliquer, mais non. je te laisse la ducon, avec ta belle réponse,bien réfléchie.dans le genre je coupe la branche sur laquelle je suis assis, tu te poses la. jamais vu un con pareil.
Je maintiens tout ce que j'ai écrit, ne t'en déplaise.

vincent 13/06/2008 23:17

Miteny
"J'ai rarement lu un truc aussi idiot !! WARF. Confondre l'esprit et l'aspect ondulatoire. Pour dire ça faut être nul en philosophie ET en physique (et fumer énormément)"

Commentaire
Ha lala miteny, mais je te l’avais déjà expliqué, j’ai arrêté les drogues durs (le corps ne suffit pas) tu te rappelles ?
Je me suis au chichon pour me détendre
depuis je suis dans le non-mental, la non pensée et je fais comme les saumons je remonte à la source, le non-né, le non devenu…………donc je vois sans voir, j’entends sans entendre, je parle sans rien dire en deux mots « je suis » et tout est là !
Tout ce qui vient après ce sont des sons, des concepts, de l’imagination……..mais cela ne touche en rien ce « je suis »…………………….essaye le chichon et tu verras que le corps comme le reste apparaît en toi car tout est toi !
Ha! si Jean claude était parmi nous ………………………………..on serait une vraie bande fou quel dommage, mais essaye de prendre un peu de recul avec la drogue dur(le corps ne suffit pas) je sais c’est une addiction forte mais cela fait du bien ;o)

vincent 13/06/2008 22:57

Cela me fait penser à
l'épitre 24 de pierre dac
"si tous les cons volaient, il ferait toujours nuit"
tout de même la sagesse c'est quelque chose!!!

mamadomi 13/06/2008 21:01

helvétius épître II, 26
"Et le pédant ainsi, tyran de la raison,
Croit donner une idée, et ne forme qu’un son(26).

Elle seule (la Paresse) s’admire en sa propre ignorance,
Par un faux ridicule avilit la science"(27),"

>>je te le remets là dans le fil...

mamadomi 13/06/2008 20:59

helvétius épître II,7

"Les mages, sont des visionnaires
Dont le faible adopte les chimères (7)

ducorpsd'O 13/06/2008 20:56

Rien n'est plus puissant que 26! message subliminal inside lol.

mamadomi 13/06/2008 20:33

ducorniau "ce nombre a une caractéristique unique."

>>>le mien aussi...

ducorpsd'O 13/06/2008 18:59

ce nombre a une caractéristique unique.

vincent 13/06/2008 18:32

pour l'instant je n'ai que ça!????
la gravure rupestre du roc del Bosc, garde toujours son secret ....

ce site montagnard chargé d'histoire est une vrai légende ....

Personne de nos jours a réussit a déchiffrer et à dater cette gravure ?

vincent 13/06/2008 18:28

alors cherche 26 mon ami, aussi insensé que ça en ait l'air.rajoute ça a ton parcours ! c'est la pierre philosophale. le "roc del bosc".

OK, mets moi sur la piste, ma curiosité est à point....................

ducorpsd'O 13/06/2008 17:21

alors cherche 26 mon ami, aussi insensé que ça en ait l'air.rajoute ça a ton parcours ! c'est la pierre philosophale. le "roc del bosc".

vincent 13/06/2008 17:07

Chacal
"Dans ce cas, la totalité obtenue représente l'ensemble du systeme, le TOUT, mais si ce tout vient a exister, la distinction observant / observé s'abolit au passage et n'existe même plus : l'un se fond dans l'autre et cette fusion c'est l'information du tout elle même.
Si on regarde sous cet angle l'experience des fentes de young, il semblerait que nous ne sommes pas l'un ou l'autre de ceux qui observent, mais plutot 'l'information qui les décrit'. (en tout cas c'est mon avis)
et evidemment on ne peut pas s'empécher de penser non seulement a l'homme mais a tout le systeme evolutif naturel en général : le temps nous fait evoluer vers la spiritualité : extraction de la réalité materielle (aspect corpusculaire ) vers "l'esprit" (aspect ondulatoire) , ce que nous sommes depuis l'origine.
Mais ces deux aspects qui sont expérimentés sont tous deux la même chose a l'origine : ce qu'on appelle lumière."
commentaire
Pas du tout endormi, bon exposé clair et qui coule de "source" auquel je souscris et suis parvenu dans mon parcours !
Que dire d’autre ! bien dit chacal…. ;o)

Miteny 13/06/2008 20:36


" extraction de la réalité materielle (aspect corpusculaire ) vers "l'esprit" (aspect ondulatoire) , ce que nous sommes depuis l'origine."

J'ai rarement lu un truc aussi idiot !! WARF. Confondre l'esprit et l'aspect ondulatoire. Pour dire ça faut être nul en philosophie ET en physique (et fumer énormément)


ducorpsd'O 13/06/2008 16:57

@vingt-cent

" Car cette conscience ou intelligence « était » présente avant même tout support physique."

si on suppose 'le néant'. on ne le nomme même pas, sinon ca ferait de lui déja 'une' entité , alors 'rien'. on ne peut meme pas dire 'il n'y a rien'. c'est déja difficile d'expliquer ce qu'il est puisque que rien ne doit lui etre associé sinon le 'néant' n'est plus.
mais dès lors qu'on nomme 'le néant' , il faut :
un observant (celui qui se sépare de l'autre) , un observé (celui qui est l'autre) , et une information : le 'nom' donné a 'celui qui est 'l'autre', mais aussi le 'nom' que va s'attribuer a lui même celui qui se sépare.
l'ensemble : observant+observé+nom de l'autre+nom de lui même = le tout qui était 'néant' a l'origine.

la question est : qui produit l'acte , la volonté de se séparer de ce tout (qui n'est rien a l'origine) et donc de se distinguer de ce dont il fait partie.

c'est la fameuse conscience ou 'intelligence' dont parlent bohm et ses amis.
les partisans du tout quantique prédisent que l'univers aurait pour origine une fluctuation quantique. mais ca ne fait que reporter le probleme, car a ce moment la on peut se demander : d'ou venait cette fluctuation, sachant au détriment de cette hypothèse, que par définition, la nature (au sens des interactions physiques dans l'univers) est 'économe'.

hors, n'en déplaise aux athéistes, les théories de bohm et compagnie sont parallèles aux ecrits de la genèse (ce n'est pas un effort de ma part pour faire 'coller' les textes a la réalité, mais je constate ...)

au commencent dieu (qui est 'esprit') errait 'au dessus du néant' ( conscience/intelligence hors du 'monde' = dieu )
et dieu dit :" que la lumière soit" -> volonté de créer une chose venant de rien (mais déja nommée "lumière"), par la force du verbe ("Soit").

on retrouve la volonté de séparation , de différentiation.
c'est encore plus évident dans la suite, ou dieu sépare 'les eaux d'en haut' d'avec 'les eaux d'en bas'.

on voit bien le schéma : observant,observé,et l'acte de séparation qui ne peut se faire que si on utilise le verbe, au sens large , cad une information contenant la description de l'un et de l'autre des 'intervenants'.
a ce point, je précise qu'un eclaircissement a été apporté par les chrétiens, par Jean dans son évangile :
1-Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.
2-Elle était au commencement avec Dieu.
3-Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle.

Pour revenir a l'histoire de l'observant/observé, on voit que l'un et l'autre sont "une seule chose".
Mais pour que l'un et l'autre arrivent à cette conclusion, il faudra additionner la totalité des observations de l'un vers l'autre à la totalité des observations de l'autre vers le premier.(j'entends par observations la totalité exhaustive des descriptions (physiques, mecaniques..tout quoi) que le premier 'systeme' est parvenu a 'extraire' de celui qu'il observait . idem pour l'autre (et pour faire ces 'observations', il faut une entité 'esprit/intelligence/volonté' ) Dans ce cas, la totalité obtenue représente l'ensemble du systeme, le TOUT, mais si ce tout vient a exister, la distinction observant / observé s'abolit au passage et n'existe même plus : l'un se fond dans l'autre et cette fusion c'est l'information du tout elle même.

Si on regarde sous cet angle l'experience des fentes de young, il semblerait que nous ne sommes pas l'un ou l'autre de ceux qui observent, mais plutot 'l'information qui les décrit'. (en tout cas c'est mon avis)
Si on observe la lumiere en tant qu'onde, elle se comporte comme telle. si on l'observe en tant que corpuscule physique, elle se comporte de même : ça correspond a etre nous même le 'descripteur' de l'un et l'autre des deux 'choses' qui sont séparées , et quand nous effectuons une mesure , nous utilisons sont l'un soit l'autre des aspects de ce 'tout' qui c'est séparé : onde ou corpuscule.

Question: est-ce que ce tout est bel et bien séparé ?
Pour répondre il faut en revenir au fentes d'young :En considérant la lumière sous son aspect corpusculaire, on obtient, au bout d'un certain laps de temps, la meme figure de raies d'interférences qu'on aurait obtenu instantanément si on avait fait l'expérience en considérant la lumiere comme étant onde , alors qu'on l'a prise comme un corpuscule !
C'est un résultat expérimental qui fait se gratter la tete a tous les physiciens actuels.
En gros et dans l'état actuel des reflexions, on en conclue que l'un et l'autre des aspects coéxistent, mais surtout que l'aspect corpusculaire (donc materiel) décrira - à la fin de l'experience - l'aspect ondulatoire de ce qui etait observé.
en d'autres termes, le temps fait apparaitre dans la matière sa véritable nature qui est ondulatoire.(On note au passage que pour 'mesurer' lors de cette expérience, on utlise des appareil de nature 'materielle' )

et evidemment on ne peut pas s'empécher de penser non seulement a l'homme mais a tout le systeme evolutif naturel en général : le temps nous fait evoluer vers la spiritualité : extraction de la réalité materielle (aspect corpusculaire ) vers "l'esprit" (aspect ondulatoire) , ce que nous sommes depuis l'origine.
Mais ces deux aspects qui sont expérimentés sont tous deux la même chose a l'origine : ce qu'on appelle lumière.

j'arrete la , désolé si j'en ai endormis

ducorpsd'O ,chacal des chacals

vincent 13/06/2008 14:55

ducrocorp
pour changer de niveau (ne m'en veux pas, tu me fatigue..)

Commentaire
J’allais te le dire !(ne m’en veux pas)

Tu dis :il semblerait que j'ai lancé trop loin le caillou pour que le chien aille le chercher!

Commentaire : c’est vrai le chien ne se déplace jamais pour un caillou lancé par un chacal (à la rigueur un os. ;o)



Bon trêve de paroles stupides, j’ai donc parcouru le site en question, mais d’abord, tu dis en avoir parlé ici mais je n’en ai jamais pris connaissance.
Ce qui y est développé est fort intéressant cela ne m’était pas inconnu et je ne vois aucun obstacle à adhérer à cette vision qui même sur beaucoup de point rejoint une certaine approche de l’Advaïta hindou. D’ailleurs David Bohme (le physicien) avec Krishnamurty avait écrit un livre sur les limites de la pensée, et de l’aspect uniquement mécanique de celle-ci. David Bohme suggérait que ce que l’on appelle « l’intelligence » ou « conscience » venait , de l’ extérieur en tant que source de la pensée et que l’individu n’était qu’un programme c’est tout. Il disait même que l’intelligence chez l’homme se manifestait quand la pensée était au repos. Car cette conscience ou intelligence « était » présente avant même tout support physique.
Voilà il y aurait beaucoup à dire, mais cette information m’a beaucoup plu……merci

ducroc d'O 13/06/2008 13:40

@vin & sang
on en restera sur cette remarque sans aucun sens.
il semblerait que j'ai lancé trop loin le caillou pour que le chien aille le chercher!
"un trou virtuel", c'est quand même très fort !
_____
pour changer de niveau (ne m'en veux pas, tu me fatigue..) j'ai la un lien d'un ecrivain qui démontre (c'est ce qu'il prétend) que l'ame est extérieure au monde.
Attention, il fait pas mal de références aux systèmes bouclés, aux machines de Turing (et autres 'jeu de la vie' de conway [ jen avais déja parlé une fois, mais evidemment le post n'a rien produit..question d'habitude ici] )

le lien donc :

http://sboisse.free.fr/science/psy/adim.php

vincent 13/06/2008 11:52

@vincent :
je te croyais plus résistant.
une petite baffe et te voila qui verse dans la vulgarité.Je me demandais quand tu tomberais dans le trou.. c'est fait ! mdr.

le trou? ta projection d'un trou virtuel, t'as l'air d'aimer ça chacal, d'ailleurs tu y patauge à souhait hein 26?
-Laxatif= vulgarité? alors là je recommence prend un laxatif tu seras plus léger et l'humour reviendra;o);o);o)

akasha 13/06/2008 08:57

Je reviens sur le blog après une absence de deux jours et que vois je 188 com, wouhahouwawa !!!

Beaucoup ne mènent pas à grand chose car les gens se butent les uns contre les autres, chacun restant sur sa position et n'accepte pas d'écouter l'autre. C'est dommage car ainsi, et comme l'explique très clairement Stéphane (notre ami venu du froid) l'humanité ne se remet pas en question et ne peut avancer.
Laissons tomber les batailles basées sur l'égo car elles ne mènent à rien de constructif !!!

Cela me donne des idées !!!

Stéphane 13/06/2008 03:18

Miteny, avant de poursuivre, je vais attendre que tu écrive un nouveau billet. Nous en sommes à 185 commentaires dans celui-ci....c'est fou :)

Stéphane 13/06/2008 02:18

"""Dieu chatie, mais ton père ne t'a-t-il jamais chatié ? Si Dieu chatie, c'est parce qu'il aime la personne ce qui peux paraitre absurde au premier abord mais quand on y réfléchi, c'est réel. Dieu ne chatie pas dans le sens ou il aime faire le mal, mais il te corriges."""

D'abord, je ne crois pas que dieu châtie. Le châtiment n'a aucune autre utilité que d'entretenir la peur, et c'est absolument incompatible avec un Dieu d'amour qui désire nous voir évoluer spirituellement. Le châtiment n'apprendra jamais à la personne dans l'erreur pourquoi elle fait fausse route, pourquoi elle doit changer sa façon d'agir. Elle lui apprend seulement ceci : si tu agis de telle façon, il va t'arriver telle ou telle chose déplaisante.

Dieu ne veut pas d'un peuple dont le bon comportement serait motivé par la crainte, voyons!! Ça lui donne quoi à Dieu à ce moment. Il veut plutôt que les gens deviennent de bonnes personnes parce qu'ils auront découvert par eux-même que c'est dans leur propre intérêt. C'est uniquement à ce moment que le libre-arbitre qui nous as été donné pourra se manifester pleinement. Oui, l'épreuve et les difficultés sont probablement les meilleures opportunités pour évoluer à ce niveau, mais cela n'a justement rien à voir avec l'idée de châtiment, qui n'a absolument rien de pédagogique, qui vise un changement de comportement par la peur, et qui est un concept humain trop souvent prêté faussement à Dieu!

J'ajoute enfin que les choses dont je t'ai parlées comprennent des exécutions pures et simples (telles que des lapidations). Ce n'est même pas un châtiment ça, car la personne n'aura même plus la peur comme motivation pour se corriger. Elle sera morte. Voyons, ces abominations de l'ancien testament ne peuvent être mises sur le compte de la volonté divine. Et elle font partie de ces choses qui démontrent l'importance d'être extrêmement prudent avec la Bible.

"""Avant, le peuple de Dieu Israel devait choisir la première solution rendre le mal par le mal car le péché n'était pas effacé pour eux, mais puisque Jésus est venu alors voici qu'il dit cela."""

Ça, ça implique que la loi divine de l'amour du prochain et de la compassion, c'est-à-dire la règle d'or que le Christ a enseigné, n'est pas universelle. Ça signifie que selon l'époque et les circonstances, le principe qui devrait guider l'ensemble de nos vie peuvent être changée par Dieu selon son bon vouloir. C'est un non sens, et si Dieu a changé d'avis au cours des siècles sur la façon dont nous devons agir les uns envers les autres, ça lui enlève énormémement de crédibilité. Ça ne se tient pas.

Je suis donc convaincu que, soit ces passages de la Bible ont été mal interprétés ou traduits, soit ils ne sont pas d'origine divine. Ces chose ne sont pas de Dieu, elles proviennent des hommes à mon avis, car la simple logique permet de comprendre qu'elle vont totalement à l'encontre d'un Dieu d'amour qui désire l'évolution et l'amélioration de chaque personne. Tous ces commandements relatifs aux offenses diverses, aux punitions barbares qui leur correspondent et aux sacrifices d'animaux sont dignes d'un dieu païen.

Je les trouve même ridicule à lire et je m'étonne à chaque fois que l'on puisse tenter de les justifier, ou du moins qu'on n'accepte même pas de ré-évaluer leur origine divine, en affirmant que le contexte à l'époque des Hébreux était différent et justifiait des mesures plus strictes.

Je le répète, Dieu ne veut pas de marionnettes animées par la peur. Il veut que les gens s'améliorent, réfléchissent à leurs actes, et comprennent pourquoi telle ou telle attitude ne peut que les rendre malheureux. Ça, ça ne se fait pas à coup de lapidations, de condamnations, et autre rituels qui ne peuvent apprendre quoi que ce soit aux hommes en dehors de la crainte de leur Dieu.

Vraiment Anthony, c'est vraiment dommage que plusieurs Églises chrétiennes et que les autres sectes ou religions basées sur l'ancien testament aient pu entretenir une telle vision de Dieu chez les croyants pendant aussi longtemps.

Il est temps que tous les croyants, aussi bien que les athées, se réveillent et arrêtent d'avoir peur de remettre en question jusqu'à leur convictions les plus profondes. C'est l'attitude la plus saine qui soit, et elle ne peut que nous rapprocher tous de la vérité.

Miteny 13/06/2008 15:51



Tout dépend de ce que signifie « être inspiré par Dieu » (toujours avoir le réflexe « définition »).
Ça pourrait signifier : avoir un amour tout particulier pour la vérité (c'est-à-dire ce qui est vrai).


Dans ce cas là, pour l’ancien testament, il faut se replacer dans le contexte de l’époque. Que signifie : avoir un
amour tout particulier pour la vérité en -600 av JC ?



Demi-Urge 13/06/2008 01:10

quel couard mortebleu.

-"Rêve, Hyènes, Lion !"
paroles du chacal, esclave du démiurge et des pages creuses de Mitenyland.

chaque attaque 13/06/2008 01:03

hep "la machine recyclée", dis lui, dis lui "reviens léon"

ex-Machina 13/06/2008 01:00

ne fuis pas antony ! ici c'est la jungle verbale, on s'habitue vite , et mamadomi n'est pas la plus rugueuse de toutes les langues qui lèchent ces pages.


chaques eaux lèchent chaques halles