L'argument qui tue.

Publié le par Miteny

Mon corps est frappé. Moi, je suis sûr d’avoir mal. Vous, vous êtes sûr de ne pas avoir mal. Ces deux points de vue sont tout à fait respectables… et tout aussi vrais l’un que l’autre. Voilà le nœud de ma brillante démonstration. Vous n’allez pas me dire que vous contestez ces faits plus qu’évidents !
En fait, comprendre la non suffisance du corps est fondamentale, on devrait l’apprendre dès l’école primaire (et d’ailleurs ce sera le cas à partir de 2012). Même Nietzsche le savait puisqu’il a écrit : « Je crains que nous ne puissions nous débarrasser de Dieu, parce que nous croyons encore à la grammaire… ».
Et à partir de quelle classe on apprend la grammaire ?? Mmm ?
Je sens que l’on va encore me chercher des poux (même si je ne vois pas comment à moins de nier qu’une personne n’a pas mal quand… elle n’a pas mal !!), c’est pourquoi je vais citer immédiatement une autre phrase de Nietzsche. « Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ».

Publié dans Avant 2011-best of

Commenter cet article

gilbert 20/07/2008 20:51

Miteny est suffisant.

Le corps suffit!

mamadomi 29/05/2008 15:39

donc, pour bien faire, càd faire le bien et bien le faire,
je t'invite à relire le post 104 avec tout ce que tu as d'intelligence...
et, si malgré tout,
le côté obscur de ton âme égarée (lol!!!) plonge ta grosse caisse cérébrale dans les abysses de l'incompréhension éternelle (re lol!!),
fais un tour sur l'étape 3 où tu trouveras les commentaires d'hier et d'aujourd'hui pour abreuver ce qu'il te reste de soif de vérité et de perception d'amour pur universel...

je crois que tu as emprunté un chemin dans un but précis (je peux me tromper aussi...)

>>question annexe: se pourrait-il qu'en chemin, tu aies perdu ton but?

mamadomi 27/04/2008 16:07

miteny: "aucune logique..."

>>>>>>mon petit frère dit toujours: la logique c'est comme les slips ça ne se prête pas.


"tu délires vraiment. C'est n'importe quoi ce commentaire: confus,..."

>>>>>...au bout d'un moment (qlq 3ans mine de rien), ce genre d'intervention n'a plus de prise, tu sais...miteny...

ça marche un peu au début, car le sain(t!!) principe de doute légitime permet une remise en question au quidam de passage...
mais répondre à chacun de façon récurrente -et lassante au demeurant- que c'est "flou, confus, incompréhensible, trop simple, ou pas assez clair, etc...", à la longue, c'est stérile.

donc, pour bien faire, càd faire le bien et bien le faire,
je t'invite à relire le post 104 avec tout ce que tu as d'intelligence...
et, si malgré tout,
le côté obscur de ton âme égarée (lol!!!) plonge ta grosse caisse cérébrale dans les abysses de l'incompréhension éternelle (re lol!!),
fais un tour sur l'étape 3 où tu trouveras les commentaires d'hier et d'aujourd'hui pour abreuver ce qu'il te reste de soif de vérité et de perception d'amour pur universel...

je crois que tu as emprunté un chemin dans un but précis (je peux me tromper aussi...)

>>question annexe: se pourrait-il qu'en chemin, tu aies perdu ton but?

mamadomi 25/04/2008 00:53

bien.

au début, il y a la volonté clairement affirmée de démontrer l'existence de Dieu. ok.

ensuite, puisque tu veux prendre la déduction de l'existence de Dieu à partir des propriétés corporelles,

il faut, par cohérence, démontrer, au préalable, le lien de conséquence, entre le corps (+ ses propriétés, dc) et Dieu...

càd, en préambule à cette dénomination par laquelle tu ne peux commencer, puisque c'est le but à atteindre (lol!),

le lien entre le corps visible et tout ce qui n'est pas visible -et que tu décideras d'appeler Dieu, le cas échéant.

Une fois ceci établi, on peu seulement envisager par un exemple ou un autre d'accueillir le principe de suffisance ou non du corps à contenir/manifester ..euh...ce que tu auras défini clairement...un jour.

Car vois-tu, moi, Môssieur, je ne mets pas la charrue avant les boeufs...mmmmmeûuuuuuh

Miteny 25/04/2008 17:43


tu délires vraiment. C'est n'importe quoi ce commentaire: confus, aucune logique...


mamadomi 24/04/2008 03:30

mais ce constat que tu veux faire
il te mène inexorablement avec chacun à dérouler un argumentaire qui aboutit toujours à la même impasse: rien à voir avec Dieu.

il n'y a toujours pas de lien entre tes constats à observateurs différenciés

et toujours pas de lien entre ces deux assertions (déjà mal posées à la base) et l'existence de Dieu.

alors tu comprends, ton constat, en l'état, c'est du pipi de chat...

Miteny 24/04/2008 13:27


ne va pas trop vite... alors le corps suffit ou pas? C'est ma première question: commence par le début, pas par la fin


mamadomi 23/04/2008 18:54

si tu ne comprends pas le discours de la ménagère de moins de cinquante ans, Miteny, comment crois-tu aborder l'entendement des théories et références que tu cites en vrac ça et là?

vraiment, tes pirouettes sont pitoyables...

il n'y a toujours pas de lien entre tes constats à observateurs différenciés

et toujours pas de lien entre ces deux assertions (déjà mal posées à la base) et l'existence de Dieu.

tu attends une formulation qui te permette de jouer sur les mots?!...lol!!!
(ça fait qd même 5X que je te le dis autrement, et sur 24 posts répétés tu ne réponds pas, qui refuse le dialogue? qui est lâche?)

Miteny 23/04/2008 19:01


je te demande juste ce que tu constates toi, mamadomi. C'est un seul constat, ça non?


mamadomi 23/04/2008 02:49

-qu'est-ce qui relie le fait qu'on sente une douleur à titre personnel au fait qu'on ne sente pas (pas (pas de la même façon) une douleur sentie par autrui?

-et surtout en quoi ces constats de biologie en action et de ta conscience qui observe à SA manière ont ils un lien avec l'existence d'une entité explicative universelle autre que toi?

toujours pas de réponse miteny?
tes rebuffades pour noyer le poisson...c'est dérisoire...tu n'aimes pas le dialogue.

Miteny 23/04/2008 17:16


avec toi, il n'y a pas de dialogue. Tu comprends tellement rien, tes phrases ne veulent rien dire. C'est une catastrophe.


mamadomi 18/04/2008 23:23

malheureusement non..pas plus que de dico mitenien...
va falloir te contenter de ça...
mais comme tu es bieeeeeeen plus intelligent que moi, ça ne devrait pas poser trop de problème

ou bien je dois simplifier davantage?

mamadomi 18/04/2008 02:35

pour qui pour toi?
tu veux qu'on demande à d'autres?
chiche:


-qu'est-ce qui relie le fait qu'on sente une douleur à titre personnel au fait qu'on ne sente pas (pas (pas de la même façon) une douleur sentie par autrui?


-et surtout en quoi ces constats de biologie en action et de ta conscience qui observe à SA manière ont ils un lien avec l'existence d'une entité explicative universelle autre que toi?


à moins que cette entité ne soit toi et chacun de nous, et que seule Elle s'exprime quand tu t'exprimes, nous ne pourrons pas entrer en accord spontané.

D'ici là, il faudra te contraindre à une communication basique de mots irréfutables et de cheminements démonstratifs validés par la masse, puisqu'aucune connection autre ne t'est accessible pour qu'on ressente l'harmonie avec tes noèmes...

c'est la notion de noèmes ('cheminements de pensées') qui te perturbe? ok c'est pas forcément courant, mais ya pas d'équivalent plus juste.
pour être exacte: noème = idée, pensée contenue dans "l'intuition de l'acte de penser" (noèse)

Miteny 18/04/2008 16:20


Et ça se trouve où les dictionnaires mamadomien-français? Il existe des traducteurs?


mamadomi 17/04/2008 18:39

je vais t'expliquer un truc MITENY pour déstabiliser quelqu'un, il faut un minimum entrer dans son jeu, répondre à ses
questions. Il faut avoir un peu de rigueur (bon là, je sais que tu n'as rien compris à ce que je viens de dire).

ben oui, c'est quand que tu réponds à MES questions de détracteur?!!!

réitérant mes réfutations ici encore, je te repose deux questions suite à ton raisonnement lu et relu:

qu'est-ce qui relie le fait qu'on sente une douleur à titre personnel au fait qu'on ne sente pas (pas de la même façon) une douleur sentie par autrui?
et surtout en quoi ces constats de biologie en action et de ta conscience qui observe à SA manière ont ils un lien avec l'existence d'une entité explicative universelle autre que toi?

à moins que cette entité ne soit toi et chacun de nous, et que seule Elle s'exprime quand tu t'exprimes, nous ne pourrons pas entrer en accord spontané.
D'ici là, il faudra te contraindre à une communication basique de mots irréfutables et de cheminements démonstratifs validés par la masse, puisqu'aucune connection autre ne t'est accessible pour qu'on ressente l'harmonie avec tes noèmes...

Miteny 17/04/2008 19:32


Encore!!! qu'est ce que c'est confus en plus...


mamadomi 15/04/2008 16:35

toi devoir être plus consistant dans tes réponses, fumiste!



je reprends:

tu ne reconnais pas la subjectivité de tes propos
tu restes dans le déni de tout argument qui déstabilise ta confiance en toi, attaché que tu es à tes noèmes et à la puissance que la création de ce blog te donne l'illusion d'avoir...

miteny, je comprends le jeu d'esbrouffe, je veux bien joué, mais bon sang, doooooonne-toi!!!

réponds!!
où es la relation entre l'expérience de la douleur indiviuelle et l'existence de Dieu?

qu'appelles-tu un corps, la conscience?

comment crois-tu que la douleur fonctionne? quels sont tes maîtres qui t'ont si mal expliqué les choses et la technique de démontrer!!!

tu jous à faire admettre point par point des bouts isolés de ton syllogisme...et quand bien même y arriverais-tu que la liaison resterait toujours à faire pour que cela ait la cohérence que toi seule y prêtes...

pauvre petit miteny...qui prétend prétend mais jamais n'accède à la transigeance et à l'introspection...

tu parles de doute..nécessaire à tous les autres....
mais jamais tu ne te l'appliques...
jamais tu ne reconnais ton ignorance...c'est là ton manque de sagesse
je te plains...


à toi...

Miteny 15/04/2008 16:49


Parce que il y a un truc à comprendre dans ce quetu écris? Je vais être sympa, je vais t'expliquer un truc: pour déstabiliser quelqu'un, il faut un minimum entrer dans son jeu, répondre à ses
questions. Il faut avoir un peu de rigueur (bon là, je sais que tu n'as rien compris à ce que je viens de dire).


mamadomi 15/04/2008 02:38

miteny :"non mais vraiment tu me fais rire. Et dire que tu te prends au sérieux.... c'est triste."

parce que ta réponse est sérieuse, charlatan...

je n'en ai pas fini avec toi..

tu ne reconnais pas la subjectivité de tes propos
tu restes dans le déni de tout argument qui déstabilise ta confiance en toi, attaché que tu es à tes noèmes et à la puissance que la création de ce blog te donne l'illusion d'avoir...

miteny, je comprends le jeu d'esbrouffe, je veux bien joué, mais bon sang, doooooonne-toi!!!

là tu tournes à vide...c'est pitoyable...

réponds!!
où es la relation entre l'expérience de la douleur indiviuelle et l'existence de Dieu?

qu'appelles-tu un corps, la conscience?

comment crois-tu que la douleur fonctionne? quels sont tes maîtres qui t'ont si mal expliqué les choses et la technique de démontrer!!!

tu jous à faire admettre point par point des bouts isolés de ton syllogisme...et quand bien même y arriverais-tu que la liaison resterait toujours à faire pour que cela ait la cohérence que toi seule y prêtes...

pauvre petit miteny...qui prétend prétend mais jamais n'accède à la transigeance et à l'introspection...

tu parles de doute..nécessaire à tous les autres....
mais jamais tu ne te l'appliques...
jamais tu ne reconnais ton ignorance...c'est là ton manque de sagesse
je te plains...

Miteny 15/04/2008 11:09


Arrête de faire croire que tu  comprends quelque chose. Celui qu'il faut déstabiliser, c'est moi, OK?
Toujours pas de réponse. TOI DEVOIR REPONDRE: moi cogner, toi avoir mal??


mamadomi 13/04/2008 03:46

cébou :"Je ne vois pas le rapport de cette soit disant démonstration avec l'existence de dieu ou autre! Tu démontre juste que la perception est individuelle en matière de douleur!!! So what!!! Il t'as fallut combien de temps pour trouver ça? Il serait peut être temps que tu cesse de tourner autour de ton nombrils il y a bien des choses a lire, vivre et découvrir qui volent plus haut que tes délires."

miteny : "Encore un neuneu"

...!!

non miteny, encore un détracteur de la pompeuse dénomination de démonstration donnée à ton assemblage sans rapport d'incidence entre ta perception mélangée des cas de présentation de la douleur et la notion de divin.
c'est pas plus "neneu" de ne pas adhérer que de le pondre...un peu d'humilité que DIABLE!!! (lol!)

...tu vas cesser d'agresser tes détracteurs, oui!!!...en tous cas ceux qui s'arrêtent à la forme insipide et maladroite, découragés par tant d'approximations, ce qui désinvestit de l'envie d'argumenter, tellement ya de pistes pour débouter ta démarche...

il faut reconnaître que le ton arrogant que tu choisis sur ce blog n'incline pas de prime abord à répondre à ton appel un peu hypocrite ou maso "démontrez-moi que je me trompe"...

du coup, tu perds des interlocuteurs, des moins orgueilleux en plus...de ceux qui ont l'humilité de la sagesse silencieuse, de la connaissance sans prétention...

cébou, approfondis, stp...retrousse tes manches, partageons le dialogue....!!

Miteny 14/04/2008 14:55


non mais vraiment tu me fais rire. Et dire que tu te prends au sérieux.... c'est triste.


cebou 08/04/2008 19:13

Je ne vois pas le rapport de cette soit disant démonstration avec l'existence de dieu ou autre! Tu démontre juste que la perception est individuelle en matière de douleur!!! So what!!! Il t'as fallut combien de temps pour trouver ça? Il serait peut être temps que tu cesse de tourner autour de ton nombrils il y a bien des choses a lire, vivre et découvrir qui volent plus haut que tes délires.

Miteny 09/04/2008 18:46


Encore un neuneu


Matthieu 07/04/2008 22:40

C'est normal Miteny. Ce n'est pas de la science. C'est de la métaphysique.

Miteny 08/04/2008 18:02


C'est à dire? Tu ne parles pas de l'évolution, de la théorie du big-bang mais de quoi alors?


Matthieu 07/04/2008 20:16

Et tu le fais très bien ;-)

Miteny 07/04/2008 21:15


Parce que tu crois que le "dessein intelligent" vaut mieux que ma démonstration?? Laisse moi rire. Aucun protocole ne permet de vérifier expérimentalement ce "dogme" que les scientifiques n'ont
toujours pas validé.

Donc je ris encore: AH AH AH


Matthieu 07/04/2008 18:45

Désolé Miteny, mais la structure intelligente et mathématique de l'Univers (qui en fait toute l'harmonie et la beauté), c'est un fait objectif, totalement indépendant de ce que je pense (et qui existait comme tel avant toute pensée!). Ce n'est pas moi qui décide que l'univers a une structure rationnelle et mathématique : cette réalité s'impose à moi. Et je n'ai pas le pouvoir de changer la réalité.

(Voir le lien ci-dessous).

Miteny 07/04/2008 19:49



Désolé si je peux paraître agressif, mais je n'avais pas bien saisi la démonstration qui se cachait sous ton discours. Il s'agit en fait de celle évoquant le "dessein intelligent". Je suis mal
placé pour la critiquer puisque je suis d'accord avec les partisans de ce raisonnement.

Cependant, il nous faut constater qu'il est un peu faible puisqu'on peut lui rétorquer que la science n'a toujours pas épuisé toutes les possibilités à propos de l'origine du big bang (je fais
l'avocat du diable !!)



Matthieu 07/04/2008 18:20

Parce qu'une fleur, un coucher de soleil, le sourire d'un enfant... cela n'est beau que quand tu es de bonne humeur?

Miteny 07/04/2008 18:34


Et alors?? Tant qu'on n'a pas prouve que le corps ne suffisait pas, on peut penser que l'impression que c'est beau est un produit du corps, une fabrication de la conscience, qui, elle-même vient du
corps.

C'est simple à comprendre! Ce n'est pas beau en soi, c'est le cerveau qui fabrique une impression de beauté.

Donc EXIT la démonstration à 2 balles !


Matthieu 07/04/2008 15:35

Cher Miteny,

Je ne comprends pas pourquoi tu coupes ainsi les cheveux en quatre. La démonstration de l'existence de Dieu est si simple... (cliquer sur le lien ci-dessous).

Miteny 07/04/2008 18:08


ta démonstration c'est n'importe quoi. Elle ne marche que quand on est de bonne humeur !


mamadomi 26/03/2008 17:34

Miteny et Miteny, je vous aime!!!

Enfin, surtout l'un des deux!!

...celui qui a du courage, de la personalité, de l'humilité, et de la compassion...
...celui qui est conscient de sa vanité, absorbe et partage la connaissance sans perdre de son innocence...
...celui qui aime son prochain comme lui-même (et ça va faire beaucoup d'amour lol!!!), et le respecte comme lui-même (là c'est pas gagné!)...
Non!!!! ne vous battez pas!!!
la force est avec vous, jedi!
le meilleur sera...!

Miteny 26/03/2008 00:44

Ok ça va j'admets que tu as raison. Tu viens de gagner les 1000 euros. Et puis hein il me fait chier Dieu. J'étais trop content d'avoir prouvé son existence, mais voilà que je me mets à douter de la mienne. Bon ben tchao à la prochaine.

Miteny 26/03/2008 14:02


tiens le faux miteny réapparaît !
coucou


mamadomi 26/03/2008 00:16

n'inverse pas les rôle bébé, c'est toi qui ne réponds pas...

dès les premiers arguments tu sens que tu ne peux pas me tirer dans ton monde persuasif alors tu abandonnes...

tu es lâche ce soir miteny...

je répète mes arguments car tu ne réponds pas pire,...tu dis qu'il n'y en a pas. Ils ne sont pas plus cons que les tiens!!! sinon démontre, M le spécialiste! je n'attends que ça...

bien sûr depuis, j'ai résumé

mais que chacun sache quand il s'évertue que tu ne réponds pas, par mauvaise foi...

ça paie pas
la mauvaise foi, man!!!

change de ton!
merci pour le débat

Miteny 26/03/2008 14:03



Il faudrait que tu acceptes de répondre à mes questions. Comme ça tu gagnes sur 2 plans: tu montres que tu peux faire preuve d'humilité et tu
as une occasion de me déstabiliser vraiment.
Ce n'est pas tentant?



mamadomi 25/03/2008 16:52

désolant miteny et bien en dessous de tes capacités...tu devrais avoir honte...

du reste je t'ai donné de nombreuses opportunité de démontrer que c'était de la mélasse le cas échéant et tu as échoué...


Oh comme je n'aimerais pas être à ta place, là...marchand du temple!!!

regarde la jolie mélasse qui te nargue:

"Pour rappel (car tu feins d'oublier à chaque fois), les arguments qui sont le nôtres sont essentiellement:

-la non validité de ton protocole expérimental -réduisant la dite démonstration à un pseudo syllogisme, RESPECTE LA METHODE

- la non compatibilité de tes référentiels d'observation (pour émettre et comparer tes hypothèses), NE MELANGE PAS TORCHONS ET SERVIETTES

-l'invalidité de l'exemple choisi pour sa non-universalité (données médicales obligent + notion de concept formulé) COMPULSE MIEUX LES DONNEES ET SOIS EXHAUSTIF DANS TES ANALYSES

- et la SUBJECTIVITE de ta démonstration partiale où la conclusion est générée par ta CONVICTION (autre chose = Dieu) qui plus est non déduite des faits.

Force est de constater que tu n'as répondu à ces constats que des arguties inconsistantes.
Il est encore temps de te donner la peine de réfléchir VRAIMENT à ces 4 points et de les traiter avec RIGUEUR

Miteny 25/03/2008 20:52


warf !!! T'en as pas marre de répéter ces arguments idiots et incompréhensibles. En fait tu ne cherches pas à comprendre, tu veux juste être contre moi, par principe.
On n'est pas dans une courre de récré !


mamadomi 22/03/2008 23:29

miteny, si je suis autiste, je n'en suis pas moins une créature divine, et il te faudra composer avec mon frère...
et mes 4 objections demeurent sans contradiction...moi j'appelle cla de la persévérance, mais bon.

Miteny 24/03/2008 16:58


tes objections incompréhensibles? Tes arguments ressemblent plutôt à de la mélasse.


dora l'exploratrice 21/03/2008 23:06

merci pour ce rappel de neurochimie, instructif,
j'attends avec impatience ta prose métaphysique objective; sois aussi minutieux que possible, l'hôte de ces lieux est assez têtu...et exigeant. (lol!)
merci d'avance et te biles pas pour l'orthographe, c'est le contenu scientifique et spirituel que nous apprécierons, euh, enfin, je parle pour moi en tous cas!!

attention, si c'est aussi bâclé que la thèse de miteny, ça va faire chelou pour les débats à suivre...sourire...

l'homme qui en savait plein 21/03/2008 22:51

par ailleur vos débats métaphisique sont aussi intérésant que Dora l'exploratrice

Par ailleur j'ait donc découver que Dieu, si sont existance est prouver avec des preuves objectives, est aussi vicieu pérver infame que chaque homme sur cette minuscul poussiére sidéral qu'est la Terre
je vous ferai par de mon résonement ultérieurment(je n'aurait malheureuseument pas 1000€ a propposer)


Veuiller bien vouloir m'escuser pour l'orthografe je vie en france depuis peut et je métrise l'oral mais l'ecrit est fastidieu à métriser

Miteny 24/03/2008 14:18


Je suis désolé, mais je n'aime pas trop qu'il y ait autant de fautes d'orthographe (parce que je ne comprends plus rien).


L'homme qui en savait plein 21/03/2008 22:40

consernant la réponse du commentaire N°50 la production de la douleur c'est: la transphormation de donnés phisique(température, forces tel que choque coup...)
en donné chimique (oxidoréduction + variation de PH(complexe acido/basique).Et ces donnés chimique sont transmit par l'extrémité d'un neuron (axon) qui n'est autre que le nerf. Conséquence le neuron ressoit un méssage chimique qui a traver divers organites cellulaires le transphorme en un méssage éléctrique qui activra glande est neuron :
puis 1 seconde plus tard a + ou - 10 centiémes la réaction cerveau (sensation) qui traite les info comme un ordi hypercomplex pour réagire le mieu possible...

Miteny 24/03/2008 14:17


Je ne demande pas qu'on m'explique le fonctionnement du corps mais seulement si ce dernier suffit.


mamadomi 21/03/2008 20:03

Faux miteny tu n'as pas répondu plusieurs fois à mes 4 objections,

seulement une,

j'ai réobjecté et tu as redonné deux fois les mêmes postulats sans rien apporter de neuf.

j'en déduis que tu valides au moins deux points par ton silence et que les deux autres ne trouvent pas de compromis.
Je reste inconvaincue par ton syllogisme et toi par mes objections.

Les objections restent, se répètent par d'autres (il en viendra d'autres qui te diront encore et encore de respecter les valeurs communes et objectives d'abord et de parler le langage strict de la logique au besoin) et tes arguments pas plus que ta conscience n'avancent...qui est autiste?...rappelle-moi depuis combien de temps tu tournes en boucle? hahahahahaha

Miteny 21/03/2008 20:58


tu affirmes sans preuves. C'est n'importe quoi. Pour prouver ce que tu avances, il faut instaurer un dialogue, répondre aux questions.
Toi comprendre "dialogue"?
Je n'ai jamais vu une autiste pareille....


mamadomi 21/03/2008 19:58

tu inities un nouveau dialogue d'autiste compulsivement?
je vais refaire les mêmes objections dans le même ordre:

es-tu un autre?
si tel est le cas qui t'autorise à me frapper puisque tu dis que dieu existe et donc dieu ne veut pas cela! dieu ne t'autorisant pas à faire du mal à autrui!!!!

si tu n'es pas un autre nous sommes deux expression d'une même conscience universelle, de Dieu? (le corps ne suffit pas) et donc tu te frappes et tu as mal en me frappant!!!

Miteny 21/03/2008 20:56


??? ma question n'était pas: je viens de me cogner, as tu eu mal?  ?

ça paraît simple comme question.


mamadomi 21/03/2008 02:46

c'est tout?

je reprends:

"Pour rappel (car tu feins d'oublier à chaque fois), les arguments qui sont le nôtres sont essentiellement:

-la non validité de ton protocole expérimental -réduisant la dite démonstration à un pseudo syllogisme,
- la non compatibilité de tes référentiels d'observation (pour émettre et comparer tes hypothèses),
-l'invalidité de l'exemple choisi pour sa non-universalité (données médicales obligent + notion de concept formulé)
- et la subjectivité de ta démonstration partiale où la conclusion est générée par ta conviction (autre chose = Dieu) qui plus est non déduite des faits.

Force est de constater que tu n'as répondu à ces constats que des arguties inconsistantes.
Il est encore temps de te donner la peine de réfléchir VRAIMENT à ces 4 points et de les traiter avec RIGUEUR."

***

le reste de mes réponses, donc est un complément annexe )à tes interventions...
tant que tu ne règles pas ces problèmes, tu ne peux avoir raison, man!!

et toutes tes pirouettes "Lao Tseu c'est bien gentil" (chacun ses références, merci pour la tolérance et l'éveil!!) n'y feront rien...

je te rappelle au respect de Lao Tseu (malmené sur une autre question (toujours la même en fait!) et tu insistes lourdement sur ton mépris , c'est pas malin, surtout pour quelqu'un qui veut démontrer l'existence de dieu...
au fait il s'appelle comment ton dieu? tu sais qu'"Il" a plein de noms? tu sais que de nombreuses cultures "se le partagent"...je t'invite à une plus grande circonspection miteny à l'avenir dans tes cynismes -parfois drôle, certes, mais n'abuse pas stp!

non parce que pour info, c'est normal avec tous ces comptes à rendre tu perds le fil:

le 19 à 22H je t'ai dit
"je t'ai donné plus de 15 posts argumentés et quand je fais un complément isolé hop! tu dis qu'il n'y a pas d'argument!!! (...)pas de rapport entre tes assertions (incomplètes et erronnées) sur la douleur
et l'existence de dieu. toujours pas! pas un complément, une modification, rien pour étayer les problèmes soulevé, de la défense stérile!
(...)...à ton service"
en enlevant les patatis qui te gênent...

et miteny de répondre:
"mamadomi est vexé... Mais il ne fallait pas répondre n'importe quoi si tu ne voulais pas être vexé."
>>>!!!!!??????????

Ce à quoi je te réponds par une citation décodée dans le contexte, de Lao Tseu...(...)"Etre conscient de la difficulté
Permet de l'éviter."(...)"Le sage ne rencontre pas de difficultés
Car il vit dans la conscience des difficultés
Et donc, n'en souffre pas."Petite allusion à ta théorie sur la douleur...

réponse de miteny:
"Je crois vraiment que tu as trop de certitudes. Remets toi un peu en question. Parce que Lao Tseu, c'est bien gentil mais ça ne vaut pas la non-suffisance du corps."

alors miteny qu'est-ce qui mérite une remise en question, la générosité et la patience de mes réponses à tes récurrences compulsives et névrotiques? Ma mansuétude face à ton dédain et à l'absence d'effort patenté!!?

P.S. n'oublie pas les 4 points du haut du post!!

Miteny 21/03/2008 18:32


Ces 4 points ne veulent rien dire malheureusement (et j'ai déjà répondu plusieurs fois). Au lieu de ce dialogue d'autistes, je préfèrerais que tu répondes à quelques questions très simples.
1ère question: je viens de me cogner, as tu eu mal? (même si cette question paraît bête, il faut y répondre).


mamadomi 20/03/2008 15:18

Lao tseu, Tao Te King, VIème siècle avt J.-C. :

"Savoir
Et dire que l'on ne sait pas
Est bien."

ça c'est pour tous ceux que tu crois "contre toi" miteny!! vexé que TU es...

****

"Ne pas savoir
Et se dire que l'on sait
Conduit à la difficulté."

Ca, c'est pour toi miteny, prends garde que ton ego ne prenne le pas sur ta foi et sur la science connue de tous...à t'élever contre le bon sens et les livres...ne te reste que l'auto da fé!!! Car tes "arguments" n'en sont pas.

***

"Etre conscient de la difficulté
Permet de l'éviter."

De l'intérêt du savoir pointu, miteny, faute de perception vibratoire...ça t'aurait évité tes erreurs de débutant enthousiaste...

***

"Le sage ne rencontre pas de difficultés
Car il vit dans la conscience des difficultés
Et donc, n'en souffre pas."

Petite allusion à ta théorie sur la douleur...


NB: sujet du jour dans le magasine de la santé sur la 5: la perception aigüe de la douleur dans les membres fantômes...la connaissance accessible à tous...


L'ange à la droite de Dieu. (lol!)

Miteny 20/03/2008 16:36



Je crois vraiment que tu as trop de certitudes. Remets toi un peu en question. Parce que Lao Tseu, c'est bien gentil mais ça ne vaut pas la non-suffisance du corps.



Dieu 20/03/2008 08:51

Bon Miteny, c'est fini oui, t'arrêtes de déconner ? Tu me fous franchement la honte, et pour dire : avec des fidèles comme toi, y'a même pas besoin d'athées ! Tu pourrais défendre un peu mieux ma cause, hein. Je te demande pas d'aller te faire clouer sur une croix mais au moins tu pourrais faire un effort pour argumenter rationnellement. Sinon je vais devoir appeler Judas à la rescousse pour qu'il te fasse taire.

Dieu

PS : Jésus te passe bien le bonjour. D'ailleurs il est bien le seul à s'amuser en te lisant, ici, au paradis. Grmblblbl...

Dieu 20/03/2008 08:50

Bon Miteny, c'est fini oui, t'arrêtes de déconner ? Tu me fous franchement la honte, et pour dire : avec des fidèles comme toi, y'a même pas besoin d'athées ! Tu pourrais défendre un peu mieux ma cause, hein. Je te demande pas d'aller te faire clouer sur une croix mais au moins tu pourrais faire un effort pour argumenter rationnellement. Sinon je vais devoir appeler Judas à la rescousse pour qu'il te fasse taire.

Dieu

PS : Jésus te passe bien le bonjour. D'ailleurs il est bien le seul à s'amuser en te lisant, ici, au paradis. Grmblblbl...

Miteny 20/03/2008 11:43

Je suis parfaitement rationnel et seul contre tous !   C'est formidable.

mamadomi 19/03/2008 22:42

je suis morte de rire miteny tu es un GROS MINABLE!!!!
lol c'est infernal, et je pèse mes mots, tu tournes en rond autour de ton nopmbril avec aucun argument aucun aucun aucun!!!

c'est impensable le vide de tes réponses "c'est à côté de la plaque"...

je t'ai donné plus de 15 posts argumentés et quand je fais un complément isolé hop! tu dis qu'il n'y a pas d'argument!!!
je me marre comme tu te la pètes avec tes manipulations, tes sebrouffes insipides...mdr...

tu ne sers pas la cause, c'est pathétique...

tu te fais mousser pour pas un rond...un frimeur de première!

pas de rapport entre tes assertions (incomplètes et erronnées) sur la douleur
et l'existence de dieu. toujours pas! pas un complément, une modification, rien pour étayer les problèmes soulevé, de la défense stérile!

TU es à côté de la plaque!!!
je danse de joie sur ta bêtise consommée...

ya rien que de l'ego dans cette boite creuse qui est sensée héberger ta conscience aujourd'hui...tu n'as aucune humilité aucune dignité et tu es mauvais perdant, à 10 contre ta théorie fumeuse, des références notables, et toi rien!!
tu continues à renvoyer des baballes loin du sujet!!!

miteny, réveille-toi, sois intéressant pour une fois...

pourquoi choisir l'exemple de la douleur, c'est idiot au possible, tous te le disent, et moi au milieu...c'est nul de chez nul
tu n'as aucun mérite à répondre, c'est vide de sens.
et relis les arguments...
au lieu de te contenter de pisser vaniteusement sur ce blog des réponses vides pour marquer le territoire!!!
heureuse de te gratter le poil, un vrai régal avec toi, une certitude à chaque fois, la pirouette pour cacher le vide!!!
à tout de suite donc pour le prochain mouchage stérile...à la hauteur du débat que tu me proposes...! ça vaut pas plus en fait, à bien y réfléchir...

...bon ça va ? j'en ai assez fait pour que tu abordes la notion de vanité, là?
...à ton service

PS: oui je sais les arguments sont noyés au milieu et dans mes précédents posts...
les tiens n'existant pas, tu ne peux pas te permettre de me le reprocher...

Miteny 20/03/2008 11:31

mamadomi est vexé... Mais il ne fallait pas répondre n'importe quoi si tu ne voulais pas être vexé.Non parce que tes réponses ne sont vraiment pas terribles. Tu n'as toujours pas compris que c'était hors sujet et que je disais que même le fonctionnement d'un corps en bon état (et qui n'est pas anesthésié...lol) ne suffisait pas?

Miky 19/03/2008 18:44

Je remarque que tu as superbement esquivé, mine de rien, ce qui était important, à savoir mon 2ème § :

"Si maintenant tu veux dire que c'est leur cerveau qui produit la douleur, c'est évident mais ça ne montre rien : encore heureux que ce soit l'instrument qui sert à prendre la mesure qui soit le même que celui qui donne le résultat de la mesure. Tu comparais notre expérience subjective à un instrument de mesure. C'est probablement une des rares choses sensée que tu ais dite. Et bien regarde comment marche un instrument de mesure en général et tu remarqueras que ça fonctionne toujours de la même manière : si tu pose un poids sur une balance, ce n'est pas la balance d'à côté qui indiquera : 100 g."

Miteny 20/03/2008 10:48

Je n'ai pas compris l'intérête de cette remarque. Que veux tu dire?

Miky 19/03/2008 12:43

"Si les personnes amputées pensent avoir mal, ça me suffit. Leur douleur subjective ne vient toujours que d'un seul corps: le leur. Ils en sont sûr et doivent donc admettre que le corps ne suffit pas."

Si on considère la question du point de vue de leur espace phénoménologique : cela est très faux, puisque précisément, leur membre étant absent, ils ont l'impression que la douleur vient d'une zone qui est objectivement vide.

Si maintenant tu veux dire que c'est leur cerveau qui produit la douleur, c'est évident mais ça ne montre rien : encore heureux que ce soit l'instrument qui sert à prendre la mesure qui soit le même que celui qui donne le résultat de la mesure. Tu comparais notre expérience subjective à un instrument de mesure. C'est probablement une des rares choses sensée que tu ais dite. Et bien regarde comment marche un instrument de mesure en général et tu remarqueras que ça fonctionne toujours de la même manière : si tu pose un poids sur une balance, ce n'est pas la balance d'à côté qui indiquera : 100 g.

Miteny 19/03/2008 14:53

"Si maintenant tu veux dire que c'est leur cerveau qui produit la douleur"Ou plus exactement la douleur semble être produite par leur cerveau. Mais en fait le fonctionnement du cerveau ne suffit pas. Parce sinon, elle pourrait être produite par n'importe quel cerveau (soumis aux mêmes conditions... amputation ou pas, ce n'est qu'un détail).

mamadomi 19/03/2008 03:08

miteny?
"c'est toi qui doute le plus"? ce serait normal, si c'était vrai, après tout c'est toi qui est le plus loin de la "conscience sans doute"....

"nos certitudes sont fausses"? appréhende-les et démontre ce que tu dis d'abord, vas-y inversons les rôles pour voir...déjà, quelles sont nos certitudes, man!?

"un peu de concentration"!!! lol, l'Hôpital qui se fout de la Charité...on doit te répéter au détour de tes interventions les arguments qui démantèlent ton argumentaire à toi, simplement parce que tu es incapable d'en douter, toi! ou que tu refuses de retenir ce qui peut te faire douter...par attachement au concept produit par ton ego, et non ta conscience...

pour revenir à ton argument favori et prendre plaisir à y trouver encore et encore les failles et te les mettre sous le nez (lol, je te cherche...ça marche à tous les coups...):

"tu ne doutes pas d'avoir mal quand tu as mal"
...et bien quelques expériences pourraient t'en faire douter...pas seulement parce que je suis sûre que la persuasion accompagnée de toutes sortent d'illusions pourraient te convaincre aisément du contraire...
mais il se trouve que des personnes amputées gardent la conscience de la douleur dans leur membre désormais fantôme...et là, tu expliques cela comment? ils ne doutent pas d'avoir mal, ils "tachycardent" même, et pourtant il n'y a pas de douleur objective...
de même si tu es anesthésié, saoûl ou a une atteinte du message nocicepteur, tu ne ressentiras pas de douleur...
oses-tu dire que ces vérités ne sont que des certitudes ou je dois t'envoyer sur des sites spécifiques...tiens, de génétique par exemple...!!
dans le génôme humain tu trouveras des anomalies concernant la perception de la douleur (message capital pour la survie de l'espèce d'aileurs!!)...

Miteny 19/03/2008 10:52

hors sujet ! Encore (décidément).Si les personnes amputées pensent avoir mal, ça me suffit. Leur douleur subjective ne vient toujours que d'un seul corps: le leur. Ils en sont sûr et doivent donc admettre que le corps ne suffit pas.Ensuite, je peux déjà convaincre toutes les personnes qui savent ce que ça fait d'avoir mal. ça devrait déjà être bien non :)Ces arguments sont complètement à côté de la plaque. Fais un effort !

Miky 19/03/2008 00:35

"Et alors, ça prouve quoi? ça prouve juste que quand on regarde un cylindre diamètralement, on voit un disque etc... On ne peut pas aussitôt dire que c'est un disque, il faut compléter ses observations (en manipulant le cylindre).
Je ne vois vraiment pas le rapport avec la non suffisance du corps. Ton exemple est surréaliste."

Justement : ce n'est pas parce que dans un cas tu constates "douleur" et dans l'autre "pas douleur" qu'il faut conclure tout de suite. Il faut aussi compléter ses observations.

"Pour en revenir au corps, les deux observations sont valables et certaines. Dans n'importe quelles conditions d'observation (qu'on retourne les corps diamètralement, longitudinalement, la tête en bas, les pieds en l'air, les mains dans le dos ou les bras tendus...), on a toujours mal quand un seul corps est frappé: le sien."

Faux. Tu as vraiment une mémoire de moineau : je t'ai déjà donné une situation théorique dans laquelle on pourrait avoir mal à un autre corps que le sien. Mais comme d'habitude, tu fais la sourde oreille sans prendre en considération sérieusement ce qu'on te dit. Il faut dire que ça contredit ton "dogme"..."

Je me demande bien comment tu peux être sérieux avec tes 10000 euros alors que tu as fait comprendre à Stéphane qu'il te suffit qu'une hypothèse conduise à conclure que peut-être le corps suffit pour la rejeter, même si tu ne vois aucune erreur dans l'argumentation.

Miteny 19/03/2008 10:28

"je t'ai déjà donné une situation théorique dans laquelle on pourrait avoir mal à un autre corps que le sien. "Warf !! tu parles de la connexion des corps sans doute. Je t'ai prouvé que c'était un mauvais exemple. la douleur vient d'un cerveau.. peu importe à quoi il est connecté: corps A, corps B. Peu importe.Il faut vraiment que je répète tout. A moins que tu ne sois d'accord pour faire fonctionner ta mémoire d'éléphant :)Essaie d'être un peu plus rigoureux et de faire moins d'erreurs grossières.

mamadomi 17/03/2008 18:43

oui miteny, j'ai assez douté pour accorder du sens à ta démarche et faire tourner ton blog.
et là, tu es supposé dire merci poliment. lol!

mais vraiment que ce soit toi qui retournes cette phrase, c'est un comble, toi qui refuses de douter de ta démonstration, tentée par tant et tant avant toi!!

de quel doute parles-tu d'ailleurs?
est-ce toi qui doute de dieu?
qui doute de la nécessité de le "démontrer"?
qui doute de ta foi?
ou de la nôtre, ou pas? (oui, ça ça te chiffonne...)
de tes propres concepts?
de la science?
de notre/ta démarche altruiste?
de quoi doutes-tu, toi, man?

tout le monde ici te répond:
-que la méthode n'est pas validée
-que c'est un "pseudo syllogisme"
-que tu ne respectes pas de protocole
-que tes hypothèses ne bénéficient pas des mêmes conditions d'observation
-qu'elles ne sont ni comparables ni contradictoires
même si je m'arrête là dans l'énumération, ton humilité devrait déjà être éveillée, elle...
à la base de ton éveil spirituel, il y a en accompagnement de ton innocence, entr autre, ton humilité...bon courage, chercheur...
et sois bienvenu sur la route...
juste,...la prochaine fois, quand tu vois des escaliers...dis-toi que tu peux prendre l'ascenceur!
mega sourire...

Miteny 18/03/2008 10:59

Je doute de tout sauf d'avoir mal quand j'ai mal (encore une fois). Etonnant non?C'est moi qui doute le plus ici, ça c'est certain. Par contre la plupart des gens qui répondent ici ont trop de certitudes (fausses). Sinon j'aimerais savoir quelles hypothèses j'ai fait au départ? (à part le corps suffit).Un peu de concentration !!

Miky 17/03/2008 18:15

Tu es navrant de consternation !!!

"On me frappe, j'ai mal, c'est vrai! observation valable (tu l'as dit)."

OUI.

"On frappe un autre, je n'ai pas mal: observation valable (tu l'as dit)."

OUI

"La douleur ne vient que d'un seul corps. C'est une observation valable que tout le monde fait."

NON : les deux observations sont valables mais elles ne sont pas comparables, puisque y'a un paramètre qui change :

les conditions d'observations !!! je répête : LES CONDITIONS D'OBSERVATION !!!

Tu sais lire ? Tu piges ? Ah beuh ah beuh ?

"Les observations sont valables. C'est tout ce dont j'ai besoin.
Merci "

Paul observe un cylindre diamètralement, il voit un disque : l'observation est valable.
Paul observe le même cylindre longitudinalement, il voit un rectangle : l'observation est valable.

Donc ça prouve que Dieu existe selon toi ??? Pourtant même Paul, même cylindre !

Tu le fais exprès ???

Miteny 18/03/2008 10:53

Paul observe un cylindre diamètralement, il voit un disque : l'observation est valable. Paul observe le même cylindre longitudinalement, il voit un rectangle : l'observation est valable. Et alors, ça prouve quoi? ça prouve juste que quand on regarde un cylindre diamètralement, on voit un disque etc... On ne peut pas aussitôt dire que c'est un disque, il faut compléter ses observations (en manipulant le cylindre).Je ne vois vraiment pas le rapport avec la non suffisance du corps. Ton exemple est surréaliste.Non vraiment es tu sérieux ? Pour en revenir au corps, les deux observations sont valables et certaines. Dans n'importe quelles conditions d'observation (qu'on retourne les corps diamètralement, longitudinalement, la tête en bas, les pieds en l'air, les mains dans le dos ou les bras tendus...), on a toujours mal quand un seul corps est frappé: le sien.Pas la peine de s'énerver.

mamadomi 17/03/2008 17:24

je comprends bien miky, je me suis prise au jeu aussi, ça rajeunit...mais j'avoue que je ne m'attendais pas à tant d'hermétisme des réponses et si peu de fond et d'ouverture dans le cadre de cette démarche.
c'est vrai que c'est décevant de constater que le lieu du débat, de la controverse ou de l'échange ne serve pas toujours la cause de l'éveil spirituel ou de la transmission de la connaissance.
la démarche reste généreuse, la preuve, nous y trouvons notre compte, ne serait-ce que dans ce constat!

Miteny 17/03/2008 17:42

Pour s'éveiller spirituellement, il faut douter un peu. Alors vas-y, doute: et si miteny avait raison?

Miky 17/03/2008 16:42

Pour ce qui est de l'attachement à ce que tu appelles "ses noèmes", je suis bien d'accord. Mais à vrai dire, il est tellement chiant à mettre en cause tout le monde sans prendre la peine de les lire et de réfléchir que je me suis amusé à me défouler en adoptant le même ton/style que lui (mais heureusement en continuant de lire et de réfléchir) histoire de lui mettre le nez dans son caca.

Miteny 17/03/2008 17:33

Evidemment, mon noème est tellement formidable :)

mamadomi 17/03/2008 15:58

mdr! miky, quel bon moment je passe en te lisant!
il n'est pas impossible que miteny en rie aussi!!!
c'est tellement exquis!
sérieusement tes réponses sans détours sont en effet simples et irréfutables, là où tu choisis d'imputer à la mauvaise foi le refus d'admettre, je ne vois que l'attachement à ses noèmes (euh, ses cheminements de pensée).
Ah l'identification à son mental! encore une belle errance, personne n'y échappe jamais définitivement...soyons vigilants!

Miteny 17/03/2008 17:31

Moi je n'ai vu aucun argument valable... mais bon.

Miky 17/03/2008 14:46

Je crois que j'ai compris : en fait tu es tout simplement schizo : tu crois que TOI et TOI-MÊME sont deux personnes distinctes, et que TU peux donc observer TOI-MÊME exactement de _la même manière_ que TU observes Pierre, Paul ou Jacques. Ca doit être assez stressant non, quand TU ne retrouves plus TOI-MÊME, ou que TU le prends pour qqn d'autre ? Et sinon, à part ça, vous arrivez bien à vous entendre, TOI et TOI-MÊME ?

Miteny 17/03/2008 17:22

Je n'ai rien compris. Qu'est ce que tu appelles "TOI" et "TOI-MÊME"?

Miky 17/03/2008 11:01

"Non, c'est juste, mais cette différence est dûe à une différence de conditions d'observation entre les deux cas."
Mais quelle différence? Il n' y a aucune différence entre les deux situations."

Tu es idiot ou quoi ? Tu ne vois donc pas que les conditions d'observations sont différentes ?

Imaginons Älain et Alex, frères jumeaux :

- On frappe Alain, Alain a mal.
- On frappe Alex, Alain n'a pas mal.

Tu ne vois donc pas que dans le premier cas il y a identité numérique entre la personne frappée et celle qui a mal (Alain=Alain) alors que dans le 2ème cas, il n'y a pas cette identité numérique ? (Alain#Alex)

Qu'est-ce qui te permet d'affirmer que ce paramètre est sans importance ?

Si tu exclus volontairement de prendre en considération un paramètre dans ton expérience, il ne faut pas s'étonner après si les résultats ne sont pas les mêmes !

En l'occurence, je pense que c'est au niveau de ce paramètre que se joue la différence de résultat. Si tu n'y crois pas c'est ton choix, mais c'est un choix arbitraire : tu n'as avancé aucun argument appuyant l'idée que les conditions d'expérience seraient non pertinentes.

""les causes biologiques ne suffisent pas".
Tu confirmes qu'il faut donc autre chose. L'intervention concrète d'un autre élément. "

Par forcément qqch de concret. Pourquoi le serait-ce ? La différence des conditions d'observation est largement suffisante à expliquer la différence d'observation.

""les conditions d'observations égales"

Les conditions d'observation par qui?"

Par Alain, dans mon exemple.

"Et en plus ça veut dire quoi "égales" dans ce cas là."

Qualitativement identiques.

"Non, c'est un argument absurde. Les deux observent bien que les causes biologiques sont identiques."

Tu ne fais qu'affirmer, tu ne prouves rien. Oui ils observent que les causes biologiques sont identiques. Et après ? Je t'ai dis quoi ? Ce sont les conditions d'observations qui font toutes la différence.

Je commence sérieusement à penser que tu es de mauvaise foi. Pourtant, jusque là, je te pensais sincère. Mais ne pas comprendre que les conditions d'observations ne sont pas les mêmes, c'est fort !

Encore, tu me dirais qu'elles ne sont pas les mêmes mais que pour une raison X ou Y ça ne joue pas... Mais là tu m'affirmes que les conditions d'observations sont les mêmes : c'est du grand n'importe quoi !

"En plus, c'est idiot. D'après Miky, l'observation n'est pas valable: donc la personne frappée a tort de croire qu'elle a mal (observation non conforme)."

Autre preuve de mauvaise foi : tu me fais dire ce que je n'ai pas dit. Ou alors tu as vraiment une mémoire de moineau car j'ai dit précisément le contraire de ce que tu affirmes :

""on a pas le droit de dire qu'on a mal? C'est faux alors?"

Non, c'est juste, mais cette différence est dûe à une différence de conditions d'observation entre les deux cas."

Tu me fais penser à quelqu'un qui dirait : "Je sais bien quelle est ma taille !" et qui pour le montrer poserait sa main sur son crâne...

Miteny 17/03/2008 17:18

On me frappe, j'ai mal, c'est vrai! observation valable (tu l'as dit).On frappe un autre, je n'ai pas mal: observation valable (tu l'as dit).La douleur ne vient que d'un seul corps. C'est une observation valable que tout le monde fait.CQFDLes observations sont valables. C'est tout ce dont j'ai besoin.Merci

mamadomi 15/03/2008 17:18

bien vu Milky
"les conditions d'observations égales" étant la condition protocolaire sine qua non d'une démonstration en bonne et due forme...
ça rappelle les cours de lycée section scientifique...ya...ooops! + de 20ans pour moi!!
partant de là plus rien ne se tient, pas plus que l'arbitraire dénomination d'un "autre chose" sous forme de "dieu"
...sans parler de la sémantique arbitraire qui donne le même terme à la douleur effective et à la notion transmise et perçue conceptuellement par tous.
oui miteny, on sait "quand je te frappe tu as mal, et moi pas"
oui je sais "le corps ne suffit pas"...à contenir nos ego surdimensionnés...
bisou

Miteny 16/03/2008 19:25

"les conditions d'observations égales"Les conditions d'observation par qui? Et en plus ça veut dire quoi "égales" dans ce cas là.Non, c'est un argument absurde. Les deux observent bien que les causes biologiques sont identiques.En plus, c'est idiot. D'après Miky, l'observation n'est pas valable: donc la personne frappée a tort de croire qu'elle a mal (observation non conforme).warf, warf, warf !!

Miky 15/03/2008 16:33

Pff... ce qui est pénible avec toi (entre autres choses), c'est qu'au fur et à mesure que l'on discute, tu oublies le début de la discussion et tu boucles sans arrêt...

"Ton histoire de règles est vraiment comique. Sois un peu rigoureux, STP.
Réponds: le plastique ne suffit pas à quoi.. Si tu veux vraiment faire une analogie, tu montres que la règle ne suffit pas (à quoi?). Sinon, ça ne vaut rien du tout. RIEN."

Le plastique ne suffit pas à produire la dilatation des règles.

""dans le premier cas, l'expérimentateur et ce qui est expérimenté sont _un seul et le même_ ;"

Qu'est ce que ça change?"

Ca change les conditions d'observation, ça me semble évident tout de même...
A conditions d'observation identique, observations identiques. Mais à conditions d'observation différentes, nulle nécessité à ce que les observations soient identiques.

Exemple :
- Paul observe un cylindre longitudinalement. Il observe un RECTANGLE.
- Le MÊME Paul observe le MÊME cylindre diamètralement. Il observe un DISQUE.

Or un RECTANGLE n'est pas un DISQUE. Les deux observations sont donc DIFFERENTES.

Pourtant, dans les deux cas on a bien la MÊME personne (Paul) et le MÊME cylindre. Comment expliquer ce "mystère" ? Dieu ? Non, plus simplement : ce sont les conditions d'observation qui diffèrent.

"on a pas le droit de dire qu'on a mal? C'est faux alors?"

Non, c'est juste, mais cette différence est dûe à une différence de conditions d'observation entre les deux cas.

"Non, biologiquement non ! Tu me dis que les causes biologiques suffisent. C'est pourquoi je te demande: a-t-on deux fois les mêmes causes biologiques??"

Eh bien si ça te fait plaisir : les causes biologiques ne suffisent pas, il y a bien une autre cause qui intervient, mais nul besoin de supposer que cette cause soit Dieu, car à bien y regarder, on remarque qu'il y a bien une différence entre les deux situations mais cette différence est relative aux conditions d'observation.

Miteny 16/03/2008 19:22

"Non, c'est juste, mais cette différence est dûe à une différence de conditions d'observation entre les deux cas."Mais quelle différence? Il n' y a aucune différence entre les deux situations."les causes biologiques ne suffisent pas".Tu confirmes qu'il faut donc autre chose. L'intervention concrète d'un autre élément.

Miky 08/03/2008 14:16

Mais tu ne comprends donc pas ?

On frappe Miteny, tu as mal.

On frappe le frère jumeau de Miteny (on supposera que tu as un frère jumeau), tu n'as pas mal.

Je suis d'accord que l'on a bien des causes biologiques semblables (corps équivalents, coup porté équivalent).

Mais si les observations effectuées sont différentes, ce n'est pas parce qu'il y a une cause "mystérieuse" qui vient se surajouter, c'est parce que il y a bien qqch qui diffère entre les deux expériences, au niveau de leurs conditions d'effectuation : dans le premier cas, l'expérimentateur et ce qui est expérimenté sont _un seul et le même_ ; alors que dans le second cas, l'expérimentateur et ce qui est expérimenté est _distincts_.

Je reprends ma comparaison avec les règles :

C'est la règle A qui joue le rôle de l'expérimentateur (donc de Miteny)

On chauffe la règle A : la règle A indique que la règle A mesure 30 cm.

On chauffe la règle B : la règle A indique que la règle B mesure 30,1 cm.

Or la règle A et la règle B sont fait du même plastique et ont été portée à la même température. Cette observation différente est-elle dûe à une intervention divine ? Point du tout : simplement, dans le premier cas, ce qui mesure et ce qui est mesuré sont _un seul et le même_ alors que dans le second cas, ce qui mesure et ce qui est mesuré sont _distincts_.

Miteny 09/03/2008 13:57

Ton histoire de règles est vraiment comique. Sois un peu rigoureux, STP.Réponds: le plastique ne suffit pas à quoi.. Si tu veux vraiment faire une analogie, tu montres que la règle ne suffit pas (à quoi?). Sinon, ça ne vaut rien du tout. RIEN."dans le premier cas, l'expérimentateur et ce qui est expérimenté sont _un seul et le même_ ;"Qu'est ce que ça change? on a pas le droit de dire qu'on a mal? C'est faux alors?"il y a bien qqch qui diffère entre les deux expériences, au niveau de leurs conditions d'effectuation "Non, biologiquement non ! Tu me dis que les causes biologiques suffisent. C'est pourquoi je te demande: a-t-on deux fois les mêmes causes biologiques??D'après Stéphane non...

Miky 07/03/2008 22:01

"dans la 1ère (je suis frappé) le principe de séparabilité n'est pas respecté (le sujet qui observe = l'objet observé)



Et alors ? Donc tu dis que l’observation (avoir mal) n’est pas valable. Donc ce n’est pas vrai, tu n’as pas mal !!!"

Nuance : je ne dis pas que cette observation n'est pas valable, je me contente de dire que les deux observations ne sont pas comparables car dans un cas le sujet observant et l'objet observé sont DISTINCTS alors que dans l'autre cas, le sujet observant et l'objet observé sont UN SEUL ET LE MÊME : ce n'est quand même pas mince comme différence !

"Mais non !

Biologiquement les situations ne sont pas différentes. 2 fois 1 corps !"

La différence n'est pas biologique mais elle n'est pas non plus théologique : c'est la RELATION entre le sujet qui observe et l'objet observé qui change, ce qui modifie l'observation.

Autrement dit : on a bien deux fois un corps semblable ; on a bien deux fois un observateur qui est le même ; mais la RELATION entre l'observateur et le corps qu'il observe VARIE.

Il faut tenir compte de cette variation !

Imagine que tu veuilles mesurer la dilatation d'objets divers en fonction de la température. Pour mesurer cette dilatation, tu utilises règle graduée. Par exemple, tu vas mesurer avec ta règle que l'objet A mesure 200 mm à 20°C et 201 mm à 90°C, l'objet B mesure 180 mm à 20°C et 195 mm à 90°C, l'objet C mesure 12 mm à 20°C et 14 mm à 90°C, etc. Imaginons qu'à présent tu veuilles mesurer la dilatation de ta règle graduée elle-même. Il est bien évident qu'il te faudra UNE AUTRE règle graduée pour la mesurer : elle ne peut pas se mesurer elle-même !

Ton expérience de pensée avec la douleur, c'est comme si tu avais mettons 3 règles graduées : A, B, C.

Admettons que tu utilises A pour mesurer la dilatation de toutes ces règles.

A 20°C les règles mesurent toutes 30 cm.
Soumises à une température de 90°C, les règles B et C mesurent 30,1 cm.

Mais est-ce vrai pour la règle A ? Non ! Du point de vue de la règle A, la règle A mesure toujours 30 cm.

Généralisation : Pour chaque règle, il n'y a qu'une seule règle qui ne subie pas de dilatation avec la température : elle-même.

Pourtant, toutes les règles sont identiques, elle devraient donc réagir de la même manière à la température.

Donc le plastique ne suffit pas : Dieu existe.

Miteny 07/03/2008 22:23

??Mais la règle A n'a aucun point de vue, elle n'a rien à dire !!Admettons que tu aies interviewé la règle A, elle doit bien se rendre compte qu'elle a grandi si elle regarde autour d'elle !Non mais vraiment c'est n'importe quoi cet exemple. Le plastique ne suffit pas à quoi??Je comprends bien que tu sois vexé de ne pas trouver d'arguments mais admets l'évidence, le corps ne suffit pas."mais la RELATION entre l'observateur et le corps qu'il observe VARIE. "Et alors?? tu es sûr d'avoir mal donc ton corps a produit de la douleur de ton point de vue. Tu en es sûr.

Miky 06/03/2008 22:39

"« Je te le redis encore : tes expériences de pensée avec Marc V. étaient beaucoup plus intéressantes et rigoureuse dans l'esprit. »

C’est vrai que c’était plus parlant (et c’est la raison pour laquelle je t’en reparle).

Mais d’un point de vue strictement logique, mon exemple de la douleur est imparable."

Eh bien non, justement. La preuve c'est que plusieurs ici t'ont pointé plusieurs erreurs logiques. Mais tu refuses de les voir, tu t'obstines à penser que tu as raison contre tous.

Moi aussi je croyais que la non-suffisance du corps était une évidence logique incontestable. Mais parce que j'ai essayé d'être à l'écoute de contre-arguments qu'on m'opposait avec un esprit d'ouverture et d'humilité, je me suis rendu compte que cette certitude ne reposait objectivement sur rien. Sinon, ne crois-tu pas que quasi tout le monde aurait déjà tranché la question depuis belle lurette ? Quelle est l'attitude la plus humble ? : de dire que tu es le seul génie face à 6 milliards d'abrutis et de malhonnêtes ou bien que de dire que tu t'es peut-être légèrement trompé quelque part dans ton raisonnement "implacable" (dont tu es bizarrement le seul à proclamer l'implacabilité) ?

"Bon, et quand on frappe un autre corps, tu n’as pas mal. Tu es sûr qu’aucune douleur n’a été produite pour toi ?

Oui ?"

Et voilà, c'est reparti pour un tour... impertubablement...

Bon, un énième fois : oui

Mais les deux situations ne sont pas comparable : dans la 1ère (je suis frappé) le principe de séparabilité n'est pas respecté (le sujet qui observe = l'objet observé) alors que dans la 2nde (on frappe qqn d'autre), le principe de séparabilité est respecté (le sujet qui observe est différent de l'objet observé).

Toi qui t'enorgueillis d'être logique, je ne comprends pas que tu ne comprennes pas que les situations sont différentes et que ça fait toute la différence !

Miteny 07/03/2008 10:59

dans la 1ère (je suis frappé) le principe de séparabilité n'est pas respecté (le sujet qui observe = l'objet observé) Et alors ? Donc tu dis que l’observation (avoir mal) n’est pas valable. Donc ce n’est pas vrai, tu n’as pas mal !!!Non mais tu es sérieux ?  Toi qui t'enorgueillis d'être logique, je ne comprends pas que tu ne comprennes pas que les situations sont différentes et que ça fait toute la différence ! Mais non !Biologiquement les situations ne sont pas différentes. 2 fois 1 corps !