Un énorme buzz en vue.

Publié le par Miteny

Faites tourner, montrer ça aux gens. Car si vous êtes bête, il existe peut-être des gens intelligents sur Terre à qui ça pourrait profiter !! Pensez aux autres, bordel !

Publié dans Archives 2006-2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gilbert 22/07/2008 22:29

Miteny est suffisant.

Le corps suffit!

mamadomi 21/06/2008 19:02

mam "le seul aussi à penser que dieu te demnande de prouver son existence."

mite "Ah bon? J'ai dit que Dieu m'avait demandé de prouver son existence. Je ne m'en rappelle pas."

commentaire

je t'assure que tu l'as dit sur un autre commentaire d'un article noyé ici...si je le retrouve, je te le dis. mais si toi tu ne sais plus ce que tu dis, c'est grave!

Obakaan 04/06/2008 11:01

C'est ce que je viens de dire : "Quand n'importe quel corps est frappé, une douleur est produite et ressentie dans le corps frappé, dans aucun autre"

Ah ben quand on me frappe, tu ne ressent pas ma douleur, mais elle existe... dans ton corps, on peut dire tout simplement qu'elle existe.
La tour Eiffel existe à Paris. On peut dire tout simplement qu'elle existe ! Cela ne sous-entend pas qu'elle existe partout !

(Miteny)
"QUI N'EST PAS forcément celle qui fait l'expérience, l'observateur de notre expérience. Et ce n'est que pour lui que l'on demande si la douleur est produite. Par souci de rigueur."

(Obakaan)
Et pas souci de rigueur il te répondra : la douleur n'est pas produite dans mon corps, par contre elle l'est dans le corps frappé. Donc elle existe.
(La tour Eiffel n'a pas été construite dans ma ville, par contre elle l'a été dans Paris. donc la tour Eiffel à été construite, point final. Cette phrase est et restera toujours vraie)

Miteny 04/06/2008 15:48


La tour Eiffel existe. Tout le monde peut le constater. Je ne vois vraiment pas le rapport.

Comme tu ne comprends toujours pas, je te conseille de te concentrer sur l'expérience "on frappe le corps A puis le corps B" en supposant que le corps A soit le tien. Ok? Comprends tu que tu vas
constater des effets différents? (le corps B n'est pas le tien).


Obakaan 03/06/2008 21:15

(Obakaan)
Non, on te prends pour un fou car tu n'es pas capable de faire la différence entre douleur ressentie par ton corps, et douleur existante dans le corps de quelqu'un d'autre. L'un n'empêche pas l'autre.

(Miteny)
C'est vous qui n'êtes pas capables de faire cette différence. De plus je suis formel: la douleur est personnelle.

(Obakaan)
Ah ben quand on me frappe, tu ne ressent pas ma douleur, mais elle existe...
Donc : "Quand n'importe quel corps est frappé, une douleur est produite et ressentie dans le corps frappé, dans aucun autre".
CQFD

Miteny 04/06/2008 10:47


Mais elle existe pour qui ????!!!! Elle existe dans le vide, ça n'a pas de sens. Je n'ai jamais vu une douleur se balader dans la rue. Donc il faut préciser: elle existe pour la personne frappée.
Pour une personne.

QUI N'EST PAS forcément celle qui fait l'expérience, l'observateur de notre expérience. Et ce n'est que pour lui que l'on demande si la douleur est produite. Par souci de rigueur.


vincent 03/06/2008 19:40

mite-nie
"le seul aussi à penser que dieu te demnande de prouver son existence."

Ah bon? J'ai dit que Dieu m'avait demandé de prouver son existence. Je ne m'en rappelle
pas.

commentaire
mais si ...messie

mamadomi 02/06/2008 21:24

Tout le monde semble dire que je suis fou parce que je fais la différence entre douleur et absence de douleur. C'est ça qui est prodigieux.
réponse de : Miteny (site web) le: 02/06/2008 11:10:35


Non, on te prends pour un fou car tu n'es pas capable de faire la différence entre douleur ressentie par ton corps, et douleur existante dans le corps de quelqu'un d'autre. L'un n'empêche pas l'autre.
commentaire n° : 98 posté par : Obakaan le: 02/06/2008 20:45:14


et en outre, j'ajoute que tu es le seul à croire que faire cette différence ou pas détermine l'existence de Dieu...
le seul aussi à penser que dieu te demnande de prouver son existence...

fu fu fu fu ..

maintenant chacun pense ce qu'il veut de la folie, mais bon...
lol

Miteny 03/06/2008 08:39


"le seul aussi à penser que dieu te demnande de prouver son existence."

Ah bon? J'ai dit que Dieu m'avait demandé de prouver son existence. Je ne m'en rappelle pas.


Obakaan 02/06/2008 20:45

Non, on te prends pour un fou car tu n'es pas capable de faire la différence entre douleur ressentie par ton corps, et douleur existante dans le corps de quelqu'un d'autre. L'un n'empêche pas l'autre.

Miteny 03/06/2008 08:32


C'est vous qui n'êtes pas capables de faire cette différence. De plus je suis formel: la douleur est personnelle.


le coup du rené 02/06/2008 00:00

miteny, en dessous de sa vidéo :

"Faites tourner, montrer ça aux gens. Car si vous êtes bête, il existe peut-être des gens intelligents sur Terre à qui ça pourrait profiter !!

Pensez aux autres, bordel !"

Par quel pirouette vas tu arriver a nous vendre qu'ici tu nous dis "manquant d'intelligence, bêtes", et dans une autre de tes interventions, tu nous citait un passage de l'évangile qui disait "je te remercie père d'avoir révélé cela aux simples et aux tout petits' ", le prennant comme un des arguments de la simplicité de ton 'exposé' ?

Je vais te donner une réponse :
si je suis intelligent, je démonte ta démonstration, et je me fait traiter d'imbécile.

Si je raisonne comme un enfant, je crois en ta démonstration et la tu me trouve intelligent.

T'es trop fort , change rien. on se fend bien la pomme ici (mais faudrait la fendre en suivant l'equateur, ca te serait plus utile)

Miteny 02/06/2008 11:10


Tout le monde semble dire que je suis fou parce que je fais la différence entre douleur et absence de douleur. C'est ça qui est prodigieux.


renardbitumeux 01/06/2008 23:22

C'est pourtant simple ! (miténien comme intro..) :

Nous avons d'un coté les franc-maçons :
Frappe chez eux, ils t'ouvriront.
Après quelques années de mystères et de révélations, tu deviendra missionaire, sel du monde, semant mensonges et magie partout ou tu le peux, te pensant investi d'une mission divine.Chez eux se font des rites !

De l'autre, nous avons les mouvements chrétiens dont le fer de lance est l'amour, qu'on te met a toutes les sauces "en veux tu? en voila!", et chez lesquels apres quelques années de pratique, tu ressortira fou d'amour pour ton prochain (sic) et investi d'une mission : convertir tous les mécrants qui n'ont pas compris que dieu n'est qu'amour !. chez eux aussi, on fait de rites !

Mais le chacal, il n'est pas l'un ou l'autre.Le chacal, c'est celui qui a séparé les deux a une certaine époque.Si l'un et l'autre sortent de la même racine, trouve la racine qui les a séparés, et tu verras le loup manger l'agneau, et le serpent piquer l'enfant alors qu'ils étaient censé vivre en paix tous les deux.

l'as tu vu quand il était ? l'as tu vu ressucité ?

non-non ou non-oui , c'est pas très miténien comme choix, mais quand assez de temps c'est écoulé,on peut se retourner pour s'écrier du haut de la montagne christus resurrexit !

Amon ou l'Amen ? un mec disait 'petits en enfants, méfiez vous des idoles'.

Mais je m'égare , esprit d'un fou sur un site de fou. a ce jeu la, je vais peut etre gagner le pompon. heureusement étant lache, j'écris sous un pseudo qui change au gré de mon humeur.

ocean's mama 01/06/2008 22:57

aha ....ce n'est plus vendhuile mais "tempête du désert" alors?!!!
construire le mythe "hors d'atteinte" en plus...
pour batmanteny...O'brother!
là tu fais très fort...
mdr...
un vrai Pacificateur...!!! (extra lol)

...what else?!!

venduile 01/06/2008 22:14

on s'emmerde tellement ici ... remettons en une mesure bien pleine !

nie le Mythe !
mais les mites sont dans le nid,
et on t'a expliqué comment le construire hors de leur atteinte , pourtant.

eh oui, la voix crie dans le desert !

mamadomi 01/06/2008 21:50

pas la peine de nous en faire tout-un-camion!!! vendhuile...
lol
...attention à la vengeance du serpent à plume...

courroucé de lespriduile 01/06/2008 21:14

Mdr vincent !
Chacal va éclairer ta lanterne !
La langue du serpent a deux extrémités qu'ils sont.
Mais chacal, c'est le serpent.
Et les bandelettes sentent le vieux c'est la raison pour laquelle le serpent entamme sa mue, car Osiris en a décidé ainsi.

Amon, il était, il fût , il est !

Obakaan 01/06/2008 20:47

""Mais TON cerveau fait partie de ton corps et est exactement comme un autre cerveau. A moins que tu contestes ce point ?""

Un cerveau n'est connecté qu'à un seul corps...
Et son contenu est différent d'une personne à une autre. C'est comme si tu disais : "tout les disque dur sont construits sur le même modèle, donc leur contenu doit être identique".

ah bon ? tu es sur d'avoir vérifié que les milliards de neurones sont branchés exactement de la même façon d'une personne à une autre ?
Les corps sont produit sur le même modèle t'es sûr ? t'as vérifié s'il n'y avait pas de différence entre le corps des hommes et celui des femmes ??

Dis moi... en plus des cours de logique, tu as pris des cours de biologie ??

Miteny 02/06/2008 11:04


Tous les corps sont censés être capables de produire de la douleur non? Réponds.


vincent 01/06/2008 20:42

courroucé ducordhuile
N'oublie pas cet oracle Mite-Nie !
Car je suis le chacal des chacals, une enflure!
Celle qui se met elle même dans ses bandelettes. N'oublie pas cet oracle Mite-Nie !

- Merci l’enflure, de cette explication me voilà heureux que « l’antifada » veille à l’équilibre narutel de la vie !
Ce blog décidemment est rempli de surprise, il fait bon y circuler car on y rencontre même des momies…………….et leur malédiction sur Mites- Nie.
Quand le messie rencontre la momie c’est toujours une histoire de chiffon (bandelettes contre suaire), pensez quand même tous les deux à faire une bonne toilette car ça pue ces machins là avec les années !
Je sens qu’il va y avoir du suspens entre la lanterne qui se prend pour le messie et l’enflure qui se prend pour un chacal…….bonne chance à tous les deux, je suivrai le débat !

courroucé ducordhuile 01/06/2008 19:42

Est-ce la bonne heure pour dévoiler le plan du divin carnage qui se prépare ?
Le premier dira 'je suis le fils légitime'.
L'autre dira 'non le fils légitime c'est moi!'

Souviens toi Vincent, qu'Osiris sépara l'horizon , attribuant a chacun la moitié d'un royaume !
Moi, je serai entre eux, parcequ'on m'a oublié.

Pour le plaisir, une histoire :

Il y'a une grande maison, et un jour ou l'autre, tout le monde doit y entrer et y rester un certain temps.

Pour y entrer, on doit obligatoirement ôter les chaussures car c'est un lieu de dépouillement.
Tous ceux qui y entrent ôtent donc leur chaussures, sans exceptions.
Celui qui y est rentré, un jour ou l'autre, en sors...

Mais une fois sorti, il se met a chercher ses chaussures.et malheureusement, toutes les chaussures qui sont devant la maison sont identiques.

Du coup, il a beau chercher, impossible de retrouver la bonne paire ! alors il s'enerve, insulte, devient mauvais, aggressif, et finallement, ne l'ayant pas trouvée, préfère aller en faire fabriquer une nouvelle paire, ou pire, s'en va pieds nus .

Un autre ne retrouvant pas sa paire, prendra une des paires qu'il pourra mettre sans avoir trop mal aux pieds et s'en contentera.

Et il y'a une certaine race, qui a appris à colorier sa paire de chaussures avant d'entrer dans la grande maison.

Ceux de cette race sont entrés sereins dans la maison, et quand ils en sont ressortis,ils ont récupéré leur chaussures sans encombres.

Mais revenons au sujet !

- Paroles dites pas Courroucé Ducordeau :
"Je suis venu tourmenter Mite-Nie , honte d'Osiris.Que sa langue pourisse dans sa bouche, que son palais se déssèche, que son gosier devienne plus aride qu'un desert.
Car Osiris la jugé fautif, et sa langue a prononcé des mensonges."

-Oracle de Courroucé Ducordeau :
"J'ai vu un être avec un visage d'enfant joufflu.
il tenait une épée des deux mains, qu'il brandissait les bras tendus , pret a porter un coup fatal.
Il avait toute la tristesse du regard d'un adulte dans ses yeux d'enfants.
Derrière lui, j'ai vu un être qui avait le visage comme celui d'un chien, et une couronne sur la tête. il regardait l'enfant ,qui se tenait debout, d'un air compatissant.
J'ai vu un arc, qui avait 5 flèches et que portait l'enfant."

N'oublie pas cet oracle Mite-Nie !
Car je suis le chacal des chacals, une enflure!
Celle qui se met elle même dans ses bandelettes.

vincent 01/06/2008 09:03

courroucé ducordhuile

tu dis "Je suis celui qui a fixé des limites au flôt de l'inondation, et départagé les deux Compagnons.
Je suis venu chasser la honte d'Osiris."
Le chacal des chacals... tu sais qui c'est maintenant!

-Ô grand chacal j’ai oublié les divins livres depuis que je vis « ici et maintenant » le passé comme le futur résidant dans l’éternel présent, m’ont fait jeter prophéties et toutes saladeries de même type dans le panier mental de l’histoire qui n’est qu’un film sans acteur !
Donc éclaire ma lanterne divin « antifada »……………………..quelle est donc cette honte d’Osiris, je brûle d’entendre tes chacaleries concernant le vilain Mite- Nie !

courroucé ducordhuile 01/06/2008 08:26

Je précise ma mission chez cet hérétique de Mite-Nie :

"Je suis celui qui a fixé des limites au flôt de l'inondation, et départagé les deux Compagnons.
Je suis venu chasser la honte d'Osiris."

Le chacal des chacals... tu sais qui c'est maintenant!

couronné ducordeau 01/06/2008 08:21

Livre des morts, chapitre 7

le Chacal des Chacals, c'est moi !

vincent 01/06/2008 08:09

courroucé ducordhuile

tu dis « Le chacal des chacals, c'est moi car je suis quelqu'un de qui le nom est secret,à la place plus prestigieuse que des millions !
j'étais entre eux deux, quand je suis sorti avec l'autre , et je suis celui qui n'a pas été compté, car je suis complet !
courroucé ducordhuile »

- Mortecouille m. ouille courroucé serais-tu l’antéchrist l’antidote, l’antifada !
- Ou bien aussi dérangé de la neuronne que la lanterne qui se prend pour le messie ?
- Car si tu es aussi « complet » que tu as l’air de le croire, ça promet ,car l’autre aussi il est complet dans son caisson depuis trois ans……………….
- Quelle est donc « ta complétude » fiente de gazelle :o) ;o) ?

couronné ducordeau 01/06/2008 07:40

ALors la par contre y'a un truc qui me bluffe.
D'ou sortent les 72 jours restants ?
Hasard ou pas, j'ai un décompte personnel qui m'emmène au 22 ou 23ème jour de juillet 2008, et tes 72 jours tombent de meme. peux tu m'expliquer d'ou vient ce calcul ?
Moi il est parti de la nuit du 12 au 13 février 2005, date importante pour ma petite histoire perso.

Dallas! 01/06/2008 00:00

l'a besoin de passer à l'autowash oui...l'élu d'occasion!!!
mdr
un bon bain d'eau salée...
bath in the waters...children
alleluya!!

vincent 31/05/2008 23:38

Là t'as raison mama le cinquième élément ça c'est du sûr, mmmmoouullllttiiipasssssssssss!!
Et entre nous je préfère la gueule du 5ème élèment à la tronche de l'élu...........
Au moins avec elle le "corps suffit"!

mamadomi 31/05/2008 22:46

et toi hector...t'as tort..
et le tort tue...
tu oublies le 5ème élément...
et ça n'est pas un homme...que je sache!
lol!!

Hector Gnole 31/05/2008 22:33

Dans 10 ans ? Vous pensez réellement que votre petite terre va continuer à tourner comme si de rien n'était. Vous oubliez l'avènement de l'Elu qui est chaque jour plus proche !
J-72

mamadomi 31/05/2008 20:53

oula la..t'es sûr que ça va corps d'huile?
(t'as raison, dans la vie il faut qu'ça glisse, petit homme..!!)

bientôt je vais t'appeler voldemor (oops) si ça continue!!!

remarque t'as raison hein, moi aussi j'en écris des conneries monumentales qui resteront sur le net pour l'éternité (de google & co...)...

sauf que je ne suis pas miteny et que si on me calque mes âneries à la chetron dans 10ans, j'en rirai bien...je n'aurais pas détruit la face de miteny à coup d'andouille de Vire entre temps...(quoique!)
je ne sais pas si c'est par humilité ou par fatalisme, mais je pense que je n'aurai pas soulevé le peuple derrière moi pour broyer menu les engeances qu'il aura ralliées derrière sa piteuse théorie auto-justifiée nazillonne et blasphématoire...

la force soit avec toi...

courroucé ducordhuile 31/05/2008 20:42

Mama est toujours sur le front lol.
En fait, un peur me vient.
Miteny, dans 10 ans, s'il en est encore a faire tourner dans sa tete toute la merde qui s'y trouve, deviendra forcément dangereux.
Un jour ou l'autre, il en viendra a tuer le pape ou je ne sais quelle personne du mouvement religieux.
Je suis sérieux, c'est une bombe a retardement, parceque au point ou il est arrivé, y'a plus de retour possible.
Imaginez, sur google , etc, partout, les traces de sa connerie sont écrites. et on sait combien de temps google garde les traces de n'importe que petit texte posté dans les forums...
alors imaginez la déconvenue pour Miteny... impossible pour lui de faire marche arrière. il serait ridiculisé a la face du globe.
inconcevable ?
finallement j'en suis pas certain. je pense que c'est ça la lecon que dieu a voulu lui donner : sois humble, car je te pardonne. et la lecon d'humilité, il est lui même en train de se la fabriquer.
Miteny, tu as été appellé pour nous montrer l'exemple que ce qu'il ne faut pas faire. je remercie dieu pour ce don.ta mission est accomplie ! va maintenant, ta foi t'a sauvé !

-
Le chacal des chacals, c'est moi car je suis quelqu'un de qui le nom est secret,à la place plus prestigieuse que des millions !
j'étais entre eux deux, quand je suis sorti avec l'autre , et je suis celui qui n'a pas été compté, car je suis complet !

Miteny 01/06/2008 18:20


oh oui! ridiculisez mon raisonnement ! Faites ça... Ah j'oubliais: c'est impossible.


mamadomi 31/05/2008 20:30

avant de comprendre quoi que ce soit pauvre miteny, il faut que tu comprennes que ce n'est pas à toi de poser la question
tu proposes qu'on réfute donc tu t'expliques toi.

comment fais-tu pour ressentir à ma place ce que je sens...ce ne sont que supputations

aussi probables soient-elles, tu es un fumiste dès lors que tu t'appuies là-dessus pour ta démo...

-aurais-tu une perception "extra-5-sensorielle" pour t'en rendre compte par toi-même, de l'existence d'une douleur?
-peux-tu entrer dans mon corps pour cela? (oui je sais c'est une possibilité partielle, propre au mâle mais ça t'avancera pas...lol)
-ta conscience arrive-t-elle à se substituer à la mienne ...concernant le ressenti (de quoi que ce soit!!)-ici de douleur?

j'ajoute que si je mets ma main au feu..tu seras pas plus avancé qu'en me cognant...
si tant est qu'il me soit permis cette souffrance communicative (!!), mes cris ne seront qu'une preuve par procuration...
tu ne peux pas être l'observateur percevant...moi seule le peux!
donc tu ne peux pas seul prouver quoi que ce soit

il te faut le témoignage de plus de 7 milliards d'êtres humains au grand complet à l'unanimité pour que ton assertion soit universelle

t'es pas rendu

tu comprends là?!!!

Miteny 01/06/2008 18:19


Mais je veux t'expliquer. Humblement, depuis tout ce temps. Je désire que tu comprennes. Mes mots sont trop complexes? Soit. Je simplifie: MOI COGNER, TOI DOULEUR??


mamadomi 30/05/2008 19:59

" miteny:"Un seul donc pas n'importe lequel. Donc n'importe quel corps ne suffit pas. Or si le corps suffisait, un corps quelconque suffirait. Conclusion: le corps ne suffit pas."

>>>n'importe quoi

n'importe quel corps suffit au phénomène douleur
dans un contexte précis de choc, celui/ceux parmi ces "n'importe quel corps" qui est frappé a/ont toutes les probabilités d'intégrer le phénomène douleur et d'en transmettre l'info par tout moyen à sa disposition.

un "corps quelconque déterminé par ce choc" suffit.

ne mélange pas "le corps de l'Homme suffit à"
et "le corps frappé de l'Homme suffit à" pour en déduire "le corps ne suffit pas à"...

c'est de l'embrouille...
soit volontaire>>> emmerdeur!
soit involontaire>>> boulet!"
(commentaire n° : 74 posté par : mamadomi le: 30/05/2008 19:51:10(

>>>miteny:"t'as encore rien compris. aie aie..."

***

pauvre miteny, encore une réponse de boulet emmerdeur...

(ça fait longtemps que moi aussi je m'embrouille obakaan...entre dr Jeckyl et Mr Hyde)

Miteny 30/05/2008 20:03


Mais avant de comprendre quoi que ce soit, il faut que tu fasses la différence entre douleur et pas douleur. Tu t'es mis la main dans le feu pour comprendre la différence? Un peu de bonne volonté!


Obakaan 30/05/2008 19:56

Hummm... j'hésite franchement encore entre emmerdeur ou boulet..

Comment prouver cela ?? :)

mamadomi 30/05/2008 19:51

miteny:"Un seul donc pas n'importe lequel. Donc n'importe quel corps ne suffit pas. Or si le corps suffisait, un corps quelconque suffirait. Conclusion: le corps ne suffit pas."

>>>n'importe quoi

n'importe quel corps suffit au phénomène douleur
dans un contexte précis de choc, celui/ceux parmi ces "n'importe quel corps" qui est frappé a/ont toutes les probabilités d'intégrer le phénomène douleur et d'en transmettre l'info par tout moyen à sa disposition.

un "corps quelconque déterminé par ce choc" suffit.

ne mélange pas "le corps de l'Homme suffit à"
et "le corps frappé de l'Homme suffit à" pour en déduire "le corps ne suffit pas à"...

c'est de l'embrouille...
soit volontaire>>> emmerdeur!
soit involontaire>>> boulet!

Miteny 30/05/2008 19:52


t'as encore rien compris. aie aie...


Obakaan 28/05/2008 00:40

Toute douleur RESSENTIE ne vient jamais que d'un seul corps : le sien. C'est-à-dire le corps qui appartient à celui qui ressent la douleur. (On est d'accord la dessus, c'est l'évidence même).

1.Un seul corps donc pas n'importe lequel : celui de la personne qui subit la douleur.

2.Donc n'importe quel corps ne suffit pas, il faut qu'il subisse la douleur.

Hypothèse : Si le corps suffisait, un corps quelconque suffirait.

Or un corps quelconque
a) subit une douleur,
OU
b)ne subit pas une douleur.

a) Le corps quelconque subit une douleur. Donc d'après 2. L'hypothèse est bonne.

b) Le corps quelconque ne subit pas de douleur. Donc d'après 2. Le corps ne suffit pas, car il manque la douleur
DONC il manque la cause de la douleur DONC le corps n'est PAS frappé.

Conclusion: "le corps suffit", Sinon, le corps n'est pas frappé.

Comme tu dit : CQFD.

Obakaan 27/05/2008 00:54

Toute douleur RESSENTIE ne vient jamais que d'un seul corps : le sien.
Donc..... le corps suffit :)

Miteny 27/05/2008 11:59



Un seul donc pas n'importe lequel. Donc n'importe quel corps ne suffit pas. Or si le corps suffisait, un corps quelconque suffirait. Conclusion: le corps ne suffit pas.



mamadomi 04/05/2008 16:10

Ah mais ça miteny...mdrrrr...
avec le conditionnel tout fonctionne en effet...sous condition!!!
exit l'universalité alors
exit la démonstration!!

si c'est conditionnel, c'est plus une vérité, mais une intuition de similarité?!!!

DiadoreCronos 21/02/2008 13:57

Chaque autre corps "aurait" pu être le tien si le monde était à refaire, en "amont" de la réalité, mais DANS la réalité, les autres corps NE sont PAS le tien. Le conditionnel n'a ici aucun sens.Ton corps est le seul qui puisse générer (automatiquement) ta douleur. Les autres ne le peuvent pas. Stop.
Pour le reste, relis mes précédents textes. J'ai décidé de me ranger à l'avis de Libre Penseur. Et profite de ton repos pour t'informer, car pour dire qu'aujourd'hui la Chine est un pays communiste, faut pas lire beaucoup...
Bon, salut à toi, Messie, et bonne rémission!

Miteny 21/02/2008 14:47

"pour dire qu'aujourd'hui la Chine est un pays communiste, faut pas lire beaucoup..." Pourtant c'est bien ce qu'ils affirment."les autres corps NE sont PAS le tien"Oui mais ils auraient pu. Le conditionnel a toujours un sens.De plus c'est un fait: toute douleur ne vient jamais que d'un seul corps: le sien.Si tu admets cela, tu admets que j'ai raison.Merci de cette confirmation

DiadoreCronos 20/02/2008 23:17

La première phrase que tu cites n'est pas validable car elle présente les faits de façon fallacieuse. La réalité, ce n'est pas une chance sur des milliards d'avoir mal quand un corps quelconque est frappé, mais 1/1 quand c'est notre corps qui est frappé, 0 quand c'est un autre.
La seconde phrase est validable car elle dit qu'il y a un corps qui procure une chance de 1/1 d'avoir mal si choc.

Miteny 21/02/2008 11:30

Et si! car quand un corps quelconque est frappé, en général, aucune douleur n'est produite pour moi (une chance parce qu'en ce moment, en Chine, des millions de corps sont torturés.... bravo le communisme!).Or chacun de ces corps aurait pu être mon corps, ton corps. Parce que nous sommes tous des "semblables".Un peu d'altruisme.

DiadoreCronos 20/02/2008 10:14

J'ai répondu à toutes tes questions, mais ta malhonnêteté autant que ta bêtise (et je te fais une faveur en considérant que c'est plus la première que la seconde) qui t'empêche de t'en rendre compte. Par mon dernier message, j'ai dénoncé ta formulation des faits, ce qui revient à répondre NON à ta précédente question, au motif de sa présentation fallacieuse.
Tout sport se déroule avec arbitre. Lorsqu'un joueur prétend être arbitre (comme tu le fais) alors il n'y a pas de match. Donc pas de victoire.
Tes "débats" ont autant de valeur intellectuelle que les combats de catch US télévisés ont de valeur sportive. Et encore, les catcheurs bougent plus de muscles que toi de neurones.

Miteny 20/02/2008 11:11

Il faut que je te remercie pour la faveur que tu me fais?"Voilà ce qui est vrai pour tout le monde: qu'un corps quelconque soit frappé, il y a une et une seule chance (sur plusieurs milliards) que la douleur survienne. Dans le cas général, aucune douleur n'est produite."Donc pour toi, cette phrase n'a pas de sens."On peut généraliser: pour tout le monde, la douleur ne vient que d'un seul corps. (tu peux revérifier sur toi)"Pourquoi avais tu confirmé alors? (le 17 février vers 22h...)

DiadoreCronos 19/02/2008 18:53

Ce "une seule chance (sur plusieurs milliards)" ne veut rien dire, c'est une présentation fallacieuse des faits.

Réfutons encore ton raisonnement:
Miteny commence par distinguer les corps et les consciences, en considérant que les secondes sont indépendantes des premières, et que la théorie matérialiste pense de même (ce qui est faux). Il se demande donc par quel miracle la sollicitation d'un corps (un coup par exemple) peut agir sur une conscience (douleur), et pas une autre, et pas toute, etc...Il en déduit la fausseté de la théorie matérialiste, et l'existence d'un "autre chose" non corporel, qui selon lui serait Dieu (l'idée d'une âme liée à un seul corps, qui ne serait ni omnipotente, ni omnisciente, ni éternelle, ne l'a jamais effleurée).

En réalité, la théorie matérialiste dit que les consciences font partie des corps. Donc solliciter un corps (en le frappant par exemple) et solliciter une conscience (du moins si ce corps est conscient et lucide) sont une et même chose. Donc, pour un corps "en bon état" et une personne lucide, la probabilité d'avoir mal quand son corps est frappé est 1, et 0 quand c'est un autre corps. Le "1/X milliards" ne veut rien dire.

Miteny 20/02/2008 09:18

Décidément tu ne comprends rien. Tu ne comprends pas la théorie matérialiste qui est: le corps suffit.Je n'ai jamais fait d'autres hypothèses... En tout cas, je constate que tu as arrêté de répondre à mes questions de peur d'être convaincu. (et pour ressortir les bêtises du début: c'est classique mais petit).victoire de miteny par KO

DiadoreCronos 17/02/2008 22:33

"On peut généraliser: pour tout le monde, la douleur ne vient que d'un seul corps. (tu peux revérifier sur toi)"
Parce que c'est ce corps qui a engendré la conscience. Il n'y a donc rien d'exceptionnel ni de divin dans le fait que lorsque notre corps est frappé, c'est notre conscience qui souffre et pas celle d'un autre: notre corps et notre conscience ont une relation de filiation directe.

Miteny 18/02/2008 10:45

Pour l'instant contentons nous d'être simple.Voilà ce qui est vrai pour tout le monde: qu'un corps quelconque soit frappé, il y a une et une seule chance (sur plusieurs milliards) que la douleur survienne. Dans le cas général, aucune douleur n'est produite.C'est donc vrai, tu confirmes?

DiadoreCronos 15/02/2008 23:41

"Et tu n'as pas mal quand un autre corps est frappé. Donc pour toi, la douleur ne vient que d'un seul corps..."
Oui, le mien, parce que c'est le mien...

"!!!! on avance ou on stagne??"
Tu stagnes depuis deux ans dans ton erreur et tu n'as jamais progressé, en effet.

Miteny 17/02/2008 16:48

On peut généraliser: pour tout le monde, la douleur ne vient que d'un seul corps. (tu peux revérifier sur toi)Voilà ce que tout le monde constate. C'est une vérité universelle.

DiadoreCronos 15/02/2008 14:05

"Le corps suffit-il à produire la douleur?"
Oui.

"L'expression "douleur pour lui-même" ne renvoie à rien de concret si ce n'est à "quelqu'un a mal"."
Si, elle renvoie à "j'ai mal quand mon corps est frappé".

Miteny 15/02/2008 15:57

Et tu n'as pas mal quand un autre corps est frappé. Donc pour toi, la douleur ne vient que d'un seul corps...!!!! on avance ou on stagne??

DiadoreCronos 14/02/2008 21:20

Bon, tu sembles presque avoir compris ce qu'est la théorie matérialiste. Il ne reste plus qu'à comprendre ce que veut dire "un corps peut produire de la douleur pour lui-même" et tu comprendras ton erreur...

Miteny 15/02/2008 11:47

En admettant que cette phrase ait un sens, ce n'est pas ma question. Ma question est plus simple, plus concrète: Le corps suffit-il à produire la douleur?Tout simplement. Le mot "douleur" renvoie à une réalité concrète. L'expression "douleur pour lui-même" ne renvoie à rien de concret si ce n'est à "quelqu'un a mal".Prière de répondre à la question et pas à une autre. 

DiadoreCronos 13/02/2008 20:38

"Mais je croyais que les consciences venaient des corps?"
Oui, c'est pourquoi la conscience fait partie du corps comme son émanation.

"Si elles viennent des corps, on peut dire que le corps suffit à fabriquer tout ce qui concerne la conscience."
En effet, un corps doué de conscience produit tout ce qui concerne sa conscience.

Miteny 14/02/2008 10:11

Non! Il faut dire un corps produit tout ce qui concerne sa conscience... y compris sa conscience.Bref toutes les sensations sont produites par le corps. Puisqu'il n'y a que le corps (selon la théorie matérialiste).Le corps suffit.... signifie un corps suffit.

DiadoreCronos 13/02/2008 11:51

Toujours la même technique pourrie (cf. précédent message)...L'exemple de la lumière ne vaut rien, admets-le!

"1. Selon la théorie matérialiste, il n'y a que des corps ou il y a des corps et des consciences?"
Xème répétition: les deux mon capitaine, puisque dans cette théorie, les consciences ne font qu'un avec leur corps.

Miteny 13/02/2008 15:25

Mais je croyais que les consciences venaient des corps? Si elles viennent des corps, on peut dire que le corps suffit à fabriquer tout ce qui concerne la conscience.C'est simple, non !!!!????

DiadoreCronos 12/02/2008 16:25

Merci de nous ressortir ta vieille technique: "je n'ai pas d'arguments, donc je dis que tu n'as rien compris et je ressors encore un exemple bidon".
La comparaison entre douleur et lumière ne fait que mettre en valeur ton ineptie. La lumière est un phénomène extérieur. Si un corps branché peut suffire à produire de la lumière, toute personne dans un certain périmètre proche peut voir cette lumière. Tandis que pour expérimenter la douleur produite par un corps, il faut faire partie du même système nerveux.

Donc si on branche un corps luminogène, tout le monde voit de la lumière, si on frappe un corps ayant un système nerveux, il y a douleur produite pour ce même système nerveux, donc le corps produit de la douleur pour lui-même, pas pour les autres.

L'exemple de la lumière ne vaut donc rien.

"Mais tu perds tout sens de la logique ! S’il n’y a que des corps, il n’y a que des corps !!!"
Tant que tu ne reconnais pas que dans la thèse matérialiste, corps et consciences ne font qu'un (du moins deux à deux, une conscience a un corps, pas forcément la réciproque), alors tu seras malhonnête vis-à-vis de la thèse matérialiste.

Miteny 12/02/2008 18:19

aie... je crois que je t'ai surestimé. Je vais poser des questions plus simples?1. Selon la théorie matérialiste, il n'y a que des corps ou il y a des corps et des consciences?

DiadoreCronos 10/02/2008 20:58

"Pourquoi rajouter "pour lui-même"? ça ne veut rien dire."
Si, ça veut dire que mon corps génère de la conscience pour moi, pas pour un autre type dont le corps est différent.

"Le "pour" dans ce cas là, renvoie au point de vue d'une conscience."
Comme je l'ai déjà dit, la douleur existe sur le plan biologique et conscient. Donc le corps génère physiquement de la douleur (ce qui est vérifiable) et au niveau de la conscience (ce qui est hautement probable). La production de douleur d'un corps pour lui-même et sa conscience (qui est l'émanation du corps dans l'hytpothèse matérialiste) a donc une dimension objective et subjective.

"Or pour valider ton hypothèse, tu dois partir des corps et uniquement des corps."
Tu détournes la question. J'ai déjà dit moultes fois que mon but n'est pas de prouver que la thèse matérialiste est vraie (je ne peux en être sûr à 100%), mais qu'elle est plausible et que ton "raisonnement" invalide n'y change rien.
Et "partir des corps et uniquement des corps" ne veut rien dire car pour la thèse matérialiste, les consciences ne font qu'un avec leurs corps respectifs. Partir en séparant corps et consciences revient à étudier la thèse matérialiste en considérant dès le départ qu'elle est fausse!

"Sans introduire de point de vue subjectif 'pour lui même" qui ne sort d'on ne sait où."
Idem, tu commences par oublier que la thèse matérialiste inclut la capacité du corps à générer sa conscience, donc du subjectif.

"Donc il faut dire: le corps suffit à générer la douleur, la conscience. "
Non: le corps suffit à générer la douleur, la conscience pour lui-même (ou rattachée à lui-même dans le cas de la conscience). Sinon on sait où tu veux en venir: tu vas t'étonner que lorsque tu te cognes, je n'ai pas mal, ce qui n'a aucun rapport avec l'hypothèse matérialiste.

En conclusion, il faut admettre ce que dit réellement la thèse matérialiste (cf. plus haut) avant de l'étudier. Ce qui ne revient pas à penser qu'elle est vraie dès les départ. Quelqu'un nous prouvera peut-être un jour que cette thèse est fausse, par exemple en prouvant que le corps humain est physiquement bien incapable de générer une complexité telle que celle de l'esprit humain. Mais on sera bien loin du maigre sophisme de Miteny...

Miteny 11/02/2008 17:37

Aie… tu n’as absolument pas compris ce que j’ai écrit. Je crois que c’est trop compliqué. Je vais tenter de faire plus simple.Mais je te demanderais de te concentrer… Désolé, je ressors un exemple que j’ai déjà sorti, mais bon… On branche un corps sur un circuit électrique haute tension (300 Volt par exemple). Ce corps va-t-il s’allumer ?Non.Donc ce corps ne produira aucune lumière. Le corps est donc incapable de fabriquer de la lumière. Tu es d’accord ? Si le corps suffit à fabriquer de la douleur, alors hop ! on branche le corps et paf douleur.Si le corps était capable de fabriquer la lumière, on aurait paf ! de la lumière. Non ? PS : Et "partir des corps et uniquement des corps" ne veut rien dire car pour la thèse matérialiste, les consciences ne font qu'un avec leurs corps respectifs. Partir en séparant corps et consciences revient à étudier la thèse matérialiste en considérant dès le départ qu'elle est fausse! Mais tu perds tout sens de la logique ! S’il n’y a que des corps, il n’y a que des corps !!!

DiadoreCronos 09/02/2008 12:15

"L’hypothèse matérialiste c’est : LE CORPS SUFFIT, IL N’Y A QUE LES CORPS !
Ta formulation est complètement farfelue… Un corps doué de conscience. Et d’où elle vient la conscience, monsieur ?"

Très simple dans le principe: selon la thèse matérialiste, la conscience est le produit de l'activité cérébrale, du moment que l'on a un appareil cérébral suffisemment complexe. La conscience étant le produit du corps dans l'hypothèse matérialiste, le fait que la douleur/conscience soit personnelle ne pose aucun problème de causalité.

"L’hypothèse matérialiste c’est : LE CORPS SUFFIT, IL N’Y A QUE LES CORPS !"
Précision: l'hypothèse matérialiste, c'est que chaque corps suffit à générer de la douleur/conscience pour lui-même.

Partant de cela: on me frappe, j'ai mal, pas Dupont, on frappe Dupont, il a mal, pas moi. Dieu out.

Miteny 10/02/2008 17:34

Précision: l'hypothèse matérialiste, c'est que chaque corps suffit à générer de la douleur/conscience pour lui-même. Pourquoi rajouter "pour lui-même"? ça ne veut rien dire. Le "pour" dans ce cas là, renvoie au point de vue d'une conscience. Or pour valider ton hypothèse, tu dois partir des corps et uniquement des corps. Sans introduire de point de vue subjectif 'pour lui même" qui ne sort d'on ne sait où.Donc il faut dire: le corps suffit à générer la douleur, la conscience.

DiadoreCronos 08/02/2008 09:57

"Non, expérimentalement, aucun sens. Aucun. Soit ça veut dire « la personne a mal » soit « un influx nerveux a été produit ». On ne sait pas."
Ca veut dire: la personne liée à ce corps a mal parce que c'est SON corps qui a été frappé.

"Un corps frappé produira toujours des influx nerveux. Mais pas la douleur. C’est faux !"
Expérimentalement, la seule définition de la douleur que l'on puisse avoir c'est influx nerveux activant une zone douleur de l'appareil cérébral.
Quant à la douleur vécue par la conscience, elle est impossible à vérifier expérimentalement. Parce qu'on ne peut pas entrer dans la conscience des autres.

Donc, réfutons une fois encore le "raisonnement" de Miteny.

L'hypothèse matérialiste dit: un corps doué de conscience produit de la douleur (biologiquement et au niveau de la conscience) pour lui-même (le corps de Martin produit de la douleur pour Martin, par pour Dupont, etc...).

Donc, suivant cette hypothèse, quand on me frappe, j'ai mal, pas Dupont ni Martin car ils n'ont pas le même corps que le mien. Que leurs corps soient "biologiquement semblables" au mien ne change rien à l'affaire: ce n'est pas leur corps qui est frappé.

Miteny, faisant une erreur indigne d'un enfant de 6 ans, considère que les corps étant "biologiquement semblables", alors, si la thèse matérialiste était vrai, quand on me frappe, Martin et Dupont devraient avoir mal!

Or la thèse matérialiste dit que la douleur n'est produite par le corps frappé que pour ce même corps.
Martin et Dupont n'ont pas le même corps que moi.
Donc Miteny interprète l'hypothèse matérialiste de travers.
Son raisonnement est invalide.
... et il doit des milliers d'euros à pas mal de monde.

Miteny 08/02/2008 11:08

"Non, expérimentalement, aucun sens. Aucun. Soit ça veut dire « la personne a mal » soit « un influx nerveux a été produit ». On ne sait pas."Ca veut dire: la personne liée à ce corps a mal parce que c'est SON corps qui a été frappé."Un corps frappé produira toujours des influx nerveux. Mais pas la douleur. C’est faux !"Expérimentalement, la seule définition de la douleur que l'on puisse avoir c'est influx nerveux activant une zone douleur de l'appareil cérébral. Quant à la douleur vécue par la conscience, elle est impossible à vérifier expérimentalement. Parce qu'on ne peut pas entrer dans la conscience des autres. Et bah voilà… tu commences à comprendre des choses quand même. Par contre ça s’arrête là malheureusement.Tu m’expliques que quand on frappe un corps, la personne qui a ce corps a mal. Mais oui, je suis d’accord. Mais ce n’est pas ça l’hypothèse matérialiste.Tu dis :L'hypothèse matérialiste dit: un corps doué de conscience produit de la douleur (biologiquement et au niveau de la conscience) pour lui-même (le corps de Martin produit de la douleur pour Martin, par pour Dupont, etc...). PAS DU TOUT ! L’hypothèse matérialiste c’est : LE CORPS SUFFIT, IL N’Y A QUE LES CORPS ! Ta formulation est complètement farfelue… Un corps doué de conscience. Et d’où elle vient la conscience, monsieur ? Alors reprends ta réflexion avec la bonne formulation de l’hypothèse matérialiste. A savoir, le corps suffit, c'est-à-dire n’importe quel corps suffit (logique élémentaire). 

DiadoreCronos 07/02/2008 18:37

"La mort c’est l’arrêt des fonctions vitales. Et il est très facile de constater que les fonctions vitales d’un corps se sont arrêtées. Et tout le monde le constate de la même façon (enfin… toutes les personnes encore en vie puisque le mort lui ne peut rien constater)."
Tu abordes le coté biologique de la mort. Pour la douleur aussi, il existe un aspect biologique et un aspect conscient de la douleur.
Il est facile de constater biologiquement la mort comme la douleur (influx nerveux). Sur la conscience, on ne peut jamais être totalement sûr qu'une personne est morte ou a mal. Les gens qui croient en l'âme distincte du corps (ce qui ne prouve pas Dieu) ne peuvent être sûr que la conscience d'une personne s'arrête quand son corps est détruit. Si l'on s'arrête au côté biologique, alors oui, la douleur comme la mort d'un autre sont des phénomènes objectifs. Sur le plan conscient, ce sont des faits plus ou moins probables.

"« il a produit de la douleur pour lui-même ».
Cette phrase ne signifie rien."
Elle a tout à fait du sens. Tu es de mauvaise foi.

"Quand un corps qui n’est pas le mien est frappé, je peux juste constater (en m’approchant de ce corps) que ce corps produit des influx nerveux, une activité cérébrale et ensuite éventuellement des hurlements et/ou des mouvements brusques."
Donc, biologiquement, ce corps a produit de la douleur pour lui-même.

"Ensuite je pense que ce corps est associé à une conscience. Et que cette conscience a ressenti une douleur. Mais là on sort du champ expérimental (par exemple un bourreau sanguinaire ne se posera même pas la question)."
Donc, que ce corps produise de la douleur vécue par la conscience à laquelle il est rattaché est un phénomène de l'ordre du probable.

"Je demande : a-t-il produit de la douleur ? C’est tout !
Prière d’employer des phrases qui ont un sens."
Réponse déjà donnée, et c'est oui!

"Voilà, c’est exactement ce que je veux dire.
Donc pour chaque individu, un corps quelconque frappé ne produit aucune douleur.
Tu confirmes ????"
Oui, car chaque corps produit de la douleur pour lui-même.

Miteny 07/02/2008 20:06

Les gens qui croient en l'âme distincte du corps (ce qui ne prouve pas Dieu) ne peuvent être sûr que la conscience d'une personne s'arrête quand son corps est détruit. On n’en est pas sûr, et alors ? Discutons de ce dont nous sommes sûrs. "« il a produit de la douleur pour lui-même ».Cette phrase ne signifie rien."Elle a tout à fait du sens. Tu es de mauvaise foi. Non, expérimentalement, aucun sens. Aucun. Soit ça veut dire « la personne a mal » soit « un influx nerveux a été produit ». On ne sait pas. C’est une phrase que l’on dit quand on n’a plus d’arguments. "Quand un corps qui n’est pas le mien est frappé, je peux juste constater (en m’approchant de ce corps) que ce corps produit des influx nerveux, une activité cérébrale et ensuite éventuellement des hurlements et/ou des mouvements brusques."Donc, biologiquement, ce corps a produit de la douleur pour lui-même. Encore ! Cette phrase qui ne signifie rien. Un corps frappé produira toujours des influx nerveux. Mais pas la douleur. C’est faux ! Tu dis en même temps.Le corps quelconque frappé ne produit aucune douleur (oui… je préciserait que pour tout le monde, il y a une exception).Le corps quelconque produit de la douleur pour lui-même. Je suis d’accord avec la première phrase mais la deuxième n’a aucun sens. Prière de préciser ce qu’elle signifie (une personne a mal, je suppose… hors sujet, on s’en fout).

DiadoreCronos 07/02/2008 15:09

Voici les question que TU as posés, et auxquelles j'ai répondu:

Question 1: Donc dire « ce corps frappé a produit de la douleur » n’est pas vraie pour tout le monde. OK ?
Réponse 1: Et bien si, il a produit de la douleur pour lui-même. Et c'est une vérité pour tous.

Question 2:"Je te demande si tu crois que tel ou tel corps a une conscience."
Réponse 2:je te réponds qu'il est hautement probable que les autres aient une conscience.
(Il manquait sans doute un "pas" à "Je te demande si tu crois...". Par prudence, je réponds quand même)

Ensuite, quand je dis:
"Donc dire "aucune douleur n'est produite par ce corps car tout le monde ne la ressent pas" est le même raisonnement que celui qui permet de nier la mort des autres, car tu n'es pas mort toi même!" [Merci de me citer en entier, plutôt que de tronquer mes phrases comme le manipulateur vulgaire que tu es], je ne fais que répondre en les tournant en ridicule tes affirmations suivantes:

"Selon moi une vérité est vraie POUR TOUS, si elle est vérifiable PAR TOUS. C’est logique non ?
Donc dire « ce corps frappé a produit de la douleur » n’est pas vraie pour tout le monde. OK ?"
Tu considères que la douleur d'un autre corps frappé n'est pas une vérité "Vraie pour tout le monde" car je ne la ressens pas, sur le même principe tu peux nier la mort des autres.

Question 3 : "Donc tu constates bien que POUR TOI, aucune douleur ne peut venir d’un corps qui n’est pas le tien.
Oui ou non ?
C’est ça ma question. C’est tout."
Réponse 3: pour chaque individu, la douleur ne vient que d'un seul corps frappé, le sien. Posant cela il n'y a rien de contraire au principe de causalité à constater que tu ne souffres pas quand on frappe un autre.

En bref, tu tronques mes citations et pratique une lecture sélective de mes réponses...Te serais-tu trompé de personne en disant "c'est lamentable"?

Miteny 07/02/2008 16:01

"Donc dire "aucune douleur n'est produite par ce corps car tout le monde ne la ressent pas" est le même raisonnement que celui qui permet de nier la mort des autres, car tu n'es pas mort toi même!" La mort c’est l’arrêt des fonctions vitales. Et il est très facile de constater que les fonctions vitales d’un corps se sont arrêtées. Et tout le monde le constate de la même façon (enfin… toutes les personnes encore en vie puisque le mort lui ne peut rien constater). Question 1: Donc dire « ce corps frappé a produit de la douleur » n’est pas vrai pour tout le monde. OK ?Réponse 1: Et bien si, il a produit de la douleur pour lui-même. Et c'est une vérité pour tous.« il a produit de la douleur pour lui-même ». Cette phrase ne signifie rien. Quand un corps qui n’est pas le mien est frappé, je peux juste constater (en m’approchant de ce corps) que ce corps produit des influx nerveux, une activité cérébrale et ensuite éventuellement des hurlements et/ou des mouvements brusques.Ensuite je pense que ce corps est associé à une conscience. Et que cette conscience a ressenti une douleur. Mais là on sort du champ expérimental (par exemple un bourreau sanguinaire ne se posera même pas la question).De toute façon, je ne demande pas s’il a produit de la douleur « pour lui-même ». Ça ne signifie rien. Je demande : a-t-il produit de la douleur ? C’est tout !Prière d’employer des phrases qui ont un sens. Réponse 3: pour chaque individu, la douleur ne vient que d'un seul corps frappé, le sien.Voilà, c’est exactement ce que je veux dire.Donc pour chaque individu, un corps quelconque frappé ne produit aucune douleur. Tu confirmes ????