Etape 2 ?

Publié le par Miteny

Suite aux discussions que j’ai eu récemment avec Stéphane, je me suis rendu compte que l’expression « le corps ne suffit pas » était peut-être un peu légère. C'est-à-dire qu’elle n’explique pas dans les détails l’existence de cette substance unique qui transcende (et relie) aussi bien la matière que la conscience.
Mais remarquez que si on l’admet l’existence d’une composante fondamentale consciente, que l’on peut appeler la Substance et dont les caractéristiques sont si difficiles à exposer, celle-ci ne peut être localisée à tel ou tel endroit. D’après Stéphane, cette Substance s’est divisée en petits bouts de matière. Ce qui veut dire qu’elle serait alors complètement fragmentée en objets distincts, comme les corps, qui sont autonomes et sans liens matériels entre eux. Ce qui signifierait que le corps pourrait suffire. Faux !

En fait, cette Substance est à la fois partout et nulle part. Elle n’est pas ici ou là. Elle transcende la notion d’espace. Car elle ne peut pas être fragmentée comme la matière l'est. En fait, je suis sûr que cette matière n’est que de l’information. Comme un gigantesque programme fait de 1 et de 0. La matière est donc un assemblage complexe de concepts simples (comme une structure mathématique). Elle N’A PAS d’existence propre. Contrairement aux apparences, ce qui a le plus « d’existence », c’est la conscience, dont la forme ultime est Dieu (et à qui il appartient de créer le programme "univers"). Bref, tout ça pour dire qu’il me semble bien avoir démontré l’existence de Dieu !

Appelons l’huissier maintenant…

Publié dans Archives 2006-2009

Commenter cet article

mamadomi 11/09/2008 12:58

dans ces considérations là, ajoute que rien ne se perd rien de se crée, tout se transforme...alors là...
tu existes à l'état de blastula, de viril casse pied ou de poussière insignifiante déversée dans l'Océan...

david 11/09/2008 12:13

"Il n'existe que parce qu'il y a une conscience qui sait qu'il existe"

Donc il n'existe pas.

Ou ça veut dire que si l'on pousse l'intélligence artificielle jusqu'à creer un personnage (de jeux video vu que c'était l'exemple) ayant conscience de lui même, son corps existera ??

Si la matière n'existe que parqu'il y a une conscience qui sait qu'il existe, une étoile lointaine qu'on ne découvrira jamais n'existe-t-elle pas?

(Oui, toute ces questions sont hors-sujets, mais elles m'interessent)

Miteny 11/09/2008 12:27


Quelle est la définition du mot "existence"? Question très difficile en fait.


david 10/09/2008 19:50

Miteny :

"Il existe " (le corps)
"Elle N’A PAS d’existence propre" (la matière)

Dis-moi parceque là, effectivement, il ya quelque chose que je ne comprends pas.

La matière existe sans existence propre ??
Si le corps n'est que de l'information, existe-t-il vraiment ??

"Comme un gigantesque programme fait de 1 et de 0"

Mais l'univers jeux vidéo existe-t-il ? Les personnages des jeux vidéo existent-ils ? Et moi ?

(et franchement, j'aimerais bien une réponse à chacune de ces questions -de Miteny, ou d'un autre)

Miteny 11/09/2008 10:24


Il n'existe que parce qu'il y a une conscience qui sait qu'il existe


david 10/09/2008 19:32

supposons que le corps ne suffit pas.

"En fait, je suis sûr que cette matière n’est que de l’information. Comme un gigantesque programme fait de 1 et de 0. La matière est donc un assemblage complexe de concepts simples (comme une structure mathématique). Elle N’A PAS d’existence propre."

Donc le fait que le corps ne suffit pas ne prouve pas forcement que Dieu existe mais surtout que le corps N'EXISTE PAS.

... Et dire que tu n'as même pas voulu me répondre quand j'ai dit ça la premiere fois

Miteny 10/09/2008 19:44


J'ai dit exactement le contraire! tu comprends tout à l'envers. Il existe et est de l'information. L'information ça existe non?


neyoo 22/08/2008 14:49

Euhh d'apres ce que j'ai compri vous stipulez que la conscience serait a (l'inverse du soma)invisible ou alors plus complexe(partout e nulle part)======> dirigez vous vers un ensemble de cellules qui s'appelle: LE CERVEAUUU je vous assure vous la trouverez

Miteny 22/08/2008 15:21


euh non... je dis que le corps ne suffit pas (je ne l'ai pas assez répété peut-être?)


Cyrano 17/08/2008 13:44

Le cerveau, qui est de la matière et fait partie du corps, est indispensable pour que la conscience existe. Hors cerveau, pas de conscience (que ce soit dans mon bras gauche ou dans cette chaise ou dans l'air qu'on respire). Avant ou après l'existence (la vie) du cerveau, pas de conscience non plus, jusqu'à preuve du contraire. Donc la conscience est liée au cerveau, qui est matière. Comment la conscience émane du cerveau, comment le cerveau a au cours des millénaires d'évolution peu à peu produit cette conscience, reste un mystère pour les scientifiques, qui continuent d'étudier la question, et progressent dans ce domaine. Est-ce que le fait qu'une chose reste inexpliquée est la preuve de l'existence de "Dieu"? Non, en aucun cas. Je mets "Dieu" entre guillemets parce qu' "il" reste à définir (autrement que par Dieu= Explication Transcendante de Tout Ce Qu'On n'Explique Pas, un peu comme le "x" dans une équation, qu'on utilise et dont on parle alors même que la solution pour "x" n'existe pas...). Rien ne m'autorise à penser que le cerveau et le corps qui lui permet d'exister ne suffisent pas à l'existence de la conscience, tant que la manière dont le cerveau produit de la conscience n'a pas été expliquée. Dans une vision matérialiste du monde, qui n'est pas sans points communs avec une vision existentialiste (l'existence vient avant l'essence), chaque corps (humain, laissons les animaux de côté pour simplifier) produit de la conscience. Si on en frappe un, oui, seul celui-là éprouvera de la douleur, que ce soit moi ou quelqu'un d'autre. De même que si je donne une information à l'un de ces corps (ou l'une de ces consciences), mais pas les autres, seul celui-là connaîtra cette information. Dans cette vision, il n'y a rien d'incohérent ou d'extraordinaire, et par conséquent "le corps suffit", si on tient à exprimer les choses comme ça.

La confusion qu'éprouvent certaines personnes avec cette vision (leur difficulté à l'accepter) peut venir à mon sens de la haute opinion qu'elles ont d'elles-mêmes. Un sens très élevé de leur "Moi" leur fait concevoir ce Moi en-dehors de leur corps, parce qu' elles rejettent l'idée que leur Moi soit le produit de ce corps vulgairement matériel, d'où la recherche d'une transcendance, par tous les moyens, même des raisonnements faux, ou des croyances religieuses. A l'inverse, chez un animal, un petit enfant, ou un être humain intellectuellement défavorisé, où le "moi" est réduit à un concept basique, voire quasi inexistant, on constate l'absence de recherche d'explication de la conscience par l'idée d'un "corps insuffisant", et la vie reste pour ainsi dire instinctive, basée sur des réflexes, sur le corps. Entre les deux, les gens intelligents, cultivés (comme nous) mais qui savent toutefois rester humbles devant l'"Encore Inexpliqué" se basent sur les seuls faits sans tirer de conclusions hâtives, et ne théorisent sur une vision du Monde qu'avec la plus grande prudence scientifique.

Au fait: pourquoi suis-je moi et pas quelq'un d'autre?

Imaginez que la dernière phalange du petit doigt de ma main droite devienne consciente d'elle-même. Ne se dirait-elle pas: "pourquoi ne suis-je pas l'index? Ou le pouce sur cette autre main que je vois là-bas?" L'erreur de cette fausse bonne question, c'est que par son sens même elle place la conscience de soi avant l'existence du "morceau" de matière qui a produit sa conscience. Comme si cette conscience avait flotté quelque part dans les limbes avant de rejoindre ce paquet de matière. C'est là qu'est l'erreur de raisonnement. Et l'origine de tout ce site par la même occasion.

L'idée que rien de notre personnalité, de notre conscience, ne restera après notre mort est assez effrayante, je sais. Mais il faut s'y faire.

Miteny 18/08/2008 14:04


super! un commentaire intelligent... mais qui passe assez vite sur le coeur du problème. Puisqu'on parle de faits, quels sont-ils?
Un seul corps fait mal, les autres ne font pas mal. Voilà la vérité de tout le monde, la vérité universelle. Pour moi, les faits c'est d'abord ça. D'accord?


gilbert 20/07/2008 19:30

Miteny est suffisant.

Le corps suffit!

mamadomi 30/05/2008 22:06

incroyable tu n'acceptes toujours pas de te conformer aux définitions déjà établies...

tu veux mon pied au cul? boulet d'emmerdeur...

mamadomi 30/05/2008 19:31

miteny:"Exactement. Et moi je suis très précis. J'ai bien défini "corps" et "douleur". Ensuite je les relie. Très simple"

>>>QUOI? répète voir un peu si t'es un Homme!!!
tu te paies ma tête pour pas un rond toi...

non non non

tu n'as rien défini clairement, fumiste, c'est bien ça le problème

parce qu'un corps au sens biologique doté d'un fonctionnement standard (courbe de Gauss) du message de la douleur...et bien c'est un corps qui manifeste des signes de douleur y compris hors cause tangible. pour faire court. et rien que ça, c'est déjà une cata pour ta démo.

Miteny 30/05/2008 19:44


Incroyable. Tu ne sais toujours pas ce que j'appelle douleur. Mets toi la main dans le feu!! PAR PITIE!


Obakaan 29/05/2008 03:04

" Mais remarquez que si on l’admet l’existence d’une composante fondamentale consciente, que l’on peut appeler la Substance et dont les caractéristiques sont si difficiles à exposer, celle-ci ne peut être localisée à tel ou tel endroit."

Remarquez que si les caractéristiques sont si difficiles à exposer, c'est peut-être qu'on ne les connaît tout simplement pas.
Si la 'substance' consciente n'est que de l'information, pourquoi ne serait-elle pas stockée dans l'endroit qui serait l'un des meilleurs candidats pour cela ? le cerveau !

Ah oui, j'oubliai, il faut déjà accepter que "le corps ne suffit pas", dont la 'preuve' a été démontée mainte et mainte fois...
Lol merde on tourne en rond !
---
Il est intéressant de constater que certaines matières autre que la biologie ou les mathématiques sont enseignées dans les facultés.
L'une d'elle s'appelle la Logique. Dans un des premiers chapitres, il est fortement conseillé de décrire et de donner une définition de chaque objet qui entrera dans le cadre d'une démonstration logique de preuve. Dans ce même chapitre il est même dit qu'il faut faire PARTICULIEREMENT attention aux termes employés pour éviter tout sous-entendu et donc problèmes de compréhension.

Miteny 29/05/2008 13:40


Exactement. Et moi je suis très précis. J'ai bien défini "corps" et "douleur". Ensuite je les relie. Très simple.


mamadomi 23/04/2008 02:41

"Réponse??"..miteny, regarde post 142, c'est ma réponse

parfois tu prends la liberté de répondre "oui" à la place de "rien", comme tu l'as fait avec gilbert...
et moi je ne réponds pas "oui" ou "non" à une question imprécise et fondamentalement insensée en l'état, puisque cet état empêche même un argumentaire de controverse par le flou qui l'enveloppe (la question)

mamadomi 21/04/2008 15:57

euh miteny tu as des diplômes de l'Université d'Insignifiance comparée? (Umberto Eco)...au département d'adynata?

parce que si c'est le cas on peut partager des débats sur la littérature sumérienne contemporaine (!!), envisager la morphématique du Morse(lol!!)...je pense que tu comprendrais mieux mes réponses...

parce que sinon, au département d'oxymorique, on y apprend aussi l'iconologie braille, les langues ouralo-mélanésiennes et ougro-romanes...ainsi que la dialectique tautologique(!!)

je suis pliée de rire merci Umberto, "comment voyager avec un saumon", Fragments de Cacopédie...

mamadomi 21/04/2008 15:32

re:
miteny: "tu ne sais pas si mon corps est un corps donc?"

Miteny 21/04/2008 16:25


Réponse??


mamadomi 18/04/2008 22:48

et bien...non en effet, puisque tu me le demandes si spontanément! tu pourrais être un logiciel conçu par des programmeurs scientologues...

bon sérieusement...en fait, ce que je dis simplement,
c'est que la définition première du dico ne prévoit pas l'option conscience. Tu ne dis pas le contraire je suppose.
toi et moi on appréhende cette notion de conscience peut-être différemment en plus.
donc, définir la transcendance de l'un sur l'autre est difficile à double titre:

-celui de la définition du corps comprenant une conscience (et c'est pas dans un dico que ya la réponse, donc tu vois la nécessité de procéder toi-même à cette définition, quel honneur, te voila pionnier)
-celui de la définition de la conscience, je t'ai proposé plusieurs choix l'autre fois, afin que nous puissions appréhender la même notion, sans divergence due à une quelconque nuance.

en plus, pour arguer de la transcendance de la "conscience" sur le "corps" donc on doit établir cette dualité, ...euh... supposée

et enfin retrouver encore une fois un lien entre conscience et aspect/perception divin(e), "ectoplasmique" ou pas...

mamadomi 18/04/2008 21:16

oh l'aut'e eh!!!

vas-y réponds toi, c'est quoi ce p... de corps qu'avec tu fais jaillir la définition de la conscience et l'existence de Dieu ex nihilo!!

Miteny 18/04/2008 21:19


tu ne sais pas si mon corps est un corps donc?


mamadomi 18/04/2008 21:04

je t'ai donné la possibilité de répondre point par point

miteny a dit: "tu fais tout sauf réfuter ma démo."

>>>>>>>>>je te remets tout dans l'ordre: (va falloir que je pense )à breveter une méthode pour les attardés)

dans le cadre de mes réfutations réitérées, je te repose deux questions suite à ton raisonnement lu et relu:

- qu'est-ce qui relie le fait qu'on sente une douleur à titre personnel au fait qu'on ne sente pas (pas de la même façon) une douleur sentie par autrui? (tu dis que tu ne comprends pas!!!!)

- et surtout en quoi ces constats de biologie en action et de ta conscience qui observe à SA manière ont ils un lien avec l'existence d'une entité explicative universelle autre que toi?
(pas de compréhension non plus)

à moins que cette entité ne soit toi et chacun de nous, et que seule Elle s'exprime quand tu t'exprimes, nous ne pourrons pas entrer en accord spontané.
D'ici là, il faudra te contraindre à une communication basique de mots irréfutables et de cheminements démonstratifs validés par la masse, puisqu'aucune connection autre ne t'est accessible pour qu'on ressente l'harmonie avec tes noèmes...

il n'y a pas de "cheminements démonstratifs validés par la masse" (tu réponds hs)

par conséquent les bases d'une communication claire ne sont pas là.
tu as trop d'ego pour monter les marches une à une? faut pas t'étonner de perdre du sens en route...à force de sautiller comme un cabri!
(toi toujours pas comprendre)

"corps" et "douleur" sont des mots dont tu n'as pas donné ta définition perso puisque les spécificités que tu leurs attribuent ne correspondent pas au Larousse ni aux résultantes scientifiquement démontrées, c'est ton choix, mais il faut l'étayer.

corps:
- partie matérielle d'un être animé, souvent opposée, chez l'homme, à l'âme ou à l'esprit.
- tronc de l'homme, par opposition à la tête et aux membres
- état de santé
- objet matériel
- partie essentielle d'une chose ou d'un être
- ensemble de personnes appartenant à une même catégorie
- ensemble de principes
- etc...
donc tu choisis une définition à ta guise, stp (tu vois qu'il n'y est pas question de conscience...donc va falloir bosser pour exprimer la transcendance de la "conscience sur le corps" et la non suffisance du corps)

au fait tu sais lire?

TU SAIS LIRE ????

Miteny 18/04/2008 21:14


donc tu ne sais toujours pas que je parle du corps humain. Des fous... pourquoi ce blog attire les fous?


mamadomi 18/04/2008 20:46

corps:
- partie matérielle d'un être animé, souvent opposée, chez l'homme, à l'âme ou à l'esprit.
- tronc de l'homme, par opposition à la tête et aux membres
- état de santé
- objet matériel
- partie essentielle d'une chose ou d'un être
- ensemble de personnes appartenant à une même catégorie
- ensemble de principes
- etc...
donc tu choisis une définition à ta guise, stp (tu vois qu'il n'y est pas question de conscience...donc va falloir bosser pour exprimer la transcendance de la "conscience sur le corps" et la non suffisance du corps)

au fait tu sais lire?

Miteny 18/04/2008 20:57


de qui te moques tu ? Tu aurais pu rajouter la définition d'un corps en maths pour faire ton intéressante. Tu aurais été encore plus ridicule.
Allez, je te la donne, tu pourras recopier:

En mathématiques, et plus précisément en algèbre, un corps est une structure algébrique. De manière informelle, un corps est un ensemble dans lequel il est possible d'effectuer des additions, des soustractions, des multiplications et des divisions.



mamadomi 18/04/2008 20:45

"corps" et "douleur" sont des mots dont tu n'as pas donné ta définition perso puisque les spécificités que tu leurs attribuent ne correspondent pas au Larousse ni aus résultantes scientifiquement démontrées, c'est ton choix, mais il faut l'étayer.

Miteny 18/04/2008 20:54


tu veux une photo, un dessin? Pour la douleur, une question préalable: y-a-t-il une prise près de toi.. Si oui, tu mets tes doigts dans la prise. Et après on en reparle OK?


mamadomi 18/04/2008 20:37

il n'y a pas de "cheminements démonstratifs validés par la masse"

par conséquent les bases d'une communication claire ne sont pas là.
tu as trop d'ego pour monter les marches une à une? faut pas t'étonner de perdre du sens en route...à force de sautiller comme un cabri!

Miteny 18/04/2008 20:50


tu réponds à quoi là??? charabia hors sujet.


mamadomi 18/04/2008 20:20

corps:
- partie matérielle d'un être animé, souvent opposée, chez l'homme, à l'âme ou à l'esprit.
- tronc de l'homme, par opposition à la tête et aux membres
- état de santé
- objet matériel
- partie essentielle d'une chose ou d'un être
- ensemble de personnes appartenant à une même catégorie
- ensemble de principes
- etc...

j'ai dit:
"corps" et "douleur" sont des mots dont tu n'as pas donné ta définition perso puisque les spécificités que tu leurs attribuent ne correspondent pas au Larousse ni aus résultantes scientifiquement démontrées, c'est ton choix, mais il faut l'étayer.

donc tu choisis une définition à ta guise, stp (tu vois qu'il n'y est pas question de conscience...donc va falloir bosser pour exprimer la transcendance de la "conscience sur le corps" et la non suffisance du corps)

Miteny 18/04/2008 20:23


tu veux des photos de corps, c'est ça? Tu veux un dessin (il y en a dans la bannière: il y a des dessins de corps d'éléphant, de girafe et d'être humain.... et de kangourou aussi).

Tu veux un crayon pour colorier?? Bienvenue à la maternelle.


mamadomi 18/04/2008 02:27

"corps" et "douleur" sont des mots dont tu n'as pas donné ta définition perso puisque les spécificités que tu leurs attribuent ne correspondent pas au Larousse ni aus résultantes scientifiquement démontrées, c'est ton choix, mais il faut l'étayer.

il n'y a pas de "cheminements démonstratifs validés par la masse"

par conséquent les bases d'une communication claire ne sont pas là.
tu as trop d'ego pour monter les marches une à une? faut pas t'étonner de perdre du sens en route...à force de sautiller comme un cabri!

Miteny 18/04/2008 16:18


attends... je n'ai toujours pas trouvé de dictionnaire mamadomien-français. (et oui, le français est la langue que j'emploie habituellement).
Mon corps est-il un corps?


mamadomi 18/04/2008 02:22

- et surtout en quoi ces constats de biologie en action et de ta conscience qui observe à SA manière ont ils un lien avec l'existence d'une entité explicative universelle autre que toi?

Miteny 18/04/2008 16:16


Parce que il y a un truc à comprendre dans ce charabia? Je veux un traducteur ! qui comprend ici le "mamadomi" (dialecte étrange parlé par une seule personne).


mamadomi 18/04/2008 02:21

- qu'est-ce qui relie le fait qu'on sente une douleur à titre personnel au fait qu'on ne sente pas (pas de la même façon) une douleur sentie par autrui?

Miteny 18/04/2008 16:14


C'est quoi comme langue? Parce que là je ne comprends rien. Tu es vraiment grave.


mamadomi 17/04/2008 18:35

dans le cadre de mes réfutations réitérées, je te repose deux questions suite à ton raisonnement lu et relu:

- qu'est-ce qui relie le fait qu'on sente une douleur à titre personnel au fait qu'on ne sente pas (pas de la même façon) une douleur sentie par autrui?
- et surtout en quoi ces constats de biologie en action et de ta conscience qui observe à SA manière ont ils un lien avec l'existence d'une entité explicative universelle autre que toi?

à moins que cette entité ne soit toi et chacun de nous, et que seule Elle s'exprime quand tu t'exprimes, nous ne pourrons pas entrer en accord spontané.
D'ici là, il faudra te contraindre à une communication basique de mots irréfutables et de cheminements démonstratifs validés par la masse, puisqu'aucune connection autre ne t'est accessible pour qu'on ressente l'harmonie avec tes noèmes...

Miteny 17/04/2008 19:30


Communication basique? Comme quand on utilise "corps" et "douleur"??


mamadomi 16/04/2008 15:51

"tant qu'on ne répond pas à mes questions et qu'on parle d'autre chose, il n'y aucune chance que je sois déstabilisé." dit miteny


sauf qu'on n'est pas là pour ça,
ni pour te déstabiliser (pourquoi, tu as bu?)
ni pour "répondre à tes questions"

on réfute ta démo...c'est à toi de répondre aux questions qu'on soulève sur ton invitation!

Miteny 16/04/2008 17:46


tu fais tout sauf réfuter ma démo. Tu pratiques la mauvaise foi (punie d'une amende de 3000 Euros... attention!!).


mamadomi 15/04/2008 16:31

bon ben moi aussi je vais faire un copier coller, c'est moins fatigant...mais forcément on s'enlise...

miteny ça ne sert à rien de vouloir démontrer la perception de quoi que ce soit tant que tu n'as pas établi de relation causale avec l'existence de Dieu...

le reste c'est ton baratin de charlatan et ta méthode scientologue de répétition hypnotique.
pipeau...

tu me fais pitié devant le mur, et tu n'as même plus la force de répondre qqc de drôle...

pourquoi penses-tu qu'on cherche à te déstabiliser toi?
c'est intéressant...
toi qui n'y connais rien en psy (moi non plus, hein à côté de loïc...on est aveugle lol!!) dis moi...
je crois que tu es attaché à tes mots...

et contrairement à ce que tu pensais ce n'est pas facile de proposer un texte avec arrogance et détermination au lynchage des mots et des idées ...tu ne pensais pas que même les personnes "non certifiées savantes" puissent te tenir tête...
et voilà, tu es déstabilisé...mais tu le nies...
et j'en suis contrite, ce n'est pas le but!!!
loin s'en faut!!!!

je pensais sérieusement que tu avais assez de détachement pour assumer les controverses...

mais force est de constater que tu ne les soutiens pas, ou du moins plus ...

bon va falloir je crois que tu prennes les choses sous un autre angle...un peu plus fraternel, hein, ce sera plus agréable pour toi...

parce qu'il faut bien que tu te dises, ...qu'il y en aura toujours de plus têtus, de plus convaincus -et convaincants- et de plus névrosés que toi (si c'est possible, lol!!) qui arriveront...

je t'aime, miteny (sans équivoque sur la nature de cet élan pur et innocent, merci) pour ce blog hystérique qui me distrait et mine de rien, vraiment, permet quelques échanges savoureusement instructifs tous azimuts ..

Miteny 15/04/2008 16:41


tant qu'on ne répond pas à mes questions et qu'on parle d'autre chose, il n'y aucune chance que je sois déstabilisé.


mamadomi 15/04/2008 02:29

j'ai pourtant donné une réponse claire, ...

miteny ça ne sert à rien de vouloir démontrer la perception de quoi que ce soit tant que tu n'as pas établi de relation causale avec l'existence e Dieu...

le reste c'est ton baratin de charlatan et ta méthode scientologue de répétition hypnotique.
pipeau...

tu te comprends, c'est un bon début pour sortir de ton asile...

Miteny 15/04/2008 11:07


Arrête de faire croire que tu  comprends quelque chose. Celui qu'il faut déstabiliser, c'est moi, OK? Donc il faut, pour ce faire, entamer un dialogue et pas débiter des phrases inutiles. As
tu des problèmes psychologiques? Va voir Loïc puisqu'il est psy.

Toujours pas de réponse. TOI DEVOIR REPONDRE: moi cogner, toi avoir mal??


mamadomi 14/04/2008 15:11

L'ESSENTIEL A OUBLIER : le corps ne suffit pas.

miteny argumente au lieu de servir ton mantra désuet...
c'est pas cher payer tes réponses, voleur!

Miteny 14/04/2008 15:28


Toi tu ne comprends rien. Pas la peine que je me fatigue. En plus, persuadé que tu comprends quelque chose (si seulement tu avais une petite idée du néant de tes arguments, ce serait beau) tu
refuses le dialogue. J'avais pourtant posé une question simple: je viens de me cogner, as tu eu mal?


mamadomi 12/04/2008 20:45

mamadomi, à propos de certitudes: "tu as décidément un problème avec la vérité."
commentaire n° : 125 posté par : mamadomi le: 05/04/2008 17:15:21

"3 c'est moins que 36000 comme certains ou certaines..."
réponse de miteny

>>>>>>>>>>>>>>on se rassure comme on peut...

le hic c'est que TU te poses en donneur de démonstration et de leçons...

comment reprocher, donc, à tes supposés détracteurs (au moins sur la méthode et le style) ce que tu te permets toi!!

et oui, nous aussi on se permet des certitudes -ô audace, devant tes certitudes de toute évidence élevées par toi au rang d'arguments intégrés dans un raisonnement se voulant démonstratif et implacable...

bon c'est quand que tu conviens qu'il te manque (à toi aussi, hein, ...) encore des éléments d'évolution spirituelle pour accéder à la réalisation du Soi...seule vérification possible de ce que tu avances...par toi-même pour toi-même, free et sans douleur!

bon, je n'ai pas atteint la libération suprême, mais là où je suis, je trouve moins inconfortable les questions qui restent sachant que les réponses arrivent toujours dans les temps...
c'est quand tu veux qu'on aborde l'essentiel, enfin, quand tu auras fini de frapper sur tout ce qui bouge...ou pas.

Miteny 14/04/2008 11:47


L'essentiel, à savoir... le corps ne suffit pas.


calamamity jane 05/04/2008 17:27

vince-le cowboy dit (!!): "il faut surtout ne pas avoir de ceinture et même tomber le Kimono pour « Être »."
sourire, alors soyons!
...mais si je peux, je préfère garder ma ceinture et mon kimono (en soie donc) sur moi (sur Soi quoi) et sans y surseoir, à être soi, enfin... moi, ....je peux?!!

mamadomi pour la dimension humaine...dans un éclair de buzz, et autre mamaclônes en conscience (dans mes pseudos délires, oops!)

mamadomi 05/04/2008 17:15

miteny : "De tous ceux qui sont ici, c'est moi qui suis le plus au courant de mon ignorance."
>>>>>>>>>voilà une certitude quio t'appartient.
"Tu as beaucoup plus de certitudes que moi."
>>>>>>>>>voilà encore une certitude qui t'appartient.
"Je n'ai tellement pas de certitudes que la non-suffisance du corps est
une des rares choses dont je sois à peu près sûr."
>>>>>>>>ben ça fait déjà trois....

tu as décidément un problème avec la vérité.

Miteny 06/04/2008 17:51


3 c'est moins que 36000 comme certains ou certaines...


vincent 05/04/2008 16:59

Buzz
« ça sent la retraite anticipée pour les vieux Vince-le-cowboy et autre clamamity jane!!!
mdr... »
Oui mais moi j’aime le cow-boy il est à dimension humaine, un peu comme la conscience
On n’a pas besoin comme au judo d’être ceinture noire……………..il faut surtout ne pas avoir de ceinture et même tomber le Kimono pour « Être ». Alors vive les cow-boys et mon ami Buzz qui ont compris qu’ils n’étaient qu’un jouet !;o)

buzzmama 05/04/2008 15:48

bon, mes biens chers frères, buzz l'éclair n'a pas tout tout compris de la tirade pointue, malgré de gros efforts...c'est qu'un jouet quand même, le pauvre...il grille tous ses circuits là!!
mais bon après ça, miteny ne pourra plus dire que mamadomi parle le "burush-a-ski"...ou en luge d'ailleurs...

donc merci kevin -"jouet high tech" (c'est pas moi qui l'ai dit, arrange-toi avec l'auteur...!!)- qui m'a rappelée à mon humilité tout en relativisant les difficultés de langage commun à Miteny.
dis Vincent, c'est vrai que c'est très utile les jouets surboostés nouvelle génération...mais bon ça sent la retraite anticipée pour les vieux Vince-le-cowboy et autre clamamity jane!!!
mdr...

vincent 04/04/2008 16:35

Buzz l’éclair tu n’as pas reconnu notre frère ? Il fait partie de la dernière génération de jouet, tu sais ceux qui parlent, qui volent pour de vrai, ils ont pas des gadgets qui servent à rien comme nous c’est du vrai , ça vient du japon et ils parlent un langage qu’on comprend pas….bon sang de bon sang j’aurais aimé être un vrai jouet comme lui qui dit des choses intelligentes ! vers l’infini et l’au delàààààààààààààààààààààààààààààààààààààà

buzzléclair 04/04/2008 15:27

WOAAAAAHHHH!!!!

c'est pas du copte ancien, mais je vais relire deux ou trois autres fois pour être sûre que moi, misérable crotte terrienne, j'ai bien saisi l'essence de ta noèse mathématique, d'une apparente logique, mais implacablement à des années lumières de ma cognition usuelle et pragmatique.
so donc, j'active le mode hyper espace et je relis avec mes yeux qui n'en sont pas...
si je survis à la chose, on se reverra...

vers l'infini et au delààààààà!!

Kévin 04/04/2008 12:55

Extrait sur dieu:

334-2) NOTRE CONCEPT DE WOA (DIEU)

WOA (DIEU) existe (avec la signification que vous donnez au verbe exister).

Il est pueril d'exprimer qu'il existe depuis l'éternité ou qu'il se trouve parmis nous ou partout, car WOA (Générateur comme nous même l'appellons, ou Dieu comme nommé par vous sur Terre) est adimentionnel (il n'a pas ni largeur, ni hauteur , ni temps). Il n'est pas susceptible d'être exprimé par exemple par un complexe de tenseurs ou un système d'équations différentielles ou (avoir) ses caractéristiques mesurées avec des appareils de précision.

L'essence de WOA ne subit aucune évolution. C'est cette même essence qui comprends la possibilité de l'idée DIMENSION, mais cette DIMENTIONALITE ne peut affecter son être comme un attribut personnel, puisque la dimentionalité porte en elle la mutabilité et WOA ne pourra s'imposer à soi-même des changements et par conséquent des limitations.

De plus, les idées de WOA se doivent de posséder réalité, (une idée) se doit d'être toujours générée à condition qu'elle ne soit pas incompatible avec son intime essence. (Par exemple, l'idée d'auto-destruction existe en lui mais ne peut pas être générée)

Ces générations de ses idées là seront comme une excroissance de (son être) quelque chose qui (existe en dehors) de lui (bien qu'ici: DEHORS n'a pas une interprétation spatiale). Cette excroissance coexiste avec WOA et dépendra totalement de LUI

Miteny 04/04/2008 18:53


Ce n'est pas mal même si ça paraît un peu fumeux de temps en temps. Ces gens là cherchent peut-être à aller trop loin (je pense).


Kévin 04/04/2008 12:52

Extrait sur la verité:

A cela il y a une raison : quand il s'agit d'analyser les propriétés de l'espace, les postulat normaux de la logique mathématique qui vous est familière comme à nous d'ailleurs, ne nous servent pas. Comme vous le savez, la logique formelle accepte le critère que vous nommez " principe du tiers exclu " (selon lequel toute proposition est nécessairement vraie ou fausse). Dans notre WUUA WAAM (mathématique de l'Espace Physique) ce postulat doit être rejeté. On a alors recours à un type de logique multivalente que nos spécialistes appellent UUWUUA IES (logique mathématique tétravalente) selon laquelle toute proposition adoptera indistinctement quatre valeurs :

- AIOOYAA = (VERITE - VRAI)

- AIOOYEEDOO = (FAUX, ABSURDE)

- AIOOYA AMMIE = (peut se traduire : VRAI EN DEHORS DU WAAM) (NdR : hors de nos dimensions conventionnelles)

- AIOOYAU = (intraduisible en langage terrestre).

Kévin 04/04/2008 12:51

Extrait:

Il est très difficile pour l' OEMII (homme, par extension humain, par autre extension " être vivant " intelligent ) d'avoir une conscience exacte de la véritable nature du Monde Physique qui nous entoure. Apparemment les images mentales que nous nous sommes forgées de ce Milieu qui nous entoure peuvent nous suggérer d'une manière erronée qu'un tel Monde Physique est tel que nous le "voyons", "touchons" ou "sentons".

Mais une analyse soigneuse a révélé autant aux scientifiques de UMMO qu'à ceux de la Terre, et à d'autres civilisations Galactiques (avec un certain degré de culture) que notre WAAM n'est pas comme le présentent d'ordinaire nos sens. Ainsi: les vives couleurs que nous apprécions dans un parterre de fleurs ne sont qu'une belle perception psychologique. Il n'existe pas (en dehors de nous même) une telle richesse chromatique. Seule une gamme plus ou moins froide de fréquences électromagnétiques demeure comme dernier substratum de la perception.

L' OEMII est le seul être du WAAM qui dépasse les limites de son organisme pour comprendre le monde et il utilise l'esprit pour arriver à y parvenir par voie intellectuelle puisque les organes de nos sens corporels, les voies nerveuses et les mécanismes corticaux de synthèse et perception psychologique faussent totalement la réalité.

Kévin 04/04/2008 12:49

Dis moi miteny connais tu les lettres Ummites ?
Ton discours ressemble à ce qu'ils disent...

Si tu ne connais pas, je te conseille fortement de les lire.

Site internet qui analyse les textes:

http://pagesperso-orange.fr/ummo.textes-essentiels/f011.htm

http://pagesperso-orange.fr/ummo.textes-essentiels/f003.htm

Site qui ressence toutes les lettres:

http://www.ummo-sciences.org/

mamadomi 04/04/2008 10:29

miteny tu dis: "j'ai jamais dit que le message nocicepteur passait par une Substance qui transcendait l'espace!"

>>>>>>>>>non pas directement, en effet, cependant je relève ce que tu dis dans ton article, à savoir:

"la Substance et dont les caractéristiques sont si difficiles à exposer, celle-ci ne peut être localisée à tel ou tel endroit."
(...) "cette Substance est à la fois partout et nulle part. Elle n’est pas ici ou là.

Elle transcende la notion d’espace."

>>>>>>>>>>...et je te rappelle que tu tends à démontrer que la douleur signifiée à l'un ne peut l'être à l'autre sous couvert que nos corps seraient distincts.
or ici, tu expliques une notion de substance magmatique qui n'a aucune raison d'empêcher ce partage sensitif, puisque comme je te l'ai précisé "il n'y a aucune raison (que tu aies envisagée en tous cas d'évoquer)"

pour la comprenote, désolée de ne pratiquer ni le copte ancien ni d'écriture sumérienne et encore moins le burushaski, m'étant crânement arrêtée aux langues indo-européennes...
ceci étant, quand tu avales "bonens malens" (lat)un "sushi" (jap), va chez le "toubib" (arab)qui te prescrit un "ersatz" (allmd)de sucre pour ta santé, que tu va te trouver "cocoon" (angl) le dimanche à mener la "dolce vita" (it) en sirotant ton pti "qahwa" (arabe/turc)...etc...tu te poses pas la question d'où proviennent tous tes mots...
pourquoi ne pas utiliser ceux qui conviennent si bien et qu'on traduit si mal en français!!

maintenant, crois-tu que vraiment, il n'y ait qu'aux autres que des choses échappent, miteny, sincèrement, hein?
"en toute humilité...", tu es arrivé, c'est cela?

dommage...on aurait pu parler du "ruh" cher aux soufis,
de "l'inconscient collectif" cher à C.G.Jung,
de "la légende personnelle" de P. Coehlo,
du "wakan tanka" cher aux Indiens de l'est de l'Amérique du Nord,
Le Grand Esprit, les Rêves et la Loi des aborigènes,
du Yin et du Yang,
des trois Dieux de dana chez les Celtes,
de toutes les formes de yoga (bhakti, raja... sahaja), ben oui la croyance en l'existence de Dieu ça passe aussi par tout ça, non?!!!
et tant d'autres choses encore...
sur la voie de l'existence de Dieu, de la conscience, de l'éveil à cette évidence alléchante que tu nous proposes sans vraiment en disposer à ta guise...

je veux bien partager si tu acceptes que: "Il faut être deux pour découvrir la vérité, l'un pour la dire, l'autre pour la comprendre." K. Gibran

Miteny 04/04/2008 18:50


De tous ceux qui sont ici, c'est moi qui suis le plus au courant de mon ignorance. Tu as beaucoup plus de certitudes que moi. Je n'ai tellement pas de certitudes que la non-suffisance du corps est
une des rares choses dont je sois à peu près sûr.


vincent 03/04/2008 20:40

bien bien buzz l'éclair super ce mec, je l'aime beaucoup vers l'infini et l'au-delààààààààààà c'est comme si on y était, tient demain je m'achète la panoplie et je me jette de la tour effel pour leur montrait à tous que le corps ne sufffffiiitttt paaasss!
haaaarrrrgghhh!

Miteny 03/04/2008 21:19


Mon premier adepte suicidaire... le début de la gloire.


buzzléclair 03/04/2008 19:19

miteny tu dis:
"En fait, cette Substance est à la fois partout et nulle part. Elle n’est pas ici ou là. Elle transcende la notion d’espace. Car elle ne peut pas être fragmentée comme la matière l'est."
>>>>>>du coup, je me permets d'en déduire qu'il n'y a aucune raison (que tu aies envisagée en tous cas d'évoquer) pour qu'il n'en soit pas de même pour la transmission d'un message nocicepteur (après stimulation préalable d'un bout de cette substance sur un bout de corps apparemment différencié)...au travers de cette "Substance non fragmentée" qui ~transcende~ l'espace...

donc, que la matière visible ne suffise pas à déterminer un corps, alright, même si c'est pas démontré là...
mais je vois aussi que la Substance non fragmentée ne permet pas d'exclure la transmission d'une perception de douleur où qu'elle soit stimulée sur cette Substance (un arbre, un animal, l'himalaya attaqué au piolet, un Tibétain, un chien errant qui se fait savaté par un Indien...non je ne suis pas jaïn, je tue quand-même des moustiques parfois...)


à propos de Substance (miam, mieux que le nutella, et pourtant...)...délectable complicité vincent...vraiment, dans la
perception de la "joyeuse béatification de vincent pour sa multiplication des plants de conscience"!!!(Sat Chit Ananda, par évocation empirique des espiègles padawans que nous sommes)
...qui étend nos corps vers l'infiniiii et au-delàaaaaaaa...

Miteny 03/04/2008 21:09


Mais j'ai jamais dit que le message nocicepteur passait par une Substance qui transcendait l'espace! Il faut vraiment que tu fasses un effort d'humilité pour comprendre (peut-être) qu'en fait
beaucoup de choses t'échappent. Tu ferais mieux d'être le plus clair possible. Sinon écris en Burushaski par exemple: tu seras sûre qu'on ne comprendra rien et qu'on ne pourra jamais appréhender ta
divine parole (car les traducteurs sont rares).


vincent 03/04/2008 18:02

Nous restons dans le « champs » de la conscience et tout y est, tout y pousse, la conscience est partout…………… ;o) Mais j’avoue ne pas cultiver cette petite herbe du diable…..c’est l’avantage de la conscience qui a elle seule est « Sat Chit Ananda » Shiva rien que Shiva
(hahahhaahhahahah) ! A quoi bon La petite fumette puisque justement le coooorrrrpppppppsss ne suuuuuffffffffiittttttttttttttttttttttttttttttttttttttt paaaaaaaaaassssssssssssssssssssss !

peupledelherbe 03/04/2008 17:39

hep miteny, t'en veux?!
vincent, "faut qu'tu fais tourner!"
lol...
donc, ton champs de conscience n'est pas fait que de conscience...lol, je note...
transformation de l'herbe en conscience (ou l'inverse?!)...c'est un miracle...
tu es digne de la béatification, mon cher!

(note, j'ai jamais méfu quoique ce soit mm de licite, alors je suis mdr...)

Miteny 03/04/2008 18:45


c'est très bien. Moi non plus je n'avais méfu quoique ce soit (par contre j'aime le nutella).


vincent 03/04/2008 16:51

Oui , j'ai oublié de te dire , il y avait de l'herbe dedans le cigare pour des états modifié de conscience.......question de voir que le corps ne suffit pas....;o);o)

mamadomi 03/04/2008 16:22

concras?...quoiça?...lol!!
j'ai dit "convaincras"...bien sûr.

trop fort ce cigare cubain, vincent...

mamalogique 03/04/2008 15:59

hors du sujet miteny, c'est sûr...mais alors tu ne concras jamais que toi...

il faut choisir...

mamadomi 02/04/2008 00:35

miteny dit: "Absence d'universalité... c'est à dire que toi tu es convaincu mais pas les autres?"

mega sourire...
tu sers ça à tout le monde...

donc plusieurs "toi" qui ne sont pas convaincus par ne serait-ce qu'un argument ou un point manquant ou un lien non évident, pluqieurs "toi" donc...ça fait beaucoup "d'autres"...

et oui, je sais jouer aussi, mais ça ne fait pas avancer notre affaire!!!

je reprends:

"pour ne relever que ce point, il y a des gens qui ont des compétences sensorielles différentes des tiennes, sans être des bêtes de foire pour autant! des personnes dont le vécu ou les handicaps leur ont fait développer d'autres capacités, etc...
que tu ne veuilles pas intégrer cela signifie que tu es inféodé à la masse, que tu n'existes que par la loi du conformisme et que tu nies ton identité propre en niant celles qui en diffèrent trop puisque seule la norme existe, ...communautariste de ceux qui sont "normés".
avoue que pour un anti-ritualiste et un électron libre comme tu te poses ici, ça la fout mal..."

voilà pour un argument coupé des autres...

Miteny 02/04/2008 16:59


Je n'ai pas besoin de m'occuper de ça. Encore une fois, tu n'as pas saisi le sens de ma question. Je n'ai vraiment pas besoin de savoir comment les autres ressentent leur douleur, c'est
complètement hors sujet.


mamadomi 01/04/2008 16:26

je répète: "absence d'universalité.
un argument de réfutation indiscutable, UN SEUL, suffit."

et chaque argument chaque exemple contribuent
à chaque post davantage
à étayer nos réfutations
inexorablement

je compatis à la souffrance de ton orgueil...

mais c'est un mal nécessaire...pour que tu renaisses à toi-même...

ça m'arrive aussi encore...lol!

Miteny 01/04/2008 18:28


Absence d'universalité... c'est à dire que toi tu es convaincu mais pas les autres?


mamadomi 01/04/2008 02:44

si c'est fatigant c'est que c'est pas si simple pour toi et ton histoire de jardin d'enfant vois-tu elle me plait bien parce que moi je trouve que c'est simple.
stephane te fait réfléchir? je crois plutôt que tu trouves plus de réponses narcissiquement acceptable chez lui!!!
pour ma part, ce que tu appelles baratin ne l'est que parce que tu n'y accèdes pas...car tu n'as pas conscience de la simplicité de tout cela.

pour faire encore plus clair:
quelle que soit la sensation évoquée ou l'exemple pris, reste la subjectivité des preceptions humaines qui dépendent de
- la culture, ACQUIS
- des milieux de croissances, ACQUIS+incidence de/sur l'INNE
- du capital génétique, INNE
- des conditionnements,...ACQUIS

je répète: "absence d'universalité.
un argument de réfutation indiscutable, UN SEUL, suffit."

et je t'en ai déjà fourni une demi douzaine! tu vas continuer à prétendre le contraire longtemps ou il faut que je fasse un appel à témoins...il n'y a pas que toi qui lis ici, allez tous ceux qui ont lu mes réfutations, demande leur! demande à tes contradicteurs si j'ai pas joué le jeu! faux-jeton!

Miteny 01/04/2008 10:47


Mais on s'en fout complètement de tes histoires d'inné-acquis. C'est incroyable. Pourquoi tu ne me parles pas de la reproduction des escargots en me disant ensuite "tu vois bien que puisque les
escargots sont hermaphrodites, ton raisonnement est réfuté".

Je m'attends à tout maintenant.