Votre pseudoscience dans les cordes.

Publié le par Miteny

En effet.

La réalité la plus importante, la plus évidente, c’est bien la conscience, la certitude d’exister, d’être là, de voir, de sentir (et d’avoir mal quand on est frappé pour reprendre un exemple bien connu). Cette réalité, ce phénomène si j’ose dire, a forcément une cause. Car tout a une cause. On ne peut pas imaginer qu’une chose existe sans avoir de cause (à moins que cette chose soit Dieu… éventuellement).

Les problèmes surviennent lorsqu’on cherche à identifier les causes de cette réalité bien étrange : un seul corps produit cette conscience (truisme que j’ai mis très clairement en évidence grâce à l’exemple de la douleur). Pourquoi celui-là ?

Cette question a un sens et la science devrait essayer d’y répondre (puisqu’elle prétend tout expliquer). Si elle ne le fait pas, c’est parce qu’il n’y a aucune réponse scientifique.

« Puisqu’il n’y a aucune réponse scientifique, rationnelle, cela signifie que cette question est une fausse question » conclue la plupart de ces « scientifiques ».

Grave erreur ! Car, je le répète : tout a une cause… et surtout le phénomène le plus important de l’univers : la conscience. Mais cette cause est irrationnelle. Non seulement on ne la maîtrise pas mais on ne peut pas la connaître. Le hasard, Dieu ?

Même dans le premier cas, on est obligé d’envisager l’existence d’une intelligence pour tourner la grande roue de la loterie qui affecte les corps aux consciences (qui viendraient d’où en plus ?). Et puis qui a fabriqué cette roue ? Qui en connaît le fonctionnement ? Ça ne me paraît pas raisonnable.

Alors ? C’est Dieu qui décide ? Et pourquoi pas ?

A SUIVRE…

Publié dans Archives 2006-2009

Commenter cet article

gilbert 30/07/2008 17:24

Miteny est suffisant.

Le corps suffit!

Miteny 30/07/2008 17:28


Non, le corps ne suffit pas !


masquevénitien 02/04/2008 16:36

lol!...namasté mon frère!
irrité ne s'avoue pas
petit moi dans le désert...
n'initiant d'invectives qu'à dessein.
qui ne parle à mes mains
s'adresse à "petit moi"!
mais -et ça va de Soi-
petit moi ne fait loi.

Nul ne peut empêcher les oiseaux noirs de voler au-dessus de nos têtes
mais tu peux les empêcher d'y faire leur nid!

Shivo ham...avec ou sans grain de sable
sourire béat.

vincent 02/04/2008 08:19

Namasté chère sœur
Si le petit moi vincent s’est mal expliqué, et a irrité « tempête du désert » (sourire)
Vincent s’en excuse ! Continues tes invectives et ta participation et tes réparties c’est toujours avec joie que je m’en délecte !
Que les nuages gris des mots soient chassés
Afin que ne demeure que le ciel à jamais bleu
Non affecté par ces nuages qui ne font que passer !
Le cœur est comme ce ciel, tout y simple demeurons là ! ;o)
Om Nama Shivaya

mamadomi 02/04/2008 00:26

à titre purement indicatif et sans vouloir te traiter d'ingrat, quoique...(!!)
vincent, tu as quitté le sujet le 19 01 miteny t'ayant répondu le 21.01
+ de 2 mois plus tard, j'ai repris le sujet le 30 03, il y a donc deux jours...alors je ne suis pas tout à fait sûre de me mêler de Votre conversation indûment...qui n'aurait peut-être pas existé sans cette réactivation du sujet...

comment ça je manque d'humilité...?!
oui je sais, ne me remercie pas c'est tout naturel,
ce n'est pas à moi que tu le dois...c'était nécessaire...
une guirlande de fleurs en témoignage de la nature de cette intervention, cher frère!!
namasté.

fallaitpasl'inviter! 02/04/2008 00:12

vincent, ne s'adressant pas ouvertement à moi, quoique (hein? lol!): "quelqu’un se met à penser pour l’autre...boum on créait un désordre non nécessaire !"

>>>>>>sourire, c'est nouveau ça, vincent sait qu'un désordre est nécessaire ou non!!!?..ah la maya et ses mystères...

V: "C’est pour cela que je préfère quand je communique avec quelqu’un qu’on n’intervienne pas, en tout cas concernant les questions que je lui pose à lui !"

>>>>"tu préfères", je prends acte, c'est une phrase très honnête.

"je trouve parfois que communiquer à deux c’est pas toujours facile"

>>>>>>certes, surtout dans des cas particulier, internet mi-forum mi-tchat, inconnu total, etc...mais c'est marrant, ...
je n'ai jamais trouvé particulièrement facile de causer spiritualité en live à plusieurs (c'est bien plus le "bordel" qu'ici) et pourtant... je ne m'en lasse pas...

"alors en chassé croisé c’est le bordel si l’autre commence à interpréter les réponses de celui à qui on pose les questions !"

>>>>>>>>non?! j'interprête? moi? j'ai fait ça?
et tu n'as pas compris l'interaction possible? je ne peux pas le croire!!...sourire...
comme si la participation externe au dialogue de base posait "problème"...veux-tu que je cite les quelques conversations entre miteny et moi auxquelles tu t'es judicieusement invité vincent?!...oooops, mais c'est ça bien sûr, mon intervention n'était pas judicieuse....lol!!!
re-sourire espiègle...

bon je ne vais pas abuser de ta sincère hospitalité, et je vous laisse à vos discussions savoureuses sur le "petit moi" irritable, que j'essaierai, en bavarde contrite et impatiente, de me satisfaire à distance, ...sans garantie!!
(c'est vrai que pour le coup je ne me sens très concernée par le sujet, lol!! antiphrase évidente...)

vincent 01/04/2008 19:55

Miteny tu dis « Sinon n'exagère pas... je ne vois pas où je t'ai insulté... »
Bon d’abord soyons clair
1- tu ne m’a pas insulté
2- cela s’adressait à mamadomi concernant « ...montre qu'il en avait besoin, on y trouve une fronde à toute l'humanité faute de pouvoir la faire à ton propos !!!»
3- Simplement pour remettre les choses au clair, car le problème quand quelqu’un se met à penser pour l’autre...boum on créait un désordre non nécessaire !
4- C’est pour cela que je préfère quand je communique avec quelqu’un qu’on n’intervienne pas, en tout cas concernant les questions que je lui pose à lui !
5- je trouve parfois que communiquer à deux c’est pas toujours facile, alors en chassé croisé c’est le bordel si l’autre commence à interpréter les réponses de celui à qui on pose les questions !
6- Donc tu n’étais concerné en rien dans tout cela, d’autre part nous avons eu l’occasion à un certain moment de bien délirer l’un sur l’autre avec un bon rire sans que cela n’interfère sur la communication de fond. ;o)
7- D’autre part que tu traite les autres de débiles ça te regarde compte tenu que dans ce blog où j’ai lu pas mal de commentaire, beaucoup t’ont traité de tous les noms sans que cela t’empêche parfois d’y répondre avec humour, tout en continuant de répondre à chacun selon ses insultes. Donc....................................... :o) :o) :o)
Pour ta réponse plus haut concernant « le petit moi » c’est pas mal, mais explique moi qu’est-ce qui fait que justement (comme tu le rappelle ,que le corps ne suffit) Que tu sois si agacé de cette incompréhension que tu ressens de la part des autres ? Car tout de même, justement si la personne profonde perçoit cela, il n’y a pas identification à « ce petit moi » !
Est-ce que le moi profond peut s’irriter de cela ???

Miteny 02/04/2008 16:40


Il faut bien que je m'énerve sinon les gens ne feront pas l'effort de comprendre. Si on s'énerve, ça les fera peut-être réfléchir 10 secondes.


vincent 01/04/2008 18:11

Mamadomi
Non Mamadomi, n’a pas à ranger sa panoplie d’éducateur, vincent aime bien Mamadomi dans son expression, elle est ce qu’elle est et c’est formidable ainsi, chaque conscience apporte sa diversité comme la vie ! Vincent disait cela simplement pour lui, car c’est aussi ainsi qu’il est, sans que cela ne remette en cause cette formidable expression de ton être qui me plaît !
Namasté ;o) ;o)

mamadomi 01/04/2008 17:08

namasté vincent

mamadomi va donc essayer de ranger sa panoplie d'éducateur...lol...pour qui elle se prend aussi, à vouloir remettre à sa place les gens qui choisissent l'injure comme mode d'expression de leurs désaccords...!!!

oui le dialogue cool, c'est "rastaman vbrations yeah...positive"
...quelques sportivités pourtant, jamais loin du rire, ça réjouit aussi nos âmes de vieux ados prépubères...
et nous éloigne aussi du ton quelque peu docte que peuvent revêtir parfois les propos que nous tenons, compte tenu des sujets abordés...

ça rend les débats plus...accessibles à tous, c'est un exercice de styles que je croyais incompatible et pourtant je m'aperçois avec étonnement réjoui que ces puérilités nourrissent nos candeurs...cheminement parfois nécessaire pour contourner la montagne, au lieu de devoir la gravir!

"La moitié de ce que je dis est dénué de sens, mais je le dis afin que l'autre moitié puisse t'atteindre." K.Gibran.

vincent 01/04/2008 16:44

Miteny
Tu dis « Non des philosophes en ont fait de meilleures mais qui restent inaccessibles (trop complexes). Et je comprends pourquoi maintenant: 95% de la population ne sait pas faire la différence entre avoir mal et ne pas avoir mal.
Il y a 6 milliards de débiles sur Terre !!! (avant, je n'y croyais pas, mais maintenant j'en suis sûr) »

-Bon déjà merci de ta réponse et de ta franchise ! Quand aux 6 milliards de débiles, je te laisse seul juge de tes paroles. Mais il y a là, de la colère qui est bien ressenti par « un mental » LE TIEN ! Parceque il y a là un centre « moi-je », il y a une « saisie » par ce « moi » d’une « pensée » dont l’identification à ce corps-mental » suscite une énergie de rejet de l’autre par rapport « à moi, mes pensées ». Qu’est-ce cela sinon « l’ego » ?????

-Qu’est ce le mental sinon ….l’ensemble des pensées……qu’est-ce que la pensée….sinon que la première pensée « je » d’où toutes les autres sont issues de ce centre limité et défini par « l’image qu’on a des soi » ? Cette image reflet lié à un parcours personnel, un inné (génétique), un acquis (conditionnement culturel, social, familial, politique, éducation etc…) avec l’ensemble des traumatismes psychologiques, névrotiques, psychotiques engendrés par des souffrances et des schémas de vie a tendances répétitives) ! Quand tu parles « des autres » n’oublie pas que tu parles « de ton image des autres » comme lorsqu’on dit le monde, on parle le plus souvent de « mon monde, du monde selon « moi ».

-Parler de « non-suffisance du corps » et de « conscience » je veux bien, mais alors cela veut dire que le corps « l’ensemble psycho-physique dans son entier) du fait qu’il soit non suffisant c’est donc qu’il y a là quelque chose « la conscience » qui constate qu’elle est plus que cela même si elle est aussi cela ! C’est donc qu’il y a une « attention, présence » qui voit cela. Prenant un exemple bête, tu es dans une pièce, un train passe au loin, un homme à coté de toi parle, un autre se mouche, il y a des photos accrochées au mur etc…en un instant cette « présence » a tout pris en compte, tu ne te dis pas je vais penser au train qui passe, je vais penser à regarder ce tableau etc.….. Cette présence-intelligence en un instant a totalement enregistré l’ensemble des données présentes sans que tu ais eu besoin « d’y penser » !

-Ce mental, cette première pensée « je » c’est elle qui détermine l’ensemble de tes jugements, de tes comparaisons, de tes mesures par rapport à TOI (ton vécu personnelle). C’est elle qui engendre la dichotomie, l’aspect duel de « ce qui est » en ce que tu voudrais que cela soit ! Ce « je » s’interpose entre la vue telle que c’est et ce qui se manifeste.

-Lorsque ce soufiste dit « Le soufi ne s’offense pas et n’offense personne, car ce qui à l’intérieur des hommes se sent offensé et offense les autres c’est leur moi ! » Question qu’a-t-il voulu dire selon toi ?
Mamadomi :
Ne t’inquiètes pas, je ne me fais pas de bile, mais je préfère la discussion cool cool, car cela m’importe peu qu’il y ait médisance, ou que je sois traité de con , je t’assure cela m’indiffère ce n’est pas important………………………car qui est traité ainsi, qui ???? C’est vraiment sans incidence, ce qui m’intéresse c’est qu’il y ait partage et après la vie fera le reste…
Namasté

Miteny 01/04/2008 18:42


Comme ce soufi sait-il qu'il n'offense personne? Peut-être que sa barbe de soufi offense son voisin?
Donc je ne sais pas trop ce qu'il a voulu dire: qu'il ne parlait à personne peut-être? Ou alors qu'il transcendait ses rapports avec les autres (et je le comprends puisqu'en général les autres
s'identifient à leur petit "moi", comme si ce dernier avait de l'importance). Je ne suis pas clair mais c'est l'idée: ne pas confondre ses idées (justement) et sa personne profonde (qui se
rapproche de "l'autre chose"... puisque je rappelle que le corps ne suffit pas).

Sinon n'exagère pas... je ne vois pas où je t'ai insulté...


mamadomi 01/04/2008 16:07

hahahah
miteny, j'adore ça...
on n'a pas du mal à "avouer", mais à te faire reconnaître que tu as du mal à le démontrer...
mais c'est toi qui a cherché....!!!
et on se prête au jeu!
dans ton bac à sable...
sourire de jubilation fraternelle

mamadomi 01/04/2008 15:01

Vincent, ne te biles pas pour la linéarité des réponses à tes posts, miteny est vigilant et il a la possibilité, lui, d'intercaler ses réponses.

j'ai soufflé la réponse à miteny, pour le dissuader d'une énième fronde stérile.
mais son post
"NON. des philosophes en ont fait de meilleures mais qui restent inaccessibles (trop complexes). Et je comprends pourquoi maintenant: 95% de la population ne sait pas faire la différence entre avoir mal et ne pas avoir mal.
Il y a 6 milliards de débiles sur Terre !!! (avant, je n'y croyais pas, mais maintenant j'en suis sûr)"

...montre qu'il en avait besoin, on y trouve une fronde à toute l'humanité faute de pouvoir la faire à ton propos !!!
à débiles, débile et demi!...je suppose!

faut quand même douter de rien pour penser être entouré de 6 milliards (ou 7 d'ailleurs!) de débiles plutôt que se remettre en question et de s'inclure dans cette "débilité" pour se rendre compte qu'on est toujours le con de quelqu'un!

Miteny 01/04/2008 15:46


j'exagère peut-être un peu mais il faut avouer que vous avez du mal à avouer, vous, le caractère miraculeux de la conscience.


vincent 01/04/2008 10:37

Miteny tu dis :
« Oui d'accord, mais on ne parle pas du même
ego. Ce soufi parlait sûrement de l'orgeuil alors que toi tu parles plutôt de l'égo en tant que phénomène. Tu parles bien de la suffisance
du corps? De la cause qui permet l'existence de l'égo (et non des divers stades par lequel cet égo passe) »

-Donc pour préciser cette pensée Soufiste, je te joins ce petit texte du même Soufiste ! Prends la peine de lire « tout y est dit » j’ai mis en caractère plus grand ce dont il est question (pas l’orgueil) mais ce qui fais obstacle à une vision directe avec la vie UNE où tu te sais exister avant même de « le penser » !

-Ecrit par Dr Nurbakhsh : « Le soufi ne s’offense pas et n’offense personne, car ce qui à l’intérieur des hommes se sent offensé et offense les autres c’est leur moi, hors le soufi n’a pas de moi. En réalité au début, nous étions une partie de l’unité de Dieu, mais après être parvenu à l’existence, et avoir obtenu le « moi » et le « nous » cet égoïsme même causa la séparation d’avec lui. Ce qui est le voile entre le soufi et la vérité est bien le « moi » et le « nous ». Pour que ce voile s’enlève et que le soufi arrive à la vérité et l’unité, on lui prescrit des programmes pour qu’il soit sauvé de la maladie de la manifestation de l’existence. Mais celui qui vient avec le mental pour comprendre ce qu’il en est et ce que disent les soufis n’arrive nulle part.
- « j’ai si souvent pensé à « Toi » que je suis devenu Toi de la tête au pied. « Toi » est venu petit à petit et « moi » est parti lentement ».
Voilà mais j'attends toujours ta réponse concernant ma question posée plus haut!

Miteny 01/04/2008 14:45


J'ai répondu non? Sinon ce que dit le soufi est très beau, mais cela sous-entend qu'il est admis la non-suffisance du corps (c'est normal puisque c'est évident).


vincent 01/04/2008 08:20

Miteny
Ayant l’éternité devant moi car la vie étant qu’un unique instant présent saisie en toute conscience, non assujettie aux concepts de temps, d’espace de durée etc……..

Je répète donc ma question :
« Donc d'après ce que j'ai compris de ce que tu dis : jusqu'à présent en dehors de ta démonstration sur ce blog, personne n'a fait de démonstration jusqu'à ce jour, hormis toi, de la preuve de l'existence de dieu, d'une manière aussi juste que la tienne.
Est-ce bien cela que tu dis? »

-Et c’est ta réponse qui m’intéresse, merci à Mamadomi de te laisser répondre « toi » !
Tu répondras ou pas si tu le désires……………..mais n’étant pressé en rien, je poursuivrai le dialogue après ta réponse !.......Merci

Miteny 01/04/2008 11:01


Non des philosophes en ont fait de meilleures mais qui restent inaccessibles (trop complexes). Et je comprends pourquoi maintenant: 95% de la population ne sait pas faire la différence entre avoir
mal et ne pas avoir mal.
Il y a 6 milliards de débiles sur Terre !!! (avant, je n'y croyais pas, mais maintenant j'en suis sûr)


mamadomi 01/04/2008 02:24

vincent!!! miteny ne peux pas te répondre oui!!! il n'a pas cet ego, phénoménal ou non!!!

***

à miteny: l'ego, une forme de conscience? ...
>>>>>>>une conscience formulée et mentale c'est cela?

car
conscience (sens2): intuition que l'on a de son existence et de celle du monde extérieur

et je ne crois pas cette conscience mentalisée chez un nourrisson de quelques semaines, alors que pourtant il saisit progressivement mais rapidement ce qui n'est pas lui, sans formulations ni concepts!

...

miteny: "La réalité la plus importante, la plus évidente, c’est bien la CONSCIENCE, la certitude d’exister"
"un seul corps produit cette CONSCIENCE (truisme que j’ai mis très clairement en évidence grâce à l’exemple de la douleur)"

à quoi j'ai répondu post n°5:"dans ces deux phrases le sens de conscience n'est pas le même...d'où la transition qui semble découler illusoirement, alors qu'il manque une pièce!
et surtout la "production" de douleur qui est en fait une "sensation" et ici, la "production" de conscience par le corps?!!!!! quoi ça?!!!!

ce serait quand même sympa si tu pouvais utiliser les mots stricto sensu...parce qu'à mois d'être sur ta vibe comme vincent sur ce coup là, euh il faut plus deviner que lire..."

et tu me réponds, de façon complètement insensée:"C'est pourquoi j'ai préféré prendre un exemple concret de conscience: la douleur."

>>>>et non, je viens justement de te démontrer le contraire, ton utilisation deu concept conscience est mal étayé par l'exemple de la "conscience" de douleur ici...conscience a deux sens et le tien est encore autre!
je t'ai même proposé d'aborder d'autres concepts...

Miteny 01/04/2008 10:41


Vous comprendriez le mot "ego" alors que vous ne comprenez pas le mot "douleur"? trop drôle.


vincent 31/03/2008 23:25

Donc d'après ce que j'ai compris de ce que tu dis : jusqu'à présent en dehors de ta démonstration sur ce blog, personne n'a fait de démonstration jusqu'à ce jour, hormis toi, de la preuve de l'existence de dieu, d'une manière aussi juste que la tienne.
Est-ce bien cela que tu dis?

vincent 31/03/2008 21:50

A une réponse que tu as fait à BENG BENG

-tu lui a dit "En lisant ce raisonnement, je confirme: il n'existait pas (jusqu'à lors) de preuves de l'existence de Dieu."

-Qu'entendais tu par ce que tu lui as répondu?

(c'était suite à diverses citations de philosophes qui prouvaient par leurs écrits l'existence de dieu....)

Miteny 31/03/2008 22:04


Je voulais dire que sa démonstration ne me paraissait pas très convaincante. C'est un peu "le dessein intelligent" mais en moins bien...


vincent 31/03/2008 20:51

Qu'entends tu pas ego? TOI!

Miteny 31/03/2008 20:56



Moi? Rien. Mais en général on parle d'égo quand on parle d'orgeuil. ça peut éventuellement aussi désigner ce que j'appelle la conscience... enfin bref, je ne sais pas trop.



vincent 31/03/2008 20:49

Fais un effort, etaye ta pensée développe si tu veux que je puisse te répondre, car là c'est un peu mince, sur un sujet comme celui-ci!

vincent 31/03/2008 20:43

Miteny
Oui d'accord, mais on ne parle pas du même ego. Ce soufi parlait sûrement de l'orgeuil alors que toi tu parles plutôt de l'égo en tant que phénomène.
Précise ce que tu entends par ego en tant que phénomène? Ne sois pas avare des mots développe!

Miteny 31/03/2008 20:46



Tu parles bien de la suffisance du corps? De la cause qui permet l'existence de l'égo (et non des divers stades par lequel cet égo passe)



vincent 31/03/2008 18:20

Miteny juste une petite histoire souffiste


« L’ego » petite histoire d’un sage souffiste

Une nuit, parcourant les rues, un fakir vagabond se retrouva face à un jeune homme se tenant devant le corps ensanglanté d'une femme morte.
"Nom de Dieu, qu'avez-vous fait ?" laissa-t-il échapper, sans même réfléchir. "Quel est ce malheur ?"
"Ceci n'est pas un malheur. C'est le corps de ma mère que je viens de tuer".
"Tuer ? Comment avez-vous pu tuer votre propre mère ? N'avez vous point conscience du respect et de l'honneur que l'on doit à sa mère, sans parler de l'abomination d'une telle action ? Qu'a-t-elle bien pu faire pour mériter un tel traitement ?"
"Elle a fait une action tellement mauvaise, que cela a sali son propre nom…ainsi que le mien. Je suis rentré à la maison il y peu de temps, pour la trouver enlacée nue dans les bras d'un homme auquel elle n'était pas mariée. Ainsi, je l'ai tuée afin que sa tombe cache sa honte".
"Et bien, dans ce cas," dit l'étranger avec un haussement d'épaule, "j'aurai plutôt tué son partenaire dans ce péché".
"Mais alors," répondit l'autre, "j'aurai dut tuer quelqu'un de nouveau chaque jour.
En tuant ma mère, j'ai évité de faire couler le sang d'une multitude d'autres personnes. N'est-ce pas mieux de ne couper qu'une seule gorge, plutôt qu'un si grand nombre ?"
O lecteur, cette mère de mauvaise nature, dont les vices peuvent être trouvés dans les moindres recoins, c'est ton propre ego. Viens donc et tue-le, car à cause de cette vile créature, à chaque moment tu t'attaque à quelqu'un de réellement vénérable.
A cause de cet ego, ce monde juste est devenu étroit et rempli de chagrin pour toi; à cause de cette folie, à chaque moment tu es en guerre avec Dieu et l'homme. Cependant, en tuant cet ego, tu te délivreras de tout ça et tu ne devras plus t'excuser constamment: car plus personne sur cette terre ne sera ton ennemi!"

(Mesnevi, Livre II, lignes 776-785).

Miteny 31/03/2008 20:08



Oui d'accord, mais on ne parle pas du même ego. Ce soufi parlait sûrement de l'orgeuil alors que toi tu parles plutôt de l'égo en tant que phénomène.



vincent 31/03/2008 12:38

Miteny
Tu dis »Vincent a de très bonnes intuitions mais parfois elles ne sont pas trop bien expliquées. »
Bon je te réponds quand même…….lis avec ta conscience ce que je dis, pas avec ton mental et tu verras que tout « est simple » !
Tu dis aux autres que tous ce qu’ils expérimentent ne peu qu’arriver à « EUX-MÊMES » seulement et tu prends l’exemple de la douleur pour rester simple !
Mais n’oublie pas que cela est valable pour toi et chacun en particulier !
Tu ne pourras pas faire l’économie de poursuivre cette « évidence » sans te poser la question « qui suis-je » « que sont ces pensées » que tu fais « TIENNES » ?
Car sinon tu vas te « saisir » d’une pensée ( même si c’est une évidence) sans te poser la question du penseur ! Je te le dis ce que tu as vu comme évidence n’est que le début, cette conscience « est TOUT » tu ne pourras jamais avec ton mental, ta pensée saisir « ce tout » d’où la pensée émerge.
Celle-ci aussi n’est qu’une image qu’une dénomination « de ce qui est » ! Tu pourras toujours ajouté un mot plus un autre mot et dire « c’est ça ! » et ce sera l’échec au bout du compte. Car ce dont nous parlons c’est de la « présence » qui est avant même que tu en ai la pensée « tu es (regarde bien ) avant de « te penser être » ! l’œil peut-il se voir ?
Cette Présence est la preuve qui éclaire l’ensemble du manifesté rien ne peut la prouver, « elle est la preuve de tout ». Le mental avec la pensée émerge d’elle.
Il y a « celui qui voit » d’une part (où tout apparaît) et « ce qui est vu » (tout ce qui apparaît). Au milieu il y a « je » sans ce « je » il n’y a pas de tu, vous,ils..les autres !
QUI EST-CE JE ? Si tu n’est pas là en tant « que JE SUIS » il ne peut rien y avoir ….alors qu’elle est « cette entité ????????????? »
Prends la peine d’aller à ta rencontre……………..Je me contente de formuler certaines questions car cela « cette évidence » doit être vécu par chacun…..il y a une vérité que chacun doit découvrir en « LUI » mais ce ne sera jamais une vérité pour « tout le monde » car cela ne veut rien dire….tout le monde !
Je rajouterai que ce n’est pas parce que tu ne comprends pas bien, que ce n’est pas simple………………essaye de voir quels sont les concepts qui font obstacles à cette compréhension qui est toute « bébette » !;o) ;o) ;o)

vincent 30/03/2008 11:20

Pour compléter ce que je dis plus haut Mamadomi
Ellam Omru : « tout est un »
Que Miteny fasse de « la conscience une mentalisation c’est son problème.
Celle ci « est connaissance pur qui illumine la totalité de l’être et de tout ce qui apparaît parce que « je suis » toujours là, elle n’appartient à personne, car personne n’est là pour la découvrir « c’est elle-même qui se révèle, il n’y a qu’elle à travers la totale manifestation »…………sans mental, sans la pensée « je » « ne suis-je pas ? »……à vivre avec la totalité de son être pour ne faire qu’un avec « la pensée perception –je suis » !
Namasté chère sœur !

vincent 30/03/2008 10:46

Mamadomi
miteny: "La réalité la plus importante, la plus évidente, c’est bien la CONSCIENCE, la certitude d’exister"
"un seul corps produit cette CONSCIENCE (truisme que j’ai mis très clairement en évidence grâce à l’exemple de la douleur)"

tu dis « parce qu'à mois d'être sur ta vibe comme vincent sur ce coup là, euh il faut plus deviner que lire... »
Exact je me branche uniquement sur la conscience de Miteny « de conscience à conscience » c’est tout, le reste lui appartient, mais de cela j’en ai largement discuté avec lui!

Quand à « "un seul corps produit cette CONSCIENCE » pour moi la Conscience est antérieur a tout concept, même celui de corps, c’est de la conscience que tout émerge !
Nous nous savons « être » avant de nous penser !
Ce « je suis » n’est qu’un reflet, une pensée de se savoir être, nous sommes « avant tout ce savoir »
« SUIS » sans « je » est ce qui est. La Conscience est « tous les corps » la totalité du manifesté, l’individualité n’est qu’un effet miroir, il n’y a pas de « je » !
Miteny fais peut être un amalgame entre « le mental, la pensée……et la conscience » mais cela le regarde…à lui de voir « qui est ce je » ! Quand il aura tout enlevé , tout ce qu’il n’est pas, qu'il constate en tant que témoin…..awareness que reste t-il ?
Namasté !

Miteny 31/03/2008 11:40


Vincent a de très bonnes intuitions mais parfois elles ne sont pas trop bien expliquées.


mamadomi 30/03/2008 01:52

miteny: "La réalité la plus importante, la plus évidente, c’est bien la CONSCIENCE, la certitude d’exister"
"un seul corps produit cette CONSCIENCE (truisme que j’ai mis très clairement en évidence grâce à l’exemple de la douleur)"

dans ces deux phrases le sens de conscience n'est pas le même...d'où la transition qui semble découler illusoirement, alors qu'il manque une pièce!
et surtout la "production" de douleur qui est en fait une "sensation" et ici, la "production" de conscience par le corps?!!!!! quoi ça?!!!!

ce serait quand même sympa si tu pouvais utiliser les mots stricto sensu...parce qu'à mois d'être sur ta vibe comme vincent sur ce coup là, euh il faut plus deviner que lire...

"la science devrait essayer d’y répondre (puisqu’elle prétend tout expliquer)."
>>>>>>>>>>ben non, elle ne prétend pas, mais elle en explique décortique analyse beaucoup et ça nous est d'une grande utilité quotidiennement...merci la science, qui nous sert, malgré les horreurs auxquelles elle doit bon nombre de ses avancées (les appareils chirurgicaux nés pendants les diverses guerres, les avancées en génétiques et en expérimentations diverses récupérées au milieu des infamies nazies...argh!!!)
c'est une réalité horrible, mais il nous faut être positifs.

..."tout a une cause… et surtout le phénomène le plus important de l’univers : la conscience"
>>>>>>>>>>comment arrives-tu là!!! encore un gap!
comment dire que ce qui n'est pas expliqué est dû à la conscience...?!!
et pourquoi pas l'Inconscient?!
il va falloir repasser par les définitions:

conscience (sens2): intuition que l'on a de son existence et de celle du monde extérieur

inconscient: ce qui ne se manifeste pas à la conscience et ne fait appel à aucune réflexion à aucun jugement.

bon voilà pour le défaut d'accès à ma cognition,... pour le reste je vois bien un début de cohérence spirituelle (accessible à mon Inconscient) et de raisonnement (accessible à ma conscience).
ce chemin me plait.

Miteny 31/03/2008 11:38


C'est pourquoi j'ai préféré prendre un exemple concret de conscience: la douleur.


vincent 19/01/2008 15:55

Excellent développement Miteny « le réalité la plus importante et la plus évidente c’est bien la conscience et la certitude d’exister ».
Pour ce qui est de la science malheureusement elle s’occupe des effets, de la matière le monde des phénomènes et non des noumènes, de ce fait elle a un but plutôt utilitaire lié à l’application de la physique et des mathématiques pour des vues d’amélioration des conditions de vie pour les humains, c’est avant tout son but. D’ailleurs les plus grandes avancées scientifiques ont été financés par les politiques à travers le budget de l’armé pour « la sécurité ». Son objectif principal est lié au pouvoir de l’argent et de tout ce qui peut se vendre.(industrie pharmaceutique, physique nucléaire,robotique, recherche spatiale etc.) La plupart des avancés technologiques sont liées à cette fameuse science uniquement utilitaire se préoccupant nullement des causes car cela ne rapporte rien au système, pas rentable et la recherche coûte cher !.
Ce dont tu parles dans ton exposé touche non le monde et la connaissance de l’objet en tant qu’objet de perception, mais le monde du « sujet » en tant que « acte de percevoir à travers les sens » ce sont deux approches différentes.
La métaphysique, la philosophie, les religions, la théologie etc.… ce sont chargés d’essayer d’expliquer les causes de cette conscience à travers de multiples théories notamment la fameuse réincarnation (voir Akasha) qui en est une parmi les milliers d’autres, des croyances ajoutés à d’autres croyances et chacun prenant dans ce magasin ce qu’il juge bon pour lui. D’où l’immense bordel actuel où chacun défend son credo et sa chapelle en taxant l’autre d’ignorant. C’est ce que j’appelle « le Sacré Bisness » où les églises de tous poils vivent sur la peur des autres et l’ignorance….comme depuis des milliers d’années que cela dure.
Quand à « c’est Dieu qui décide ? » tout dépend de ce que tu mets dans le mot dieu. Pour moi faute de mieux je l’appellerai « Connaissance Primordiale » « L’Un sans second » « Cause Première » « Source de tout » ou « Cela qui transcende la matière et le monde phénoménal ».
Et toi que nomme tu dieu ?
Je suis plutôt en accord avec toi de la façon dont tu as posé tes questions et posé ton développement.

Miteny 21/01/2008 15:24

Merci de ce soutien. Il est temps de rassembler tout le monde sous le même credo (qui n'est pas un credo mais un constat): le corps ne suffit pas.

akasha 19/01/2008 11:03

Tu pourrais faire un article sur l'âme, l'esprit et le corps. Peut être la réflexion nous mènera très loin !!!

Miteny 21/01/2008 15:17

Mais c'est ce que je fais. J'essaie de faire comprendre aux gens que le corps ne suffit pas. C'est simple et pourtant ils ne comprennent toujours pas. Difficile d'aller plus loin dans ces conditions.

akasha 16/12/2007 10:40

Tu n'as pas cité le fait que l'âme se réincarnant pouvait choisir dans quel corps le faire en fonction de son karma.
Les âmes effectuent des cycles sur terre afin de vivre des expériences qui les mèneront à l'évolution (évolution de la conscience), elles vont donc choisir leur nouvelle incarnation en fonction de l'expérience quelles ont à vivre en fonction de leur chemin de vie (karma).

N'appréhender pas de telles questions avec l'intellect, car l'intellect est trop attaché à la matière donc, de ce fait, aux lois terrestres.

Miteny 18/12/2007 13:01

mais ça je n'en sais rien... je ne sais même pas ce qu'est l'âme (j'ai déjà du mal à faire comprendre ce qu'est la douleur, alors....)

Stéphane 26/11/2007 19:16

"""Même dans le premier cas, on est obligé d’envisager l’existence d’une intelligence pour tourner la grande roue de la loterie qui affecte les corps aux consciences (qui viendraient d’où en plus ?)"""

Tu me disais que comme moi, l'hypothèse de la banque d'âmes d'où les consciences seraient tirées pour être attribuées à des corps n'est pas vraiment plausible. Pourtant, cette partie de ton message s'en rapproche pas mal il me semble.

Miteny 27/11/2007 10:50

C'est la raison pour laquelle je dis ensuite que ce n'est pas raisonnable de penser ça.