Une question sans cesse répétée.

Publié le par Miteny

Je manque un peu de temps pour répondre aux commentaires (surtout à ceux de mamadomi qui sont nombreux) et c’est la raison pour laquelle j’aimerais dire aux gens de se concentrer sur la question qui est la suffisance du corps. Parce qu’il y a beaucoup de personnes peu rigoureuses qui se dispersent, qui ne répondent pas aux questions. Et certaines se croient même d’autant plus intelligentes qu’elles sont hors sujet. C’est prodigieux ! Pour illustrer le fait qu’il faille être concentré sur le sujet, voici un petit clip :




PS: la musique satanique représente la mauvaise foi de mes opposants.

 

 

Publié dans Archives 2006-2009

Commenter cet article

gilbert 20/07/2008 18:44

Miteny est suffisant.

Le corps suffit!

Obakaan 30/05/2008 22:38

""je viens de me cogner.""

Selon moi (=pour moi) voici ce qui est vrai : "De la douleur est apparue dans ton corps"
Tu t'es frappé. Tu souffre ? Oui. Alors c'est vrai.

Ce qui confirme : "Quand on frappe n'importe quel corps, une douleur est produite dans le corps frappé."

Tu n'as donc toujours pas prouvé que cette phrase était fausse.. désolé...

Miteny 01/06/2008 16:56


Tu ne comprends pas ce que j'appelle douleur. Mets toi la main dans le feu et après tu comprendras ce que j'appelle douleur. Ensuite je te demanderai si t'as mal QUAND MOI je mets ma main dans le
feu


mamadomi 30/05/2008 22:16

il y a une différence entre message de douleur existante et ressenti de douleur existante ou pas.

ouhhhhh c'est compliqué aussi...lol

Obakaan 30/05/2008 22:12

.. Et l'on constate tout que quelque soit le corps frappé, de la douleur est produite dans le corps frappé !!

Ouh la la c'est compliquééé ça aussi !!

Miteny 30/05/2008 22:18


je viens de me cogner.

 DOnc de la douleur est produite pour toi au niveau de mon corps.

C'est IDIOT !


mamadomi 30/05/2008 22:03

il y a une différence entre message de douleur existante et ressenti de douleur existante ou pas.

TU PIGES?

Miteny 30/05/2008 22:09


On constate tous que le ressenti ne vient que d'un seul corps (qu'on apppelle "le sien"). OUH LA LA c'est compliquéééééé


Obakaan 30/05/2008 19:42

"Mais non? Je viens de me cogner, tu as eu mal?"

Prière de ne pas confondre "douleur ressentie" et "douleur existante"
Voir tous mes autres posts.

Miteny 30/05/2008 19:50


y a-t-il une différence d'effet entre "avoir mal" et "ne pas avoir mal"?? (on va finir par y arriver).


mamadomi 30/05/2008 19:27

l'extra terrestre te demande (merci desproges, et miteny donc):
comme tu n'as pas répondu...

tu es d'accord que le corps suffit à "communiquer" avec dieu?

ps miteny...le bleu me va bien (quoique je ne montre pas ce fabuleux bronzage à tout le monde), mais je ne suis pas blonde (bien que...oui, mais non), et surtout tu es un peu loin pour le format de "l'extra terrestre hors sujet"...mais bon, ce n'était bien sûr pas moi, hein?
...what else?!!

Obakaan 30/05/2008 00:03

""Mais si elle est nécessaire, est-elle suffisante ? S'il y a activation nerveuse dans un cerveau, y a-t-il forcément production de douleur? "

Mais non justement. Regarde bien le dessin : dans un cas, la couleur rouge n’apparaît pas.

Par honnêteté envers les internautes et pour leur éviter de cogiter trop longuement, tu devrais préciser d'entrée l'idée que tu as de la douleur.

Mais je l’ai dit plus de mille fois. J’entends par douleur la terrible certitude d’avoir super mal. Mets toi une main dans le feu, tu vas voir ce qu’est la douleur intense ???

Elle reste localisée dans le corps qui subit le coup de marteau et c'est bien normal : une activation nerveuse ne voyage que sur le réseau nerveux

Oui l’activation nerveuse ne concerne que le corps frappé. Mais cette activation nerveuse produira-t-elle AUTOMATIQUEMENT la douleur dont je viens de te donner la définition ?""

Regardez cette phrase : "Mais non justement. Regarde bien le dessin : dans un cas, la couleur rouge n’apparaît pas."

Tu parles d'une preuve. Dans le clip, deux bonhomme qu'on appellera A, et l'autre B.
Le marteau frappe A ET B
A est frappé, il dit aie. conclusion de Minety : douleur
B est frappé, il dit aie. conclusion de Minety : pas douleur car il n'y a pas de carré rouge.

Vi c'est bien sauf que ton clip ne reflète pas la réalité. Si B dit Aie c'est donc qu'il y a douleur..

"Elle reste localisée dans le corps qui subit le coup de marteau et c'est bien normal : une activation nerveuse ne voyage que sur le réseau nerveux"...
Et du coup cette douleur reste liée , créée, et perçue à ce 'paquet de nerf'

"Oui l’activation nerveuse ne concerne que le corps frappé. Mais cette activation nerveuse produira-t-elle AUTOMATIQUEMENT la douleur dont je viens de te donner la définition ?"
Ah la tu admet donc que la douleur est l'activation nerveuse ?

Et bien oui, cette activation nerveuse produira automatiquement une douleur

Miteny 30/05/2008 15:13



Mais non? Je viens de me cogner, tu as eu mal?



mamadomi 05/04/2008 16:19

sourire
...à communiquer avec Dieu?

si.

mamadomi 03/04/2008 22:42

et tu sais comment quand tu as un lien direct avec Dieu, Miteny?
si c'est pas indiscret?!

Miteny 04/04/2008 18:16


Parce que le corps ne suffit pas.


mamadomi 03/04/2008 15:56

bah?
l'individu, la famille, la réunion de copropriétaires, l'association des riverains, l'arrondissement/quartier, la municipalité, le groupement de communes, le département, la région, l'état, le continent économique...
pourquoi ne pas rajouter une étape ultime!
c'est perfectible, certes, mais la délégation de pouvoir, de responsabilités et une bonne coordination dans un leadership à plusieurs et en rotation...pourquoi pas!

Miteny 03/04/2008 21:23


Il faut un niveau supérieur, un niveau 1... entre le niveau 2 et Dieu... Cela signifie que le niveau 1 devra avoir un lien priviligié avec Dieu, quand même.


stéphane 01/04/2008 20:51

Oui mais le champs de compétence de la personne ou des quelques personnes au sommet du gouvernement mondial ne pourra jamais englober tous ces petits aspects de la vie des communautés. C'est impossible d'après moi. Les intermédiaires seraient bien mieux placés que les plus hauts dirigeants pour tenir compte des spécificités locales, au point où il leur serait inutile même de répondre de leur gestion aux plus hautes autorités, lesquelles ne pouraient logiquement avoir un meilleur jugement que ces derniers puisque trop éloignés du terrain.

Logiquement, un gouvernement mondial ne pourrait et ne devrait s'occuper que des grandes questions à l'échelle la plus grande, dans une optique planétaire. Par exemple, en établissant de grandes règles (par exemple sur le plan environnemental) que tous les "pays" ou "unités régionales" ou peu importe comment on les nommerait devraient respecter dans leur propre gestion localisée.

C'est plutôt comme ça que je verrais une autorité mondiale.

stéphane 01/04/2008 17:59

Oui mais à ce moment, on parle plutôt d'une gestion des grandes questions mondiales et générales dont les répercussions touchent l'ensemble de la planète (chose avec laquelle je suis d'accord)...pas d'une gestion des aspects de la vie très précis et très proches des individus (système scolaire, etc) comme j'avais compris, sans doute à tort.

Les hommes au somment de cet organigramme ne pourront s'occuper eux-même de toutes ces questions d'envergure locale. On s'entend là-dessus j'imagine...

Miteny 01/04/2008 18:47


C'est pourquoi il faut des régions... des petites régions (pour par exemple préserver un certain nombre de cultures et de langues... éventuellement)


akasha 01/04/2008 15:07

Je pense que de toute façon les décisions mondiales sont déjà prises par le G8 et le groupement des bildeberg, et que nous le voulions ou non, pendant ces somments les décisions prises concernent la planète (sur un plan économique), et les gouvernements ne peuvent faire autrement que de s'y plier.
Le fait de glisser sur un gouvernement unique ne serait à l'heure actuelle qu'une formalité (de taille) à organiser.
Ensuite nous nous recevrons tous une puce sous cutanée (en cours d'élaboration en France en ce moment, je peux vous le certifier) et plus de problème pour gérer les mouvements de population, les moyens de paiement seront simplifiés, plus de problème pour coincer les malfrats. Super futur (espérons que cela restera du domaine de la science fiction)

Miteny 01/04/2008 15:49



Moi je parlais plutôt d'une théocratie mondiale ! (ne critique pas la théocratie, le tibet en était une avant d'avoir été lâchement envahi par la vermine communiste)



mamadomi 01/04/2008 14:47

non, je rejoins miteny sur ce point...la gouvernance, ou plutôt le leadership se partage se renouvelle, vois ce que nous balbutions avec l'Europe, encore imparfaite, les Amériques commencent aussi à se regrouper pour prendre des décisions communes, de même avec peu de moyen l' Afrique fait des choix communs autant que faire se peut...les Etats du oyen Orient aussi...et je crois que tous ces Sommets y compris celui des états les plus riches contribuent à ces balbutiemment.
On ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs, et il y a toujours des choix qui présentes des externalités négatives non évaluables a priori.
Une gouvernance mondiale ne pourra pas être approximative, il faut bien tout mettre en place progressivement, mais ça se fera, nous n'avons d'autre options, par la force des choses et non pas sur la décision de quelques uns...
je ne me positionne pasen terme de choix perso mentalisé, mais de constat d'évidence en regard de ce qui se dessine et des nécessités qui font jours au sein de la communauté des êtres vivants interdépendants (et pas seulement des hommes) sur cette planète.

Miteny 01/04/2008 15:41


Formidable ! Mamadomi me rejoint.


stéphane 01/04/2008 03:49

Un gouvernement planétaire dirigé par une ou quelques personnes, qui doivent gérer des unités régionales à travers toute la planète!!!???

Qu'est-ce qu'ils pourraient bien gérer, éloignés comme ils le seraient de ces divisions régionales ?? La gestion d'un pays est déjà d'une incroyable complexité, et la gestion de la planète entière le serait moins, où à tout le moins pas davantage ?? Tu dois rêver mon vieux...

Miteny 01/04/2008 15:01


Bah justement ce n'est pas plus bête que de vouloir diriger une grande nation. Sauf que là, on ne pourrait pas faire de guerres puisqu'il n'y aurait plus d'ennemis. C'est ça qui vous embête?


stéphane 31/03/2008 17:37

Selon moi, c'est impossible. Trop de pays, de régions, de particularités, de cultures et de philosophies différentes, etc. Il serait pratiquement impossible pour les plus hauts dirigeants d'un tel gouvernement de gouverner en toute connaissance de cause, en tenant compte de toutes les spécificités de la planète. Ils seraient à des années lumières du terrain, du peuple et de ses innombrables spécificités....

De plus, imaginez la complexité bureaucratique d'un tel ensemble, le nombre incroyable de délégués indispensables à la gestion plus localisée (qui serait tel qu'en pratique ce ne serait même plus un gouvernement mondial), les luttes de pouvoirs potentielles et les guerres intestines...


Tout ces problèmes existent dans la plupart des pays, imaginez dans un gouvernement mondial. C'est absurde à mon avis.

Certaines grandes questions comme l'environnement font bien l'objet d'une certaine concertation mondiale, mais il s'agit justement de questions qui sont abordées dans une optique mondiale et il est clair que les concensus sont extrêmement difficiles compte tenu des différences et des intérêts divers dont les participants à ces concertations sont les représentants.

Qu'une très haute autorité puisse posséder certains pouvoirs globaux reconnus par l'ensemble des pays concernant des questions qui auraient des répercutions sur toute la planète (justement comme l'environnement)...je veux bien, mais nous sommes loin je crois du type de gouvernement dont il est question ici.

Miteny 31/03/2008 20:04



Des grands pays ont déjà ces problèmes. Leur population est très nombreuse, très diverse. Leur pays est très grand. Alors je ne vois pas ce que ça changerait si on avait la même chose au niveau
mondial. Au contraire, les régions auraient davantage d'autonomie. Il n'y aura dans le monde que des régions, pas de nations et un gouvernement mondial.
Génial non?



akasha 31/03/2008 14:37

Je suis un peu réticente au gouvernement mondial, j'ai peur que la notion d'individualité soit un peu noyé dans la masse. A mon sens, cela rend les dirigeants dudit gouvernement encore moins accéssible que des dirigeants nationaux. Et puis, gouverner la planète, ne serais ce pas comme manoeuvrer un super tanker les erreurs ne pardonnent pas(mucha anticipacion y mucha vigilencia), lorsqu'il y a catastrophe elle est de taille.

Miteny 31/03/2008 15:57


Non pas forcément. On garderait une grande liberté (au niveau des régions notamment). Et puis le folklore serait préservé, à condition qu'il prenne une place moins importante, moins primordial.
Je pense qu'en fait de nos jours, ça devient indispensable car tout se gère au niveau mondial désormais: l'environnement, la politique. c'est ça l'avenir (hyperdémocratie?)


mamadomi 31/03/2008 14:20

mais nous avons déjà tous "la même religion"...sauf que nous ne mettons pas les mêmes mots...
nous avons au moins 4 mots en commun: vie, mort, amour, joie....mais si tu cherches un peu, tu verras que nous pouvons passer des heures à rallonger la liste...du coup il reste peu de différences...

"un gouvernement mondial"?....oui (mais ce n'est pas de l'anarchie, lol!!)

akasha 30/03/2008 12:39

Entièrement d'accord avec toi, l'anarchie serait possible uniquement si tous les êtres humains étaient responsables de leurs pensées et de leurs actes, certe nous en sommes loin !!!

Miteny 31/03/2008 11:47



Que penses tu de l'idée de créer une sorte de gouvernement mondial et une seule religion (puisque le monde forme un tout de nos jours)? Bien sûr il n'est pas question d'interdire les folklores
locaux, bien au contraire. " a chaque région son dialecte, à chaque lama sa doctrine" (proverbe tibétain)



mamadomi 30/03/2008 01:00

mais j'en conviens akasha, et je ne dis pas que le changement vient d'ailleurs, jamais!!!!

simplement que la politique pour imparfaite qu'elle soit ainsi que ses acteurs, nous est une voie nécessaire de dialogue, d'action et d'application de la démocratie.
l'évolution de la conscience collective se fait par l'évolution des consciences individuelles?
parfois il y a pourtant de grands rassembleurs...des gandhi, des martin luther king qui sont le moteur à ces changements...
et quand bien mm il n'y aurait pas de politique institutionalisée, celle-ci trouverait la place de s'exprimer.
j'ai toujours penser que nous ne devions pas nous en remettre à la bonne volonté des uns et des autres et que la paix entre les hommes naissait dans l'amour, du respect de règles communes (au sens large et dans le détail), y compris dans l'expression et que le leadership permettait une meilleure synergie.
l'anarchie ne me semble pas une voie fiable, car nous ne sommes pas fiables et unis par une même volonté encore.

akasha 29/03/2008 23:44

Oui, je l'ai lu le traité comme j'avais lu la constitution, et vous m'excuserez mais les intérets soutenus sont toujours les mêmes.

Mais bon je pense que nous avons une énorme divergence d'opinion en matière politique, tout comme je pense que les hommes intègres sont très rares, certes vous avez raison il doit en exister, et je souhaiterai vivement les connaitre. Mais pour moi, le changement ne viendra pas des politiques.
Et oui, le non au référendum fut largement influencé car la population n'était pas prête. Cependant affirmer que les Français en majorité ne comprennent rien est injuste.
J'ai travaillé pendant des années dans le secteur social et je peux vous dire que les régressions furent énormes notamment avec les lois fontaine et perben, renseignez vous c'est surprenant.

mamadomi 29/03/2008 20:21

fort mauvaise référence avec le traité européen!!! tu l'as lu?! en entier? et? tu as pigé? moi je l'ai toujours chez moi, une pièce de référence à présent...

je soutiens moi que toute la plèbe na pas la capacité d'entendement de ces choses là par le menu. chacun sa place!

et c'est incensé de proposer en référendum des choses aussi pointues économiquement, lors même que l'Europe n'a pas de recul sur les incidences de ses choix, toute neuve qu'elle est sur cette planète, politiquement et économiquement, et déjà confrontée au développement durable...
disons que, contrairement à d'autres pays, le traité n'avait pas été dépiauté et n'a pas fait l'objet de réelles explications à la plèbe.

je crois que le "non" voté l'était sous influence, quand on ne comprend pas on s'oppose; "dans le doute on s'abstient", c'est bien connu...

enfin tout ça pour parler de cohérence en politique.

comme partout il y a des brebis galeuses, avides de pouvoir et de notoriété, mais c'est très français de ne voir que cela..en réalité il y a des tas de personnes super motivées et efficaces en politique...ce sont souvent les plus discrètes!!!
et les moins vaniteuses..et oui le vrai travail inspire toujours beaucoup d'humilité une fois accompli.
je vous invite à regarder sur LCP les rediff de l'assemblée parlementaire c'est édifiant.

akasha 29/03/2008 17:48

Je ne vais pas reprendre vos écrits concernant la démocratie, elle est nécessaire bien entendu pour que la voie du peuple soit un minimum reconnu. Cependant, Churchill disait que tout ce qui arrive en politique est voulu. Donc, les politiques vont utiliser plusieurs liviers à disposition, comme les médias, pour que ledit peuple aille dans telle ou telle direction, et c'est en cela que les choses deviennent injustement faussées. Concervons nous notre libre arbitre dans la vie politique ? Il en est moins sur !!! Et puis, même si le peuple fait pression sur un domaine donné, l'échappatoire aura été prévue de longue date, mais dites vous bien, qu'un jour ou l'autre ceux qui nous gouvernent arrivent à leur but. Et de citer la constitution européenne pour laquelle le non avait été voté en masse par voie référendaire, qui a été remplacé par le traité européen à Lisbonne cette année. Cela prend un peu plus de temps mais la finalité reste la même pour la plèbe.

vincent 29/03/2008 08:55

Oui Stéphane (je te réponds à toi !)
« Voir les choses comme elles sont » les accepter c’est aussi voir la totalité de cette humanité avec ses confusions que nous portons aussi en nous-mêmes et donc s’accepter aussi nous-mêmes dans la totalité de ce processus mouvant, changeant et en perpétuel devenir ! Si critique du système il y a, elle commence aussi par soi-même.
De ce fait chacun selon son parcours par son action contribue à ce que cet édifice fragile que l’on appelle démocratie qui est relativement jeune, a peaufiné et rendre plus juste « ce que nous estimons important à nos yeux !
Comme je dis, l’action nous appartient, pas le résultat car celui-ci au niveau collectif dépend d’un ensemble de donnée qui échappe à notre seule action.
Mais ces actions individuelles faites en toute conscience participe à la modification de cette conscience collective !
Nous ne changerons pas le monde, car il est par l’ensemble du manifesté plus que l’individu dans son action individuelle ! Mais chaque action est aussi ce qui constitue le « collectif »
L’immobilisme n’a jamais enrichie la société en quoi que ce soit.
Rouspéter, se plaindre, croire que etc……si cela ne mène pas à une critique, une discrimination constructives et donc à d’autres propositions concrètes pour trouver un meilleur équilibre à nos vies, alors cela reste un jugement négatif et individualiste stériles, que d’énergie perdue pour rien !
Pour moi il n’y a aucune dualité entre « conscience et matière » cela forme un tout.
Il est certes plus facile au niveau de la conscience individuelle que nous avons des choses,d’accéder à soi-même à ce centre, car cela restera pour moi, une recherche personnelle à travers son parcours, sa voie, son chemin de vie ! Il nous est possible de voir que cette conscience est manifestation à travers l’énergie et le mouvement de l’ensemble de ce qu’on appelle « la matière » dont elle est interdépendante !
Mais cette matière est plus dense, plus difficile au niveau collectif pour entraîner des changements rapides car il y a là une diversité de conscience où chacune voit sa vérité à sa porte. Donc le changement est plus long car il dépend de l’ensemble et non plus d’une conscience individuelle !
Mais dissocié l’action individuelle de l’ensemble c’est aussi ne pas voir la totalité de l’expression de cette conscience qui pour moi « est plus que la somme du corps-mental » et cela chacun peut le constater et en faire l’expérience au niveau de « sa conscience » pour constater que celle –ci transcende le concept même de matière !
Mais cela ne sera jamais « une vérité pour tout le monde » mais une expérience à faire pour chacun « en soi » sans aucun prosélytisme, mais seulement un partage dans la sincérité et l’authenticité de ce que chacun peut apporter ! Car dans ce partage bien souvent l’intuition qui éclaire est plus que la somme de ce qui est dit !
Merci de ta réponse fort juste et posée, cela détend de pouvoir échanger sans imposer quoique ce soit à l’autre !

Miteny 31/03/2008 11:01


Je crois que vincent n'aime pas mon style agressif :)


stéphane 29/03/2008 05:58

Oui Vincent, je crois qu'il faut savoir saisir les occasions de minimiser les dommages, à défaut de pouvoir faire avancer les choses.

Il y a quelques années ici au Québec, le nouveau gouvernement tout juste élu s'est lancé dans une série d'initiatives assez drastiques auxquelles une bonne partie de la population s'est fortement opposé. Le mécontentement populaire a pris une telle ampleur (avec l'aide des médias il va sans dire) que le premier ministre n'a eu d'autre choix que de reculer sur plusieurs projets de loi importants qu'il avait décrit comme étant inébranlables.

Voilà ce que la démocratie et le pouvoir du peuple peuvent réaliser lorsque chacun ne tire pas la couverture de son côté et que l'ensemble est mobilisé par le même idéal. Malheureusement, cela ne se produit pas très souvent. Et ce n'est certes pas dans l'inaction
que de telles choses deviennent possibles.

Si on désire changer les choses mais qu'on a pas de solution miracle ou révolutionnaire applicable immédiatement et que l'ensemble de la population serait prêt à essayer, il vaut mieux à ce moment jouer avec le système et utiliser les armes qu'il nous donne. Et c'est justement ce qui semble s'être passé, d'après ce que tu me dis, avec le Pen qui a du passer son tour...son 2e tour :)

vincent 28/03/2008 21:23

Miteny tu dis
Ce n'est pas du tout évident. En fait je crois que c'est un crime de voter. Qu'est ce qui est important dans le mot "démocratie"? La liberté, les droits de l'homme. Mais certainement pas le vote !
et puis t'es fier de ça en plus... a la la ... Navrant. »

-Merci à tous ces gens qui un jour se sont battus pour que les rois n’ait plus le droit de vie et de mort sur leur sujet. Et qu’est qu’ils ont trouvés pour sortir de là : Le droit à chacun de dire par le vote « ce qu’il lui semblait le plus juste pour lui » ! Car partout où le droit de vote n’existe pas, il n’y a aucune liberté car justement il y a « une dictature militaire ou politique » !
Où Justement on ne demande pas l’avis au peuple « on impose » tout simplement !
Dans ce désordre apparent c’est jusqu’à présent un des rares moyens qui évitent toute forme de fascisme ou de dictature dont on connaît les méfaits partout où il n’y a pas de démocratie et de droit de vote !
La liberté, les droits de l’homme comment crois tu qu’elles ont été acquises,,,, ??????????
Réfléchis y juste un petit poil.............................................................

Sur ce Miteny j’ai fait le tour de tes arguments de ton ouverture immense, de ta sagesse qui dépasse de loin ce que j’aurais pu imaginer................................devant une telle argumentation, et développement de ta pensée................je me retire avec grande joie de ton blog qui m’a fait passer de bons moments, je te souhaite bonne route et que cette « conscience » que tu prônes, puisse vraiment t’éclairer afin que tu puisse faire la différence entre « l’ego » et la conscience UNE qui est la racine même de tous ceux que tu critiques et qui Ô merveille te donnes le meilleur d’eux même et de toi-même !
Salut à toi ! ;o)

Miteny 28/03/2008 21:31


Je trouve que ce n'est pas suffisant. Croire qu'il suffit de demander l'avis du peuple est une erreur je pense. Enfin, tout ça est bien difficile à comprendre et à expliquer.
Sinon salut alors!


vincent 28/03/2008 20:04

Stéphane tu dis
« Et pour cela, j'imagine qu'il faut prendre part à la démocratie en votant ».

Tu sais en France en 2002 on s’est retrouvé avec Chirac – le Pen au deuxième tour !
Quelques temps après il y a eu une mobilisation des jeunes (qui s’étaient abstenus de voter)
Dans les rues pour défendre la démocratie car ils ne voulaient pas de l’extrême droite au pouvoir. Donc au deuxième tour ils ont votés en masse. Et Chirac à été élu à 82 %.
Je ne parle pas là de politique je dis simplement que si on ne fais pas « ses choix » dans ce qui est proposé d’autres « les feront pour toi ». Donc démocratie pour démocratie même si je n’étais pas pour Chirac j’ai été très heureux que ce soit lui. Car malgré ses opinions politiques, il nous a évité la guerre en Irak et il n’a pas suivi la politique Américaine de Bush.
Ce ne sont que des détails.............mais ces détails peuvent en votant ou pas changer la direction d’un pays soit vers la Démocratie ou soit vers le Fascisme et FAIRE de notre quotidien ce que nous reprochons aux chinois vis-à-vis des tibétains etc...etc.....c’est à dire un véritable enfer d’injustice et touti quanti!

Miteny 28/03/2008 20:24


et puis t'es fier de ça en plus... a la la ... Navrant.


vincent 28/03/2008 19:39

Merci Stéphane
de cette évidence toute simple dans ta réponse!
Car tout de même les systèmes sont ce qu'ils sont et ils sont aussi ce que les consciences collectives induisent. Bien souvent ils sont le reflets de nos propres désirs enfouis, confus et pas très clairs. Mais il faut faire ce qu'il y a à faire..............chacun selon sa conscience..........mais il faut le faire!
merci A+

Miteny 28/03/2008 20:19


Ce n'est pas du tout évident. En fait je crois que c'est un crime de voter. Qu'est ce qui est important dans le mot "démocratie"? La liberté, les droits de l'homme. Mais certainement pas le vote !


vincent 28/03/2008 19:34

Oui Mamadomi
la danse de SHIVA tu es Shiva rien que Shiva
bouilllaaaaaa!
tu me disais que tu avais un blog on peut avoir l'adresse? sans obligation de réponse cela va sans dire
Namasté

stéphane 28/03/2008 19:32

Oui Vincent, je suis parfaitement d'accord avec toi.

Tout changement de cette ampleur ne peut qu'être progressif, et le temps que ça se fasse, il faut participer à l'amélioration de la situation, ne serait-ce qu'en minimisant les dommages en écartant les pires éléments des postes décisionnels. Et pour cela, j'imagine qu'il faut prendre part à la démocratie en votant.

Miteny 28/03/2008 20:18


Voilà, je ne suis plus d'accord. Je ne vote pas pour des démagos qui ne me plaisent pas.


mamadomi 28/03/2008 19:07

la danse de shiva!

vincent 28/03/2008 18:43

"Avant de changer de système, les individus devront se changer eux-mêmes."
Bien sûr Stéphane mais comme le changements des individus est comme la manifestation toujours changeante, mouvement et énergie……………………..pendant ce temps là, l’action demeure « action dans le présent » donc il faut faire avec ce que l’on est dans l’instant malgré les confusions propres à chacun car des décisions doivent être prise instant après instant.
La vie se poursuit comme elle est et si on devait attendre « un changement des consciences » pour commencer à agir, je crains que le monde n’aurait pas beaucoup bouger !
Et si l’évolution des consciences était concomitante au changement des systèmes.
Car n’est-ce pas ce que font les systèmes ils bougent en même temps que les consciences. C’est peut être tout simplement un mouvement continu qui s’interpénètre l’un l’ autre sans pour cela qu’une attente de l’un induise l’autre !

mamadomi 28/03/2008 16:55

...selon la fameuse maxime "l'évolution de la conscience collective passe par l'évolution des consciences individuelles"...?!

stéphane 28/03/2008 16:34

Vous savez, bien qu'il soit toujours possible d'améliorer la mécanique de la démocratie, je ne crois pas que le système lui-même soit le problème. Ce sont les individus.

Les sociétés occidentales sont de plus en plus individualistes. D'un côté, ceux qui élisent les dirigeants basent leur choix sur des critères très individuels et personnels, au détriment d'une vision plus globale. Par exemple, ici au Québec, si le premier ministre promet un investissement massif en agriculture, je parie que la plupart des agriculteurs voteront pour lui, même si le reste de ses politiques menaçait l'équilibre social et économique (à part peut-être ceux qui votent toujours pour le même parti).

D'un autre côté, je crois que la plupart des dirigeants élus n'hésiteront pas à agir différemment de leur convictions, et utiliseront des stratégies susceptibles de leur assurer le pouvoir à plus long terme. alors pour eux aussi, l'intérêt pesonnel devance souvent l'intérêt collectif.

Et même dans l'heureux cas où un dirigeant élu ferait preuve d'une parfaite clairevoyance et aurait le courage de ses convictions, il se trouverait toujours certains groupes qui, se voyant perdre certains avantages, feraient tout pour se débarrasser du dit élu (politiquement ou même physiquement).

Alors dans un tel contexte, où la sphère d'intérêt des individus (autant des élus que de ceux qui les élisent) dépasse rarement leur propre personne, et où la plupart semblent avoir oublié qu'ils font partie d'un système, d'une société, et que les meilleurs projets politiques ne sont pas nécessairement ceux qui leur apporteraient des avantages personnels immédiats mais bien ceux qui avantagent la collectivité, tous les systèmes sont susceptibles de poser problème...problèmes dont l'ampleur sera proportionnelle au degré d'individualisme des citoyens.

Avant de changer de système, les individus devront se changer eux-mêmes.

Miteny 28/03/2008 18:23


Stéphane explique mieux que moi, je suis un peu vexé...


mamadomi 28/03/2008 16:11

"l'anarchie est partout quand la responsabilité n'est nulle part"...
G. Le Bon, Hier et Demain

akasha 28/03/2008 08:58

Alors là, J'ai enfin trouvé un point sur lequel je suis d'accord avec Miteny. Miracle !!!! ;-)

Je n'ai aucune solution à proposer pour l'avenir pour l'instant mais je peux dire que la société présente me gonfle énormément et m'écoeure. Le coup de grâce fut les dernières élections, magouilles and Co, puis, les 20 milliards injectés dans l'éco française pour éviter la vague de recession touchant le monde (combien y a-t-il d'autres milliards cachés dans les tiroirs secrets de l'Etat alors que l'on nous rebat les oreilles avec la dette).

vincent 27/03/2008 15:23

Miteny tu dis
"Donc il faut améliorer le système et ne pas dire qu'il est formidable, qu'il suffit. Comme il ne suffit pas, il n'est pas bon."

Bon sang de bon sang Miteny lis ce qu’on t’écrit, n’interprète pas selon tes vues.
Qui t’as dis que c’est « formidable » ? moi ou toi….c’est toi qui le dit !
Arrête de prêter aux autres tes refus……lis simplement ce qu’on te dit en oubliant les réponses que tu te fais à toi-même ! Et en plus pourquoi dire « qu’il n’est pas bon » ? En vertu de quel critère, par rapport à quoi n’est-il pas bon ! Il « EST-CE QU’IL EST » à chacun de participer, et à TOI AUSSI si tu veux qu’il soit AUTREMENT ! Râler, juger, rouspéter, imaginer, croire et au bout du compte QUELLE ACTION EN SORT-IL ?
Il vaut mieux LA PLUS PETITE DES ACTIONS faites en conscience de soi-même QUE LA PLUS GRANDE ET BELLE PENSÉE qui ne sert qu’à se plaindre sans jamais s’impliquer !

uncasgrave 27/03/2008 15:09

oui miteny tu as bien compris vincent, pour améliorer il faut d'abord s'impliquer et faire avec...travailler de l'intérieur, composer avec l'existant pour tranformer l'existant.

l'opposition stérile et la dictature du "bien" venu de l'extérieur, cette forme de fanatisme manichéen, de refus de la pensée opposée, de la différence et de la démocratie (car imparfaite, donc caduque) est totalitaire et non pas utopique.

rien à voir! l'utopie est une "conception imaginaire"

oui la démocratie est à parfaire, à actualiser, le système de vote aussi (votes blancs, oui)

je ne m'étonne pas de cette annexation de la vision du monde (totalitarisme, sens 2) miteny, elle colle bien avec ton mode de communication sur la vision d'une démonstration de dieu et des réfutations qui se présentent à toi.
d'où notre mésentente perceptible.

vincent 27/03/2008 11:06

Miteny
Tu dis « Tu n'as pas tout à fait tort: la démocratie est nécessaire (sous une certaine forme) mais elle ne suffit pas (et oui, encore). Or si on se contente de quelque chose qui est seulement nécessaire, on
court à la catastrophe parce qu'on se trompe. Il ne faut pas confondre "nécessaire" et "nécessaire et suffisant". »

Personne ne dit qu’elle est suffisante ! la vie est ce qu’elle est, on fait avec et vaut mieux une « démocratie toute insuffisante qu’elle soit, à une dictature qui malheureusement se suffit amplement à elle-même » ! Cette démocratie est ce que les hommes ont trouvés de mieux, pour poser les bases du respect des uns envers les autres tout aussi imparfait que cela soit.
-Nous sommes avant tout dans un état de droit et qui plus est laïc ce qui permet à chaque citoyen en son âme et conscience de choisir sa voie. Quelle soit philosophique, politique, religieuse ou autres ! Ce qui d’un point de vue humain avec nos diversités, c’est déjà pas mal.
Après à chacun selon ses convictions par ses actes, ses paroles et son esprit de participer pour améliorer le système…….mais n’est-ce pas cela la vie des hommes dans la société humaine ?
Nous sommes aussi une collectivité qui inter réagissons c’est cela la diversité qui certes parfois créait la confusion (nécessaire), mais cela est préférable à la pensée unique qui génère les dictatures de tous poils ! l’histoire en est pleine à nous de voir où il est préférable d’aller !
Refuser ce « qui est » n’est pas une solution, accepter « ce qui est » et l’améliorer si on peut et la seule action qui est en notre pouvoir même si le résultat ne nous appartient pas !

Miteny 27/03/2008 13:52


Donc il faut améliorer le système et ne pas dire qu'il est formidable, qu'il suffit. Comme il ne suffit pas, il n'est pas bon.


akasha 27/03/2008 10:13

C'est clair que la démocratie à ses limites, et je pense que la démocratie dans laquelle nous vivons est une démocratie très dirigeait, nous choisissons parmis des candidats qui sortent tous de la même école, qui ont été formés dans le même moule, déjà à la base c'est très limitatif me semble-t-il ! De plus, avec la mondialisation la marge de manoeuvre des dirigeants est étroite. Les choix que nous faisons par le biais du vote est-il en soit un véritable choix ou est-il biaisé dès le départ ? Il est regretable, à mon sens, qu'en France le vote blanc ou l'abstention ne soient pas pris en compte car, du coup, le résultat final n'est pas représentatif du vote réel. C'est dommage car l'absention ou le vote blanc ne sont pas porteur d'un véritable message, ou en tout cas, ce n'est pas reconnut en tant que tel.
Livre conseillé : L'anarchie : une utopie nécessaire ?

Miteny 27/03/2008 11:11


Bien dit akasha !!


mamadomi 27/03/2008 03:36

namasté vincent! fort bien dit!

***
joue déjà miteny, joue déjà!!!

c'est ainsi, c'est imparfait, mais il faut bien agir.
l'air est pollué mais il faut respirer;
ton corps est imparfait, mais tu dois y exister;
ta tête pense de travers, il faut pourtant que te diriges ta vie;
ton coeur est sec, tu dois pourtant t'aimer assez pour continuer à vivre;
la démocratie est nulle, mais c'est mieux que la dictature;
la démonstration de dieu est râtée, mais elle peut s'améliorer...

courage, action, volonté...en accompagnement de tes mots et de tes intentions, miteny...

râler/critiquer est le luxe/l'exigence réservée à ceux qui font, à ceux qui votent.

Les autres se laissent porter par le courant, heureux de ne pas se noyer...se disant: "jusque là tout va bien"

au fait qu'en est-il de mes réfutations? tu as réfléchi miteny? j'attends les commentaires de notre maître de blog...on est là pour ça...!

Miteny 27/03/2008 11:01


Je ne me laisse pas porter par le courant. J'essaie de sauver le monde de tous ces neuneus qui pensent que voter va améliorer quelque chose.
Non mais vraiment avec toi, je suis tombé sur un cas grave.


vincent 26/03/2008 18:47

Miteny tu dis:
"Mais qui est responsable? Le peuple, puisque c'est lui qui vote. Donc vous ! (pas moi, je ne vote pas).
Vous êtes coupables de destruction de la planète et en plus vous voudriez qu'on vous plaigne. Vous allez en baver et c'est bien pour vous.
Je ne vois pas pourquoi je devrais faire quoi que ce soit pour ce peuple qui refuse de changer de mentalité."

Tu ne votes pas parce que tu es dans une démocratie ou les autres votent pour toi !
Sinon cela voudrait dire que tu es dans une dictature politique ou militaire !
Le Dalaï Lama disait à des journalistes au début de son exil, alors qu’on pensait qu’un jour il retournerait au Tibet « que ferait vous quand vous rentrerez chez vous » il répondit j’instaurerai la démocratie car c’est la forme la plus juste qu’il existe pour le respect de chacun » et pourtant le Tibet était une théocratie !!!!
Miteny, il faut grandir, les êtres humains préfèrent se tromper dans leur choix que d’être tromper par des dictateurs de quelque bord qu’ils soient !
Si ce peuple conscient et responsable ne prenait pas des décisions et ne faisait pas des choix, c’est des Sadham, des poutines, des dirigeants chinois qui t’imposeraient les leurs. Il vaut mieux se tromper et apprendre tout en vivant dans une démocratie que laisser quiconque t’imposer « un bonheur insoutenable » ! Ou comme les femmes en Arabie Saoudite qui se battent pour avoir le droit de conduire ou de voter et le reste ! Réveille toi Miteny « la conscience » n’est pas la fuite du réel mais la participation à la danse de la vie pour faire en sorte même avec nos erreurs d’en tirer les leçon et de rectifier le tir………………….mais l’immobilisme, le jugement sans l’action conduit bien souvent a une vision coupée de la vie avec les autres ! La pensée aussi grande soit elle si elle n’est pas ACTION car expression de l’être car la vie est mouvement, alors c’est du vent, des mots, du vide……………….où l’intérêt des puissants s’immisce pour gouverner à la place des autres………

Miteny 26/03/2008 19:26


Tu n'as pas tout à fait tort: la démocratie est nécessaire (sous une certaine forme) mais elle ne suffit pas (et oui, encore). Or si on se contente de quelque chose qui est seulement nécessaire, on
court à la catastrophe parce qu'on se trompe. Il ne faut pas confondre "nécessaire" et "nécessaire et suffisant".


mamadomi 26/03/2008 17:02

Miteny, le peuple qui vote est exaspéré par les parasites qui ne votent pas.

Tu fais quoi pour ton prochain ou toi-même en refusant d'exercer ton droit et devoir élémentaire de citoyen?
tu ne crois pas dans les fondements de la démocratie?
tu penses et jouis de ta pensée, c'est tout?
tu juges le peuple en t'en excluant?
voilà qui est singulier!!!
comment veux-tu que moi, en ce peuple, je comprenne le miteny "non peuple"...!!?
tu te prends pour un guru donnant des leçons en s'excluant du commun des mortels?
comme les prêtres qui donnent des leçons de chasteté!!!!

ton rôle ici, d'énergumène dont la veule prétention à démontrer avec arrogance ce qui le dépasse n'est plus à prouver,...est entâchée de cet aveu...rendant le jeu inepte.

Ton insignifiance paraît ici au grand jour, désolante pour le moins...dans cette démarche.

Vote, agis, et après donne des leçons de ce que nous devons ici, sur ces sujets sensibles.
microbe de l'univers!!! (lol!)

Miteny 26/03/2008 18:34


Il me semblait bien que tu ne comprenais rien à rien et que tu pensais tout simplement être supérieure. C'est navrant. La démocratie est comme le corps: elle ne suffit pas!
D'ailleurs la démocratie me paraît souvent être injuste et inhumaine.
Non! La démocratie ça pue.
Je fais quoi pour mon prochain?? je réfléchis. Et il serait temps que les autres fassent pareil.


vincent 26/03/2008 13:46

le scénario est déjà existant, trouver une solution est évident, mais dans ce scénario le profit se fait quand même pour les sociétés industrielles qui polluent et les états. La pollution engendrée par des sociétés faisant des milliards d'euro de bénéfices n'en sont nullement touchés et c'est pourtant eux les principaux pollueurs.Donc surtaxer l'essence, cela ne gène nullement ces grands pollueurs, c'est pénaliser les gens qui sont coincés par cette hausse sans que les états mettent en place une politique qui leurs permettent de faire autrement, car eux aussi voudraient ne pas amputer leur pouvoir d'achat en dépendant par obligation de leur moyen de locomotion. Il ne faudrait pas inverser la vapeur et oublier que les bénéfices sont toujours fait par ceux qui polluent.

Sylvain 26/03/2008 12:02

Bonjour,

Juste pour dire en premier que j'ai fait une erreur : pour les USA l'augmentation n'est "que" de 75%. Ca reste quand même beaucoup plus qu'en France.

L'augmentation drastique du prix du carburant obligerait à anticiper plus que ce que nous faisons. La récession aux USA va sûrement ralentir la hausse du prix du carburant. Mais de toute façon 200$ fin 2010 me semble réaliste.

Le problème c'est que quand on promet des hausses de pouvoir d'achat, on ne peut proposer des scénarios comme ça.

A+

vincent 26/03/2008 11:51

Miteny
Et la planète, tu y penses?
Je ne fais pas qu’y penser !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
C’est un tout qui est malheureusement assujettit à la pensée de l’individu !
La pensée quelle merveille, grâce à cette pensée sans sagesse (où l’homme ne se connaît pas)
Cette pensée à engendré en un siècle, la pollution de l’air, de l’eau, de la terre et au nom des pensées de confort, de consommation etc….l’ensemble du merdier que l’on constate !
L’animal tue pour manger uniquement, l’homme tue pour des pensées, des idéologies , des concepts…………………………………alors…..tu y penses ? me dis tu ! Oui je constate
Mais comme dit Akasha ….non coupable !
Quand au faux problème de l’essence, personne n’en a voulu c’est là pour tout le monde !
Il faut faire avec, mais pour cela il ne s’agit pas de pénaliser le citoyen car de toute façon cet argent profite toujours au même. Et tant qu’on n’aura pas pris collectivement un ensemble de mesure pour que tout le monde y trouve son compte ce n’est pas la peine non plus d’appauvrir les gens par des taxes qui profitent aux gouvernants et qui font qu’ils s’enrichissent sans que cela règle le problème de la pollution en général ! sauf que le pauvre con qui a besoin de prendre sa voiture pour aller bosser (et oui il le faut si il veut manger pour l’instant) ! n’a pas d’autre structure mis en place, il vaut mieux encore ne pas davantage rogner son pouvoir d’achat car le profit restera le même pour les pétroliers !

Miteny tu dis
« vincent veut sauver sa capacité à détruire la planète !
Vincent, va dans les rues et organise une manif: "l'essence moins chère, et on mourra tous plus vite !" serait ton slogan. »
que veux tu que je réponde à cela, c’est une réflexion tellement superficielle et enfantine que je préfère me taire………………… ! Si tu peux en un claquement de doigt, faire en sorte que les transports en commun soit accessibles et généralisés dans toutes les villes de France..vas y FAIS LE je te suis. Si tu peux faire que la moitié des Français qui gagne 1000 euros par moi peuvent se payer des voitures nouvelles générations écolos à 15000 euros…….vas y FAIS LE je te suis……………………Si tu peux faire en sorte que les jeunes qui n’ont pas de permis (qu’il ne peuvent pas se payer) peuvent avoir un boulot sans être obliger d’avoir une bagnole…vas y FAIS LE ..je te suis ! Si tu peux faire en sorte que ce peuple qui crève de travailler pour rien qu’il puissent se payer des maisons écolo avec panneaux solaire et tout le reste alors qu’il n’y a pas déjà assez de logement normaux, FAIS LE je te suis………Mais si tes mots NE SONT PAS DES ACTES DE TOUS LES JOURS , MAIS SEULEMENT DES »PENSÉES » EXCUSES MOI DE NE PAS TROP Y CROIRE CAR C’EST CE QUE FONT LES POLITIQUES ET LES RELIGIEUX DEPUIS DE TROP NOMBREUX SIÈCLES………et le merdier continue………amen ! ;o)

Miteny 26/03/2008 15:05


Mais qui est responsable? Le peuple, puisque c'est lui qui vote. Donc vous ! (pas moi, je ne vote pas).
Vous êtes coupables de destruction de la planète et en plus vous voudriez qu'on vous plaigne. Vous allez en baver et c'est bien pour vous.

Je ne vois pas pourquoi je devrais faire quoi que ce soit pour ce peuple qui refuse de changer de mentalité.


akasha 26/03/2008 09:38

Penser à la planète, à notre niveau nous faisons ce que nous pouvons c'est à dire : compost, engrais bio, déchets dans poubelle, contrôle conso de l'eau et du chauffage, chauffe eau solaire, boycott des produits chinois....
Le vrai problème est que des personnes (industriels, gouvernement je pense) font culpabiliser la population de trop polluer, certes nous pouvons tous adapter notre consommation et agir pour limiter la pollution, mais les plus grands pollueurs restent quand même les industries (regardez les infos concernant une pollution massive au Célenium en Espagne). Pourquoi Busch n'a pas voulu signer le protocole de Kyoto car son industrie aurait du limiter sa production et s'adapter pour moins polluer et c'était hors de question.

Mieux consommer : oui, culpabiliser : non

Sylvain 25/03/2008 23:56

Bonsoir,

Pour une fois je suis d'accord avec Miteny.
Voir ici http://www.manicore.com/ pour plus de détails.

Et la comparaison avec les états unis montre qu'ils ont pris la hausse en plein : de 2001 à maintenant, l'essence est passée de 2 à 3,5 $/gallon ce qui fait une augmentation de 150%. En France, les taxes et l'euro font que l'augmentation a été de 50% ce qui est déjà énorme, mais ça fait 100% de moins.

A+

Miteny 26/03/2008 13:54



Le site de Jean-Marc Jancovici... il est dans mes liens aussi



vincent 25/03/2008 18:37

Sylvain

Pour la France:Les taxes sur les produits pétroliers (73,3 % sur le supercarburant sans plomb et 60,5 % sur le gazole) ont rapporté à l'état 25 milliards d'euros.
Aux Etats-Unis, la taxe sur les produits pétroliers ne représente qu’un quart du prix de vente. C’est pour ça que l’essence y est beaucoup moins chère qu’en Europe.
simplement pour dire aussi que le prix du baril ne fait pas tout.........et dans la conjoncture actuel concernant le pouvoir d'achat..les taxes directes et indirectes conduisent à bien des inégalités!

Miteny 25/03/2008 21:04


Et la planète, tu y penses?