Pause de fin d'année.

Publié le par Miteny

Tout est dans le titre…

J’essaierai de répondre de temps en temps… au cas où quelqu’un voudrait continuer à radoter avec moi (on ne sait jamais). Quoi qu’il en soit, cette année s’achève sur une brillante conclusion : LE CORPS NE SUFFIT PAS !! (et toc…). Car oui, vous pouvez le vérifier vous-même : je sors vainqueur du long débat qui a lieu sur ce site. Ne vous arrêtez pas aux tentatives d’intimidation de certains mais tenez vous en aux faits, aux arguments des uns et des autres. Après tout, le raisonnement est quand même enfantin…

Publié dans Archives 2006-2009

Commenter cet article

gilbert 22/07/2008 23:01

Miteny est suffisant.

Le corps suffit!

Akasha 24/12/2007 09:48

Bonne année à tous. Il me tarde de lire les prochains sujets abordés par Miteny sur son blog !!!!

Miteny 26/12/2007 23:30

merci, à toi aussi.... j'essaierai d'être à la hauteur... 

Cartman 24/12/2007 00:34

Passes de bonnes fêtes Miteny, joyeux noel à toi et au petit bonhomme au slip rouge, et à la bonasse qui nous fait voir ses nénés sur certains de tes clips !!
A+
Cartman

Miteny 26/12/2007 23:29

merci cartmanjoyeuses fêtes (GGS va se moquer)

Miky 23/12/2007 18:44

"si nous devions discuter de vive voix. Personne ici ne tiendrait plus de 10 minutes face à moi."

Je te mets au défi. J'habite Nancy. Dis moi quand tu veux passer.

"Alors un peu d'humilité. "

Ah oui, hein.

Miteny 23/12/2007 22:17

oh, là !        tu prends des risques :)

DiadoreCronos 22/12/2007 22:19

Allez plutôt voir dans cette page (http://www.dieuexiste.com/article-14144814-6.html#comment23098355), de parfaites réfutations du sophisme de Miteny (1er et 12ème commentaires de DiadoreCronos). Après cela, vous n'avez plus aucune raison de douter: le raisonnement de Miteny est invalide.
C'est le cadeau de Noël que j'offre à tous les visiteurs de ce site.
Bonnes fêtes à tous!

Miteny 23/12/2007 14:48

S'il était invalide, vous seriez en droit de réclamer 1000 Euros. Alors?Soyons sérieux. J'interviens exceptionnellement pour recadrer les choses: imaginez si nous devions discuter de vive voix. Personne ici ne tiendrait plus de 10 minutes face à moi.Alors un peu d'humilité.